One Day in Miami

One Day in Miami retrace l'histoire d'une famille Floridienne aux méandres incompréhensibles.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand nos mondes se percutent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 802
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Quand nos mondes se percutent.   Lun 2 Oct - 22:17

L'endroit est immense, trop grand pour moi, ça m'angoisse. Je ne viens pas souvent, déjà parce que c'est un endroit super froid, mais aussi parce qu'on me regarde de haut en bas. Personne ne me fait de réflexion parce que ma mère est la big boss, mais je sais très bien ce que ces pétasses anorexiques pensent de moi et de mon look. Mon look, c'est un slim troué, lacéré je dirais même, des rangers bordeaux, dont les lacets pendent, pas attachés, un marcel des Stones avec une chemise rouge à carreaux que j'ai customisé en lui foutant des coups de peinture et des épingles à nourrice un peu partout. J'ai un bonnet noir sur la tête et mes cheveux long qui tombent un peu partout. Les robes Gucci, ce n'est pas mon délire, je laisse ça à ma mère.
Je me présente à l'accueil avant qu'on ne m'autorise à monter. Il arrive que je vienne et que ma mère soit en réunion, du coup, j'attends comme une clocharde dans les couloirs qui sentent les parfums de grandes marques ^^ Je ne suis pas pour ce monde superficiel, ça ne m'attire pas. J'attends quelques minutes avant de voir un homme sortir du bureau de ma mère, la mine déconfite. J'esquisse un sourire de complaisance envers lui avant de rentrer.


T'as cinq minutes à m'accorder?


Passant la tête dans le bureau de ma mère . Son bureau, on pourrait y faire un appartement tellement il est grand ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meryl Sadler

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 30/05/2016

MessageSujet: Re: Quand nos mondes se percutent.   Lun 2 Oct - 22:27


    Des incompétents, tous autant qu'ils sont ! Et je sais pourtant qu'ils font des efforts, c'est bien là le pire. Ils n'ont aucune excuse pour être si mauvais. Ils le sont, c'est tout... Je suis plutôt dépité du niveau de la collection de cette année, s'ils comptent présenter ça, je me refuse à le signer, il va falloir en faire beaucoup plus pour briller parmi les autres. Parce qu'une réputation s'assied sur des années, mais le fait de la démonter ne prend que quelques minutes. Et je sais que je n'ai pas droit à l'erreur, jamais.
    Je ne sais pas ce qui a bien pu lui passer par la tête, et portant la preuve en est, c'est nul ! Je ne suis pas méchante, mais il faut bien un moment pour poser et dire les choses et étant donné ma position dans ce magazine, c'est à moi de le faire, ils sont mauvais, c'est tout.
    Je congédie mon responsable des collections et soupire en consultant mes mails, quand une petite tête familière passe la porte de mon bureau.

    Bonjour chérie. Oui, bien sûr, rentre.

    Je lui fais signe de fermer derrière afin d'obtenir toute l'intimité dont elle a besoin et me lève, pour glisser une main dans les mèches dépassant de son bonnet.

    Qu'est-ce-que tu as encore fait comme bêtise ma fille ?

    Non parce que je la connais la guêpe, elle ne vient pas ici par hasard et surtout rarement de gaité de coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 802
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Quand nos mondes se percutent.   Lun 2 Oct - 22:50

Ma mère est un dragon! Elle a cette réputation dans son travail, celui d'être dur, sans pitié, cinglante. Ce n'est pas la même qui vit avec nous. Elle est stricte, on a des règles, enfin ma soeur et moi, mais à côté on sait qu'on est assez libre pour pouvoir faire les choses sans le lui cacher. J'ai lu beaucoup de chose sur elle dans la presse, mais je m'en fou, je ne dois pas m'arrêter à ça même si c'est difficile parfois. Elle bosse beaucoup, elle réussi très bien et une femme aussi puissante, ça en gêne beaucoup, j'en ai conscience!
Je rentre dans le bureau et referme la porte derrière moi avant d'aller lui faire un bisou. Elle travaille beaucoup et ce n'est pas rare qu'on parte le matin sans la voir. Je sais qu'elle aime ce qu'elle fait, sa carrière est très importante, mais parfois j'aimerais qu'elle passe un peu plus de temps avec nous. Je ne lui dis pas pour ne pas la blesser.


J'ai cru qu'il allait pleurer celui qui vient de sortir^^


Je lui dis, même si je sais qu'elle s'en tape. Elle est comme ça, elle dit ce qu'elle a à dire et si ça ne plait pas, ben tant pis, on fait avec.


Rien .... enfin, la mauvaise nouvelle, c'est que je me suis fait coller et qu'il faut que tu signes mon carnet. Mais la bonne c'est que je suis invitée à une expo demain à Brooklyn, je peux y aller?


Je lui demande quand même, mais j'irais, c'est ma prof de dessin qui me l'a conseillé. Je lâche mon sac en bandoulière par terre, au milieu du bureau super bien rangé de ma mère. Je suis un peu bordélique^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meryl Sadler

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 30/05/2016

MessageSujet: Re: Quand nos mondes se percutent.   Lun 2 Oct - 23:01


    Crois-moi bien ma fille, que s'il ne pleure pas, c'est que je n'ai pas fais mon boulot correctement.

    C'est comme ça qu'ils apprennent, comme des enfants, par la prise de conscience, la vexation, la frustration et l'humiliation. Bon, je suis une meilleure mère que ce pour quoi je peux passer comme patronne mais après tout la vie ne fait de cadeau à personne alors je ne vois pas pourquoi j'en ferais quand on ne les mérite pas.
    Je sais que je suis un dragon, un tyran et tout ce que vous voulez mais je n'aurais jamais obtenu ces résultats sans un tel acharnement.
    Et ma fille qui me sort comme ça qu'elle est collée et qu'elle veut sortir quand même ! Non mais comment c'est censé se passer dans sa tête ?

    Siobhan, ramasse ton sac.

    Avec une voix de maman, mais assez fermement pour savoir que je ne laisse pas la possibilité de dire non. Elle le range, elle le met ailleurs, peu importe, mais pas au milieu du bureau.

    Avant toute chose, je veux savoir pourquoi tu es collée. Ensuite on discutera du fait de te mêler à une bande de sauvages pour la soirée ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 802
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Quand nos mondes se percutent.   Lun 2 Oct - 23:22

Tu peux aussi essayer d'être aimable, parfois ça marche tu sais ^^

Je lui fais passer le message. Moi, je la connais et encore parfois, je me surprends du ton qu'elle prend avec moi alors j'imagine que les filles qui bossent avec elle, ça doit leur faire tout drôle. Je ne m'intéresse forcément à son travail, le milieu de la mode, ce n'est pas du tout mon truc, j'ai beaucoup de mal avec ce côté superficiel, mais apparemment, elle sait ce qu'elle fait vu la carrière qu'elle et sa réputation. Ma mère est respectée et crainte, et j'en suis très fière. Mais quand je la vois agir comme ça, je me dis que quand même, elle pourrait s'adoucir un peu.
Je la regarde avant de foutre un coup de pied dans mon sac pour l'envoyer voler contre le mur du bureau. Ca va, y a rien de fragile dedans, juste les livres de cours que je n'ai jamais ouvert et dont mes potes se servent de la couverture pour faire des cartons pour leurs clopes^^


Ce sont pas des sauvages maman, arrête avec tes clichés! Et j'ai été collé parce que la prof d'Espagnole m'a fais chier et que je l'envoyer bouler voilà. Tu peux signer ?


Lui donnant mon carnet ou la prof à marquer un mot. Ca m'emmerde ce putain de lycée privé, je ne peux rien faire sans que ça ne vienne aux oreilles de mes parents!


Alors je peux aller à la soirée?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meryl Sadler

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 30/05/2016

MessageSujet: Re: Quand nos mondes se percutent.   Lun 2 Oct - 23:31


    Et si je suis trop aimable ils pensent que je laisse passer, hors, ce n'est absolument pas le cas.

    Que ce soit bien clair, c'est non, c'est comme je le dis et pas autrement parce que sinon je m'énerve, on s'énerve tous et ça fini que je perds des points, de la réputation et de la crédibilité surtout, ce que je ne supporte vraiment pas. Je suis au sommet, ce n'est pas pour en redescendre, que ce soit bien clair entre eux et moi.
    Ma fille est un boulet, et quand elle se met à ranger son sac, je soupire.

    Siobhan, ton sac !

    Elle sait très bien ce que j'attends d'elle, de le ramasser, de le poser dans un coin, pas de shooter dedans comme un vulgaire ballon de foot. Elle n'est pas scolaire du tout et c'est bien la seule sur les trois. Ca me perturbe autant que ça m'inquiète, elle ne peut pas rien faire de sa vie. Alors je lui demande au moins d'obtenir son diplôme et une fois fait, elle fera ce qui lui plait.
    Je soupire et signe son heure de colle en me penchant sur le bureau.

    Je ne veux plus que tu sois si dissipée, ma fille, d'accord ?

    Je prends le temps de la mettre en garde, doucement, tout aussi tendrement que je le peux mais si elle se met à la jouer rebelle, elle finira par entendre parler du pays. Je la préviens, je lui laisse une chance de rectifier le tir, à elle de se montrer maligne.

    Tu vas commencer par me dire avec qui, et ensuite on pourra en discuter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 802
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Quand nos mondes se percutent.   Lun 2 Oct - 23:43

Tu devrais peut-être la jouer pareil avec ton fils^^

Je ne dis ça, je ne dis rien, mais mon frère fait n'importe quoi et ma mère cautionne. Killian est le petit con de fils de bourge qui, si il n'était pas mon frère, je ne pourrais pas encadrer! Il se comporte comme le dernier des abrutis et je crois tout permis parce qu'il a l'argent et la réputation de maman derrière lui. Elle qui est si carré, je ne sais pas comment elle peut accepter ça venant de son propre fils. J'ai peut-être un caractère à la con mais au moins, je n'en fais pas voir à ma mère comme lui, j'essaie en tout cas.


Eh ben il est rangé ^^ Faudrait savoir ce que tu veux maman !


Sans me démonter, je ne suis pas une de ses stagiaires moi, elle ne me la fera pas à l'envers, je ne vais pas pleurer. Je sais que si elle décide de se mettre après moi, je vais morfler, elle est comme ça.


Mais elle peut pas me voir, elle est sans arrêt en train de me faire des réflexions, c'est bon ! Tu fermes pas ta gueule toi? Ben moi non plus!


On ne s'aime pas mutuellement avec cette prof, elle passe mon temps à me faire comprendre que je suis nulle, que je ne comprends rien, j'en ai juste rien à foutre et si elle n'est pas assez bonne prof pour m'intéresser à ce qu'elle enseigne, ce n'est pas de ma faute!


Des artistes contemporains et il y aura ma prof de dessin aussi. Tu peux m'accompagner si tu veux ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meryl Sadler

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 30/05/2016

MessageSujet: Re: Quand nos mondes se percutent.   Mar 3 Oct - 0:01


    Evitons le sujet Killian, s'il te plaît. Surtout aujourd'hui.

    J'ai autre chose à penser, mon fils me pompe une énergie de dingue ! Dieu merci, mes filles sont plus disciplinées. Siobahn est un peu rebelle mais elle a l'air de trouver son bonheur là-dedans, du moment qu'elle fait attention à elle et qu'elle bosse pour son diplôme, je préfère la laisser faire. Elle n'a aucune notion de mode, et n'en n'a pas la moindre chose à faire, soit, je ne peux pas changer mes enfants pour les forger à mon image.

    Siobhan. Tu n'es pas réellement en position de force avec ton heure de colle, alors baisse d'un ton, vraiment.

    Encore une fois, sans crier, je sais me faire entendre sans tout ça. Je sais surtout lui faire comprendre qu'elle n'a aucun intérêt à crier plus fort que moi. Je ne suis pas une de ses copines moi, que ce soit bien clair pour tout le monde. Je ne suis pas prête à jouer les ados pour me mettre à son niveau. Ma fille est très loin d'être idiote, elle teste les limites, c'est normal. Les miennes sont larges mais le respect et la sécurité sont primordiales.

    Sauf que pour en arriver là et gagner ce droit ma fille, j'ai bâti tout ça de mes mains, on est bien d'accord ?

    Qu'elle comprenne surtout qu'on n'a rien sans rien, le travail, les choix, l'impératif de donner toujours le meilleur de soit même n'est pas une option, tout ça, c'est sans condition.

    Oh chérie... Samedi soir ? J'ai beaucoup de travail et... Je vais essayer de me libérer, mais je ne te promets rien...

    Autrement dit, c'est oui, mais je suis rarement libre, je ne peux lui promettre de la rejoindre.

    On rentre, ta soeur nous attend à la maison. Tu rassembles tes affaires ? J'ai une dernière chose à régler avec ta tante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 802
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Quand nos mondes se percutent.   Mar 3 Oct - 0:11

Ah il a encore déconné ^^ Je m'en doutais^^

En fait, on devrait faire remarquer quand il fait quelque chose de bien. C'est méchant à dire, mais c'est le même con que mon père et ce n'est pas du tout un compliment. Mes parents ont essayé de nous épargner de leur divorce, mais ils n'ont pas réussi, j'étais en plein milieu et j'en ai souffert. Maintenant, c'est terminé et si je suis très proche de ma mère, je le suis beaucoup moins de mon père. Pas plus que je ne le suis de mon frère.


Excuse-moi.


Je n'ai pas envie de me faire allumer, alors je joue la sagesse. Ca ne sert à rien de se prendre la tête avec ma mère parce qu'elle aura toujours raison quoi qu'il en soit et je ne me risquerais pas à gueuler plus fort qu'elle. Ca arrive qu'on se jette, que ça clash, mais ça ne dure jamais, ça me rend malade d'être fâché avec elle.
Oui, je comprends. Elle est partie de rien, elle a tout construit seule et quand on voit ou elle en est, moi je dis que ça forge l'admiration!


Ouai laisse tomber .... J'irais seule t'inquiète pas.


Elle a toujours un repas d'affaire, ou une collection à vérifier, je le sis, mais je le tente quand même, on ne sait jamais! Ca me fait de la peine de ne pas partager autant de chose que je le voudrais avec elle, mais son boulot passe avant tout.

Tu vas la faire pleurer elle aussi ? ^^


La regardant avant de ranger mon carnet dans mon sac^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meryl Sadler

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 30/05/2016

MessageSujet: Re: Quand nos mondes se percutent.   Mar 3 Oct - 0:19


    On évite le sujet, Siobhan ^^

    Elle fouine partout cette gamine, c'est impressionnant. Elle sait toujours tout, sans qu'on n'ait à lui dire, alors quand elle feint l'ignorance, je lui mettrais des tartes ! Elle sait pourtant que je fini toujours pas être au courant de tout ce qui se passe à la maison, que j'y sois ou non, et si elle se montre un peu trop curieuse, je le lui dis, mais en douceur. Je suis toujours plus clémente avec Siobhan que son frère et sa soeur concernant la façon dont je lui dis les choses.

    Je suis désolée chérie, on est en plein booking du prochain numéro et...

    Et je ne peux pas me libérer, pas plus que je suis à l'aise dans son milieu d'artistes. Je ne dis pas que je ne saurais pas faire le moindre effort mais je ne suis pas sereine pour autant. Toujours est-il que si sa prof est présente, je ne vois pas de raison de m'y opposer, je suis contente qu'elle s'intéresse à une forme d'art, à son truc à elle. Après tout, chacun de mes enfants a sa propre passion et je l'encourage à explorer cette voie-là.

    Les garçons qu'elle fréquente se chargent de ça. Ta tante a vraiment un don.

    Je sors de mon bureau, manteau et pochette à la main, et rejoint Tess un étage en dessous, accompagnée de ma fille.

    Tu as les croquis pour le défilé de mercredi ?

    Boulot, boulot, boulot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 802
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Quand nos mondes se percutent.   Mar 3 Oct - 21:27

Ouai on laisse tomber, mais quand c'est moi qui fait une connerie on laisse pas tomber ^^ De toute façon c'est ton chouchou ^^

Haussant les épaules en récupérant mon sac. Je la cherche, je sais qu'elle n'aime pas quand je lui dis ça, mais elle lui laisse tout passer à mon frère, elle sait ce qu'il fait, qu'elle ne me dise pas le contraire. Ce qui m'énerve c'est qu'elle ne lui dit rien, jamais et pourtant il n'est pas toujours aimable avec elle, ça, ça me rend dingue, elle fait tout pour lui et à la moindre contrariété, il la pourrie comme jamais j'oserais le faire. On s'engueule parfois toutes les deux, mais je ne lui manque jamais de respect.


C'est pas grave maman, je te raconterais.


Je sais qu'elle a beaucoup de boulot, je ne peux pas lui demander d'être toujours là, je suis assez indépendante pour me débrouiller, je n'ai pas eu le choix de toute façon. J'aimerais qu'elle soit un peu plus présente, mais je ne veux pas lui reprocher, elle bosse pour elle, parce qu'elle aime ça, mais aussi pour nous, pour qu'on ai ce qu'on veut.


Et tu laisses faire! Tu fais peur à tout le monde, occupe toi de ses mecs!


J'adore ma tante, elle est géniale, ce n'est pas du tout la même que maman ^^ Elle gueule moins et croyez moi ça fait du bien à tout le monde! On descends toutes les deux voir Tess pour parler boulot ^^


Presque .... Je te les amène ce soir chez toi ?


Oh ça, ça va la gaver ma mère^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meryl Sadler

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 30/05/2016

MessageSujet: Re: Quand nos mondes se percutent.   Mar 3 Oct - 21:56


    Et vous n'en n'avez pas marre de vous tirer le gros lot tous les deux ? Si j'avais un préféré croyez-moi bien que l'autre serait en Suisse et ne rentrerait que pour les vacances ! Allez zou.

    Non mais un préféré parmi mes enfants, bien sûr. Je n'ai fais que des mômes à problèmes, pour Mila, j'attends encore ue ça se déclare, généralement passé le 10 ans. J'ai su très tôt que Siobhan serait différente, et si j'ai eu du mal à me l'avouer, j'ai fini par me faire une raison en comprenant que son bonheur en dépendait et que ce n'était pas un caprice. Quant à Killian, son père en a fait ce qu'il en a voulu et voilà le résultat.
    Pour toute réponse à sa permission de me passer de son vernissage, je me contente de l'embrasser sur la tête, tendrement. Je ne peux pas me libérer, surtout en ce moment et pour être honnête je ne me sentirais pas du tout à l'aise au milieu de ses amis.

    Et le temps que je m'occupe du dernier, elle aura déjà des problèmes avec le prochain. Elle est grande chérie.

    Et je ne peux rien dire de plus à ma petite soeur majeure et particulièrement attirée par les emmerdes. Mais Tess les a toujours aimés comme ça. Je crois qu'il n'y a pas de logique, le prince charmant, elle le cherche sans en vouloir. Elle, elle veut une galère, bien costaud !
    Et quand je me rends dans son bureau, elle est incapable de me fournir les plans demandés.

    J'espère que c'est une plaisanterie ? Tu as eu une semaine Tess, qu'est-ce-que tu fais de tes journées ? Tu m'avais dis les avoir pratiquement finis !

    On ne plaisante pas avec le boulot et je n'ai pas le droit de me planter avec elle étant donné qu'elle n'est ici que grâce à mon bon vouloir. Vu son passé, personne n'aurait prit le risque de l'engager, mais moi je crois en ses capacités, elle est on ne peut plus douer mais ce qui lui manque, c'est de la rigueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 802
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Quand nos mondes se percutent.   Mar 3 Oct - 22:10

Ouai, je suis un putain de lycée de bourge, c'est un peu pareil non ^^

Je n'aime pas mon lycée, je préfèrerais être avec Julianne, ma meilleure amie, dans son lycée de Brooklyn. Je ne me sens pas à ma place au milieu de tout ces fils de bourges qui ne pensent qu'à être les meilleurs. J'ai des bonnes notes, je bosse, même si ça me gonfle, mais je sais que sans ça, ma mère ne me lâchera pas, elle ne comprend pas que ça ne me plait pas tout ça, cette compétition que tout le monde se dispute.  Je ne reviens pas encore sur le sujet parce qu'on va s'engueuler, mais j'aimerais vraiment changer de lycée!


Elle est grande, mais elle manque un peu de jugement parfois^^


Concernant ces conquêtes. Elle nous en a présenté un ou deux sur lesquels je ne me serais même pas retourner, mais elle aime se faire chier, elle aime prendre des buches en fait! Je l'embrasse en descendant avant que ma mère ne se mette à l'engueuler. Ca va, elle viendra ce soir^^

Oui presque ... Enfin, je me suis peut-être surestimé ... Tu les auras tout à l'heure Meryl, je les livre moi-même en plus!


C'est joli ce que t'as fait tatie ^^


Bloquant sur ses croquis et ses idées qui dont super design. Elle est douée, faut que ma mère arrête de lui foutre la pression.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meryl Sadler

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 30/05/2016

MessageSujet: Re: Quand nos mondes se percutent.   Mar 3 Oct - 22:19


    Non, parce que dans le cas contraire, je ne t'embrasserais pas tous les soirs et tu partagerais une chambre avec trois filles comme dans ta classe.

    Et ça, ça a le don de lui faire peur, je lui explique la différence. Je cède sur beaucoup de choses la concernant mais jamais sur l'éducation ou la sécurité. C'est une chose que je ne peux pas renier. Elle doit faire de bonnes études, tout du moins jusqu'à son diplôme, ensuite libre à elle de faire une grande école, aller à la fac ou jouer de la musique, même si j'espère de tout mon coeur qu'elle choisira la raison plutôt que la passion, mais je ne la veux pas malheureuse.

    Beaucoup de jugement et un peu de mémoire. Ou de goût, à voir.

    Non parce qu'elle ne ramène pas les mieux, je vous le dis, et puis elle ne se sert jamais du dernier comme leçon, c'est quand même assez impressionnant le tableau de chasse qu'elle peut avoir, et puis vous pouvez être sûre qu'elle en tombe amoureuse à chaque fois ! Je ne sais pas comment elle fait. Je n'ai eu que deux amours... Enfin un. Sam, que j'ai réellement aimé et maintenant Conrad, mais ce n'est pour l'instant qu'une histoire qui ne mène pour l'heure pas très loin, je veux que mes enfants passent avant.

    Et tu veux une médaille ? On a une maquette à livrer en temps et en heure Tess, des impératifs à tenir, tu n'es pas qu'un maillon de la chaine, tu dois remplir ton rôle pour que tout le monde puisse en faire autant, tu te rends compte de ça ?

    Pénaliser les autres par sa propre faute, ralentir le processus parce qu'elle n'a pas su rendre les choses en temps et en heure comme demandé, même mon assistante sait tenir les délais et franchement tant mieux pour elle !

    Tu as jusqu'à 21 h dernier délais, c'est entendu ?

    Je ne fais pas de cadeau dans le travail. Je ne suis pas sa soeur, je suis sa supérieure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 802
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Quand nos mondes se percutent.   Mar 3 Oct - 22:31

Et je serais en taule pour meurtre ^^

Je me tape déjà ces pétasses de bourgeoise toute la journée au lycée, ce n'est pas pour les avoir avec moi la nuit en plus, ça finirait par un meurtre et croyez moi, j'en ai souvent envie. Je me tiens parce que je sais que la réputation de ma mère en dépend aussi. On a son nom et on ne peut pas faire n'importe quoi. Killian, s'en fou, mais pas moi, je ne veux pas la mettre dans l'embarras plus que je ne le fais déjà. Je sais que je ne suis pas la fille qu'elle aurait voulu, qui suivrait sa voix, serait passionnée par la mode et toute ces choses superficielles, mais je ne peux plus me forcer. Je l'ai fais petite parce qu'elle ne me laisser pas le choix. Elle est comme ça ma mère, elle fait et on dit, mais elle a comprit combien j'en souffrais et je l'en remercie.

On dirait qu'elle aime se faire du mal.


Je sais qu'elle a morflé ma tante, elle a un passé très lourd et je l'admire d'autant plus qu'elle fait tout pour s'en sortir et avoir une vie stable. Ca irait mieux si ma mère arrêtait de lui mettre la pression comme ça!


Arrête de m'engueuler! Je fais ce que je peux, on est pas tous des robots^^


Ca c'est pas très gentil ! Mais c'est vrai que ma mère a ce talent, de savoir faire les choses vites et bien!


21 heures? J'aurais jamais terminé Meryl.


De toute façon 21 heures, c'est l'heure ou on mange, elle pourrait passer plus tard?

Regardant ma mère en essayant de défendre ma tante,elle est en train de se braquer et je n'ai pas envie qu'elles s'engueulent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meryl Sadler

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 30/05/2016

MessageSujet: Re: Quand nos mondes se percutent.   Mar 3 Oct - 22:41


    Mais non chérie, tu aurais un bracelet électronique et tu serais coincée tout en haut d'un immeuble grand luxe sans possibilité de passer ne serait-ce que l'ascenseur, là serait ta vraie punition.

    Pas enfermée avec des camés, des gens bizarres et mal famés, elle adore ça ! Je ne sais pas ce qui a pu vriller durant sa conception. Sam et moi avons pourtant presque toujours baigné dans le luxe, en tout cas on a tout fait pour et nous étions déjà au sommet quand Killian a vu le jour. Je ne comprends donc pas pourquoi ça coince à ce point, mais elle est tout simplement malheureuse à devoir faire semblant et prétendre être une autre.

    Seul un psy aurait droit d'en juger chérie, et nous ne sommes ni toi, ni moi. Ce qu'il lui faut pour le moment c'est garder le cap, et le cap on le tient en travaillant.

    Je la fais descendre et vais chercher mes croquis pour la journée de mercredi, il me les faut absolument pour pouvoir avancer.

    Alors tu n'es peut-être tout simplement pas faite pour ce boulot.

    Tess ne marche qu'à la pression, il a toujours fallu la pousser, l'encourager, la défier pour la faire avancer, et je ne comprends pas comment à son âge elle a encore besoin d'être réprimandée comme une lycéeenne n'ayant pas rendu son devoir. C'est pourtant sérieux la place qu'elle occupe, elle est au sommet de la chaine !

    Tu auras terminé Tess, je ne te laisse pas le choix. Si ça n'est pas le cas, ne revient pas demain.

    Je cherche juste à tirer le meilleur d'elle-même et Tess n'est jamais plus brillante que quand on la pousse. Je ne fais pas ça pour lui faire du mal, au contraire. Il faut la bousculer, elle en a trop vu et trop fait pour se laisser aller à régresser, alors je suis un peu dure, mais c'est comme ça qu'elle marche et je sais que quand elle se rendra compte qu'elle en est capable, elle me remerciera de l'avoir poussée.

    Siobhan on y va.

    Je pose une main dans le dos de ma fille et l'accompagne jusqu'en bas, je ne me cache pas d'avoir une fille sur qui tout le monde se retourne parce qu'elle est... particulière. Et le premier qui la dévisage, aura à faire à moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 802
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Quand nos mondes se percutent.   Mar 3 Oct - 23:01

Putain l'angoisse!

Je ne suis pas comme ma mère, ni mon frère, le luxe ne m'attire pas. Je suis consciente de la chance que j'ai de ne manquer de rien, je sais que si je demande quoi que ce soit à ma mère, je l'aurais dans l'heure, mais je n'aime pas en jouer. Je préfère faire les chose par moi-même sans avoir besoin des relations ou de l'argent de maman. Je ne suis pas comme mon frère qui en profite sans que ça ne le perturbe, au contraire.


Ouai non t'es pas psy, ça, tout le monde l'a remarqué maman^^


Je dis ça je dis rien, mais ma mère n'est pas la reine de la diplomatie, si elle doit dire quelques chose, elle vous le mets dans la gueule. Moi j'ai l'habitude et encore que parfois, je me braque, mais quelqu'un qui ne la connait pas, ça peut surprendre. Je ne sais pas comment elle n'a pas prit plus de tarte dans sa vie à regarder tout le monde de haut comme ça!
C'est après ma tante qu'elle en a et je suis mal pour elle. Tess fait ce qu'elle peut, mais elle a une vie à coté, je peux comprendre, qu'elle ne soit pas tout le temps sur ses dessins!


Tu as finis? J'ai du travail.


Je la sens vexée et je peux le comprendre, elle est dure ma mère et je n'aime pas ça. Je ne dis rien devant ma tante, je me contente de lui faire un bisous et de lui dire à tout à l'heure avant de suivre ma mère pour descendre.


T'as été dure maman, elle le mérite pas.


Je lui dis, ça lui plait ou pas, c'est pareil, mais c'est le genre de truc qui me met mal à l'aise, je suis sans doute trop empathique.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meryl Sadler

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 30/05/2016

MessageSujet: Re: Quand nos mondes se percutent.   Mar 3 Oct - 23:13


    Chacun son métier ma chérie, et je paye le mien assez cher pour qu'il ne me fasse pas remarquer ce genre de chose.

    Je glisse une main dans ses cheveux et nous descendons. J'ai besoin de me vider l'esprit de toutes ces tensions avec mon fils, avec Sam, avec n'importe qui qui puisse entraver mon besoin de réussir. Non seulement j'ai besoin de rester au niveau parce que j'ai engagé une vie précise pour mes enfants et moi même, un confort que je ne saurais à présent refuser et parce que c'est tout ce que je suis, ce que j'ai réussi à bâtir de mes mains.

    21 h Tess, je ne plaisante pas.

    Je prends ensuite l'ascenseur avec ma fille et un petit stagiaire, du moins j'imagine vu ses fringues... revient sur ses pas et évite de prendre le même que nous, sans doute que je lui fais peur, et j'affiche un petit sourire que je ne peux réfréner, j'aime ma place ultra privilégiée.

    Non Siobhan, je ne suis pas dure. Je la pousse à donner le meilleur d'elle-même, je sais de quoi elle est capable. Et pour le moment elle n'a pas mit en oeuvre le dixième de ce dont elle est capable. Il lui faut une motivation, je vais lui en trouver une. Je fais ça pour elle chérie. C'est exactement la même chose que quand je te demande de travailler tes examens, je le fais parce que je sais que tu en es capable.

    Sinon je ne me donne même pas la peine d'insister ! Si je le fais c'est que je crois en elle, mais qu'elle, elle ne le fait pas encore.
    Nous prenons la limousine pour nous rendre devant l'école de ma petite dernière que j'attends presque patiemment, en checkant mes mails, avec une petite moue. Quand la portière s'ouvre, je la sens me sauter au cou à l'arrière du véhicule.

    Bonjour ma princesse, tu as passé une bonne journée ?

    Je fais signe au chauffeur de rouler jusqu'à notre hôtel particulier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 802
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Quand nos mondes se percutent.   Mar 3 Oct - 23:27

Je ne sais pas comment elle fait pour toujours avoir réponse à tout, mais elle est assez impressionnante. Elle a une confiance en elle que j'admire, je n'en ai pas la moitié. Ma mère m'encourage, elle me dit que je suis capable de faire ce que j'ai envie, mais je ne suis pas sur qu'elle ai raison. J'adore l'art, je dessine beaucoup même si je ne le montre pas forcément et même si elle ne me met pas la pression, je sais que son rêve serait que je fasse de grandes études et que j'ai un boulot prestigieux, mais je ne crois pas que ce soit pour moi. Mon père ne veut pas entendre parler de l'art, il voudrait que je travaille comme maman et lui, femme d'affaire, femme puissante, sauf que ce n'est pas ma vie.
Je pense qu'elle a comprit qu'elle ne plaisantait pas et quand je lui fais remarquer que je la trouvais dure, elle m'explique sa vision des choses que je peux comprendre.


Ouai sauf que tu pourrais lui dire plus gentiment. Moi tu me parles comme ça, mes révisions je les fou en l'air.

Qu'on soit clair, je veux bien être gentille, mais j'ai mon caractère et si elle me jette, je me braque et on ne tire pour rien de moi. On prend la limousine pour aller chercher ma soeur et rentrer à l'hotel .. notre maison , rien que ça ^^


Oui, tout le monde a dit que ma robe, ben elle est trop belle!

La nouvelle robe que maman lui a offert il y a quelques jours. Ma soeur est une vraie princesse ! Ma mère en aura eu une sur les deux!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meryl Sadler

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 30/05/2016

MessageSujet: Re: Quand nos mondes se percutent.   Mar 3 Oct - 23:48


    Je suis tout à fait consciente du fait que je puisse faire peur ou même rendre dingue les personnes qui m'entourent, mais on n'a rien sans rien. J'ai dû faire des choix, des sacrifices et tout un tas de choses pour avoir le droit d'être à cette place et écraser les autres,encore que ce n'est pas une pratique que j'affectionne mais pour garder la tête au sommet bien que tout le monde la veille il faut savoir survivre dans ce milieu.

    Plus gentiment et elle ne prendra pas la mesure de l'urgence. Tu connais ta tante Siobhan, elle ne comprends qu'une fois que c'est trop tard, et je ne veux pas qu'il soit trop tard pour elle.

    Qu'on risque de la décrédibiliser, de juger que sa réussite n'est due qu'au fait que je la pistonne, car non, elle en est totalement capable et très douée, et si je lui ai donné ce coup de pouce après qu'elle ait manqué de foutre toute sa vie en l'air, ce n'est pas par charité chrétienne. Mais non seulement j'aime ma soeur, mais je crois en elle, mais je ne veux pas être la seule à le faire.

    Quant au fait de foutre tes révisions en l'air chérie, c'est comme ta tante, ça n'arrivera qu'une fois, pas deux. Et puis je crois que toi, tu as compris le fait que tu ne devrais ta réussite qu'à toi même ? Peu importe laquelle elle est.

    Elle sait de toute façon que même dans le milieu de l'art, tout n'est pas facile, si elle veut avoir du succès, être reconnue pour ce qu'elle fait, elle devra travailler comme une acharnée.

    Oh, donc j'imagine que ça, ça fait une très belle journée.

    Je la garde contre moi pour un câlin prolongé, et une fois à la maison, je fais monter les filles, balançant mon manteau sur le canapé, et mon sac sur la console de l'entrée.

    Devoir les filles, je vais commander le dîner. Qui veut quoi ? Et pas toutes à la fois, je vous en prie...

    Me servant un verre de vin en relisant mes notes de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 802
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Quand nos mondes se percutent.   Mer 4 Oct - 0:28

Je sais, mais ça me fait de la peine pour elle maman.

Je sais qu'elle ne pense pas à mal, qu'elle ne fait pas ça gratuitement pour l'enfoncer, mais je suis assez empathique et j'imagine que ma tante doit prendre ça en pleine tête. Je ne pourrais pas être comme ma mère, c'est une certitude. J'ai du caractère, je dis parfois des choses qui dépasse ma pensée, mais je ne sais pas si je serais capable d'être aussi dure.


Je sais maman, je veux juste te dire que parfois, dire les choses avec plus de diplomatie, ça passe aussi ^^


Personne n'ose lui répondre, pas étonnant qu'elle en profite ! Elle n'est pas aussi dure avec nous, stricte oui, mais elle est plus diplomate et pourtant mon frère ça lui ferait pas de mal d'en prendre un peu dans la gueule!


Mais oui, j'étais comme une princesse! Il me faudrait des chaussures avec des talons, comme Elsa.


Lui faisant un câlin. Ma soeur est une princesse, c'est une évidence, elle est petite, mais elle sait ce qu'elle veut et ce qu'elle veut ce sont les plus belles robes, comme les princesses qu'elle regarde dans ses dessins animés. C'est mignon. On rentre toutes les trois et je pose mon sac ou il tombe, dans l'entrée, un peu en vrac ^^


Une pizza maman !


Ben deux pizzas ^^


Je me plie à la volonté de ma soeur et puis, sans vouloir être méchante, je ne préfère pas que ma mère cuisine ^^ Elle a d'autres talents!


Tu vas encore bosser?


Mettant les assiettes la voyant sur son portable.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meryl Sadler

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 30/05/2016

MessageSujet: Re: Quand nos mondes se percutent.   Mer 4 Oct - 1:01


    Et tu auras de la peine quand on la retrouvera aux côté d'un homme dans une chambre d'hôtel avec une seringue dans le bras ? Il sera trop tard, c'est maintenant qu'il faut lui éviter de quitter le bon chemin Siobhan. Il y a des gens avec qui tu n'as d'autre choix. Ils en ont besoin.

    Je suis dure aux yeux du monde, je le conçois mais non, je ne le suis pas tellement, au final tout ce que je veux, c'est que ma soeur comprenne ce qui est important pour elle ou pas, ce qu'elle peut faire et surtout ce qu'elle doit éviter, et pour le moment je vois qu'elle n'est pas capable de le juger par elle-même, pas encore. Tant qu'elle fera le choix de ce genre d'homme et de vie parce que c'est encore ça qui l'attire, c'est qu'elle n'est pas prête à ce que je la lâche. Elle a énormément évolué, je ne peux le cacher mais il est clair qu'elle est encore très fragile, alors je l'encadre, et tout lui laisser passer et l'excuser pour chaque faute ne fera pas d'elle la femme responsable qu'elle peut être.

    Les seuls avec qui j'ai le devoir de l'être, c'est vous. Parce que vous êtes mes enfants, mais je ne dois rien à personne. Tout se mérite Siobhan, et quand on a la chance d'avoir cette place dans la société, ce n'est pas pour rien.

    Ca se mérite, ça demande de souffrir, de faire des choix, de donner de soi-même. Après tout, personne n'a jamais rien obtenu en étant gentil, tout ça n'est qu'une légende pour rassurer les enfants, mais la vie, ce n'est pas ça.

    Tu sais ce qu'on a dit chérie, les talons, c'est pour la maison et les sorties, pas pour l'école.

    Et je ne reviendrais pas dessus, elle ne doit pas grandir trop vite. Doit rester élégante parce que c'est important mais il ne faut pas confondre les petites filles et les femmes, elle a le temps de grandir, et pas seulement parce que c'est ma fille, mais j'estime que la vie d'une femme est suffisamment difficile pour qu'elle profite de rester une enfant encore un peu. C'est pareil à l'agence, je ne veux pas de gamines, des femmes, mâtures et qui savent ce que ça implique de se lancer dans une telle vie. Je veux des gens conscients.
    Je commande deux pizzas, comme mes filles les aiment, et je les connais par coeur, je suis très au point sur ce qui peut leur plaire ou pas. Je ne suis pas souvent présente, je passe mon temps à travailler mais je connais mes enfants. Je sais qui j'essaye d'élever.

    Je... ? Non chérie, je le pose, je regarde juste mes mails. Je peux au moins faire ça sans passer pour une mère fantôme ?

    Je n'abandonne pas l'éducation de mes enfants parce que je reçois un mail, il est temps de se ressaisir !

    Tu as des devoirs ? Je veux que tu me dises si tu as des difficultés, on trouvera une solution.

    Qui lui permettra de ne pas prendre de retard et de pouvoir conserver sa liberté à sortir autant qu'elle le veut !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 802
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Quand nos mondes se percutent.   Mer 4 Oct - 22:28

Sauf qu'un jour tu va finir par la braquer.

Moi, elle me parle comme ça, je crois que je fais la gueule pendant des jours! Elle est dure ma mère, je sais qu'elle prend des gants avec nous et encore que, quand elle est énervée, elle est tout de suite moins diplomate, mais je n'ai pas le choix, je dois la prendre comme elle est et lui dire quand elle va trop loin. Elle s'en fou, on est tous d'accord la dessus, mais je ne me laisse pas faire pour autant.


Alors, je n'en veux pas de cette place.


Qu'on soit clair, je ne veux pas être comme elle. Attention, je suis très fière de ce qu'elle fait, de sa réussite, mais je dois avouer que j'ai beaucoup de mal avec son comportement par moment. Je suis nerveuse, mais je ne suis pas blessante, pas autant qu'elle.

Mais maman, une princesse, ça porte toujours des talons!


Ben toi tu seras une princesse en ballerine^^


Regardant ma soeur en lui tirant la langue. Ma mère ne cèdera pas, quand elle a décidé quelque chose, c'est mort, je le sais! Depuis le temps que je lui demande mon Vespa!

Ouai papa, il dit ça aussi ^^ Fais ce que tu veux ^^


Me sortant un coca du frigo. De toute façon, elle fera ce qu'elle veut, elle ne décroche jamais vraiment complètement, elle a toujours son téléphone près d'elle et elle se jette presque dessus dès qu'il sonne! J'ai eu le malheur de la devancer un coup et de répondre à sa place, c'était pour rire, mais je me suis faite jeter comme rarement!


J'en sais rien, j'ai pas regardé ^^


L'école, ça me passe au-dessus, je bosse parce que ma mère veut que j'ai mon diplôme et qu'elle me prend la tête avec ça, mais je ne suis pas à ma place dans mon lycée. J'ai pas brillé ce trimestre, elle ne le sait pas encore et je vais essayer de choper la lettre du directeur avant elle, histoire de voir ce qui est dit dedans ! Je fais comme elle et sort mon portable, vu qu'on est apparemment, une famille d'accro ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meryl Sadler

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 30/05/2016

MessageSujet: Re: Quand nos mondes se percutent.   Mer 4 Oct - 22:52


    Alors je saurais qu'elle n'était pas prête à avoir cette place là. Tu crois qu'on me fait des cadeaux à moi, ou qu'on m'en a fait ?

    Je cherche à lui faire comprendre que personne ne laisse sa chance à personne, il faut la provoquer, la prendre, faire quelque-chose pour changer la donne et mériter ce qui nous arrive. Je ne crois pas en le destin, je crois en le dépassement de soi. Je ne dis pas que parfois je n'aimerais pas des vacances, décrocher et pouvoir faire autre chose que travailler, ne profiter que de mes enfants, mais ça ne s'arrête jamais vraiment, comme si ça ne pouvait pas tourner sans moi, et il faut se rendre à l'évidence, ça ne peut pas marcher sans moi.

    Je le sais ma fille, mais moi tout ce que je te demande, c'est de finir le lycée. Ensuite, tu feras ce que tu veux de ta vie et des chances qui se présenteront à toi.

    J'ai fini par devoir me faire une raison quoi qu'il en soit, c'est le genre de choses que je ne pourrais pas garder sous contrôle pendant des années. L'avenir de ma fille lui appartient et j'ai fini par le comprendre, mais je dois bien avouer que ça me fait peur. Seulement, c'est une artiste et une artiste à l'esprit complètement libre et je m'en foutiste, je ne la changerais pas.

    Pas à l'école Milane, fin de la discussion. Je t'aime très fort chérie, mais les talons, ce n'est certainement pas à l'école.

    Je tiens à rappeler à mes enfants que je les aime, même si je suis parfois un peu loin. Travailler autant ne fait pas forcément de moi une maman moins aimante, je suis juste moins présente, mais je ne veux pas qu'elles pensent que je n'aime pas le temps que je passe avec elles.

    Sauf que ton père ne tiens jamais ce qu'il dit, moi si. Et puis arrête avec ton père, j'ai l'impression de vivre avec à force d'en entendre parler !

    Je pose mon téléphone et met la table. Et ma grande qui ne daigne même pas savoir ce qu'elle peut avoir à faire de sa soirée, à savoir ses devoirs, elle s'en fout mais si vous saviez !

    Jette un coup d'oeil chérie, le temps que je...

    La porte claque, mon fils, qui nous fait l'honneur de rentrer dîner, grande promotion que voilà ! Une bouteille de très bon vin à la main.

    Bonsoir maman.

    M'embrassant sur la joue en me donnant une bouteille hors de prix, nous ne sommes que deux à boire, les filles sont trop jeunes. Bon, c'est l'intention qui compte, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 802
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Quand nos mondes se percutent.   Mer 4 Oct - 23:15

Mais Tess n'est pas comme toi, tout le monde n'a pas tes épaules maman.

Elle veut tout le monde à son image, mais je crois que personne ne peut être à la hauteur de ce qu'elle demande, c'est trop difficile. J'ai mis longtemps à me dire qu'elle m'aimerait toujours même si je n'avais pas les meilleures notes et que je n'étais pas comme elle l'aurait voulu. Elle veut que je passe mon diplôme, personnellement, je m'en fou, je préfèrerais me concentrer sur l'art et aller sur le terrain plutôt que perdre mon temps dans des salles de cours dans lesquelles je m'ennuie, mais je sais qu'elle ne me lâchera pas et je n'ai pas envie de l'avoir sur le dos.


Tu sais très bien ce que je veux faire maman. D'ailleurs pour le stage à la galerie pendant mes vacances, papa n'est pas d'accord. Je croyais que tu l'avais prévenu ^^


Je sais que si ils peuvent éviter de ce parler, ils le font, mais pour nous, ma mère fait des efforts, bon ils finissent toujours par s'insulter, mais au moins, ils dialoguent. Ce stage me tiens à coeur, c'est une immersion totale dans une galerie contemporaine que j'adore. Pourquoi je ne pourrais pas faire ce que je veux de ma vie merde!


Ben c'est nul !


Elle a du répondant ma soeur, déjà si petite, bon, elle n'insiste pas quand ma mère commence à hausser un peu le ton, mais elle a du caractère déjà si petite.

En attendant, papa, il est d'accord pour mon Vespa^^ 


Haussant les épaules sans la regarder. J'en rêve, pour pouvoir me déplacer seule, mais elle ne veut pas, elle est chiante! Je ne lui dis pas en face, mais je le pense parfois! C'est mon frère qui débarque, une bouteille à la main. Je ne sais même pas depuis quand je ne l'ai pas vu tellement il traine à droite et à gauche avec ses copains bourges!

Ta présence nous honore mon fils ...

L'embrassant tendrement en le regardant. Je suis jalouse, il a le droit de tout faire lui !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand nos mondes se percutent.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand nos mondes se percutent.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [RESOLU]quand c'est qu'on recontre la cha-cha
» Tu sais que GC devient trop important pour toi quand ...
» Mm-Tequila, panda terre 199 hésitant quand à son stuff
» Tu sais pas quoi faire quand tu seras grand?
» Quand on s'evade en Azeroth...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day in Miami :: Versions Alternatives :: Version Prada-
Sauter vers: