One Day in Miami

One Day in Miami retrace l'histoire d'une famille Floridienne aux méandres incompréhensibles.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Cameron Keller

Cameron Keller

Messages : 510
Date d'inscription : 01/01/2010
Localisation : Miami

Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Empty
MessageSujet: Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt    Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Icon_minitimeDim 31 Oct - 1:01


    Mes compétitions me prenaient beaucoup de temps, en particulier parce que je n'en n'avais plus beaucoup à m'accorder à moi même étant donné que Victor m'en prenait beaucoup. Bien que ce ne soit pas le soucis des mecs, eux ils décidaient carrément d'éviter le cas Cameron Keller. Pourtant j'en étais entourée à la fédé. Mais non, j'étais un vieux "pote". Super sexy hein ? Je trouve aussi, rien que l'allusion me donne envie.
    Essayons d'être réalistes deux minutes, je n'aurais JAMAIS pu trouver le temps pour une histoire d'amour, j'étais bien trop prise par le reste, et peut être que je ne voulais pas.
    Ce week end j'avais une grosse compétition à Atlanta, milieu de saison, j'étais plutôt bien placée dans le championnat, j'allais à la prochaine course, j'avais donc gagné mon week-end. Mais je ne pouvais toujours pas me résoudre à partir sans mon fils, et vu que Sam avait son week-end, il m'avait proposé de venir avec moi. Alors je dois vous dire une chose : on a essayé de repartir à zéro tous les deux, ça a tenu 1 h... Le temps de faire notre affaire au lit. On ne s'entend que sur ce plan là de toute façon. Le reste du temps nous n'avions fait que nous disputer. Comme d'hab.
    Notre train arrivait pour 18 h en gare de Miami. Olivia devait passer nous prendre, j'avais accepté. Elle était libre. Ce serait plus commode que prendre un taxi avec le petit. Chargés comme des mules, nous sortimes du train. Victor dans mes bras, une des valises dans l'autre main, je marchais nerveusement sur le quai.

    Me fait pas chier Sam s'te plaît.

    J'étais pas d'humeur, je pense que ça s'était comprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Valansky

Olivia Valansky

Messages : 728
Date d'inscription : 21/10/2010

Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Empty
MessageSujet: Re: Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt    Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Icon_minitimeDim 31 Oct - 2:39

J'étais a la gare depuis quelques minutes, je détestais être en retard, que se soit n'importe ou et surtout à mes rendez-vous. J'étais très ponctuelle, toujours en avance, surtout au boulot d'ailleurs, en même temps mon boulot était ma passion. Ca faisait trois ans que je bossais au FBI, et j'adorais ça. Je m'étais toujours investt dans mon boulot mais depuis que j'étais la, j'y passais tout mon temps ! Ma soeur était folle.

Aujourd'hui, je devais aller chercher ma nièce a la gare, elle rentrait d'une compétition et j'avais proposé de passer les prendre Victor, Sam et elle. Ils étaient partit tous les trois pour que Sam puisse garder son fils quand Cameron serait en compétition. Tous les deux, je ne les comprenait pas, ils s'aimaient mais ne se supportait pas. En même temps, je suis bien placé pour savoir que le coeur à ses raison que la raison ignore! Je les attendais depuis dix minutes quand je vis ma nièce arriver et pas l'air de super bonne humeur vu comme elle envoya bouler son ex copain .... ou pas ex ?! Je suis un peu perdu ! Je lança un regard compatissant à Sam avant de prendre ma nièce dans mes bras.

Sa va ma grande?! Alors cette compétition ?

J'embrassa mon petit neveu en le prenant dans mes bras lui faisant un gros bisous, avant d'embrasser Sam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron Keller

Cameron Keller

Messages : 510
Date d'inscription : 01/01/2010
Localisation : Miami

Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Empty
MessageSujet: Re: Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt    Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Icon_minitimeDim 31 Oct - 2:19


    Retrouver mon chez moi et Olivia ne pourrait pas me faire de mal. J'avais besoin de retrouver mon cocon familial. J'étais très jeune, et parfois je devais retrouver mon monde à moi. Maman ou pas, j'étais encore une enfant, avec mes besoins de retrouver ma mère et mes repères. Je vivais chez elle, parce que je ne pouvais pas vivre chez mon père. Logan avait besoin de calme depuis qu'il était entré en fac de médecine et puis je ne pouvais plus faire la guerre à ma belle soeur, Logan état profondément amoureux il n'y avait rien d'autre à dire de toute façon. Alors je m'étais effacée, je pense que j'en avais fait assez. Et puis je ne voulais pas envenimer la situation, il avait trouvé sa voix, LUI. Je n'allais pas lui retirer ça.
    Nous retrouvâmes Olivia, elle était à l'heure et toujours souriante, ah que j'aimais la retrouver elle aussi ! Ce serait sans doute mon rayon de soleil de la journée, parce que Sam était plus que prise de tête et Victor n'arrêtait pas de chouiner. Fatigué du voyage.

    Qualifiée pour la prochaine. J'aurais au moins eu ça dans mon week-end.

    Lançant un regard noir à Sam en arrière. Mon fils dans les bras d'Olivia, qui commençait à pleurer de raz le bol et se réfugia dans son cou, en l'entourant de ses bras. Quand il était fatigué, mon fils était toujours en manque de câlins et puir Sam et moi ça n'aidait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Valansky

Olivia Valansky

Messages : 728
Date d'inscription : 21/10/2010

Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Empty
MessageSujet: Re: Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt    Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Icon_minitimeDim 31 Oct - 3:10

Je sentis tout de suite que quelque chose n'allait pas, Cam semblait contrarié je l'avais vu tout de suite. J'avais un feeling asssez impresionnant avec cette gamine, je ne sais pas pourquoi je me sentais aussi proche d'elle, mais c'était un fait et je n'aimais pas la voir aussi stressée. Sa reflexion sur le fait qu'elle aurait au moins gagné quelque chose ce week end me fit très vite comprendre qu'il y avait eu un problème avec Sam. De toute façon, pour la mettre d'uen humeur pareil, il fallait que Sam lui ai pris la tête ou l'inverse plutôt!

Félicitation ma puce!

Je l'embrassa sur le front, elle avait beau avoir 20 ans, c'était encore la jeune fille fragile que j'avais connu il y a trois ans et de qui j'étais devenue si proche. Son fils était plutôt grognon, il devait être fatigué à n'en pas douter.

Ben alors mon ange qu'est-ce qui t'arrives?

Je le pris contre moi quand il se blotti dans mes bras lui caressant la tête puis le dos, le tenant bien pour ne pas qu'il tombe. Qu'est-ce que je pouvais l'aimer ce gamin ! On avança vers la voiture sans un mot de plus.

Vous venez à l'appart ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron Keller

Cameron Keller

Messages : 510
Date d'inscription : 01/01/2010
Localisation : Miami

Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Empty
MessageSujet: Re: Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt    Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Icon_minitimeDim 31 Oct - 3:28


    J'étais super heureuse de retrouver Olivia, surtout qu'elle ne prenait que rarement la tête, Olivia était le prototype de la grande soeur qu'on voudrait, sauf que c'était ma tante, tout simplement. Mais nous n'avions que très peu d'écart. 9 ans. Ce qui n'était pas énorme, même peu.
    Son bisou sur le front eu au moins le mérite de me faire sourire. Nous étions emitoufflés dans nos blousons, tels des michelins sur pattes. Les sacs de Victor me donnaient l'équilibre. Il se réfugiait contre Olivia, au moins elle ne gueulait pas, le calme devait lui manquer sincèrement. Et puis elle lui apportait avec ma mère et tout le reste cette stabilité que je ne pouvais pas lui apporter.

    Il est crevé.

    Je l'embrassa sur le front, retrouvant le hall principal. Je dois dire que Sam qui suivait m'importait très peu. Je ne le calculais pas, il me soulait singulièrement. J'avançais droit devant. Nous allions à l'appartement d'Olivia, c'était parti.
    Droit sur sa voiture, elle l'ouvrit, et je déposa mes bagages dans son coffre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Valansky

Olivia Valansky

Messages : 728
Date d'inscription : 21/10/2010

Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Empty
MessageSujet: Re: Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt    Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Icon_minitimeDim 31 Oct - 3:55

Il faisait frais en ce moment sur Miami, je retrouvais un peu de ce climat de fraicheur qui me manquait tant. Je m'étais habitué à la chaleur c'était sur, mais j'avais quand même du mal à me faire au 40 degré a l'ombre que nous proposait l'été Floridien! L'hiver m'allait beaucoup mieu, d'ailleurs, j'étais très peu couverte un pull à col roulé me suffisait amplement, voila l'avantage d'avoir grandi dans un pays froid!
Victor était crevée et franchement j'étais pour le fait de dire qu'il ressentait la tension qu'il y avait entre ses parents, la preuve moi même, je le sentais et ce gosse était très empathique avec sa mère, quand elle était bien , il était souriant, quand elle était triste, il était maussade et quand elle était énervée, il était grognon. Je le garda dans mes bras, lui parlant doucement, lui caressant les cheveux le gardant contre moi pour lui tenir chaud. On arriva jusqu'a la voiture ou Cam mis ses affaires ... toutes ses affaires! Elle partait nombreuse la jeune fille! Mais c'était une habitude à prendre.

On arriva à l'appartement que je louais au centre de Miami, assez grand avec trois chambre, dont une qui me servait de bureau, vu sur le port, très sympa comme quartier. Les jeunes dormiraient ici cette nuit si ils voulaient ... enfin si Cam voulait bien de Sam dans la même maison qu'elle encore une nuit. Le jeune homme pris son fils pour le deshabiller et s'occuper de lui alors que je restais avec Cam.

Qu'est-ce qui c'est passé Cam ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron Keller

Cameron Keller

Messages : 510
Date d'inscription : 01/01/2010
Localisation : Miami

Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Empty
MessageSujet: Re: Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt    Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Icon_minitimeDim 31 Oct - 4:05


    Le voyage se passa dans le silence. Sam monta à l'arrière avec son fils tandis que je prenais le siège passager avec ma tante. Heureusement que je la retrouvais, le retour en taxi avec Sam n'aurait pas été possible. Incroyable d'aimer autant une personne et la détester autant également.
    Je le regardais parfois dans le rétro, sans qu'il ne me voit. Ca m'énervait d'avoir à passer par ce genre de plans pour trouver une façon de communiquer, ou pas !
    Nous rentrâmes, je sortais les sacs, Sam s'occupait de Victor, de lui retirer son manteau et de le changer. Il s'en occupait tel un père modèle, je ne pouvais pas le lui retirer. Mais le voir se comporter comme ça avec les femmes m'insupporter ! Et il m'en fallait peu, très peu. Quand je monta pour préparer la chambre de mon fils, qui dormirait sans doute avec moi, à défaut que ce soit son père, Olivia m'y suivit pour me prendre à part.

    Sam est un con.

    Je mettais des draps, ça me faisait bouger, j'étais super nerveuse, ça se voyait. Elle allait me demander la suite, alors j'anticipais.

    On a recouché ensemble Olivia. Lui et moi, hier soir. On a voulu se donner une autre chance, pour une fois j'étais prête. On a fait l'amour, et dans les 20 minutes qui ont suivit il a reçu un appel. Il a répondu par "Allô ma chérie". C'est un abruti fini, c'est tout.

    Malmenant ces pauvres coussins. Je souffrais de cette relation, Sam était maladroit et moi impulsive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Valansky

Olivia Valansky

Messages : 728
Date d'inscription : 21/10/2010

Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Empty
MessageSujet: Re: Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt    Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Icon_minitimeDim 31 Oct - 4:30

Je retrouva ma nièce dans la chambre ou elle s'agitait avec les coussins et les draps en mode femme de ménage. Quand elle était sur les nerfs, elle rangeait, elle épousseté, elle balayais ... une grande ménagère! Je devrais l'énerver plus souvent ... mon appart avait besoin d'un bon coup d'aspirateur, avec le boulot j'avais un peu de mal à me mettre au ménage en rentrant. Sam est un con ! Qu'est-ce que j'avais pu l'entendre cette phrase! Ce que je pensais ce confirma. Elle m'expliqua avant que je n'ai pu lui demander quoi que se soit. Je m'assis sur le lit pour la regarder et surtout pour qu'elle arrête de gigoter partout, elle me donnait le tournis.

Ce n'est pas très galant je le conçois, mais tu devrais peut être lui laisser une chance de s'expliquer. Je te connais, tu as du t'énerver. Parle lui Cam, tranquillement, mettez les choses au clair sans vous hurler dessus, ça ne vous fera pas avancer.

J'étais la reine pour les relations complqiuée. La dernière que j'avais eu avait vraiment failli me détruire et je ne m'en était pas rendu compte avant que ma soeur ne s'enmèle et ne mette le haut la. Ce n'était pas du tout la même histoire que Cameron, mais je savais qu'avoir quelqu'un dans la peau était très dur et c'est exactement ce qui arrivait à ma nièce. Elle ne pouvait pas vivre avec Sam, mais elle ne pouvait pas non plus s'en séparer. A eux de gérer en conséquence et je serais la pour les aider si ils avaient besoin de conseil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron Keller

Cameron Keller

Messages : 510
Date d'inscription : 01/01/2010
Localisation : Miami

Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Empty
MessageSujet: Re: Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt    Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Icon_minitimeDim 31 Oct - 4:40


    Mais arrête Liv', arrête de rêver. Entre nous ça marche qu'au lit !

    Et ça personne ne dirait le contraire. Sam et moi au lit ça colle du feu de Dieu, mais vraiment. Mais alors en dehors, question communication, on était un peu limités. Je ne savais pas me poser, lui non plus, comme ça au moins c'était clair. De toute façon c'était à celui qui gueulerait le plus fort pour se faire entendre, il était arrivé qu'on en vienne aux mains, et croyez moi c'est pas toujours beau à voir. Moi j'avais mangé le mur une fois, mais lui il avait mangé ma main plus d'une fois !

    Je suis pas prête à le partager, je ne suis pas la bonne petite femme qui attend à la maison que son mari ait tiré son coup avant de la rejoindre. J'aspire à mieux que ça, il est incapable de se tenir.

    Et ça tout le monde le savais, le côté coureur de jupons de Sam ne faisait pas l'unanimité.

    Et puis Victor au milieu... J'ai vraiment passé un week-end de merde. En plus j'ai failli me planter, si je dis ça à mon père il me tue.

    Remarque ma mère aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Valansky

Olivia Valansky

Messages : 728
Date d'inscription : 21/10/2010

Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Empty
MessageSujet: Re: Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt    Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Icon_minitimeDim 31 Oct - 14:18

C'est déjà un bon point!

Je la regarda en souriant. Oui je suis désolé un couple sans un minimum d'entente au lit ça n'est pas un couple! Mais c'est vrai que c'est mieu si il y a un minimum de communication. Seulement ma nièce n'est pas vraiment encline au dialogue, elle gueule ... telle mère telle fille si on va par la! Sam n'était pas beaucoup plus posé. Il aimait son fils, il n'y avait rien à dire la dessus, mais alors avec Cam il se comportait comme le dernier des con!

Tu mérites mieu chérie. Sam a des tas de qualité mais il ne changera jamais, c'est soit tu accepte soit tu le quitte, mais il faut que tu arrêtes de te faire du mal.

J'espérais vraiment qu'elle allait partir qu'elle allait se détacher de lui mais je n'y croyais pas trop, pas pour le moment. j'avais l'impression qu'elle en était dépendante, c'était assez flippant. Je t'aime , je te hais, je connais ça. Et en plus elle me dit qu'elle avait failli se planter. Elle avait trop de chose en tête et un jour ça allait lui creer des problèmes.

Non évite d'en parler. Je t'accompagnerais la prochaine fois. Il faut que tu sois concentré Cam, j'ai pas envi de te retrouver dans une chaise roulante.

Je connaissais les risques de ce genre de passion, j'en avais fait un peu durant ma jeunesse et les risques étaient réel. Je comprenais que ma soeur ne vive pas tant que sa fille n'était pas rentrée entière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron Keller

Cameron Keller

Messages : 510
Date d'inscription : 01/01/2010
Localisation : Miami

Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Empty
MessageSujet: Re: Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt    Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Icon_minitimeDim 31 Oct - 14:33


    J'aime le sens de l'humour de ma tante, elle en a un bien à elle je dois dire. Evidemment que sans un minimum d'entente sexuelle je ne peux pas rester. Non pas que ce soit ma priorité m'enfin j'aspire tout de même à un minimum syndical ! Je ne suis pas la sainte vierge, tout le monde l'aura saisi je crois.
    Il est difficile de trouver LE partenaire idéal dans la vie, malheureusement moi j'avais fait un môme avec le premier abruti que j'avais trouvé...
    Je me laissa tomber sur le lit, à côté d'elle. La taie d'oreiller entre les mains.

    J'y ai cru à notre nouveau départ. Enfin le temps que ça a tenu quoi...

    Venait le problème de la concentration, je ne l'étais pas assez et mon entraîneur n'arrêtait pas de me le répéter. Olivia me proposa de m'accompagner, elle était toujours aux petits soins pour moi. J'adorais ça. D'autant plus que je pouvais tout lui dire.

    T'inquiètes pas pour ça, c'était différent ce week-end, de toute façon je suis partie dans l'optique de mettre les choses au point avec Sam. Je pense que maintenant c'est assez clair. Et je ne veux plus que Victor vive ça. On foire déjà tout entre nous alors j'aimerais le préserver un minimum.

    Je lui souris légèrement en mit la taie d'oreiller comme il faut, puis me leva pour aller retrouver les garçons en bas avec Olivia.

    Tu restes là toi ce soir ?

    Il était difficile pour moi de garder un langage correct en prenant mon fils des bras de son père pour l'embrasser. Je tentais de prendre sur moi pour être la plus diplomate possible, quelques tremblements dans ma voix trahirent mon ressentiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Valansky

Olivia Valansky

Messages : 728
Date d'inscription : 21/10/2010

Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Empty
MessageSujet: Re: Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt    Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Icon_minitimeDim 31 Oct - 15:27

Elle semblait dépité, déçut, chose que je comprenais. L'espoir est sans doute la pire chose qui puisse arriver en amour, on attend, on y croit tout ça pour se retrouver déçut à la fin. Je pense que tout le monde était passé par la, ou du moins beaucoup de couple. Les couples sans histoires n'existent pas ..; mais bon celui de Cam et Sam était quand même à un niveau supérieur!

Je sais que ce n'est pas évident ma puce. Mais il ne changera pas, croire ne te fera que du mal.

Je préférais être sincère avec elle, je lui disais ce que je pensais. Ma nièce n'avait que 20 ans et déjà des tas de choses à gérer, mais si sa vie amoureuse était un peu bordélique, je devais lui reconnaitre son implication avec son fils. Vouloir le protéger des histoires entre son père et elle était une preuve de maturité assez impressionnante à son âge. J'étais vraiment très fière d'elle.

Tu fais tout pour ton fils Cam. N'oublie pas de penser à toi aussi de temps en temps.

On fini par descendre pour retrouver Victor et son père. Cameron demanda a son ex si il restait ici, tout en prenant son fils dans les bras.

Non, je vais y aller ... un week end ça m'a suffi ^^

Je le regarda avant d'aller vers la cuisine me retenant pour ne pas la ramener. Après tout c'était à eux de régler leur problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron Keller

Cameron Keller

Messages : 510
Date d'inscription : 01/01/2010
Localisation : Miami

Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Empty
MessageSujet: Re: Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt    Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Icon_minitimeDim 31 Oct - 15:56


    J'ai toujours aimé ça de toute façon.

    Me faire du mal était une seconde nature, psychose ou névrose, quand tu nous tiens ^^ Quoi qu'il en soit Sam et moi on ne pouvait pas se sortir de la tête l'un de l'autre, nous avions Victor entre nous, et ça ne changerait pas. Surtout que Victor était attaché à nous d'une façon indescriptible. La seule raison qui pourrait nous raccrocher c'était vraiment l'équilibre de notre fils, qui passait avant le notre. Je ne suis pas quelqu'un de facilement maléable, alors forcément je devais faire de nombreux efforts pour me sortir de ça. Pour remédier à cette façon de vivre, j'avais mon petit bout, qui me faisait remarquer que déprimer n'arrangeait à rien.

    Ouai, quand il sera en âge de me dire que je le soule.

    C'est à dire d'ici une dizaine d'années s'il suit mon exemple.
    Nous descendimes dans le salon, je récupéra mon fils que j'embrassa sur la tête. Je demandais à Sam s'il passait la nuit ici, ça ne me dérangeait pas, s'il restait sur le canapé ^^.
    Déshabillant mon fils pour le mettre en pyjama sur le canapé, je releva la tête vers lui, un week-end lui avait suffit ?

    Joue pas au con Sam, tu l'es déjà assez. Ne me reproche pas ce qui s'est passé ce week-end, tout ça c'est de ta faute. On aurait pu se retrouver ici et boire le champagne, fêter ma victoire, mais t'as préféré jouer au con. Je sais pas ce qui se passe chez toi, mais tu fais rien pour arranger les choses. Alors tu sais quoi ? Va rejoindre ta pouffiasse, elle attend que ça. Mais te plante pas dans le prénom, ce serait con de se faire jeter deux fois dans la même journée.

    Je baissa à nouveau les yeux sur mon petit garçon, reprenant une mine souriante pour l'embrasser dans le cou et le faire rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Valansky

Olivia Valansky

Messages : 728
Date d'inscription : 21/10/2010

Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Empty
MessageSujet: Re: Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt    Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Icon_minitimeDim 31 Oct - 16:13

C'est de famille chérie!

Oui je n'étais pas la reine de l'équilibre en ce qui concernait les hommes, carrément pas même. Ma dernière histoire était passionnée mais destructrice, heureusement je n'avais pas d'enfant au milieu, mais je comprenais ma nièce qui ne voulait pas que leur fils soit entre eu deux, sauf que malheureusement il était la et ils devaient essayer de se comporter en adulte ne serait ce que pour lui. Cam n'avait pas de mal, mais Sam c'était une autre histoire. Il aimait son fils plus que tout, mais il ne semblait pas se rendre que ça le touchait lui aussi du haut de ses 18 mois.

ET si il est comme toi, ça va arriver plus vite que tu ne le penses!

Je m'approcha d'elle pour l'embrasser sur la tête avant de descendre avec elle. Je la laissa seule avec Sam ... peut etre pas la meilleure chose que j'ai faite de la journée entre nous! Je l'entendis sortir son laius avec une telle simplicité que s'en était déconcertant, en même temps, le gars, il savait ou il en était au moin avec elle.

Tu m'emmerdes Cam.

C'est vrai c'était une chieuse, mais bon quand même il ne fallait pas qu'il se sente de le dire aussi ouvertement! Je revins dans le salon avec un biberon de sirop pour mon petit neveu et regarda Sam, puis ma nièce à tour de rôle, je ne sais pas si je devais rire ou pleurer la.

Doucement tous les deux ..

Oui parce que Victor était petit, mais il comprenait tout. Je m'assis sur le canapé à côté de lui. Si Sam voulait rester c'était sans problème, mais pas de scandale, pas devant le petit en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron Keller

Cameron Keller

Messages : 510
Date d'inscription : 01/01/2010
Localisation : Miami

Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Empty
MessageSujet: Re: Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt    Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Icon_minitimeDim 31 Oct - 16:34


    Oh oui ça viendrait plus vite que je ne le pensais, à côté je passerais pour une sainte, bon ce n'était pas le cas mais les générations évoluent tellement vite maintenant... Quand je vois ma soeur de 14 ans qui se trémousse sur la scène en combi latex sur du Joan Jett on comprend que la crise d'ado n'est pas seulement une passade, mais un passage en enfer pour les parents.
    Retrouvant le salon, l'échange entre Sam et moi se fit de moins en moins courtois, j'étais incapable de me retenir et ce con marchait dans mon jeu putain !
    Je me leva, laissant Olivia assise à côté de Victor de peur qu'il ne tombe. Je me mis devant Sam, une tête de plus facile le garçon, je n'avais peur de rien, encore moins de lui !

    Et te taper tes putes pendant que tu promets à ton fils d'être à l'heure, tu crois pas que ça m'emmerde ça aussi ?
    De me mettre à genoux à chaque fois que j'ai besoin de toi, tu crois pas que ça me prend la tête ?

    Te voir tout foutre en l'air à tout bout de champs tu crois pas que j'ai du mal ?

    Je tapais sur son torse à la fin de mon laïus, je souffrais qu'il ne voit rien, je souffrais de savoir que je n'avais pas d'issue. Au final, il fallait avouer que je n'étais pas d'une grande diplomatie mais on ne pourrait pas me retirer cet amour sans fin que je lui portait naïvement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Valansky

Olivia Valansky

Messages : 728
Date d'inscription : 21/10/2010

Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Empty
MessageSujet: Re: Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt    Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Icon_minitimeDim 31 Oct - 16:44

Oui bon alors la c'était vraiment la chose à ne pas lui dire, pas a Cam, pas quand on la connait parce que sinon c'était qu'on était vraiment mazo de chez mazo. Elle ne mit pas longtemps à sortir de ses gond pour répondre à Sam, la diplomatie dans la poche pas besoin de le préciser! Sa allaot tourner au vinaigre cette histoire, j'avais mon neveu dans les bras et je le posa par terre en voyant commencer à taper sur son ex! Oui oui, elle a peur de rien la petite. J'alla vers elle, m'interposant entre eux, la prenant des mes bras, elle tremblait de tout ses membres, la nervosité sans doute. Je regarda Sam:

Tu devrais y aller.

Ce n'était pas une proposition. Tant qu'il serait la, elle serait mal et c'était au dessus de mes forces de la voir comme ça.

Arrête chérie ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron Keller

Cameron Keller

Messages : 510
Date d'inscription : 01/01/2010
Localisation : Miami

Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Empty
MessageSujet: Re: Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt    Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Icon_minitimeDim 31 Oct - 17:42


    J'avais beaucoup de mal avec le fait de me faire prendre pour une conne à tout bout de champs avec cette putain de façon de croire au miracle. Jamais Sam ne consentirait à lâcher ses conquêtes, il avait trop besoin de plaire, ça faisait parti de lui, quoi qu'il en soit, et j'étais heureuse de ne pas avoir cette tendance nymphomane, rien que pour mon fils.
    Encore une fois je vivais un échec, un de plus remarque, je n'étais plus à ça près mais à chaque fois je le vivais de plus en plus mal. Parce que l'espoir c'est pour les lâches, ceux qui n'ont plus que ça, et c'est trop douloureux pour en user de façon régulière.

    Je crois aussi...

    Il soupira, se baissa à la hauteur de son fils pour l'embrasser tendrement sur le front, avant de récupérer sa veste et de remercier Olivia. Elle était en face moi, tentant de me canaliser, quand la porte claqua, je me retourna vers la fenêtre donnant sur la plage, il faisait nuit. Je pris une grande inspiration.

    Je suis pas faite pour les mecs, ou alors le problème vient d'eux, j'en sais rien là franchement.

    Bon OK j'étais loin d'être facile à vivre mais je pense que nous avions tous un soucis majeur, Sam et moi ne parvenions pas à nous entendre. On se connaissait trop. On avait du mal à faire cohabiter nos deux personnalités, peut être qu'au fond nous étions incompatibles. C'est con, je l'ai dans la peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Valansky

Olivia Valansky

Messages : 728
Date d'inscription : 21/10/2010

Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Empty
MessageSujet: Re: Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt    Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Icon_minitimeDim 31 Oct - 20:21

Je sentais que ça allait mal terminé cette histoire. Cameron était une forte tête, très forte même et Sam n'était pas non plus du genre à se laisser faire, alors pas étonnant que ça clashait entre eux. Mais la il y avait Victor au milieu et il comprenait tout alors si ils voulaient s'engueuler s'était dehors. Et puis franchement, je n'aimais pas vraiment la façon dont Sam parlait à Cam par moment. Ne cherchez pas c'était ma nièce, je la défendrais corps et ames contre tout et tout le monde, même si elle n'était pas toute blanche.
Mon ex neveu fini par partir en embrassant son fils tendrement. Pour ça, il excellait, il était vraiment super avec son fils, on ne pouvait rien lui reprocher la dessus, le problème c'était Cam !

Oh si tu es faite pour les mecs ! Cam vous etes deux emmerdeurs, il a des tords tu en a aussi, ça n'ira jamais entre vous. Mais crois moi, les mecs ne feront jamais une crois sur toi! Y ' a pas de soucis!

Je lui souris prenant ses mains dans les miennes .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron Keller

Cameron Keller

Messages : 510
Date d'inscription : 01/01/2010
Localisation : Miami

Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Empty
MessageSujet: Re: Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt    Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Icon_minitimeDim 31 Oct - 23:28


    Y a que Sam qui me fait vibrer de cette façon. Y a que lui et ça me met hors de moi. Et puis quand je vois mon fils je le vois lui. Ca aussi ça m'énerve ! Il aurait du tout prendre de moi ce gosse !

    Bon il aurait le caractère, pas de soucis. Mon fils savait déjà ce qu'il voulait et SURTOUT ce qu'il ne voulait pas. On doit dire qu'il était hors de question qu'il ne se laisse faire dans la vie. Je voulais en faire un petit bonhomme sur de ses choix et bien dans ses baskets, ah ça pour sûr il était à l'aise. Pour le moment c'est ce qui m'importait, le bonheur de mon fils, le mien passait en second plan. Ca avait toujours été comme ça, depuis qu'il était au monde.
    Je m'assis sur le canapé en prenant mon fils dans mes bras. Je l'embrassa sur la joue et l'allongea contre moi en m'enfonçant dans le canapé. Attrapant sa turbulette pour le glisser dedans.

    Ca te dérange pas qu'on reste là ce soir ? T'es sûre ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Valansky

Olivia Valansky

Messages : 728
Date d'inscription : 21/10/2010

Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Empty
MessageSujet: Re: Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt    Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Icon_minitimeDim 31 Oct - 23:39

Eu .... non! Franchement se ne serait pas une bonne idée. Je dis ça pour toi.

Oui parce que si il avait vraiment le caractère de sa mère, elle avait du soucis à se faire la pauvre! Pour le moment il était encore docile, mais ça n'allait pas durer. Attendais qu'il atteigne l'adolescence ..; quoi que déjà ne serait ce 7/8 ans, elle allait en voir ! Elle comprendrait un minimum ce qu'avait vécu ses parents!

Mais non. Tu es ici chez toi, tu le sais.

Elle venait quand elle voulait. De toute façon ma soeur avait les clés de mon appartement au cas ou et Cameron pouvait les prendre quand elle voulait pour venir. D'ailleurs Victor avait même son petit coin à lui!

Qu'est-ce que vous voulez manger?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron Keller

Cameron Keller

Messages : 510
Date d'inscription : 01/01/2010
Localisation : Miami

Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Empty
MessageSujet: Re: Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt    Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Icon_minitimeLun 1 Nov - 0:31


    C'est mon fils l'homme de ma vie.

    Ca au moins c'était clair. Je lui tira la langue en faisant une grimace, ce qui le fit mourrir de rire. A 18 mois il était plutôt docile encore, et je pouvais en profiter, je l'aimais comme une dingue. Je le pris contre moi en accrochant sa turbulette avant de le laisser sur le canapé avec mon portable. Déjà drogué à la technologie.
    Je me leva quand elle me demanda ce que nous voulions manger.

    Je vais t'aider, et lui faire un bibi, il n'aura pas la force de manger comme nous ce soir. Il est crevé.

    Et grognon, donc autant le coucher tout de suite. Enfin le coucher, je dormirais avec lui, comme d'hab. J'étais son doudou, ce n'est pas un scoop et au moins je ne risquais pas de me perdre. Ca faisait ça en moins à trimballer dans le sac à langer.

    Des pates pour changer ?

    J'étais toujours très gênée de m'installer chez ma tante, je débarquais nombreuse et avec Sam pour le coup ça avait fini partir en cacahuète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Valansky

Olivia Valansky

Messages : 728
Date d'inscription : 21/10/2010

Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Empty
MessageSujet: Re: Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt    Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Icon_minitimeLun 1 Nov - 0:57

Il est pas prêt de boucler son oedipe ce gosse !

Oh non ! Sa mère était amoureuse de lui, tout comme Ellie l'était de ses enfant, elle avait eu cet exemple de sa mère tout comme celui de sa belle mère ou de ses tantes. Cameron avait beau n'avoir que 20 ans, elle était très mature et très posé quand il s'agissait de son fils .... jsute pour son fils on est d'accord!

Repose toi plutôt, je vais m'occuper de son bibi.

Elle n'arrêtait pas, elle rentrait de compétition et ne se laissait pas une minute de répit c'était flippant, elle avait de l'energie à revendre mais quand même, je voulais qu'elle fasse attention à elle un minimum. Et puis j'adorais la seconder avec Victor, ce gosse était juste adorable et super sage ... qui l'eu cru !

Allez des pâtes!

De toute façon c'était génération pâte ici. c'était facile à faire et on pouvait les assaissoner de plein de façon différente ce qui était très bien pour avoir un peu de changement sur la forme. J'aimais bien cuisiné, je m'en sortais pas trop mal alors j'allais m'y mettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron Keller

Cameron Keller

Messages : 510
Date d'inscription : 01/01/2010
Localisation : Miami

Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Empty
MessageSujet: Re: Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt    Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Icon_minitimeLun 1 Nov - 1:04


    Je suis pas sûr de boucler le mien un jour alors il a le temps.

    Je souris à Olivia en reprenant place sur le canapé alors qu'elle me disait qu'elle pouvait s'en occuper. Elle n'arrêtait pas non plus.
    Mon père et moi c'était toujours la même grande histoire d'amour, ça ne s'expliquait pas de toute façon, alors on faisait avec. Et puis mon papa c'était mon héros. Quand je n'allais pas bien, il me prenait dans ses bras et je retrouvais un peu de sérénité, mais ce n'était pas toujours évident. Il comprenait tout ça, et mon histoire avec Sam le dépassait depuis des années.
    Je me laissa tomber à côté de mon fils, qui allongé dans les coussins, commençait à sombrer dans le sommeil. Je passa doucement le bout de mon doigt sur ses lèvres.

    Nan nan nan bébé, tu t'endors pas tout de suite. Je me lève pas à 3 h du matin pour te nourrir.

    Tu parles, je menace mais je ne tiens jamais, je suis toujours prête à me lever au moindre éternuement.
    Accoudée sur le dossier du canapé, je le regardais jouer avec mon portable en appuyant partout sur l'écran tactile. Ca l'occupait. Et Olivia qui s'occupait de tout.

    T'es sûr que tu veux pas que je t'aide ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Valansky

Olivia Valansky

Messages : 728
Date d'inscription : 21/10/2010

Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Empty
MessageSujet: Re: Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt    Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Icon_minitimeLun 1 Nov - 1:54

Non je confirme!

Je savais la relation qu'elle avait avec son père. Elle l'adorait, elle avait besoin de lui même encore aujourd'hui a 20 ans, elle dépendait beaucoup de ses parents affectivement, chose que je pouvais comprendre. Son père était l'homme de sa vie à l'instar de son fils. Il l'avait élevé après le départ de ma soeur et il était devenu le repère essentiel dans la vie de ma nièce. Elle avait du mal à se passer de lui plus de trois jours et vice versa.
Je commençais à faire bouillir l'eau et à passer le biberon dans le micro onde pour mon bébé. Le bip bip se fit entendre et je le sortis, en versant quelques goutte sur mon poignet pour vérifier que ce n'était pas trop chaud.

Tiens avant qu'il ne s'endorme.

Après elle pourrait le coucher et on mangerait toutes les deux. J'étais contente de les avoir avec moi de temps en temps, je me sentais moin seule. Depuis mon histoire avec Matt, je n'avais eu aucune relation du moin rien de durable, je ne voulais pas, alors avoir de la compagnie de temps en temps ne me faisais aps de mal. Je repartis mettre les pates à cuire puis j'entrepris de faire une sauce. Tomate, olive, basilic, un brin de citron et je mis ça à cuire.

Non ! Laisses tes fesses sur le canapé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron Keller

Cameron Keller

Messages : 510
Date d'inscription : 01/01/2010
Localisation : Miami

Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Empty
MessageSujet: Re: Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt    Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Icon_minitimeLun 1 Nov - 2:23


    En dehors des entraînements, je passais le plus clair de mon temps avec mon fils. Je l'emmenais beaucoup à la plage, sur les pistes aussi, il était né là dedans et il finirait surement là dedans, l'influence est carrément là pour le coup ! Et puis je jouais beaucoup avec lui, l'emmenant au parc, lui achetant une multitude de jouets dont il ne savait que faire... J'aurais pu avoir mon propre appartement et j'y pensais de plus en plus, surtout que ma mère aurait sans doute besoin d'un peu d'intimité avec Will, mais elle ne me pressais pas, et moi je n'avais pas spécialement envie de me retrouver seule le soir, même si c'était avec mon fils. Ma phobie de la solitude me tiendrait toujours. Alors retrouver Olivia ce soir en sachant que ma mère était partie quelques jours à Paris ne pourrait me faire que du bien. Je sais qu'un jour je devrais me retrouver seule, faire ma vie, couper le cordon, mais je n'étais pas prête à ça encore.
    Olivia me tendit le biberon.

    Merci. Regarde ce qu'elle a fait tata mon coeur !

    Il tendit les bras vers son biberon comme s'il n'avait pas mangé depuis 6 mois, mais je ne le nourri que quand on est en public ! C'est bien connu. Des fois sa tendance à jouer les morfales me faisait rire. Il tira fermemant dessus, je lui tenais pendant qu'il tétait, je l'infantilisais à mort, mais ne vous en faites pas, les efforts il sait les faire quand il fait son caprice.
    Je caressais ses cheveux en le regardant s'endormir sur la tétine. S'il y avait bien une chose que j'avais réussit c'était bien lui.
    Il fini par s'endormir. Sans le finir, évidemment. Qui allait se lever tout à l'heure, c'était bibi ! Mais ce n'était qu'une vaste question d'habitude.
    Je l'embrassa tendrement le font en le calant entre une multitude de coussins, hors de question pour moi de le perdre des yeux. Je mis la table pour deux, je sais, je devais rester sur le canapé, mais je suis incapable de me poser !

    Comment ça s'est passé ton week-end ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Empty
MessageSujet: Re: Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt    Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Week-end pourri, on n'est plus à ça prêt
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Week End de Merde !!! (WEM)
» Week-end jeux à Rambouillet les 26 et 27 mars
» Pot pourri musical...
» 10 % SAQ week-end du 17 juillet
» Game Of The Week

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day in Miami :: So Far... :: Forward-
Sauter vers: