One Day in Miami

One Day in Miami retrace l'histoire d'une famille Floridienne aux méandres incompréhensibles.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Putain même à Paris tu me suis !

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Ella Kinsky

Ella Kinsky

Messages : 1182
Date d'inscription : 19/02/2012

MessageSujet: Re: Putain même à Paris tu me suis !   Dim 21 Oct - 20:06

J'aime connaitre ta vie. C'est important pour moi de savoir d'ou tu viens.

C'est une façon de mieux le comprendre, de voir un peu mieux en lui. Le doudou me permet de savoir que meme si c'était un petit branleur, il avait besoin de certaine pause pour redevenir un petit garçon. Je pense que je sais pourquoi il comprends si bien Mattis, ils se ressemblent beaucoup tous les deux.

Je trouve ça super mignon ...

J'aime son côté tendre et nounours. Il a beau jouer les cons et faire le dur, je sais qui il est, je le vois quand il est avec moi, quand il me caresse du bout des doigts comme il est en train de faire. Je glissa mes mains sur mon visage, le regardant dans les yeux, je suis stressée, je sais ce qu'il veut mais je ne suis pas sur d'être capable de le lui donner et je m'en veux pour ça.





Mattis fila dans la douche non sans nous faire comprendre qu'on l'emmerdait, ouai ben la soirée va être longue et je sens déjà le ras le bol de mon homme!

Il fera des trous dans les murs ...

Lui souriant. Comme son père. Alex énervé, c'est une tornade, il tape dans tout ce qui lui barre la route, il va se blesser sérieusement un jour, ça le calmera peut être. Il est le feu de notre couple, je ne dirais pas que je suis la glace, mais je sais me contenir, je ne suis pas du genre à me prendre la tête pour rien et il en faut pour m'énerver. On se fit monter un repas dans la chambre, le temps que Mattis ne se douche. J'en profita pour ranger sa PSP, on va essayer de lui parler à table ... Il fini par sortir les cheveux tout mouillés. J'alla vers lui pour l'embrasser sur le front, je suis très douce avec lui.

On t'as commandé un cheese mon fils ... avec du coca.

Repas très équilibré. Pour moi ce sera saumon et légumes avec de l'eau pétillante!

Tu viens à table bébé?

Regardant Mattis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor Marchal

Victor Marchal

Messages : 760
Date d'inscription : 27/02/2012

MessageSujet: Re: Putain même à Paris tu me suis !   Dim 21 Oct - 20:15


    J'en baisais plus avec un flingue à la ceinture plutôt qu'un doudou dans le placard...

    Je dis ça, je dis rien ^^ Je le fais juste savoir. Je ne suis pas délicat mais on ne me le demande pas non plus. Je peux dire que ma femme a une patience de titan quand je la vois me soutenir ou bien prendre sur elle comme elle le fait quand elle souffre, pour ne pas me perturber ou perturber les enfants, elle est forte, beaucoup plus que je ne le suis.

    Je sais pas pour toi, mais moi j'ai besoin qu'on se retrouve, ça peut pas durer 20 ans comme ça Ella, on n'a pas de vie, on n'a que des apparences...

    On fait couple modèle de l'extérieur, alors que nous ne sommes capables de nous apporter que de la tendresse, comme deux amis. Mais je ne veux pas une amie, je veux ma femme !
    Je passa ma main sous sa chemise, sur sa hanche. Elle marqua un premier temps de recul, ouai ben c'est pas gagné !




    J'ai pas faim je t'ai dis !

    Il passe devant moi sans un regard, les cheveux mouillés, il a des airs de moi avec mes cheveux longs, il ressemble énormément à Ella, mais a pas mal de moi aussi dans les attitudes. Je suis dépité et surtout impuissant, le regard de ma femme me propose de me calmer et de prendre sur moi. Je vais faire ça ouai ^^
    Ma femme l'appelle pour qu'il vienne manger, et il se lève ce petit con !

    Ouai...

    Il se laisse tomber sur une chaise en face de moi, Axelle entre nous deux, elle joue le tampon ^^

    Tu veux du ketchup avec tes frites ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ella Kinsky

Ella Kinsky

Messages : 1182
Date d'inscription : 19/02/2012

MessageSujet: Re: Putain même à Paris tu me suis !   Dim 21 Oct - 20:27

Ouai ben c'est pas avec ta délicatesse que t'as dû les emballer ... heureusement que t'avais un flingue ^^

Moi je dis ça je dis rien. Mais Victor n'est pas délicat pour deux sous. Je l'aime comme ça, ce n'ets pas le soucis, mais je dis juste qu'il y a des femmes qui ne le supporterait pas longtemps!

Tu crois que je le sais pas ... J'y arrive pas Victor ...

Je sais que tout ça est de ma faute, je fais un foutu blocage et on arrive pas à se rapprocher. Je le laissa faire quelques secondes, avant de bloquer sa main pour ne pas qu'il aille plus loin. Je ne sais pas comment il peut avoir envie de moi alors que moi meme je ne supporte pas de me regarder.



Oh doucement Mattis ^^

Je regarda mon homme pour qu'il la ferme. Qu'il me laisse gérer, c'est mieux, il ne s'énerve pas contre son fils, mais contre le fait qu'il ne lui parle pas, ça l'énerve ça! Quand je lui demanda il vint s'assoir, je ne comprend pas pourquoi il en veut à son père alors que c'est moi qui suis enceinte.

Ax' tu peux me filer le ketchup s'te plait?

Bébé si tu nous parlait au lieu de faire la gueule.

Lui passant quand même le ketchup, je veux qu'il mange un peu quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor Marchal

Victor Marchal

Messages : 760
Date d'inscription : 27/02/2012

MessageSujet: Re: Putain même à Paris tu me suis !   Dim 21 Oct - 20:36


    Et toi c'est avec ton humour que t'as choppé le premier ? ^^

    Non je demande parce qu'elle est tordante ma femme ! Je vous le dis. On se tape des putains de soirées vannes ^^ Quand j'étais bourré c'était jour et nuit. Elle ne lâche rien et surtout pas moi. Dans un sens c'est plutôt une qualité, mais dans l'autre je ne supporte pas qu'on me dise quoi faire et comment le faire, pourtant je suis prêt à tout pour ma femme là. Son blocage je ne le comprends pas parce que son corps ne me dérange pas, je l'aime son corps moi, cicatrices ou pas ça reste Ella.

    Tu me laisses faire ?...

    Retirant ma main pour la poser dans son cou, jusque là ça passe bien, en dessous c'est fini.

    Calme-toi...

    Je la sens tendue, presque tremblante, tandis que je l'allonge délicatement sur le lit, remontant une main de sa cuisse doucement jusque sur sa poitrine, par-dessus ses vêtements. Je la regarde comme la 8ème merveille du monde et la lueur des bougies la rend encore plus belle.



    Je reçu un regard noir pour toute réponse à ma tentative de rébellion. Je pense que j'ai saisi, je n'ai même plus le droit de parole pour mon fils. Je ne sais pas pourquoi il m'en veut tant et refuse de dire quoi que ce soit à Axelle, il l'adore. Il a un rapport très particulier avec les femmes, il en a la trouille, tout autant qu'il cherche leur approbation.

    J'ai rien à dire, tout va bien.

    Et il a une façon de faire la gueule magistralement bien rodée, on dirait sa mère tient !

    C'est à cause du bébé bonhomme ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ella Kinsky

Ella Kinsky

Messages : 1182
Date d'inscription : 19/02/2012

MessageSujet: Re: Putain même à Paris tu me suis !   Dim 21 Oct - 22:48

Je t'emmerde mon chéri.

D'un air mesquin. J'ai pas d'humour, en même temps, quand on voit ou j'ai été élevé, à part du cynisme qu'est-ce que vous voulez que j'ai sérieux? C'est la vie qui a faite celle que je suis et les tartes que j'ai prise dans la gueule ne m'ont pas aidé, mais je suis comme ça et je sais que mon "non-humour" le fait rire. Je l'arrêta quand il commença à me toucher, je m'en veux, mais je ne sais pas faire autrement, pourtant j'en ai envie, mais c'est plus fort que moi, je n'arrive pas à passer au-dessus. Je le laissa faire, mais je ne suis pas à l'aise, je suis tendue, je ferme les yeux, le laissant m'allonger sur le lit, mais sa main qui descend le long de ma jambe, je ne peux pas. Je l'arrêta net, prenant sa main pour la remonter sur ma poitrine.

Eteind la lumière ...

Si lui ça ne le dérange pas, moi ça me gène, je ne veux pas voir ma cicatrice, je ne veux pas qu'il la touche, je prends sur moi pour lui faire plaisir, je veux passer au dessus de ça.



Je préfère calmer Alex tout de suite avant qu'il s'énerve et qu'il l'engueule, même si il ne le fera pas méchamment, il va vexer le petit et on en sortira plus rien. Tout va bien, il est marrant, il tire la gueule depuis tout à l'heure, son entêtement me fait sourire, mais Alex moyen ^^ En meme temps, il a son caractère, il ne peut pas le renier!

Mais non vas-y lâche moi putain!

Regardant son père quelques secondes avant de regarder son assiette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor Marchal

Victor Marchal

Messages : 760
Date d'inscription : 27/02/2012

MessageSujet: Re: Putain même à Paris tu me suis !   Dim 21 Oct - 22:56


    Bien sûr qu'elle m'emmerde et je préfère ce genre de rapport sains à un lot de faux semblants qui n'ont ni queue ni tête. Je ne suis pas comme ça, je ne suis pas le genre d'homme qui aime privilégier les apparences au lieu de ce qui se passe vraiment. Je me fous du regard des autres et ma femme aussi, c'est tout ce qui compte. Ma soeur sait tout et franchement c'est la seule personne pour qui je m'en fais quand mon moral n'est pas au beau fixe.

    Ella, je m'en fous...

    De ce qu'elle peut bien être sous son tailleur. Sa cicatrice fait partie d'elle et faire l'amour dans le noir n'a jamais été son grand trip au départ. Je déboutonna son gilet, pour avoir plus de marge sous sa chemise, embrassant le bas de son ventre, délicatement, elle est encore habillée et je vais y aller doucement. Elle tremble, je n'aime pas la savoir si mal.

    Arrête de trembler, y a que toi et moi, qu'est-ce-que tu veux que ça me foute qu'elle soit là ou pas ?

    Passant le bout de mes doigts sur sa cicatrice au dessus de son pantalon.





    Je vais perdre patience avec mon fils sans déconner. Je sais qu'il est mal par ma faute mais je ne vais pas bien vivre le fait qu'il m'envoie chier tout le temps comme ça. Je sais que c'est à cause de moi, alors je le vis d'autant plus mal. De toute façon il n'y a pas de solution, il va falloir s'y faire.

    Mattis, arrête de dire des gros mots. Fini ton assiette.

    Je n'élève pas la voix, je pense qu'Axelle est la mieux placée pour parler de tout ça de toute façon, elle trouvera les mots.
    10 minutes de silence avant qu'il ne se lève brusquement.

    Je vais me coucher, je suis crevé.

    Et il fui la situation aussi bien que moi !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ella Kinsky

Ella Kinsky

Messages : 1182
Date d'inscription : 19/02/2012

MessageSujet: Re: Putain même à Paris tu me suis !   Dim 21 Oct - 23:11

On a toujours eu une relation très directe tout les deux, je n'aime pas les faux semblant, je préfère que les choses soient clair entre nous quitte à s'engueuler. On sait faire ça mieux que personne, on sait aussi se réconcillier ^^ On savait ... Il s'en fou .. Je ne sais pas comment il fait. Ca va faire un an qu'on a pas eu de rapport, il y a eu la prison, puis sa descente et maintenant mon accident. Nous nous aimons, mais notre relation ne peut pas rester platonique, on ne sait pas faire ça tout les deux. Je ne dis pas qu'il y a que ça entre nous, mais ça fait parti de notre équilibre.

Excuse moi ....

Je passa mes mains dans mes cheveux avant de le laisser faire. J'aime sentir ses mains sur moi, mais dès qu'il s'approche de ma jambe, ça me perturbe. Je glissa mes mains dans son dos relevant son tee shirt ... J'essaie d'y mettre du mien là^^



Je sens mon homme perdre patience et mon beau fils fatigué et en colère. Je ne veux pas que ça dégénère, mais Alex comment à s'énerver et sa manière de reprendre son fils me le confirme. Je posa ma main sur sa cuisse pour lui faire comprendre de se calmer, je sais que ce n'est pas facile pour lui, il ne supporte pas de se sentir rejeter par Mattis. Mon beau fils ne broncha pas durant quelques minutes avant de quitter brusquement la table pour aller s'enfermer dans la chambre.

Je vais lui parler bébé ...

Embrassant mon homme avant de passer ma main dans ses cheveux. Mattis est pas bien et je ne veux pas le laisser comme ça tout seul. Je frappa à la porte avant d'entrée pour le trouve en boule sur son lit. Je m'assis à ses côté, passant ma main dans son dos doucement.

Chéri ... tu fais la tête depuis que tu as appris pour le bébé. T'es pas content d'avoir un petit frère ou une petite soeur?

Penchant la tête pour le regarder alors qu'il regardait le drap sans lever les yeux vers moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor Marchal

Victor Marchal

Messages : 760
Date d'inscription : 27/02/2012

MessageSujet: Re: Putain même à Paris tu me suis !   Dim 21 Oct - 23:21


    Ca me plaît pas qu'elle s'excuse si elle ne le pense pas, je ne veux pas d'une femme frustrée ou forcée, je veux ma femme, merde ! C'est pas si compliqué si ? Ben si, parce que j'ai tout foutu en l'air avec mes conneries et je le sais. Maintenant je rame et comme il faut, j'ai fais trois fois le tour du monde s'il vous plaît ^^ Au moins.
    Elle tente d'y mettre du sien mais je crois que même la première que j'ai dépucelé a fait mieux que ça ^^ Je vais fermer ma gueule moi.

    Arrête.

    Je me redressa, pour lui prendre la main et la prendre dans mes bras, sur le lit, elle n'y arrive pas, je ne vois pas l'intérêt de lui faire du mal. Je la sens trembler contre moi.

    On n'est pas obligés Ella, je veux pas de ça.

    Je ne veux pas avoir l'impression de lui voler quelque-chose, je ne la veux pas de force.





    Je me suis enfermé dans ma chambre parce que je ne veux voir personne et encore moins mon père ! Il me gave avec ses pseudos leçons de morale et comme quoi tout va bien aller, il ne sait pas ! Il ne sait pas comment il sera et il aimera déjà plus le bébé que moi, sa mère le fait moins chier déjà.

    C'est pas ça. Mais on l'aimera beaucoup plus que moi ce bébé, parce qu'il est de toi et que vous êtes ensemble. Et papa une fois qu'il aura un vrai bébé, à lui, ben il en aura plus rien à foutre de moi, comme tous les autres !

    Et je suis persuadé que si je m'entends si bien avec Emma, c'est qu'elle fait ramer Victor alors que moi non ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ella Kinsky

Ella Kinsky

Messages : 1182
Date d'inscription : 19/02/2012

MessageSujet: Re: Putain même à Paris tu me suis !   Dim 21 Oct - 23:54

Je veux prendre sur moi, pour lui, parce que je ne peux pas le priver de ça, parce que j'ai peur que si je lui refuse encore une fois, il aille voir ailleurs. Il aurait raison, je ne suis pas capable de lui donner ce qu'il veut, je ne suis pas capable de me comporter comme une femme, comme sa femme. Ca me bouffe, vraiment, alors je vais prendre sur moi et le laisser faire. Mais il comprit tout seul que je n'étais pas bien et il s'arrêta, me prenant dans ses bras, mais je le repoussa, je me déteste. Je me leva difficilement, marchant sans ma canne jusqu'à la table pour me servir un verre de vodka, il a bien fait d'en ramener! Il ne veut pas me forcer, c'est la que je vois que c'est un homme bien, il pourrait bien faire ce qu'il veut de moi sans penser à moi, mais non, il préfère me respecter. Je m'enfila le verre de vodka, alors que je prenne un traitement ou pas je m'en tape, j'ai besoin d'alcool là. Je me suis toujours enfermée la dedans quand ça n'allait pas et me dire que Victor a fait tout ça pour moi et que je ne suis pas capable de lui donner ce qu'il veut me rend dingue!



Mattis est un petit garçon difficile mais il n'a pas eu la vie qu'il fallait pour pouvoir s'en sortir comme il fallait. Il est plein d'angoisse, il est perdu et dès qu'une nouvelle chose s'impose à lui, il ne sait pas comment gérer.

C'est pas vrai mon coeur. C'est pas parce que tu seras plus grand et que papa va avoir un bébé avec moi qu'il ne t'aimera plus. Il aura deux enfants à aimer et moi aussi. Tu es son fils autant que le bébé qui va arriver et qu'il t'ai élevé ou pas ne change rien.

Je caressa ses cheveux, j'en profite quand il n'a pas sa casquette! Je ne sais pas comment trouver les mots pour le rassurer, je ne veux pas qu'il se sente exlu au contraire, je voudrais l'impliquer dans cette grossesse, lui faire comprendre que lui aussi à un role à tenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor Marchal

Victor Marchal

Messages : 760
Date d'inscription : 27/02/2012

MessageSujet: Re: Putain même à Paris tu me suis !   Lun 22 Oct - 0:03


    On est en train de s'enfermer dans un putain de schéma à la con et ça ne me plaît pas du tout, je ne peux pas forcer ma femme, je l'aime, je ne vois pas l'intérêt de prendre mon dû pour dire que j'ai tiré un coup, à ce moment là je prends une pute, je galère moins et c'est un sujet que je maîtrise ! Maîtrisais... ^^ Bon, on ne va pas revenir dessus, ça va me retomber sur la gueule.
    Elle se lève sans aide et prend un verre, un autre... Ca fait beaucoup pour une soirée, et ça ne la détendra pas, une bouteille ne suffirait pas, c'est une rente ma femme !

    Arrête de boire Ella, ça ne changera rien. Ton souci il est là.

    Pointant sa tempe du bout de mon doigt. Je ne sais plus comment réagir, mais je ne veux pas l'effrayer c'est une chose de sûre.
    Je lui retira son gilet, et déboutonna sa chemise, embrassant sa poitrine au travers de son soutient gorge.

    Va t'allonger, j'éteins.

    Je souffla toutes les bougies, de toute façon vu le lampadaire qui éclaire la pièce, et merci Paris, ça ne changera pas énormément la donne, mais çaon va pas le lui dire !





    Ca c'est ce que vous dites avant qu'il arrive. Mais une fois qu'il sera là moi j'aurais plus le choix, si papa déconne ben j'aurais pas le choix non plus. Personne ne peut me promettre ça parce que personne ne sait, et ça me soule, parce que je sais que maman lui prend la tête, alors pourquoi il se ferait chier avec un môme qu'il connaît à peine alors qu'il en a un tout fait et tout bébé ?

    Et en plus Axelle est son amoureuse, alors ça renforce encore le truc. Je sais qu'il m'aime mais peut être pas autant que le bébé et s'il doit choisir il le prendra lui.

    Y en a pleins des gens qui ont préféré adopter un bébé plutôt que moi, pourquoi ce serait différent hein ?!

    Et j'en veux à la Terre entière !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ella Kinsky

Ella Kinsky

Messages : 1182
Date d'inscription : 19/02/2012

MessageSujet: Re: Putain même à Paris tu me suis !   Lun 22 Oct - 0:37

Je suis en train de tout foutre en l'air avec mes conneries, je le sais et pourtant je n'arrive pas à faire autrement. Je n'ai plus aucune assurance depuis mon accident et plus je sens que ça lui pèse, plus ça m'énerve et ça me bloque. Je bois quand je vais pas bien, jamais autant que lui on est tous d'accord, j'ai trouvé mon maître, mais c'est un placebo qui me va bien ... oui enfin jusqu'à ce que mon homme ne s'enmèle.

C'est toi qui me dit ça? Me touche pas!

Virant sa main sans douceur avant de lui lancer un regard noir. Je suis odieuse, je le sais. Il faut que je me calme, mais je me sens tellement conne!

Tu sais quoi, tu devrais aller te trouver une pute, elle saura te satisfaire elle.

M'asseyant sur le lit, ma tête dans mes mains, retenant mes larmes.



T'es pas qu'un gosse Mattis, t'es son fils. Le vrai problème, c'est que le bébé soit de moi, qu'on va former une famille et que tu as peur d'en être exclu. Mais c'est toi qui te met tout ça dans la tete mon coeur. Peut importe ce qui peut se passer dans sa vie, que se soit avec moi, avec ta mère ou avec n'importe qui, tu passeras toujours avant ... Vous passerez toujours, toi et le bébé.

Il a peur que son père l'abandonne, il a peur de se retrouver seul et de perdre l'équilibre qu'il s'est construit depuis qu'il est là. Il vient de l'orphelinat le soucis, il s'est toujours senti rejeté ce gamin comment voulez vous qu'il arrive à avoir confiance en nous.

Les gens sont stupides au point de ne pas comprendre qu'un enfant qui est déjà grand peut être aussi l'enfant qu'on cherche. Ils n"ont pas prit le temps de te connaitre et ils ne savent pas ce qu'ils ont perdu. Mais nous on a tout gagné mon coeur.

Je l'aime comme mon fils ce gamin. C'est le fils d'Alex, je le vois beaucoup en lui et j'aime ça. Bizarrement, je le vois beaucoup quand il fait la gueule ^^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor Marchal

Victor Marchal

Messages : 760
Date d'inscription : 27/02/2012

MessageSujet: Re: Putain même à Paris tu me suis !   Lun 22 Oct - 0:46


    Et on rempile ! Je savais que j'aurais dû fermer ma gueule, elle n'est pas capable de me laisser parler plus de trois minutes d'affilé, alors elle gueule et je la connais par coeur ma femme, elle va me faire chier à un point juste inimaginable.
    Elle parti se réfugier sur le lit, elle est complètement perdue et à côté de la plaque, je n'aime pas la voir souffrir autant mais j'ai l'impression que tout est de ma faute et je m'en veux.
    Je la rejoignis et passa mes main dans ses cheveux.

    Pleure...

    Je la prends contre moi, caresse son dos et l'embrasse dans le cou, chastement.

    Ella, je veux pas d'une pute, c'est fini tout ça. Je veux faire l'amour à ma femme moi, pas baiser ma divisionnaire. C'est quoi le souci ?

    Je cherche à ce qu'elle mette des mots sur la situation parce que là je suis perdu !






    Comment tu le sais d'abord ? Et qui te dis que tu me détesteras pas après ? Parce que moi je suis pas ton bébé, lui il le sera. Peut être que t'auras pas envie qu'on soit deux.

    Et j'ai toujours eu un souci avec ça. On ne me gardait pas en famille d'accueil, trop turbulent, et puis trop de soucis à l'école, alors on préférait les enfants trop sage. Ca ne me va pas, j'ai besoin de bouger, de m'exprimer, et faire la gueule à mon père me porte déjà assez peine comme ça sans que je ne me batte le temps de toute une grossesse.
    J'entoura Axelle de mes bras, laissant aller mes larmes, je suis crevé aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ella Kinsky

Ella Kinsky

Messages : 1182
Date d'inscription : 19/02/2012

MessageSujet: Re: Putain même à Paris tu me suis !   Lun 22 Oct - 1:06

J'ai jamais dit que j'étais quelqu'un de facile, je suis compliquée, je suis angoissée, j'ai beaucoup de chose à régler avec moi même et Victor le supporte jusqu'au moment ou il va me dire d'aller me faire foutre. Je le comprendrais, je ne suis pas sur de me supporter si j'étais à sa place! Il vint vers moi pour passer sa main dans mes cheveux, il est patient, c'est un truc de dingue avec moi et pourtant ce n'est pas sa principal qualité normalement ^^^Je l'entoura de mes bras pour pleurer, je ne l'ai pas fait depuis l'accident et je ne le ferais sans doute plus.

C'est moi le soucis ... Je ne suis plus capable de rien. Tu vois pas, je suis meme plus capable de te satisfaire ... Comment je pourrais accepter que tu me touches alors que je m'accepte pas!

Je ne suis plus rien depuis que j'ai en partie perdue l'usage de ma jambe.





Chéri, t'es mon bébé. Je t'aime, le bébé ne te remplacera pas, il s'ajoutera. Au lieu d'avoir un fils, j'en aurais deux, mais tu auras toujours ta place ici. Tu pourras faire la gueule autant que tu veux, tu seras toujours notre bébé.

Je le serra dans mes bras, il est crevé, il est perdu, je caressa son dos pour essayer de le calmer, mais qu'il pleure lui fera du bien. Je ne veux pas qu'il pense qu'il est remplacable, il ne l'est pas.

Ca va aller mon coeur, n'ai pas peur, tu auras toujours la même place pour nous et puis tu auras la place de grand frère pour lui.

Posant sa petite main sur mon ventre. Je sais l'importance que ça a d'avoir un grand frère, je ne pourrais pas me passer du mien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor Marchal

Victor Marchal

Messages : 760
Date d'inscription : 27/02/2012

MessageSujet: Re: Putain même à Paris tu me suis !   Lun 22 Oct - 1:13


    Ella n'a aucune estime d'elle même, c'est ça son soucis au fond, je ne comprends pas comment elle peut s'en vouloir autant et ça m'énerve parce que tout est de ma faute. Je ne comprends pas, mais je ne suis pas une femme, ça doit venir de là mon problème ^^

    Ella putain t'es pas une poupée gonflable, j'attends pas de toi que tu t'allonges pour tirer un coup, je veux qu'on partage ça bordel !

    Je ne sais plus comment le lui dire. Je ne veux pas qu'elle soit contrainte de remplir le devoir pseudo conjugal.
    Je l'allongea moi même sur le lit, en m'allongeant à ses côté, puis caressa sa joue. J'éteignis la lumière et tenta une toute autre méthode.

    Guide-moi.

    Je mis ma main dans la sienne et la laissa choisir les endroits interdits ou non, elle est maîtresse de son corps, et je ne veux pas aller trop loin, alors elle prend les choses en main comme avant et tout va bien !





    Et si papa m'en veux pour tout à l'heure ?

    Pour moi l'amour d'un parent est très fragile, on peut me détester du jour au lendemain, sans raison, rien que pour un détail. Je n'ai jamais eu de quoi me baser, je suis rassuré de temps en temps mais pas assez selon moi, et je ne peux pas l'expliquer, j'ai des parents qui ont mit 10 ans à comprendre qu'ils l'étaient, ils apprennent en même temps que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ella Kinsky

Ella Kinsky

Messages : 1182
Date d'inscription : 19/02/2012

MessageSujet: Re: Putain même à Paris tu me suis !   Lun 22 Oct - 1:25

Je n'ai jamais eu une grande estime de moi même, on a passé mon enfance à me faire comprendre que je me comportais comme une pute parce que je portais des jupes ou que j'avais des petits copains. En entrant dans la police j'ai mis ma féminité de côté pour entrer dans le moule et faire comme les hommes, ça passait mieux. J'ai appris à être une femme avec Alex et il ne me l'a pas toujours bien rendue. Victor me respecte telle que je suis, il me veut moi, pas une image parfaite de ce que je pourrais être, j'entends ce qu'il me dit, je le comprends. Bon j'ai légèrement l'impression qu'il m'engueule mais c'est sa manière de parler, il souffre autant que moi.

Il me laissa le guider, allongé sur le lit. Je guida ses mains sur ma poitrine ainsi que sur mon ventre, frissonnante. J'ai envie de lui, ce n'est pas le soucis, j'ai peur, peur de ne pas être à la hauteur de ce qu'il attend, j'ai l'impression d'être une gamine lors de sa première fois. Je le guida doucement avant de l'embrasser dans le cou, tendrement, je fis glisser sa main sur ma hanche l'arrêtant quelques secondes, avant de le laisser descendre sur ma jambe, le regardant dans les yeux à la lueur de la lune.



Il t'en voudra pas. Il est malheureux comme les pierres ton père quand tu fais la gueule.

Je l'embrassa sur la tête. Je sais qu'il va falloir que je lui répète les choses pour qu'il finisse par les croire, mais je suis patiente, et tenace, peut être autant que mes deux hommes réunis quand je veux.

Tu devrais dormi, t'es épuisé mon ange.

Me levant pour le laisser se mettre dans le lit, le bordant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor Marchal

Victor Marchal

Messages : 760
Date d'inscription : 27/02/2012

MessageSujet: Re: Putain même à Paris tu me suis !   Lun 22 Oct - 1:32


    Quand Ella ne parle pas, c'est que soit on est en train de faire une connerie monumentale, soit qu'on l'a déjà faite ^^ Bon, dans ce cas là j'ose espérer que c'est parce qu'elle n'ose rien faire d'autre. Je ne veux pas aller trop loin et la laisser faire est sans doute la meilleure démarche, j'aurais mit du temps à la trouver, mais la patience valait le coup. Elle m'embrassa tendrement, j'en fis autant en caressant son visage, puis elle descendit mes mains, sans quitter mon regard. Je plongea le mien dans le sien et m'attarda sur sa jambe, comme je l'ai toujours fais, passant le bout de mes doigts sur sa cicatrice avant de me redresser pour descendre son pantalon de façon à pouvoir déposer mes lèvres sur sa cicatrice, une façon de lui prouver que ça m'était complètement égal. Tout comme son tatouage sur l'autre jambe, Mattis en lettres chinoises, c'est un truc qu'elle m'a expliqué au début de notre relation, elle se confiait beaucoup à moi, elle avait confiance.
    Je remonta mes lèvres sur son ventre, puis sur sa poitrine, lui retirant sa chemise. Elle peut sentir à mon jean que je commence à me sentir à l'étroit ^^






    Toi aussi tu m'aimes toujours alors ?

    Lové dans les draps, lui tendant les bras, j'ai toujours besoin de l'entendre, de l'entendre me le confirmer, je ne suis qu'un bébé au fond et je pense que tout le monde a saisi. Je ne suis pas prêt à me la péter tout seul en la ramenant et faisant la gueule plus d'une soirée ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ella Kinsky

Ella Kinsky

Messages : 1182
Date d'inscription : 19/02/2012

MessageSujet: Re: Putain même à Paris tu me suis !   Lun 22 Oct - 12:22

Je ne suis pas locace, je ne sais pas faire ça alors je fais ce que je sais faire le mieux, me taire, observer, analyser la situation et aviser par la suite. Victor me laissa, une façon pour lui de me faire comprendre que je peux avoir confiance, qu'il ne veut pas me brusquer et je l'aime pour ça. Il fait toujours très attention à ce que je ressens ... oui bon la plus part du temps ^^ Je me raidi quand je le senti embrasser ma jambe, je ne sais pas comment il fait, mais je ne dois pas penser à ça, je dois me concentrer sur lui. Je suis encore un peu nerveuse, mais il arrive à me détendre mieux que personne. Ca fait un an que nous ne nous sommes pas retrouvé comme ça et ça me fait drôle, j'ai l'impression de réapprendre à le connaitre. Ses baisers me firent frissonner, alors que je commençais à enlever la ceinture de son pantalon en me redressant pour embrasser son cou.




Mais biensure que je t'aime toujours. Tu crois que je serais là, à prendre le temps de te parler, de t'expliquer les choses si je ne t'aimais plus. Ca aurait été plus facile de t'envoyer au lit avec une paire de gifle tu ne crois pas? Je sais que les adultes n'ont jamais rien pour que tu es confiance en eux chéri, mais va falloir apprendre à le faire. Que se soit, papa, maman, Victor, Emma, moi ... on t'aime et peut importe ce que tu feras ça ne changera pas.


Il a une peur panique qu'on ne l'aime plus parce qu'il n'est pas parfait, parce qu'il fait des bêtises, parce qu'il a du caractère. En Russie, on lui demandait une discipline militaire, ici, il fait ce qu'il veut. Je préfère le voir courir, sauter partout, dire des gros mots de temps en temps, être vivant tout simplement, comme un petit garçon normal. Je le pris dans mes bras pour lui faire un énorme bisous.

Tu veux que je t'envoie papa pour un bisou?


C'est comme il veut. Si il préfère prendre le temps de réfléchir c'est à lui de voir, je ne le force à rien et Alex comprendra.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor Marchal

Victor Marchal

Messages : 760
Date d'inscription : 27/02/2012

MessageSujet: Re: Putain même à Paris tu me suis !   Lun 22 Oct - 12:28


    Réapprendre à Ella à me faire confiance va être une tache rude et difficile, mais il faut en passer par là, alors je prends sur moi, et je me montre patient au possible. Je l'aime cette femme, c'est une évidence et elle ne m'aide pas à me rendre compte que je peux l'aider moi aussi. Après ma période alcool et conneries, j'ai eu du mal à croire que je pouvais encore être utile à ma famille.
    J'embrassa son ventre, puis remonta sur sa poitrine. Je la débarassa entièrement de son pantalon et de sa chemise, la retrouvant en sous-vêtements devant moi, je la regarde comme la huitième merveille du monde et je réapprends à la toucher. Je passa ma main entre ses seins, embrassant son ventre délicatement.

    Ca va là ?...

    Je tiens à m'assurer de son bien être, je ne veux pas aller trop vite, elle va me mettre un stop de toute façon !





    Ouai, mais dis lui que je suis désolé...

    J'ai peur de me faire jeter et les explications d'Axelle sont essentielles, elle sait me parler, ELLE ! Pas comme mon père ^^
    Je me réfugia sous les draps et trembla de froid. Je n'ai pas l'habitude de faire la gueule à mon père, je le prends trop pour mon héros !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ella Kinsky

Ella Kinsky

Messages : 1182
Date d'inscription : 19/02/2012

MessageSujet: Re: Putain même à Paris tu me suis !   Lun 22 Oct - 13:52

Il faut qu'on réapprenne à faire des choses ensemble, et je ne parle pas seulement au lit, je parle de tout en général, des activités quotidiennes, du dialogue, de ce qui fait la vie à deux. Je sais qu'on y arrivera, je veux qu'on y arrive parce que je l'aime et que j'ai besoin de lui.
Il me caressa des plus délicatement, je retrouve des sensations que j'aimais mais dont j'ai dû me passer, il sait y faire avec moi, je soupira, sentant ses mains sur ma poitrine alors que je faisais glisser son pantalon.

Ca va ...

Je pris son visage dans mes mains pour l'embrasser, c'est ma façon de le remercier de prendre soin de moi, ma façon de lui dire que j'étais prête maintenant, que je n'avais plus peur.




Je lui dis mon coeur.


Je l'embrassa une dernière fois avant de retourner dans le salon ou je trouva mon homme en train de traffiquer je ne sais pas quoi. Je sais que ça le fait chier cette situation, mais Mattis est loin d'être bête, il est un peu en colère, il a peur, mais il va se calmer. J'arriva derrière lui pour l'entourer de mes bras, posant ma tête contre son épaule.

Il attend un bisou de son papa.

Je lui murmura à l'oreille avant de l'embrasser dans le cou.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor Marchal

Victor Marchal

Messages : 760
Date d'inscription : 27/02/2012

MessageSujet: Re: Putain même à Paris tu me suis !   Lun 22 Oct - 13:59


    Elle commence à se détendre, putain heureusement que c'est ma femme parce que j'aurais l'impression de dépuceler une roumaine là ! Bon, elle est Russe, y a tromperie sur l'ethnie, peut être ^^ M'enfin toujours est-il qu'elle est plus fougueuse que ça dans mes souvenirs. Ca va faire un an que nous entretenons une relation platonique, ça ne nous va pas, on a besoin de se retrouver, on n'est plus des gamins, même ma fille elle nique plus que moi !

    T'est belle...

    Je le lui fais comprendre en m'allongeant au-dessus d'elle pour finir de la déshabiller, il n'y a pas de lumière, juste le reflet de la lune, et ça semble déjà être beaucoup pour elle alors je ne vais pas trop vite. Je l'embrasse dans le cou, caressant sa jambe en remontant sur sa hanche, plongeant mon regard dans le sien pour être sûr de pouvoir aller plus loin.






    Je suis comme un gamin puni là, je me retrouve tout seul avec moi même pour réfléchir à ce qui ne va pas chez moi, entre mon fils et moi. Je crois que je vais trop vite et ça ne me plaît pas, je voudrais qu'il accepte tout tout de suite et je me rends compte que je ne suis capable de rien d'autre que le braquer.

    T'es sûre ?

    Je passe ma main sur la sienne, elle fait des miracles !

    Je ferais quoi sans toi princesse ?

    Je l'embrasse délicatement et pose la PSP, oui ben je suis un ado attardé ! Et fila dans la chambre de mon fils.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ella Kinsky

Ella Kinsky

Messages : 1182
Date d'inscription : 19/02/2012

MessageSujet: Re: Putain même à Paris tu me suis !   Lun 22 Oct - 14:19

Je sais que je ne suis pas la femme qu'il a connu avant, il y a l'avant prison et l'après, on doit apprendre à vivre ensemble et apparemment on s'en sort plutôt bien si ce n'est le fait que je me bloque toute seule. Il me fait toujours comprendre combien il m'aime, combien il se fou que je sois parfaite du moment que je suis moi et ce n'est pas lui que je remet en doute, mais moi. Ma façon de penser.

Je t'aime.


Je suis sincère, je l'aime, j'ai vraiment envie qu'on redevienne comme on était tous les deux, aussi complices, aussi amoureux, comme avant. Je soupira sentant ses doigts sur moi, je le redécouvre à mon tour en caressant son dos, descendant sur ses fesses, le regardant dans les yeux pour lui faire comprendre que j'étais prête, il n'y a plus que nous maintenant.




Oui je suis sur. Il a peur que tu lui en veuille ...

Donc vas -y doucement et joue les papa gateau. C'est ce dont il a besoin son fils pour le moment, qu'on le comprenne, qu'on le caline, qu'on lui fasse comprendre qu'il ne sera pas abandonné parce qu'on va avoir un autre enfant.

Tu ramerais mon coeur...


Lui souriant avant de le laisser aller voir son fils. Il était en train de se déchainer sur la PSP pour se calmer en fait^^ C'est un gamin mon homme, mais j'aime ce côté spontané qu'il a. Il alla dans la chambre de son fils pour s'assoir près de lui.

Elle parle beaucoup Ax' ... hein mon fils ...

Lui souriant avant de l'embrasser ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor Marchal

Victor Marchal

Messages : 760
Date d'inscription : 27/02/2012

MessageSujet: Re: Putain même à Paris tu me suis !   Lun 22 Oct - 14:27


    Je ne sais pas comment je fais mon compte mais pour le moment ça se passe plutôt bien, et je suis assez content de moi, je ne pense pas pouvoir lui faire comprendre autrement comment je suis, je n'ai pas ce petit truc pour lui dire que je suis patient, je le suis mais je le lui fais comprendre, parce que je ne sais pas l'exprimer à propremment parler.
    Donc j'ai son approbation, c'est une bonne chose déjà. Je retira ses sous vêtements, tout du moins son soutient gorge, avant de glisser mes doigts entre ses jambes, dans son sous-vêtement. Je l'embrasse délicatement, avec douceur, je ne veux pas la brusquer.





    J'ai peur de me faire engueuler par papa, c'est évident. Je ne sais pas comment il prendra le fait que je lui dise haut et fort que le coup du bébé me fait chier. Bon, il le sait, je le lui ai fais comprendre, mais quand même ^^ Je prends sur moi là, parce que je sais qu'Axelle fait tout pour que je me sente bien, mais papa il va peut être me jeter et en avoir marre de moi, j'ai les idées fixes !

    Tu vas me jeter ?

    Non je prévois le coup. Je me réfugie sous les draps, osant à peine le regarder. Oui j'ai la trouille !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ella Kinsky

Ella Kinsky

Messages : 1182
Date d'inscription : 19/02/2012

MessageSujet: Re: Putain même à Paris tu me suis !   Lun 22 Oct - 14:46

Je sais que Victor, n'est pas patient, pas diplomate, il gueule, il râle, il envoit chier ce qui l'emmerde et moi la première, mais je le trouve différent avec moi. Je ne sais pas si notre relation aurait pu durer longtemps sans amour physique à proprement parler, ça fait un an que je fais abstinence, mais pour un homme c'est beaucoup plus compliqué ^^ Surtout pour mon homme en fait.
Je ne le fais pas par devoir, mais parce que j'en ai envie, parce qu'il a su me mettre en confiance malgrés mes crainte, je ne dit pas que je suis super sur de moi pour le coup, j'aurais peut être attendu un peu plus, mais je ne regrette pas non plus. Je vais le faire pour lui autant que pour moi, parce qu'il faut que je dépasse cette angoisse de mon corps et il y a que lui qui peut m'aider à le faire. Je me crispa en sentant ses doigts en moi, pas de douleur, mais de plaisir et je ne pensais pas pouvoir en avoir en fait. Je serra mes mains contre son dos, le griffant sans le vouloir ....



Mon fils était en train de faire le nem sous les draps, je fais pareil ... enfin je le faisais, maintenant je le fais avec Axelle, c'est bien à deux aussi ! Quoi que dernièrement on a pas trop eu le temps de faire les nems ... on avait d'autre préoccupation plus intéressante. Je m'assis près de mon fils qui me regarda à peine, putain ça m'énerve qu'il est sans arrêt peur que je l'engueule comme ça. J'ai l'impression d'être le pire père qui puisse exister.

Mais non je vais pas te jeter. Arrête d'avoir peur que je t'engueule tout le temps bébé. Je sais que je suis pas très délicat, mais je t'aime mon fils et que j'ai un bébé avec Ax' ne changera rien à ça.


M'allongeant près de lui avant de caresser ses cheveux tendrement, l'embrassant sur le front.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor Marchal

Victor Marchal

Messages : 760
Date d'inscription : 27/02/2012

MessageSujet: Re: Putain même à Paris tu me suis !   Lun 22 Oct - 14:53


    Et ben on est repartis ! Je suis content de voir qu'elle y met du sien et que ça ne semble pas inssurmontable pour elle. En même temps je pourrais me montrer plus délicat aussi, rien que dans ma formulation, mais elle m'aime comme ça et me connaît par coeur, elle ne reviendra pas dessus !
    Elle se crispa, chose que je respecta, je lui laissa le temps en me retirant embrassant à présent son cou, je veux être sûr qu'elle soit bien, et sa façon de me labourer le dos je pense que c'est bon ^^ On va devoir retrouver nos marques tous les deux, de toute façon, c'est comme le vélo, ça s'oublie pas !
    Je fini par mêler mes doigts aux siens et lui faire comprendre du regard que j'y allais, elle approuva d'un regard anxieux et je fini par rentrer en elle, doucement. Je caressais son corps en allant et venant, le plus délicatement possible dans un premier temps, sans lâcher son regard.






    Moi aussi je t'aime, je suis désolé papa...

    Me raccrochant à son cou, je ne veux pas qu'il m'en veuille, j'ai trop peur. Alors je me love contre lui, et prend une grande inspiration en retenant mes larmes, je fais que pleurer ! Je ne l'ai pas fais pendant 10 ans ^^
    J'ai froid, j'ai sommeil et je veux mon papa, et pas d'autre enfant, je vais devoir m'y faire, c'est tout...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ella Kinsky

Ella Kinsky

Messages : 1182
Date d'inscription : 19/02/2012

MessageSujet: Re: Putain même à Paris tu me suis !   Lun 22 Oct - 15:03

J'avais perdu l'habitude de se genre de chose! J'avais presque oublié combien c'était agréable ce genre de plan, surtout venant de mon homme. Il a une délicatesse avec moi qu'on ne lui donnerait pas en le voyant comme ça. Je le connais par coeur, tout comme lui et je pense que ce voyage est vraiment le moment pour nous de nous retrouver tous les deux, sans penser aux enfants, sans penser aux problèmes qu'on a eu, tout recommencer comme au début.

C'est ce que je m'efforce de faire et apparemment çça marche pas. Je ne me pensais pas capable d'affronter tout de suite une relation physique, mais apparemment, je m'en sors pas mal. Mon regard lui fit comprendre que j'étais définitivement prête et je su que c'était le bon moment quand je le sentis entrer en moi avec douceur. Mes bras caressèrent son dos alors que je soupirais de plaisir et de désir retrouvé avec plaisir. Je l'encouragea à continuer, glissant mes mains sur ses fesses, le regardant dans les yeux à la faible lueur qui filtrait dans la pièce.





C'est oublié mon fils.

Il l'aime plus que tout son gamin, il faut juste que Mattis apprenne à nous faire confiance, tous autant qu'on est. Je pense m'en sortir pas trop mal avec lui, je suis la seule avec qui il parle, bon avec Emma aussi, mais c'est différent, elle a un rôle de grande soeur, de copine. peut être qu'il me voit aussi comme ça je ne sais pas. Alex le pris dans ses bras, ne le lâchant pas, restant avec lui jusqu'à ce qu'il s'endorme. J'en profita pour ranger un peu nos affaires qui trainait dans la chambre .. On en fou un bordel à deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Putain même à Paris tu me suis !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Putain même à Paris tu me suis !
Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'Or des Lannister
» [Paris By night] Abel - personnage de Jeremy
» 17/10 - PTQ Paris - Paris
» Outpost Bus pour le GP Paris !
» Draft M11: Je suis mauvais mais j'me soigne...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day in Miami :: So Far... :: Hors de la Ville-
Sauter vers: