One Day in Miami

One Day in Miami retrace l'histoire d'une famille Floridienne aux méandres incompréhensibles.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Jeu 13 Oct - 0:20

Vous me draguez?

Je lui demande, faisant écho à ce qu'il vient de me dire. J'ai l'impression d'avoir 15 ans et de ne pas savoir quoi dire à mon futur nouveau petit copain, c'est assez frustrant quand même! Voight est un mec qui en impose, je ne peux pas le nier et j'aime ça autant que ça me fait flipper, mais je ne lui montre rien, je ne veux pas passer pour la nana qui ne sait pas s'y prendre. Putain d'apparence!


Ouai et au pire elle me dégage. Arrête de jouer les entremetteuses et va prendre des photos^^


Julianne, quand elle a une idée dans la tête, vous pouvez y aller. C'est un des facteur qui fait qu'on s'entend aussi bien toutes les deux, on se ressemble. Bon, je suis moins maladroite et heureusement, sinon, je pourrais fermer le bar!


Ouai ben toi t'as ton homme et il doit t'attendre d'ailleurs^^


Pas que je ne veux pas d'elle dans mes pattes, je suis contente de la voir, mais bon, elle est présente ma soeur et elle me stress à me pousser vers le premier venu, elle ne le connait pas après tout! Je m'éloigne pour m'occuper de deux mecs qui commencent à se friter, ben oui, c'est ça mon quotidien, en général, je gueule un coup et ça passe, mais pas ce soir, ils ont décidé de me faire chier et ça commence à dégénérer. Je manque d'en prendre une avant que Voight n'intervienne pour calmer les deux cons. Je le laisse faire, je ne fais pas le poids pour le coup!


Ca va, mais j'aurais pu m'en sortir toute seule ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Voight

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 29/03/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Jeu 13 Oct - 0:30


    Ca vous plairait ?

    Une chose est sure, si on vit une histoire, on aura toujours le moyen de faire le concours de celui qui aura le dernier mot ^^ Je ne suis pas très loquace en général, mais à croire qu'elle m'inspire, comment dire. Ca doit venir d'elle parce que je peux rester des jours sans décrocher un mot aimable, demandez à mon équipe, quand on est sur une grosse affaire, c'est juste un enfer.

    T'as l'habitude de te faire larguer de toute façon, non ?

    Elle m'embrasse sur la joue et file faire des photos, elle peut passer du coq à l'âne en un quart de seconde, c'est une histoire de dingue. Elle a toujours été comme ça de toute façon, Julianne est une femme qui l'ouvre constamment, sans doute pour compenser un manque de confiance en elle.

    Il a l'habitude. Tu m'as appelé pour que je te relaye ce soir, ça y est, je gêne parce que tu veux faire tes coups en douce ? ^^

    Elle a l'air de beaucoup veiller sur elle aussi, sa grande soeur. Enfin à voir son comportement ça ne peut être que sa soeur ou alors une amie très proche, sa cousine, je n'en sais rien. Mais elle a l'air d'en prendre soin, elle est au moins entourée.

    Avant ou après avoir pris une beigne perdue ? ^^ Vous avez dîné ?

    Non mais je vais commencer à prendre les devants parce que sinon on va se jeter avant même d'avoir échangé trois mots !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Jeu 13 Oct - 0:57

Complètement.

Le regardant dans les yeux sans ciller. Il me plait putain, c'est pas bon ça, je ne suis pas partie pour ça. Je sais que je m'emballe vite pour les mecs et j'en ai marre de galérer, alors je m'interdis les histoires sérieuses comme ça au moins, je n'ai pas de soucis! Je ne veux pas que mon fils voit défiler des hommes dans la vie de sa mère.


Petite peste!


Oh elle le sait, elle s'en tape c'est tout. Elle se cache derrière son appareil photo, je commence à la connaitre, elle n'a pas confiance en elle et pourtant, elle a tout pour elle, c'est con. Elle n'a que des histoires foireuses parce qu'elle part du principe que ça ne marchera pas, dès le départ. C'est très con!


Pauvre homme ^^ Et si tu me lâchais les basket?


Je lui demande même si je n'y crois pas trop ! Ma soeur me file souvent un coup de main, tout comme ma nièce, j'aime bien bosser en famille, c'est plus sympa et j'ai confiance en elle. Je ne délègue jamais, ou alors il faut vraiment que je n'ai pas le choix. Ce bar, c'est mon bébé!


Et vous m'auriez arrêté avant ou après que je rende le retour ? Non et je commence à avoir faim, vous m'invitez?


Le regardant en souriant. Ce n'est pas la première fois que je rentre abîmée, ma soeur, ça la rend dingue ça, mais bon en même temps, je n'ai personne pour faire la sécu et j'ai quelques notions de self défense, ça aide! Je passe ma main dans mes cheveux en regardant Voight, souriante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Voight

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 29/03/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Jeu 13 Oct - 1:06


    OK alors je vous drague.

    Ne lâchant pas son regard, la regardant droit dans les yeux. Elle peut sentir que je ne suis pas prêt de lâcher l'affaire et ça semble me foutre la trouille autant qu'à elle, même si elle ne dit rien. Je crois que nous ne sommes prêts ni l'un ni l'autre à nous avouer que nous ne sommes que de vieux cons qui ne savent pas par où commencer.

    Et si t'allait plutôt coller les siennes pour la soirée ? Prends le temps S, arrête de penser à l'autre abruti. Tu te fais du mal. Lui il est tout frais et il n'attends que ça.

    Elle reste persuadée que je suis l'opportunité de la soirée. Si ma soeur et la sienne s'y mettent, je ne suis pas sûr qu'on ait tant de chances que ça de donner quelque-chose ^^ Je crois qu'on va plutôt se débrouiller par nous même histoire de nous rendre responsables au cas où ça capote.

    Je suis plus en service, ça me regarde pas ^^

    Je lève les mains en signe de bonne foi et elle m'avoue avoir faim. Elle peut se barrer comme ça sans que personne ne remarque rien ? Je vais peut-être aller servir dans un bar moi aussi. Quoi que quand je veux me barrer, je le fais, je n'attends pas l'avis de qui que ce soit.

    Exactement, je vous invite à dîner. Vous acceptez ?

    Les mains dans les poches de ma veste en cuir, et le petit sourire en coin qui va bien avec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Jeu 13 Oct - 16:54

Il me drague, pas besoin de me le dire, je pense que je l'avais saisi toute seule en fait! Je n'ai pas dragué depuis longtemps, pour ce que ça m'apporte. Mais avec Voight, c'est différent, il m'attire, il me plait plus que je ne veux me l'avouer. Je ne veux pas me faire d'idée, si ça se trouve il veut juste un plan cul et basta. Je veux un plan cul moi? Pourquoi pas ^^

Je ne pense à personne. Lâche moi ^^


L'embrassant sur la joue avant de servir et de me mêler d'une bagarre. Si c'était la première^^ Je fais la sécu moi même ici, les flics ne se déplace pas si il n'y a pas de coup de couteau dans l'air alors bon, il faut bien que j'assure, mais je dois avouer qu'avoir un mec pour gérer ce genre de truc ne serait pas du luxe.


Avec plaisir. Laissez moi deux minutes.


J'attrape ma veste en cuir et siffle pour appeler ma soeur.


Je bouge Kery, le moindre soucis tu m'appelles! Et lui tu le sers pas il est mineur^^


Lui montrant un jeune qui me fait le coup à chaque fois! Il n'est pas malin mais on lui demande pas. Je sors avec Voight.


Votre voiture ou ma moto?


Le regardant en souriant. J'ai aussi un pick up, mais pour la ville, la moto c'est quand même super pratique.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Voight

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 29/03/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Jeu 13 Oct - 17:04


    Je vous attends.

    J'en profite pour envoyer un texto à ma soeur pour lui dire que je dois m'en aller, je ne lui donne pas plus d'explications, sinon elle va finir par me poser je ne sais combien de questions et je ne suis pas sorti ! De plus, je ne peux pas couper mon téléphone, je reste flic, et j'ai besoin d'être joignable en cas d'urgence. Je ne suis pas d'astreinte mais dans ce métier, vous épousez non seulement le commissariat mais la criminalité de la ville qui va avec.

    Fait attention ma puce et amuse-toi, tu le mérites. Tu en vaux la peine, rappelle-toi le.

    Elle l'embrasse tendrement sur le front et l'encourage à partir. Je crois comprendre qu'elle ne le fait pas souvent, c'est donc un bon point pour moi.

    Tu viendras chercher Mat' à la maison, je vais le prendre à dormir. Prends ton temps mon coeur.

    Elle lui adresse un clin d'oeil et se met à servir, sauf le petit jeune qui demande une bière ^^

    Vous êtes dure, qui n'a pas tenté le coup au lycée ? ^^

    De se faire servir de l'alcool avant 21 ans, tous ! Et je dois vous dire que c'est tellement facile que je me demande à quoi peut servir la loi, personne ne la respecte sur ce genre de truc, personne en dehors d'elle apparemment, à moins que ça ne soit parce que je suis là ?
    En tout cas elle me propose sa moto, sérieusement ? ^^

    C'est moi qui vous invite, alors on va dire qu'on prend ma voiture. Vous n'avez rien contre le fait que je joue un tant soit peu les hommes galants, pas vrai ?

    Je prends le volant pour la conduire un peu plus loin en ville, et là je lui laisse le choix.

    Italien, chinois, indien ? Je ne sais même pas ce que vous préférez. En dehors de votre évidente aversion pour les grands restaurants.

    Non parce que j'ai du mal à l'imaginer choisir entre trois fourchettes pour avaler son steack ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Jeu 13 Oct - 18:11

J'attrape ma veste et laisse les dernières instruction à ma soeur pour le bar. J'ai du mal à laisser mon bébé, j'aime tout gérer, tout le temps, savoir ce qui se passe. Je sais aussi que je peux faire confiance à Kery pour gérer, enfin je crois ... Elle est un peu précieuse ma soeur, faudrait pas qu'elle fasse une tâche sur son tailleur grand luxe^^ Nous sommes très différente ma soeur et moi, elle tient son côté précieux de mon père et je tiens mon côté en vrac de ma mère^^

C'est juste un repas Kery ...


Non mais je la sens s'emballer ma soeur, elle a tellement pas l'habitude que je sorte avec quelqu'un qu'on dirait que c'est l'évènement de l'année, je ne sais pas comment je dois le prendre^^


Tu peux le laisser à maman, il est pas malheureux là-bas ^^


Je lui souffle un "Je t'aime" discret, je suis assez pudique sur mes sentiments, contrairement à ma soeur. On n'a vraiment rien en commun toutes les deux c'est flippant.


Si il se fait prendre, c'est que c'est un débutant. Quand il sera bon dans la feinte on en reparlera^^


Oh la morale et moi ^^ J'évite de servir les mineur pour ne pas avoir d'emmerde, mais je suis sur que j'en laisse passer. Moi aussi j'ai été jeune et je me suis minée la tête à coup de vodka dans les bars ^^


Soyez galant, je vous en prie ^^


Je ne suis pas chiante, mais un macdo ça me va très bien moi ^^ Je ne suis pas vraiment une princesse, mais si il veut jouer les gentleman, je ne dis pas non.


Indien, j'aime l'exotisme.


Je n'aime pas la routine, il faut que ça bouge, que ce soit rock !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Voight

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 29/03/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Jeu 13 Oct - 18:24


    Oh ils t'invitent rarement directement dans la chambre, t'inquiète pas pour ça ^^

    Elle cherche à la rassurer ou comment ça se passe ? Non parce que je n'ai pas dans l'idée de la mettre dans mon lit ce soir, si elle dit oui, pourquoi pas mais je suis assez bien élevé pour aller au rythme qu'elle m'imposera si jamais je la sais sous le charme, autant que moi, ça va être difficile, je suis complètement en vrac, je crois que je suis en train de m'emprisonner dans son regard, et ça me fait peur autant que ça me plaît. J'ai quoi derrière moi ? Un boulot prenant et une petite soeur indépendante, et en dehors de ça ?

    Chez moi non plus il est pas malheureux tu sais ?

    J'imagine qu'il ne l'est pas non, elles ont l'air de s'entendre comme deux soeurs, et c'est assez rare si vous voulez mon avis ^^ J'en vois des soeurs qui ne peuvent pas se voir en peinture, ça fini en garde à vue après une agression au couteau. Mais je vais éviter de lui en parler tout de suite, ça risque de plomber l'ambiance ^^

    J'imagine que votre adolescence a dû être de tout repos...

    Ironique ^^ Si elle parle comme ça, c'est qu'elle l'a tenté avant et il faut avouer que ça ne me surprend pas le moins du monde. Ce qui me surprend c'est la différence entre les deux soeurs. Elle est aussi brune que sa soeur est blonde et fringuée classe. Visiblement, le bar, c'est de temps en temps, alors que S, c'est son gagne pain. J'observe beaucoup.
    Je lui ouvre la portière et quand elle me propose indien, je pousse la porte du premier que je trouve, j'en ai entendu parler, il paraît qu'il est plutôt bon, je ne sais pas, je me fais souvent livrer.
    Je la laisse commander et nous entamons nos plats, c'est épicé et ça n'a pas l'air de la perturber le moins du monde.

    Donc si je résume : vous vous battez dans les bars, vous exploitez votre... Soeur ? Vous avez une voix absolument sublime et vous mangez comme un bonhomme. Y a autre chose à savoir sur vous ? Non parce que je suis déjà sous le charme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Jeu 13 Oct - 19:23

J'ai l'air inquiète?

Je lui demande parce que je ne le suis pas vraiment. Je suis  même contente d'aller dîner avec lui. Je ne m'encombre pas de ce que je ne veux pas, j'ai tendance à faire ce que je veux et pas ce qui m'emmerde, si je n'avais pas voulu aller dîner, je lui aurais dit, mais je pense que ça peut être sympa et j'ai envie de le connaitre un peu plus. Moi qui suis du genre à fuir les flics ^^


Je sais et tu sais quoi, tu fais ce que tu veux ma soeur^^


Je vais lui laisser le dernier mot sinon je ne suis pas partie. Ma soeur est très gentille, mais elle parle beaucoup et elle est très têtue!


Oh oui, j'étais sage comme une image^^


Ironique moi aussi! Je sais que j'en ai fais voir à mes parents, peut-être même plus que ma soeur dans le sens ou je n'ai jamais eu peur de me mettre en danger. Mon père m'a sorti de garde à vue une paire de fois, il m'y a laissé aussi une paire de fois l'enfoiré!
On entre dans un petit restau indien à l'ambiance intimiste ou on commande deux plats assez épicés et un cocktail maison.


Je défends mon bar, ma soeur me propose ses services, ma voix est un peu brute et je mange comme vous .... Ce n'est que la partie émergée de l'iceberg monsieur le flic^^


Moqueuse. Il va me faire rougir avec ses compliments^^


Parlez moi de vous ... Vous vivez à LA depuis longtemps? J'ai l'impression que vous avez un accent du sud....





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Voight

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 29/03/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Jeu 13 Oct - 19:39


    J'en doute pas. Pas du genre à faire l'école buissonnière non plus, mais plutôt celui à trainer autour des terrains de foot en mini-jupe, c'est ça ?

    Je ne crois pas non ! Elle devait plutôt être parmi les gothiques qui ne trouvaient pas forcément leur place au lycée, ou alors celles qui bavent devant les musicos, j'aurais aimé être musicien à l'époque, ça en aurait fait tomber un paquet des filles ! Mais je n'avais pas de talent particulier, si ce n'est celui de crâner en blouson de cuir sur ma moto retapée et de veiller sur ma petite soeur en rentrant.

    Mais je ne suis pas une jeune femme de 50 kg et votre voix est tout sauf brutale quand vous chantez. C'est même très troublant. Et elle donne quoi la partie immergée chez vous ?

    Je lui adresse un sourire en coin, commençant mon plat et mon cocktail après avoir trinqué avec elle. Elle a l'air de parler assez facilement, ça va m'aider parce que je ne suis pas ce qui se fait de plus loquace.

    Non, je suis né dans le Colorado. Mes parents et moi avons déménagé en Californie quand j'avais 6 ans. Avant la naissance de Julianne. Vous avez l'oreille.

    Je secoue la tête en la regardant et ose une dernière question.

    Je me doute ne pas être le seul de vos aspirants, je ne marche donc sur les plates bandes de personne ?

    Je ne sais pas si elle a un homme, elle n'a pas d'alliance, mais ça ne veut rien dire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Jeu 13 Oct - 22:04

Une jupe. Quel est ce mot barbare^^

Lui souriant. Ca c'était plutôt ma soeur les mini jupes, le maquillage et tout le bordel de fille. J'ai toujours été plus rock, sans être un garçon manqué, mais les bal du lycée ou les fêtes ou il fallait être vu, ce n'était pas mon truc. J'étais plutôt la fille souvent absente avec une grande gueule qui ne se laissait pas faire. Je n'étais pas populaire, pas la plus belle, ni la plus intelligente, mais je m'en tapais royalement.


C'est gentil. Je n'ai pas envie de vous faire fuir tout de suite.


J'ai mon caractère, je ne suis pas facile à vivre, mais quand j'aime, je donne tout, je ne sais pas faire les choses à moitié, je suis trop entière pour ça. Je le suis peut-être un peu trop, c'est pour ça que je n'arrive pas à avoir de relation solide.


J'ai toujours vécu ici, un accent étranger, ça se remarque.


Ca ne me déplait pas, le Colorado, ça doit être sympa, il y a des beaux paysages. Je ne suis pas sur que la mentalité suive, mais bon, on ne peut pas tout avoir.

Mes aspirants sont en général de gros boulets ^^ Je suis seule, le seul amour de ma vie est un petit blondinet haut comme trois pomme^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Voight

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 29/03/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Jeu 13 Oct - 22:12


    Un truc que de toute évidence vous ne portez pas ^^ Moi non plus ceci dit...

    Je ris à ma propre connerie. Je deviens bon en plus ! Je fais un peu d'humour et c'est le début de la fin, elle va finir par se barrer, c'est obligé. Je ne suis pas certain de la direction à prendre, mais je laisse faire les choses, je n'ai pas le choix, je n'ai plus aucun contrôle sur ce que je ressens et je m'emballe, je le constate, ça ne me déplaît pas, mais ça risque de lui faire peur. Putain Voight, reprends toi, c'est pas de toi de te laisser aller comme ça !

    Vous croyez pouvoir me faire peur ? Regardez-moi...

    Je suis non seulement flic, mas un boulet moi même ^^ Julianne a peut-être dû lui en parler, sinon, elle le verra très vite, je ne suis pas facile à vivre, conciliant, et très vite amoureux, et ça me joue souvent des tours, mais j'ai mon caractère et en dehors de ça, je sais que j'ai la trouille ne pas réussir à me contrôler. Je fais tous les efforts du monde en ce sens, mais une fois sur le terrain, ça part vite en couilles.

    Vous avez un petit garçon. Et il a un prénom l'homme de votre vie ?

    Je n'ai pas d'enfants, mais je les adore. Pas que je connaisse en tout cas. Je pense pouvoir faire un bon père, mais l'occasion ne s'est jamais présenté, et puis il faut aussi avoir le temps pour ça, être père en courant d'air c'est faire souffrir un enfant, et je me le refuse.

    Vous l'élevez seule ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Jeu 13 Oct - 23:09

Dommage, je suis sur que ça vous irez à merveille^^


Moqueuse! Non mais non, adieu la virilité avec une image pareil dans la tête. Il fait tout sauf précieux cet homme. Je les aime viril, un peu macho sur les bords mais pas trop, mais surtout, avec qui je me sente en sécurité et c'est le cas. Je n'accorde pas facilement ma confiance, plus maintenant, j'ai assez donné, mais j'ai un bon feeling avec lui, je ne l'explique pas. Ma soeur a peut-être raison, je devrais me laisser aller pour une fois.


J'ai fait peur à plus d'un, mais vous vous semblez inconscient.


Lui souriant en trinquant. J'aime la folie, ce petit truc en plus qui fait que la personne en face de vous fait de votre existence quelque chose d'unique, qui fait que vous ne vous ennuyez jamais parce qu'elle vous surprend sans arrêt. Je sens que je peux être surprise avec lui ... Je ne sais pas trop dans quel sens encore.


Mattis et il a cinq ans.


Je lui montre une photo de nous deux sur mon téléphone, c'est lui qui me l'a mis en fond d'écran, il adore trifouiller mon téléphone, moi un peu moins, mais je lui passe beaucoup de chose et il le sait ce petit con !


Oui, il n'y a que nous deux. Vous avez des gosses?


M'enfonçant dans mon siège en buvant mon cocktail. Il n'est pas marié, il n'a pas d'alliance, ou alors il me la fait l'envers, ce serait encore ma chance ça!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Voight

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 29/03/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Jeu 13 Oct - 23:21


    Elle m'imagine en jupe, et ben je suis pas rendu moi. Rame mon grand, rame ^^ Je ne sais pas où on va mais on y va et j'ai même l'impression de passer une soirée d'ados. On rigole, on se plaît mais on n'ose pas. Je ne suis pas habitué à quoi que ce soit avec les femmes, si ce n'est les courants d'air et je ne veux pas foutre en l'air la chance qu'elle me donne pour le moment. Elle ne m'en donnera sans doute pas deux alors à moi de ne pas la gâcher.

    Totalement jeté, mais je suis flic j'ai une excuse, pour ce qu'on a dans la tête...

    Je lui souris, je sais l'opinion qu'elle a des flics. Mais je veux lui dire par là que ouais, je suis prêt à me foutre du reste, elle me plaît, je peux bien mettre quelques principes que je suis censé avoir de côté, non ? D'ailleurs, je ne les ai pas, je ne suis pas un flic normal. Je ne suis pas un flic qui suit bêtement les règles, je suis les miennes.
    Elle me montre une photo de son fils et d'elle. Elle a l'air très complice avec lui.

    Il a votre regard. Et votre énergie ?

    Ca bouge à cet âge-là, je le sais pour entrainer de temps en temps une équipe de basket sur un terrain dans un quartier sensible. Ca les empêche de suivre les grands frères, et puis j'adore les mômes.

    Une dizaine chaque dimanche matin sur un terrain de basket. Mais aucun qui ne me ressemble, non. Je les adore mais je ne pense pas être le père idéal. Et puis pour être papa, il faut une maman, non ?

    Nous finissons notre repas, mais je n'ai aucune envie que cette soirée prenne fin.

    Si je vous invite pour un dessert chez moi, ou un dernier verre, c'est indécent ? Vous m'avez dit que j'avais le droit de vous draguer ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Ven 14 Oct - 0:47

Justement, vous devriez être plus raisonné que la moyenne, sinon je ne sais pas ou on va^^

Si les flics se mettent à être plus dingue que les gens qu'ils sont censés protéger, on n'est pas rendu moi je vous le dis! Il est assez atypique dans son genre, il n'a pas l'air d'aimer suivre les règles, ce qui me va très bien. J'ai toujours eu besoin de vivre a 100 à l'heure, entièrement, de façon décousue par moment, j'ai fais des conneries, mais ça a fait de moi celle que je suis.


Oui mon énergie, même décuplée par moment^^


Mon fils est plein de vie, je ne peux pas dire le contraire, il préfère jouer dehors que s'abrutir devant la télé. Il aime les jeux vidéos, mais je veille à ce qu'il ne joue pas trop longtemps, il n'a que cinq ans. Je ne pense pas être une maman trop chiante, il est quand même assez libre, je lui cède beaucoup de chose, je tente de compenser l'absence de son père.


Pas forcément, Mattis n'a pas de papa ...


Il ne le connait pas et ne le connaitra jamais, il a sa mère, c'est suffisant, je tente de lui donner l'équilibre qu'il lui faut, son père n'aurait jamais pu le faire.

Oh vous savez l'indécence ^^


On quitte le restau avant d'aller chez lui.


Sympa votre sens de la déco ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Voight

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 29/03/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Ven 14 Oct - 0:57


    Au risque de vous décevoir, je pense qu'il faut savoir mettre de côté les lois pour arrêter ceux qui les transgressent.

    Je ne suis pas un flic normal, je pars du principe que si on veut pouvoir avoir des résultats, il faut commencer à se battre à armes égales, et puis je dois bien avouer que je ne saurais pas suivre un schéma bien précis, parce que je ne suis pas de ces hommes qui suivent les règles pour faire bien. Je veux arriver à mes fins, et ça passe par des petits chemins pas toujours légaux, mais on ne peut au moins pas me reprocher mon manque d'implication.

    Profitez-en, vous savez à quoi ressemble l'adolescence ? ^^

    Je ne veux pas lui foutre la trouille mais si la sienne n'a pas été de tout repos, j'ai peur qu'il en soit de même pour son petit. Mais je crois qu'elle aura les épaules et la grande gueule pour mettre le olà et puis je ne me fais pas trop de soucis pour le fait de se faire respecter, elle a l'air de savoir comment s'y prendre, c'est déjà beaucoup.

    Je suis désolé, je ne voulais pas être indiscret.

    Je ne sais pas si c'est un sujet douloureux ou pas pour elle, mais je ne voulais pas risquer d'être trop encombrant, trop intrusif. Elle m'en a parlé assez naturellement pour ne pas avoir l'air contrariée plus que ça, mais ça n'est jamais évident d'élever un enfant toute seule.
    Nous partons pour ma propre maison, en bordel, comme celle d'un célibataire. Je chope quelques trucs sales au passage que je balance dans un coin. Je vais devoir payer quelqu'un pour que ça ressemble à quelque-chose...

    Si vous avez des idées je suis tout ouïe, ça manque d'une femme ici. Je vous sers un verre ?

    Elle accepte, et je n'ai d'autre choix que de me rapprocher d'elle alors appuyée contre le bar pour attraper un verre, et la bouteille... M'excusant en levant le bras pour les saisir, mon corps tout près du sien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Ven 14 Oct - 18:32

Oh j'aime cette mentalité^^

Les règles et moi vous savez. Je les suivais plus ou moins quand je vivais encore chez mes parents, mais alors une fois majeur, j'ai fais ce que j'ai voulu! Les règles sont faites pour être transgressée, je tiens ce genre de connerie de ma mère, la reine du fait ce que tu veux mais ne te fais pas prendre! Ah ben je l'ai bien entendu celle la, ma soeur aussi d'ailleurs^^ Sauf que ma soeur a fait la connerie de se marier avec le pire connard qui existe, moi je suis restée libre!


Si je m'en tiens à la mienne, j'ai intérêt à acheter un peu de patience quelque part^^


Parce que je ne le suis pas du tout. Mattis le sait. Je l'aime au-delà de tout, je lui passe beaucoup de chose, mais il faut pas qu'il me cherche parce que je perds vite patience. Je crains son adolescence, je crains les questions qu'il pourrait me poser sur son père et la façon dont il pourrait tourner.


Ca va. Je préfère juste éviter le sujet, ça va m'énerver^^


Equissant un sourire. Le père de Mattis, je n'en parle pas, je le suis à la trace, mais ça personne ne le sait. Je vérifie surtout qu'il se tienne éloigné de nous. Il ne connait pas l'existence de Mattis et c'est très bien comme ça.


Avec plaisir.


Je me sens toute chose quand il s'approche de moi comme ça, faut pas faire ça mon gars^^ Je sens son parfum et me rapproche de lui pour glisser ma main sur son torse. Pas le premier soir ... mon cul ouai ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Voight

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 29/03/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Ven 14 Oct - 18:45


    Je crois que j'ai aucun intérêt à vous demander si votre bar est clean pas vrai ? ^^

    Ca me fait rire, bien sûr que non elle ne doit pas tenir une compta irréprochable et doit cacher quelques trucs derrière son comptoir. Je ne sais pas vraiment quoi mais je ne veux pas le savoir, après tout, chacun fait ses affaires sans que les autres ne fouinent dedans et tout se passe pour le mieux. Je ne suis pas ce qui se fait de moins bon fouineur mais je n'ai aucun intérêt à lui poser des questions sur son bar, je suis dans les renseignements moi, pas les stups ou les moeurs.

    Vous n'êtes pas obligée de lui dire que vous étiez intenable, je crois qu'on peut leur mentir jusqu'à un certain âge aux enfants, non ? Du moment que ça nous arrange ^^

    Et eux se rattrapent pendant leur adolescence ! Ils mentent pour qu'on leur foute la paix, je l'ai fais le premier, je sais comment ça se passe, ça va ! Je ne serais sans doute pas le père de l'année, mais je ne serais pas le moins bon non plus, j'imagine, je ne sais même pas ce que je serais comme père, je ne me suis pas posé la question, pour ça il faut être deux et ne pas savoir à quoi ressemble vraiment le monde là-dehors.

    On évite le sujet.

    Levant les mains en l'air pour abandonner le sujet, comme elle me le demande. Je lui attrape un verre alors qu'elle me pose une main sur le torse, non mais je suis gentleman mais il y a un moment où je reste un homme. Je la regarde droit dans les yeux avant de l'embrasser. Je crois que c'est le moment de saisir ma chance, ou je vais passer pour un débutant. Et puis je la regarde comme un artiste regarde une toile depuis tout à l'heure, il faut que je concrétise ! Je remonte mes mains dans son dos et la porte sur le bar, pour l'avoir à ma hauteur.

    C'était pas un dernier verre que tu voulais ?

    Embrassant son cou en déboutonnant sa chemise à carreaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Ven 14 Oct - 19:03

Mon bar est clean ....

Si on omet un peu de beuh et mes parties de poker clandestine, il est clean ^^  J'ai déjà eu des contrôle et je n'ai rien eu a me reprocher, je tiens mes comptes, je sers, je gère tout moi-même, je trouve que je m'en sors plutôt bien et quand je commence à être morte, j'appelle ma mère et ma soeur, elles viennent me filer un coup de main. Même mon père est déjà venu m'aider pour un inventaire!


Oh je ne lui dirais rien, mais j'ai une soeur qui parle ... trop ^^


Keryane elle ne sait pas la fermer et elle s'éclate à apprendre à mon fils combien j'ai fais galérer mes parents! Ado, je n'étais pas facile, ma mère était plus cool, mais je me suis prise la tête une paire de fois avec mon père, un grand avocat, tu parles, quand sa fille se fait virer du lycée pour outrage, ça la fou mal au cabinet^^
On evite le sujet de mon ex parce que ça part vite en couille sans mauvais jeu de mot. Je ne sais pas si je suis vraiment remise de toute cette histoire, je pense encore à lui malgré le mal qu'il m'a fait je dois être timbrée moi^^


Je suis gourmande, je préfère le dessert ....


Je me retrouve sur le bar, glissant mes jambes autour de lui pour le coller à moi avant de l'embrasser dans le cou en glissant mes mains sous sa chemise. Super le self-contrôle S ... super^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Voight

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 29/03/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Ven 14 Oct - 19:17


    Je n'ai aucun doute. Mais mon truc c'est les gros méchants de la rue, pas le poker clandestin auquel je participe le jeudi soir dans les arrières salles ^^

    Au moins elle est fixée ! Je suis au moins sûr qu'elle sait de qui elle parle quand elle me voit. Je ne suis pas l'archétype du flic qui cherche la moindre faille pour vous faire tomber, moi je veux juste faire tomber les plus gros, taper dans le tas et tant pis pour le reste. Mais les petites infractions, j'ai dépassé ça depuis le temps ^^ Vu mes années de service, sans compter mes états de service aussi, je serais bien mal placé pour parler d'être irréprochable.

    Julianne est ma soeur, je crois que je sais de quoi vous parlez ^^ C'est peut-être aussi pour ça que j'ai pas voulu prendre de risques avec un gamin ^^

    Ma soeur parle trop elle aussi, tout le temps, sans arrêt, et elle est aussi maladroite qu'elle parle. Je ne sais pas comment elle fait ! Je ne sais pas comment elle peut avoir autant d'énergie à dépenser ! Moi qui vit dans le silence, je ne suis pas sûr de pouvoir vivre avec elle toute une vie, il a intérêt à être patient le prochain qui la voudra ^^

    Alors je ne vais pas te faire attendre...

    Je lui retire sa chemise et en fait de même avec la mienne et la porte pour la déposer sur mon lit, dans la chambre. Je prends place au-dessus d'elle et glisse une main sur son ventre, embrassant sa poitrine en me battant avec ma ceinture.
    Je remonte pour attraper ses lèvres des miennes et caresser doucement son visage en plongeant mon regard dans le sien.

    On t'as déjà dit que tu pouvais envouter n'importe qui avec ce regard ?...

    A demie voix, pour ne rien casser de ce moment à deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Ven 14 Oct - 19:35

Faites moi penser de vous défier au poker un de ses quatre ^^

Je joue aussi, un peu, jamais d'argent, juste pour mon plaisir. C'est ma mère qui m'a appris, bon elle m'a appris le strip poker, mais je ne me deshabille pas devant n'importe qui ! Je suis très joueuse, mais je sais que ça peut devenir un engrenage et je ne veux pas tomber la-dedans, alors je me contente de jouer pour mon plaisir et puis franchement, j'ai rarement le temps avec le bar et le petit!


C'est dommage, vous feriez un bon papa ^^

Je le sens à sa façon de parler. C'est un homme bien, je l'espère en tout cas, mais il y a longtemps que je ne me suis pas sentie bien avec un homme. C'est pas bon ça, je ne veux pas m'attacher putain ! Et moi aussi, je devrais la fermer un peu, il va me prendre pour une dévergondée.
Je me retrouve sur son lit, un peu dur le lit d'ailleurs ^^ Je l'embrasse avant de le voir galérer avec sa ceinture, je le laisse faire ou pas? Je tape sur sa main pour qu'il me laisse faire en souriant, oui ben je ne suis pas la plus délicate, il va s'y faire!


On t'as déjà dit que tu étais un parfait charmeur ?


L'embrassant dans le cou avant de faire glisser mon jean et le sien délicatement en me redressant pour passer mes bras autour de son cou et l'embrasser passionnément.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Voight

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 29/03/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Ven 14 Oct - 19:45


    Vous aimez perdre ? ^^

    Je la taquine, mais visiblement elle part au quart de tour et j'adore ça. Je suis assez joueur et j'aime ces jeux de mots que nous avons tous les deux, ce petit défi qu'on se lance en permanence et qu'on recommence quand l'un d'eux est relevé, ça ne fait que quelques heures mais je sens déjà qu'il y a un truc, je ne suis pas objectif, je suis déjà amoureux, si si, ça paraît con comme ça mais je vous jure que cette femme, c'est pas n'importe qui.

    Ah bon vous trouvez ? Ca m'aurait plu.

    Je parle un peu comme si tout était fini, je ne suis plus tout jeune, même si j'aurais encore l'âge de fonder une famille mais il faut rester objectif, sérieusement, avec le boulot que je fais, qui voudrait de cette vie en dent de scie et parsemée de risques et de retournements de situation ?

    D'habitude j'entends plutôt que je suis le parfait connard de flic ^^

    Lui souriant en l'embrassant, caressant doucement son visage. Elle me retire mon jean à la vitesse de l'éclair, ok, elle va mener, pas de soucis ! Je ne suis pas contrariant ^^
    Nous ne faisons qu'un au moment où j'attrape sa main dans la mienne sur le matelas, ne lâchant pas son regard, caressant ses lèvres des miennes, remontant ses jambes autour de ma taille, embrassant ensuite son cou au rythme de mes vas et viens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Ven 14 Oct - 22:57

Je suis très mauvaise joueuse ^^

Comme mon fils! Quoi que Mattis, il est pire que moi. Moi je n'aime pas permettre, mais je sais m'incliner quand il le faut, c'est rare qu'on soit clair. Petite, je ne supportais pas de perdre, je faisais des caprices quand je ne gagnais pas et surtout quand c'était ma soeur qui gagnait à ma place, ça me rendait dingue! J'ai toujours trouvé qu'elle faisait tout mieux que moi.


Il n'est jamais trop tard pour ça vous savez.


Surtout pour un homme. Je ne suis pas prête à avoir un autre gosse, Mattis me prend déjà tout mon temps et je veux qu'il puisse avoir tout ce qu'il veut, je ne suis pas sur qu'il fasse de grandes études, mais il pourra au moins choisir ce dont il a envie. Je tiens un bar, je ne roule pas sur l'or, mais je me débrouille pour que mon petit ait tout ce qu'il veut.


Ca, ca viendra peut-être après^^


Lui souriant avant de me perdre dans une étreinte délicieuse. Pas le premier soir mon cul ouai ! Je me sens bien dans ses bras, il est doux, mes lèvres parcours son cou entre deux respirations. Je soupire de plaisir resserrant mes mains sur lui en le regardant dans les yeux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Voight

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 29/03/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Ven 14 Oct - 23:08


    Ca promet des parties très sport ^^

    Entre mon caractère à la con et le sien, je ne sais plus trop comment on va pouvoir composer mais on va trouver, je ne me fais pas de soucis pour ça, il va falloir le faire parce qu'elle me plaît beaucoup trop pour que je la laisse tomber. Au pire c'est elle qui me laisse tomber, mais certainement pas moi ! Je suis sûr de moi et c'est rare, très rare, surtout en amour.

    Sans doute, mais à quoi bon mettre un enfant au monde si les parents ne sont pas prêts à s'entendre pour lui ? Ca demande du temps tout ça. C'est un enfant que je veux, pas un enfant caprice.

    Je crois qu'elle a compris ce que je voulais dire. Je ne critique aucunement son choix d'avoir un enfant toute seule, mais moi je ne suis pas sûr de pouvoir le faire, je ne saurais pas rendre un bébé heureux à moi tout seul. J'ai besoin d'une femme pour ça.

    Alors je prends le risque, je suis joueur moi aussi ^^

    Je ris, et nous faisons l'amour comme si nous l'avions attendu depuis des semaines. C'est incroyable d'avoir l'impression d'être si bien avec une personne que vous connaissez à peine. Notre étreinte prend fin quand nos soufflent se mêlent à l'unisson, ayant atteint le point de non retour d'un instant commun. Je la garde contre moi, mon menton dans son cou, mon bras autour d'elle.

    Je crois qu'il va falloir qu'on trouve une raison de s'entendre parce que je peux plus me passer de toi. Tu pourrais commencer par oublier que je suis flic...

    Glissais-je à son oreille en caressant ses doigts des miens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Ven 14 Oct - 23:29

Non, pas si vous me laissez gagner^^

Je fais passer le mot en rigolant, il est galant ou pas, ce sera le moment de me le prouver. Je suis sur qu'on peut bien s'entendre malgré nos caractères, je sais composer quand il le faut, surtout quand je suis amoureuse et je crois que c'est en train de me tomber sur la gueule! Je vais la buter Julianne, c'est de sa faute tout ça et je suis persuadée que c'était prémédité!


C'est signe que vous serez un bon parent. Mon fils n'était pas un caprice, il était juste pas prévu.


Mattis n'était pas prévu dans l'équation. Son père était déjà marié, je le savais et pourtant j'ai plongé, j'en étais dingue, j'aurais tout fait pour lui, même rester dans l'ombre des années si il avait fallu, mais Mattis est arrivé, et ça a changé la donne.
Il est joueur et très bon amant, il sait s'y prendre avec les femmes, avec moi en tout cas. Il y a quelque chose qui se passe entre nous que je ne peux pas nier, je ne sais pas si ça durera, mais je veux le tenter. Nous faisons l'amour comme je ne l'ai pas fais depuis longtemps. Rien à voir avec les coups d'un soir que je ne laisse même pas rentrer dans mon appartement, là, je n'ai pas envie de quitter Voight.


Tu le portes sur ta gueule, c'est mort ... On y va doucement d'accord ?


Caressant son torse du bout des doigts. Je suis loin d'être sur de moi en amour et je ne veux pas m'emballer, j'en ai marre d'en prendre plein la gueule à cause des mecs, alors je suis prudente.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Clément & André: Le jour de la pizza(Sortie de 25)
» Et si aujourd'hui était votre dernier jour à vivre?
» Boulet un jour, boulet toujours ? :O
» la mise a jour de gta 4 lost and damned
» mettre à jour ses pilotes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day in Miami :: Versions Alternatives :: Version Sharon Stone (New-York)-
Sauter vers: