One Day in Miami

One Day in Miami retrace l'histoire d'une famille Floridienne aux méandres incompréhensibles.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Erik Voight

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 29/03/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Ven 14 Oct - 23:38


    Et j'y gagne quoi moi ? ^^

    Je sens qu'on va très bien s'entendre, elle a de la répartie, moi aussi et je suis persuadé de me faire coiffer au poteau une paire de fois. Je n'ai pas fini de ramer, mais je prends le risque, après tout, pourquoi pas, je ne suis pas prêt de la laisser partir, sauf si elle me le demande. On ne retient pas les gens malgré eux, je le sais, et j'en ai parfois payé le prix, mais c'est comme ça que ça marche.

    Ce n'est pas ce que j'ai voulu dire. Je ne suis simplement pas sûr de pouvoir apporter ce qu'il faut à un enfant. Etre mère c'est différent.

    Elle est sans doute tout l'univers de son petit. Et je le comprends, et si ça venait à se faire elle et moi, je le respecterais. Je n'ai pas dans l'idée de modifier sa vie, bien au contraire, elle a l'air plutôt épanouie comme ça, c'est comme ça qu'elle me plaît, alors je ne veux rien changer.
    Je la serre contre moi, je ne veux pas qu'elle parte, pas tout de suite. Mais elle va devoir le faire, je le sais. Je ris même à sa réflexion.

    On y va comme tu voudras Sio, d'accord ? Moi je suis tout seul, j'ai personne à ménager. Tu penses à ton fils ?

    La retournant contre moi pour croiser son regard. Je ne veux pas qu'elle s'inquiète pour lui, il fait parti d'elle, je suis prévenu, et puis il n'a qu'elle.

    Je serais celui que tu veux bien que je sois pour toi, je peux pas te dire mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Ven 14 Oct - 23:58

Oh vous risquez de vite voir votre intérêt ^^

Je regardant en souriant, je suis joueuse putain, il va me sauter dessus, je ne vais pas comprendre. Je suis assez ouverte comme femme, je me protège, mais prendre du bon temps ne fait pas de mal, seulement il arrive un moment ou se poser est peut-être aussi une solution, je ne sais pas. Ma dernière histoire m'a calmé et je dois avouer qu'avant Voight, je n'avais pas envisagé quelque chose de sérieux.


Je ne sais pas si c'est différent, quand vous n'avez pas le choix vous assumer. Mon père est un excellent père, il aurait assumé même sans ma mère.


Je sais que si ma mère n'avait pas été là, mon père nous aurait assumé toutes les deux, ça aurait été difficile, mais il l'aurait fait. On a eu des moments difficiles tous les deux, mais je sais qu'il m'aime malgré que je ne sois pas comme il l'aurait voulu.


Oui à mon fils, à moi ... J'étais pas vraiment prête à ce que tu me tombes dessus ^^

Qu'on soit clair! Des mecs j'en ai vu, des mecs avec qui j'ai envie d'avancer, pas vraiment. Je joue avec ses doigts, en le regardant dans les yeux, il a ce truc doux dans le regard qui me fait me sentir en confiance avec lui.


Sois toi même, ça sera parfait.


L'embrassant avant de me blottir contre lui sous les draps.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Voight

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 29/03/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Sam 15 Oct - 0:11


    Je venais rejoindre Jul en étant persuadé qu'elle avait fait une connerie dont je devais la dépatouiller, alors tu sais, me retrouver ici avec toi, c'était pas vraiment prémédité. Mais je le vis plutôt bien, rassure-toi ^^

    Je l'embrasse pour le lui prouver, je lui laisse tout l'espace dont elle a besoin mais visiblement la sentir tout contre moi et inversement ne semble pas la perturber le moins du monde. Ca me rassure, parce que moi non plus. On va y aller doucement, de toute façon, on ne peut pas bousculer nos vies sur un coup de tête, nous ne sommes plus des ados, même si ce soir c'est pas super flagrant !

    Je ferais de mon mieux.

    Je l'embrasse et le sommeil nous rattrape, tu parles deux ados, deux vieux cons ouais !




    Je viens boire un café au moins deux fois par semaine au bar de ma fille, autant que je le peux, pour pouvoir m'assurer qu'elle va bien, qu'elle ne manque de rien que son père n'aurait pas vu et puis c'est mon bébé, alors je veux pouvoir être là pour tout ce dont elle aura besoin.
    Seulement je trouve porte close, et ça n'est jamais arrivé depuis qu'elle a pris le bar ! Je n'aime pas ça du tout ! Du tout du tout ! J'appelle Keryane, elle ne sait rien à propos de sa soeur, j'aime encore moins ça, alors je harcèle le téléphone de ma petite dernière, elle me répond ou j'appelle les flics !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Sam 15 Oct - 0:25

Ouai, c'est plutôt une bonne fin de soirée.

L'embrassant tendrement, je suis en train de me laisser avoir comme une bleu là par ses belles paroles et son sourire charmeur. C'est un bel homme, et alors qu'est-ce qu'il est bien foutu mon dieu! C'est indécent! Faut que j'arrête de m'emballer, on dirait une adolescente sous hormone ça fait pitié! Je me sens bien contre lui, en général, je me tire en douce, ou je vire le mec, il a de la chance, je reste et j'ai envie qu'il reste, c'est bon signe.
Je ne veux pas le changer, ou qu'il s'adapte à moi, je veux qu'il soit lui-même, il n'y a que comme ça qu'on pourra construire quelque chose de saint tous les deux. On va devoir apprendre à se connaitre l'un l'autre.
On fini par s'endormir sans que je ne quitte ses bras pour autant.
C'est le vibreur de mon portable qui me tire vaguement du sommeil, mais pas assez pour que je réponde, je ne sais pas l'heure qu'il est, mais je suis bien là, je ne veux pas partir et je ne veux surtout pas me réveiller. Voight dort, on va en profiter encore un peu ^^ J'ignore l'appel, ça rappelera, je me blottis sous les draps, totalement endormie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meryl Sadler

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 30/05/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Sam 15 Oct - 0:34


    Ma fille ne répond pas, je commence à flipper, ce n'est pas du tout dans ses habitudes de fermer le bar sans donner de nouvelles, normalement elle met un mot, elle est toujours debout très tôt pour son fils, et puis elle commence tôt et fini tard, ce bar c'est sa vie, elle ne l'abandonnerait pas comme ça, c'est son bébé. Je ne pense pas non plus qu'elle soit malade, même à 40 de fièvre, elle ouvrirait. Il lui est arrivé quelque-chose, voilà ! Je suis inquiète depuis la naissance de ma fille aînée, moi qui me foutait de tout maintenant qu'elles sont là, je suis en flip total ! Grandes ou pas !
    Je lance même des cailloux à la fenêtre de l'appartement, aucune réponse, je vais finir par aller chercher les flics ouais ! Je vais appeler Dimitri, lui pourra me dire s'il se passe quoi que ce soit. Une seule solution : Keryane. Si j'appelle mon mari, il me dire de lui foutre la paix.

    Chérie ? C'est maman, tu sais où est ta soeur ? Le bar est fermé !

    Je tourne et retourne pour tenter d'apercevoir quelque-chose à la fenêtre de son appartement juste au-dessus du bar mais rien. Je vais la jeter elle aussi, elle va entendre parler du pays à déserter comme ça !

    Et elle ne répond pas au téléphone, dis-moi que tu sais où elle est ou passe moi Dimitri !

    Je suis un peu nerveuse, oui ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Sam 15 Oct - 0:43

Je ne réponds pas parce que je dors, sérieux, je ne sais pas qui a eu la bonne idée d'inventer les téléphones! De toute façon, avec tous ceux que je casse quand je suis sur les nerfs, c'est pas étonnant qu'on arrive à me joindre qu'un coup sur deux! Et puis franchement, le téléphone, c'est le dernier de mes soucis là tout de suite, par contre ma mère^^
Elle est tout le temps inquiète, c'est flippant. Déjà ado, elle me cassait la tête parce que je ne répondais pas et à ma soeur aussi! Sauf que ma soeur c'est marié très vite et qu'elle a eu moins de soucis à se faire, moi je sortais, je ne rentrais pas ou à trois grammes et j'emmerdais le monde. En même temps, aujourd'hui, j'ai 40 ans, je pense que je peux passer une soirée dehors sans avoir ma mère sur le dos!


Maman ... Je dors là ... Non je sais pas ....


A moitié endormi. Elle abuse ma mère, vraiment!


Dimitri n'est pas là. Elle doit être avec son plan cul ... Elle est partie avec un mec hier. Détend toi ...


Oh ma soeur elle est détendue ^^ Ma mère un peu moins, je sens que je vais le sentir passer quand elle va me tomber dessus. Je n'ai aucune notion de l'heure qu'il est et je m'en fou en fait, je cherche juste la main de Voight de la mienne, pour le sentir près de moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meryl Sadler

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 30/05/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Sam 15 Oct - 1:13


    Quoi tu sais pas ?! Personne ne sait, c'est censé me rassurer ? Où est Mattis ?

    Mon petit fils, elle ne l'aurait jamais laissé tout seul, donc soit il est avec elle et elle est en danger avec lui, et là j'ai de quoi m'inquiéter, soit elle l'a refilé à sa soeur et elle est partie faire la fête, je préfèrerais ça. C'est difficile d'élever deux filles avec un tempérament si différent. S et Keryane n'ont rien en commun, c'est même dingue, mais on les aime comme ça ma foi ^^ S et moi avons une relation très particulière, sans doute pour compenser l'incompréhension totale de son père à l'époque de son adolescence, je ne sais pas. Kery c'était plus facile, elle faisait les choses bien, était brillante et populaire, tout comme son père à son âge, mais S, elle a toujours voulu faire les choses à contrecourant, comme moi ^^

    Un mec ? Tu le connais ? Elle n'est toujours pas rentrée, et le bar est fermé, tu trouves ça normal toi ?! Je la rappelle.

    Je compose le numéro de ma fille, une nouvelle fois, tandis que son amant caresse son bras en douceur pour tenter de se rendormir, seulement le téléphone sonne ^^ Elle aurait dû me prévenir et je n'aurais pas foutu un tel bordel dans sa matinée !

    Ma puce, ça fait 12 fois que ton téléphone sonne, tu vas finir par avoir des problèmes ^^

    Glissa-t-il encore endormi contre elle. Il est patient lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Sam 15 Oct - 1:22

Mattis il a dormi à la maison. Calme toi maman tu me stresses la.

Ma mère elle stresserait le plus détendu avec sa manière de faire, elle est tenace, elle ne lâche rien et elle vous a à l'usure. Je me demande parfois ce que mon père et elle font ensemble, mais leur couple dure depuis des années, ce n'est pas anodin. Je sais que ça ne part pas d'une mauvaise intention, elle s'inquiète, mais il faut qu'elle comprenne, qu'on a notre vie nous aussi et qu'on ne peut pas toujours répondre à ses milliers d'appels!

Oui ... enfin non, c'est le frère de Julianne, il est flic maman, détend toi ^^


Oh elle peut y aller, elle ne se détendra pas tant
qu'elle ne m'aura pas eu au téléphone et qu'elle ne m'aura pas jeter en bonne et dûe forme. Je vais faire la morte je crois. C'est mon homme qui me réveille doucement en me disant que mon téléphone ne fait que vibrer.

Fais chier^^


Je le cherche à tâton sur la table de nuit, le fait tomber par terre et râle en le ramassant.


Allô ?


Passant ma main dans mes cheveux, endormie et heureuse. Je me sens bien avec un homme pour la première fois depuis mon histoire avec le père de Mattis, même ça je ne peux pas en profiter^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meryl Sadler

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 30/05/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Sam 15 Oct - 1:29


    Et moi c'est ta soeur qui me stress de bon matin !

    Je suis debout très tôt quand je dois rejoindre ma fille. Je suis une artiste, j'aime dormir le matin, mais mon mari en bon avocat ultra reconnu et adulé qu'il est, est debout tous les jours à 6 h pétante pour aller faire un jogging, il permet que je ne le suive pas ? Il a toujours accepté nos différences et a fait son maximum pour rester discret en partant travailler. Je n'entends pas grand chose avant 8 h de toute façon ^^

    Elle a toujours aimé les emmerdes, le frère de sa meilleure amie et flic de surcroit, je ne sais pas ce que j'ai pu louper avec vous les filles ^^ Rendors-toi ma chérie, je t'aime.

    Je suis très douce une fois l'inquiétude passée ^^ Quand je me mets en colère je gueule, ça passe très vite, et je m'excuse ensuite, il faut juste attendre de le prendre sur la figure et tout va pour le mieux ensuite. Conrad en a prit son parti, il ne répond même plus ^^
    L'homme avec qui ma fille vient de passer la nuit se contente de caresser ses hanches en la laissant me rappeler.

    Siobhan merde ! Ca fait 15 fois que je t'appelle ! J'ai dû réveiller ta soeur ! Tu n'aurais pas pu me dire que tu désertais le bar pour une fois ? Un texto, même à 4 h du matin, ça aurait évité les emmerdes ! Tu vas bien chérie ?

    Je la laisserais finir sa nuit une fois rassurée, pas de soucis pour ça ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Sam 15 Oct - 1:40

Oui ben elle est née stressante ta fille ^^

Oh ça va! Elle se prend pour qui elle aussi, elles permettent que je vive ma vie. J'ai 40 ans, je ne devrais même pas avoir de compte à rendre à qui que ce soit, je n'ai pas de mec, il faut que ce soit ma mère qui vienne me casser les couilles à 10 heures du mat! Bon enfin si, apparemment, j'ai un mec maintenant, mais c'est tout récent, alors elle permet, elle me casse pas mon plan!
Tout ça pour ça, elle abuse sérieux, mais on en prend l'habite de maman! Je finis par décrocher et la voix de ma mère me fait mal au crâne, elle commence bien la journée tient!


Mais t'es pas sérieuse là ? J'ai 40 ans maman, j'ai passé l'âge de rendre des comptes je crois. Ca allait avant que tu ne me réveilles! J'ai pas vu l'heure ...


M'asseyant sur le bord du lit en cherchant mes fringues dans le bordel de la chambre de Voight^^


Je suis pas chez moi ... Attends moi, j'arrive dans 20 minutes et s'te plait gueule pas, j'ai mal au crâne ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meryl Sadler

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 30/05/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Sam 15 Oct - 1:47


    Je vais mourir d'une crise de stress à cause de vos conneries et ensuite c'est vous qui allez pleurer !

    J'aime bien mettre un petit coup de pression de temps en temps pour me faire entendre, mais je ne suis pas méchante. J'aime bien savoir où sont mes filles, c'est tout ! C'est un crime ? Je ne suis rassurée que quand je les sais à bon port, accompagnées ou pas y a pas de problèmes, elles sont grandes, elles sont en couple ou pas, mais elles font les choses bien. Que S veuille se taper des mecs de passage je m'en fiche, elle fait sa vie, c'est très bien comme ça, et que Keryane soit posée me rassure mais il faut bien avouer que je ne suis tranquille que quand je les sais heureuses et en sécurité.

    Je veux pas que tu me rendes de compte, je veux simplement savoir que tu vas bien ! Tu t'envoies qui tu veux du moment que tu n'es pas en danger chérie ! ^^

    Déjà ado c'était le cas, elle pouvait avoir les copains qu'elle voulait du moment qu'elle se protégeait. Maintenant je ne lui dis plus elle assume Mattis comme une reine.

    Ben non, fini ce que tu as à faire, appelles-moi quand tu ouvres le bar. Je t'aime chérie !

    Je raccroche et m'en vais attendre chez Keryane ^^ Y a toujours une de mes filles pour m'accueillir. Elles m'ont voulues, ou pas, mais en tout cas, elles m'ont eu !

    Toi tu vas être privée de sortie pour les 15 prochains jours ^^

    Voight, les yeux clos, qui se fout de sa gueule, et ben ça démarre bien !

    Avant que tu partes comme une voleuse, je veux un câlin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Sam 15 Oct - 2:17

Tient y'avait longtemps qu'on l'avait pas entendu celle là, ça me manquait maman vraiment^^

Ma mère, elle fait rêver, mais vraiment, elle nous tue! Elle panique, elle fait chier tout le monde et après elle nous laisse en plan ! Et les menaces au chantage, ça aussi elle adore! On l'écoute, mais on ne s'en fait plus, elle est solide ma mère, elle nous enterrera tous, c'est l'effet bio ça! Ca va, elle est ouverte, ado, elle me demandait de lui faire tourner mes joins. La première fois, je ne savais pas si elle me la faisait à l'envers pour me punir ou si elle était sérieuse, mais si, elle a fumé avec moi ^^


Je ne vais pas pouvoir m'envoyer grand monde si tu me harcèles comme ça. 12 appels maman, c'est pas un peu abusé?


Oh elle s'en tape du moment qu'elle a ce qu'elle veut ^^ C'est ma mère! Il est sur de vouloir s'engager Voight, non parce qu'il va falloir qu'il adopte belle-maman aussi et croyez moi, elle fait rêver ma mère^^
Non mais alors, elle me fou un bordel monstre pour le laisser en plan ^^ Tout va bien ^^


Te fou pas de ma gueule, ma mère est un fléau ^^


Non mais la honte ^^ Je commence à me rhabiller, un peu en vrac.


Je ne pars pas comme une voleuse .... Tu passes au bar ce soir?


M'approchant de lui pour l'embrasser, glissant ma main dans ses cheveux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meryl Sadler

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 30/05/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Sam 15 Oct - 2:24


    Vous croyez que j'ai encore la santé pour ces conneries moi ?!

    Oh oui, je l'ai ^^ Je ne suis pas un exemple de tenue, je vous le dis. Déjà ado, je faisais tourner le joint de ma fille. Elle veut fumer, elle fumera ! Je n'aurais de toute façon pas pu tout contrôler alors autant m'assurer de sa transparence en le tolérant, sans en parler à mon mari, bien sûr, parce que sinon c'est avec lui que j'aurais dû négocier, et il est avocat, c'est une horreur de discuter avec lui quand il estime avoir raison !

    Il suffit de me dire que tu vas bien et que tu me rappelles ! Ca m'aurait suffit tu sais ! Ne le fait pas attendre, recouche toi chérie !

    Depuis le temps, oui, elle le sait. Et puis je suis toujours inquiète. Ce qui est arrivé à Kerry n'est pas anodin, elle non plus ne répondait pas toujours à mes appels et j'ai fini par garder quelques séquelles de cette période où je ne voyais rien, je sais que c'est de ma faute, j'aurais dû comprendre avant, je m'en veux encore.

    Mais non, elle est inquiète, on choisi pas ses parents ^^ Bon, t'es punie ou pas ? ^^

    Allongé sur le dos, moqueur, prêt à retourner dans les bras de Morphée. Sa nuit à lui n'est pas finie, pour une fois qu'un flic sait se reposer ! Encore qu'il n'a pas la gueule du flic qui dort un samedi matin ^^

    Pourquoi, y a un poker clandestin ? ^^ Je passe ce soir. Fait attention à toi et... appelle-moi.

    Sortant une carte de visite de la poche de sa veste jetée sur une chaise à côté de son lit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Sam 15 Oct - 14:21

Oh tu nous enterrera tous maman ^^

On le sait tous de toute façon, ma mère, elle dépote, elle envoie du bois et elle ne se laisse pas abattre, c'est un roc, une bonne vivante et une casse bonbon! Vous voyez d'où je viens^^ Je l'aime ma mère, j'ai une grande complicité avec elle, dès que quelque chose ne va pas, c'est vers elle que je me tourne, mais parfois, elle me rend dingue!


Recouche toi ... Maintenant que t'as foutu le bordel ^^


Je lui fais un bisou et je raccroche. Elle fait vraiment rêver ma mère^^ C'est vers Voight que je me tourne pour l'embrasser.


J'ai une tête à respecter les punitions?


Lui souriant. Je ne les respectais pas étant ado en règle générale, alors maintenant! Il fallait vraiment que je sente que ça pète pour respecter une punition, mais bon en général, ma mère la levait d'elle-même^^


T'es trop comique toi ^^ Ne me laisse pas en plan.


L'embrassant une dernière fois avant de partir, la tête dans les étoiles comme une gamine.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Clément & André: Le jour de la pizza(Sortie de 25)
» Et si aujourd'hui était votre dernier jour à vivre?
» Boulet un jour, boulet toujours ? :O
» la mise a jour de gta 4 lost and damned
» mettre à jour ses pilotes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day in Miami :: Versions Alternatives :: Version Sharon Stone (New-York)-
Sauter vers: