One Day in Miami

One Day in Miami retrace l'histoire d'une famille Floridienne aux méandres incompréhensibles.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Erik Voight

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 29/03/2016

MessageSujet: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Mar 11 Oct - 18:03


    Jul m'a envoyé un texto pour me donner rendez-vous dans un bar en sortant de mon service. Je suis chef, vous pensez vraiment que j'ai des horaires fixes ? Ma soeur est photographe, je ne dis rien mais les métiers artistiques ^^ Je ne suis pas convaincue qu'elle bosse tant qu'elle le dit, elle se balade, mais c'est ce qu'il lui fallait, enfermez la dans un bureau toute une journée, vous allez comprendre votre douleur ! Elle est tout sauf disciplinée, mais on s'y fait. Julianne, c'est le genre de gamine qui ne grandit pas, qui devient femme mais qui reste ado au fond, et j'adore ça.
    Je la suis dans ses conneries, sans avoir trop le choix en fait, disons que je suis plutôt celui qui vient la sortir de garde à vue parce qu'elle prend en photo ce qu'elle n'a pas le droit de prendre ^^ C'est un nid à emmerdes, et je l'aime autant qu'elle me fait chier cette gamine ! Elle est encore jeune, elle trouvera un équilibre, sans doute, j'espère...
    Apparemment, c'est dans ce bar, l'adresse correspond. Je me gare et entre, affublé de ma veste en cuir et de mon air à la chercher du regard, j'ai pas l'air d'un con ouais ! J'ai une tête de flic, je suis au courant ^^ Je m'installe au bar, et croise le regard de la patronne. SAINTE MERE DE DIEU ! Elle a des yeux... Je tente de sortir une phrase, mais ça devient compliqué.

    Vous... je cherche ma soeur.

    Elle me regarde comme si c'était à elle de deviner qui elle était. Je me reprends.

    Julianne Voight, elle a l'air de bien connaître cet endroit. Un petit mètre soixante, rouquine comme on n'en fait plus et un peu têtue... Et... une bière aussi.

    Boit un coup Voight, ça va passer ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Mar 11 Oct - 19:08

Je sers au bar, comme tous les jours d'ailleurs, ce bar c'est mon bébé, après mon fils. Fils, qui passe le week-end chez papi et mamie! Enfin, surtout avec mamie, parce que mon père est surchargé de boulot, question d'habitude, on a grandi avec un courant d'air, mais un courant d'air adorable! Je les aime mes parents!
Je suis derrière le bar, mon téléphone près de moi au cas ou il y aurait un soucis avec Mattis, ce dont je doute, il est sage mon petit quand il n'est pas avec sa mère^^ J'enchaine les cocktails sans m'arrêter, servant à droite, à gauche, faisant claquer les verres le comptoir avec un sourire ou un clin d'oeil pour le client, c'est plus vendeur ^^ Je suis seule ce soir, je ne pensais pas avoir tant de monde en fait, du coup, j'ai appelé un petit jeune que je prends en extra quand j'ai besoin, il est doué, charmeur, il vend bien, mais il faudrait qu'il se bouge le cul parce que je n'en peux plus là ! Je suis dynamique, mais il y a du monde!
Un mec s'approche du comptoir en me demandant sa soeur ^^ J'ai une gueule à vendre des soeurs? Je vends des cocktails moi^^ Je me plante devant lui en le regardant dans les yeux, faisant un cocktail machinalement avant de le faire glisser sur le comptoir à son futur proprio ^^

Ah ouai Jul .... Julianne!!! Y a un mec qui dit être ton frangin là ^^


Je ne savais pas qu'elle avait un frère. Si ça se trouve il me l'a fait à l'envers, c'est peut-être juste un mec qui a flashé sur elle^^

Je vous sers quelques choses, vous avez l'air tendu ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Voight

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 29/03/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Mar 11 Oct - 19:14


    Elle, elle irait vachement bien au milieu de mon commissariat, je dis ça, je dis rien, mais elle se bouge d'avantage que la moitié de mon équipe, c'est pour dire ! Je ne sais pas ce qu'elle fait ici, mais apparemment c'est elle la proprio, pour envoyer comme ça en tout cas, elle doit faire partie des meubles. Ca ne me surprends pas non plus que ma soeur passe son temps ici. Elle adore le bruit. Julianne est née bruyante. Soit parce qu'elle parle tout le temps, soit parce qu'elle renverse toujours un truc ! C'est une catastrophe à elle toute seule ! Rien de fragile à portée de main, en dehors de son appareil, et encore ^^

    Ouais deux secondes, j'arrive ! Dis-lui que j'ai un coup de fil à passer !

    Elle gueule aussi fort que la patronne, du haut de son petit mètre soixante et de son tout petit gabarit. Ma soeur est un phénomène, je persiste à le dire, et ça me fait rire, mais je ne vais pas m'attarder sur son côté en vrac, parce que je risque d'en avoir pour la nuit ^^

    Non, pas du tout, je suis... une bière. Ou ce que vous voulez.

    Je ne vais pas lui dire que je suis joueur, elle risque de me prendre pour un allumé.

    Sert lui un verre, il a juste une gueule de flic mais il est pas méchant !!!

    Ma soeur qui gueule depuis l'arrière salle ^^

    Je ne suis pas méchant, elle a raison...

    Mais en galère pour lui faire la conversation là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Mar 11 Oct - 19:50

Je cours partout, j'aime ce que je fais, depuis ado je rêvais d'avoir mon propre bar, je l'ai eu grâce à ma soeur, sans elle, je n'en serais pas là. Je devrais sans doute lui dire plus souvent ce que je ressens, mais je reste assez pudique de ce côté là, comme notre père! Je lui serais éternellement reconnaissante et je me donne à fond pour faire marcher cet endroit, je n'ai pas à me plaindre, je me suis fait une clientèle et avec les concerts que j'organise, ça marche de mieux en mieux. Ce soir c'est moi qui monte sur scène, après le groupe qui est en train de démonter la baraque. Julianne est ma photographe attitrée, ma foi, si elle s'éclate!

Oh je crois qu'il a entendu .... comme tout le bar ^^


Levant les yeux au ciel avant de me servir un verre que je me bois cul sec. Oui ben j'ai de la bonne marchandise! Une bière? Je le regarde d'un air de dire "vous êtes sérieux" ^^ Je lui sers un cocktail à base de téquila, de scotch et d'un peu de jus de grenade avec une touche de citron vert, au moins ça mon gars^^

Vous allez m'en dire des nouvelles^^


Lui claquant sur le comptoir. Je suis un peu brusque, mais on s'y fait, je n'ai pas le temps, je fais les choses vites mais bien.


Vous êtes flic?


Le regardant dans les yeux quelques secondes avant de servir deux verres à deux mecs qui s'impatiente. Ca va tranquille les gars, j'ai que deux bras^^ Je profite d'un peu de calme pour me planter devant lui, les coudes appuyés sur le comptoir.


Vous avez l'air stressé .... C'est pas votre truc les bars?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Voight

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 29/03/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Mar 11 Oct - 20:05


    Ben lui dit rien alors ! J'arrive Titou !

    Sympa, pour la présentation ^^ Titou ça reste mignon entre nous, mais devant une nana aussi belle qu'elle, non. J'ai déjà perdu des tas de points en crédibilité et en virilité tout à l'heure mais alors si elle me démonte même le coup, je deviens quoi moi ^^ Je ne sais pas trop ce qu'elle attend de tout ça, de cette soirée, ma soeur, elle a toujours une idée derrière la tête, et pour qu'elle me demande de passer la soirée dans un bar avec elle, ce n'est pas pour rien, je commence à la connaître !
    Elle commence à me servir un de ses cocktails, elle a le coup de main la patronne visiblement ! Je prends ce qu'elle me donne et la remercie en levant le verre à son intention.

    C'est... Au bout de trois vous devez vachement bien servir ^^

    Non mais y a de quoi en rendre joyeux plus d'un ! Elle est douée, je dois le lui reconnaître, elle n'est pas que belle !

    Ma soeur dit que je n'ai pas une tête à faire autre chose.

    Je sais au moins que j'ai la tête de l'emploi. Ou du voyou, j'ai parfois des méthodes un peu à moi, mais après tout, c'est le jeu. Je ne m'encombre pas plus de la morale que ma soeur, sauf que moi, avant de transgresser toutes les règles, j'ai commencé par les suivre ^^
    Elle s'appuie au comptoir après avoir servi les deux mecs à côté de moi, et me regarde droit dans les yeux, faut pas faire ça, faut vraiment pas faire ça !

    Les bars si... C'est les femmes dans votre genre que j'ai pas l'habitude de voir.

    Avalant mon verre pour me donner une contenance.

    Vous... Donc en fait, vous servez ici...

    C'est bien Voight, t'es un bon flic ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Mar 11 Oct - 22:55

Elle arrive Titou ^^

Moqueuse, en le regardant, ça va, c'est mignon comme petit surnom après tout! Ils ont l'air d'avoir plus d'écart que ma soeur et moi. Nous avons cinq ans Keryane et moi, mais ça ne se voit plus maintenant, nous sommes très proche toutes les deux, très différente, mais très proche. Un peu comme Julianne et son frère apparemment. Un flic putain! Je ne sais pas si il sait comment est sa soeur, mais ça risque de lui faire tout drôle parce que c'est loin d'être une sainte, un peu comme moi, mais on ne dira rien!


Au bout de trois, je ne fais plus que servir^^


Lui souriant. Faut que j'arrête d'allumer les clients, un jour, je vais avoir des soucis! Je gère un peu tout moi-même dans ce bar, même la sécu ^^


Votre soeur a tord.... Vous pourriez être un putain de délinquant, ça doit être la côté gracieux^^


Je le taquine, mais je dois avouer qu'il a bien une gueule de flic, je devrais me méfier, j'ai deux ou trois petit trucs que je ne voudrais pas qu'il trouve. Juste de la conso personnelle^^


Et c'est quoi mon genre?


Je suis toute ouie là, je suis curieuse de savoir ce qu'il pense de moi. Après tout, c'est un flic, charmant ... très charmant^^


Vous êtes perspicace ^^ Le bar est à moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Voight

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 29/03/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Mar 11 Oct - 23:07


    Je me frotte l'arrière de la tête et lui souris, gêné, mais j'en ai pris l'habitude, surtout avec Julianne ^^ Elle est de celles qui se foutent de ce qu'on peut penser du moment qu'elles sont libres, mais je suis flic, j'ai une réputation et un statut là où je bosse, si ça lui parle ! Et j'apprécierais de pouvoir rencontrer une femme sans que ma soeur ne s'interpose, et encore, elle n'a pas bien saisi l'idée, et passe son temps à jouer les entremetteuses avec des femmes qui ne tiennent finalement que le statut de coup d'un soir. Mais elle, la gérante du bar, c'est... Putain !

    Au bout de trois vous faites partie des clients, c'est ça ? Et vous laissez le bar à ma soeur aussi de temps en temps ? ^^

    Non parce que je vais devoir lui dire qu'il ne faut pas, pas si elle tient à retrouver son bar en bon état, parce que pour foutre le bordel, elle est championne, et la maladresse, je n'en parle même pas !

    Ah parce que je suis pas gracieux moi ? ^^

    Je lui souris légèrement, en buvant un peu de mon cocktail, elle a raison, je sais que je ne suis pas ce qui se fait de plus souriant et que mon sourire max est un demi truc fait avec ma bouche, mais on apprend à me déchiffrer au bout d'un moment paraît-il.

    Aussi libre et aussi belle ?

    Je lui pose la question, elle a le droit de me contredire. Mais à la voir courir entre les clients, elle assume totalement ce qu'elle est et ce qu'elle fait et mieux encore, elle s'épanouit de cette façon.

    Et il est non seulement à elle, mais en plus elle peut te foutre dehors si tu lui reviens pas. Je t'avais pas dit de me rejoindre quand tu sortais du boulot toi ?

    Julianne qui passe ses bras autour de mon cou pour m'embrasser sur la joue.

    S, je te présente mon frère, mon frère, je te présente S ^^ Et arrête de la dévisager comme ça, elle sait qu'elle est belle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Mar 11 Oct - 23:35

Il a l'air gêné, ça me fait sourire, il ne faut pas, pas avec moi, il le saurait si il me connaissait un peu plus! Ca peut se faire ma foi! Je suis assez ouverte, sociable, disons que quand j'aime quelqu'un c'est parfait, mais quand je n'aime pas, je ne m'encombre pas, je dégage et basta. Je suis assez directe dans mon genre, ma soeur me dit souvent que je vais finir par tomber sur un mec qui me fera fermer ma gueule, j'attends de voir ça tient!

Elle me file un coup de main de temps en temps, mais j'évite de lui laisser les bouteilles entre les mains, j'imagine que vous savez pourquoi.


Je l'adore Julianne, mais elle est d'une maladresse sans nom, c'est une malédiction à ce niveau là! Ca me fait marrer, mais j'évite de la laisser seule ici. Mon bar, je le gère moi-même, c'est un peu plus compliqué depuis que j'ai mon fils, mais je fais avec, il a sa place derrière le comptoir ^^


Absolument pas, mais c'est pas un reproche ^^


Je m'en fou qu'il soit gracieux ou pas du moment qu'il est sympa, mais c'est vrai qu'avec un début de sourire, il est encore plus canon. Il a quelque chose d'intense dans le regard, il a vécu, ça se sent et son boulot ne doit pas aider à garder son insouciance.


Libre, c'est l'histoire de ma vie, belle, je m'en tiens à votre jugement, mais après un verre aussi corsé, j'en doute^^


Je sais ce que j'ai mis dedans et c'est pas du soft! J'aime bien corsé mes cocktails, je fais de nouvelles expériences! Julianne fini par se pointer, prenant son frère dans ses bras.

J'ai pas des horaires de fonctionnaires moi ^^


Ouai Jul, elle se fait elle-même ses horaires, comme ça, au moins, personne ne l'emmerde et elle a bien raison !

Jul ... la ferme ^^ Vous devez avoir un prénom ?


Regardant le frère de Julianne avant d'allumer une clope.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Voight

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 29/03/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Mar 11 Oct - 23:50


    Je sais pourquoi. Même mon portable je le lui laisse pas ^^

    Je suis au moins franc, elle est maladroite, elle se prend les pieds partout, fait tout tomber, c'est des mains et des pieds qu'on doit lui offrir chaque année pour Noël, mais ça fait son charme. C'est un petit électron libre, un tout petit élection. Elle est née comme ça, alors on fait avec, je ne veux pas la changer. Julianne, c'est le genre de gamine qu'on ne veut pas bousculer, parce que bien plus fragile que ce qu'elle ne laisse paraître.
    Ses réflexions me tirent un nouveau semblant de sourire, et je la regarde à peine dans les yeux, elle m'impressionne mais l'inverse n'a pas l'air vrai. Je ne lui fais pas peur, c'est une bonne chose mais à moi, elle me perturbe !

    Hey, je suis flic, vous croyez qu'on fait quoi en service au lieu de sauver le monde ? ^^

    Un peu d'autodérision n'a jamais tué personne et puis pour l'opinion que Julianne a des flics vous savez ! Je ne suis pas dupe, elle ne s'en est jamais cachée, et puis ce qu'elle leur dit quand ils viennent la chercher parce qu'elle shoote ce qu'elle ne devrait pas ^^

    T'as des horaires de flic à la con, c'est tout ^^ T'aime te faire exploiter, qu'est-ce-que tu veux que je te dise !

    Elle est libre ma soeur et elle parle beaucoup ma soeur, elle me fatigue !

    J'ai un prénom, Erik.

    Et il est moche son prénom. Je vais shooter, S, tu t'offres pas tout de suite, tu le laisses ramer un peu, d'accord ? ^^

    Elle m'embrasse sur la tête et file chercher son appareil photo, manquant de se prendre les pieds dans je ne sais quoi et d'un réflexe, je tends le bras, mais plus de peur que de mal ^^

    Je suis désolée, je n'ai pas d'idées derrière la tête, ne l'écoutez pas...

    Ouais ben je suis mal à l'aise maintenant, bien joué ma soeur !

    Vous choisissez vous même les groupes qui jouent ici ?

    Elle a tout un tas d'objets collectors sous vitrines sur les murs, elle doit s'y connaître un peu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Mer 12 Oct - 0:15

Je pense que c'est mieux effectivement^^

Je ne compte plus le nombre de truc qu'elle me casse. Ma guitare, elle ne la touche pas, j'ai été très clair la dessus, ce qu'elle veut, mais quand je m'installe sur scène, je le fais seule, elle nous a fait sauter les plombs en voulant brancher la sono la dernière fois alors, mon matos, je me débrouille avec! Je préfère qu'elle me casse des verres plutôt que ma guitare! C'est un cadeau de ma soeur, son ancienne guitare qu'elle m'a donné et que je ne quitte plus depuis des années.


Vous vous gavez de café dégueulasse et de donuts ?


Le regardant en souriant. Quoi que lui non, il a la ligne, il est même carrément bien foutu, mais je vais garder ça pour moi. Je ne suis pas farouche, mais ma dernière histoire m'a calmé, j'évite de me jeter dans les bras du premier venu maintenant.


Sérieux jamais tu la fermes? Je m'offre à qui je veux et ou je veux d'abord!


Je ne vais pas le gueuler trop fort ça, non parce que des pervers, c'est pas ce qui manque dans le coin ^^ Julianne manque de se casser la gueule encore une fois. J'ai arrêté de la rattraper, au pire, elle se relève toute seule ma foi^^


C'est vrai qu'il est moche votre prénom^^ Moi c'est Siobhan....


Autant faire les choses bien. Je lui tends un nouveau verre, moins corsé cette fois, une bière, mais pas n'importe laquelle, une vrai bière Irlandaise, bien mousseuse!


Oh, si j'écoutais tout ce qu'elle dit^^


J'aurais pas fini. Julianne est devenu ma meilleure amie, elle est tout le temps ici, mais elle parle tellement qu'on fini par faire le tri dans ce qu'elle dit.


Oui, la plupart du temps, je prends des petits groupes qui cherchent à se faire connaitre. Vous aimez la musique?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Voight

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 29/03/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Mer 12 Oct - 0:29


    Entre autre oui, mais on ne branle pas grand chose et on fait souvent l'apéro.

    Je lui souris à ma façon, j'aime pouvoir discuter de tout et de rien sans qu'on n'en vienne à un débat politique, visiblement, elle, la politique, ça lui passe au-dessus et ce n'est pas plus mal. Elle a l'air reposante, plus que ma soeur en tout cas ! En même temps je dis ça mais j'ai le don pour les folles furieuses ou les femmes qui me pensent friqué parce que je suis commissaire et qui se rendent compte que mon train de vie est à pleurer ^^

    Et on voit ce que ça donne la plupart du temps !

    Ma soeur ne la ferme jamais, c'est une habitude chez elle, on va lui laisser le dernier mot, et la laisser finir de se taper son délire et ensuite on peut discuter. Il suffit de la voir ici dans son élément, elle vit pleinement, elle est heureuse avec un appareil entre les mains, alors est-ce-que c'est une façon de se cacher ou tout simplement qu'elle a besoin de se protéger du monde au travers d'un objectif, qui sait.

    Ouais il est moche ^^ Mais le votre est très joli, vous le portez très bien.

    Je sais faire des compliments aux femmes, j'ai été éduqué, un minimum tout de même ! Et je la trouve tellement belle que je suis en train de me perdre en conjectures, si si ! On peut aussi avoir un minimum d'esprit dans la police, va falloir que je le dise à ma soeur ^^

    Comme tout le monde, j'aime en écouter, mais je n'aurais pas la prétention de dire que je la connais. Vous jouez vous aussi ?

    Putain je me perdrais dans son regard là ! Elle le cherche en plus, je la vois faire avec ses petits sourires, mais je suis sous le charme, complètement...
    Mon téléphone sonne, et je le dépose sur le bar en le mettant sur silencieux, je ne suis plus en service, on va faire un effort ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Mer 12 Oct - 18:04

Vous n'êtes pas en train de faire remonter l'estime que j'ai pour les flics ^^

Je ne suis pas trop copine avec eux, en même temps, ils ne m'ont jamais donné envie de leur faire confiance. Quand je les appelle pour une bagarre ou un soucis au bar, c'est limite si ils ne me disent pas que c'est de ma faute et quand je m'en occupe moi-même, c'est moi qui suis emmerdée. J'ai fini par m'acheter un flingue, en général, ça met tout le monde d'accord! Bon je ne suis pas censé en avoir un, mais ça on ne va pas le dire, surtout pas devant un flic^^


Je dois vraiment parler de tes coups foireux à ton frère ou tu la fermes toute seule?


Je demande, on ne sait jamais. Julianne n'a pas de bol, c'est comme ça, elle tombe que sur des cons, moi, je ne m'attache pas, je ne m'attache plus, comme ça, je ne souffre pas. Le père de Mattis m'a calmé, je ne veux plus d'histoire dans laquelle je me perde autant et pourtant, connasse comme je suis si il revenait, je retomberais dans ses bras!


Personne ne m'appelle jamais par mon prénom, tout le monde m'appelle S.


C'est court, ça résume bien le personnage. Depuis toute petite on m'appelle comme ça, c'est rare que j'entende mon prénom en entier, au moins je ne m'en lasse pas ^^


Pas besoin de s'y connaitre pour se laisser bercer par la musique qu'on aime^^ Je joue de la guitare et un peu de batterie. Vous voulez rester pour le concert?


Le regardant dans les yeux. Je monte sur scène de temps en temps, j'adore ça, je dis aux musicos de me garder une ou deux chansons, ça me coupe un peu, ça fait une pause entre le service, de toute façon, je suis la boss, je fais ce que je veux!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Voight

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 29/03/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Mer 12 Oct - 18:17


    Si quelqu'un était capable de le faire, je l'aurais tenté, mais je crois que j'ai à faire à une sceptique, pas vrai ?

    Je ne le prends pas mal. Peu de personnes aiment assez les flics pour le leur dire. Nous ne sommes jamais assez rapides et jamais assez efficaces, on s'y fait à ce métier à la con. Je l'aime parce qu'il me donne le sentiment de pouvoir changer un tant soit peu les choses, et quand je perds espoir, je tombe sur une grosse affaire et j'arrive à sauver quelques vies, je me dis que ce n'est pas si mal, au final.

    Quels coups foireux ? Julianne !

    Tu parles, elle ne m'entends plus ! Elle n'entends que ce qu'elle veut cette gamine, depuis toujours. Enfin gamine... pour moi, c'en est une, mais aux yeux du reste du monde, c'est déjà une femme, et ça ne me rassure pas. Je ne me suis jamais interposé dans ses histoires, après tout, elle est assez grande pour faire le tri et puis je n'en connais pas la moitié alors comme ça...

    S alors. Et tout le monde m'appelle Voight. Ca fait plus grande gueule au commissariat ^^

    Je lève mon verre pour le finir cette fois. Je me joue de son humour, après tout, elle a dû en entendre d'autre, je pressens chez elle un humour bien particulier ^^

    Pour le concert... Je vois. C'était un plan de Jul ? Faut pas l'écouter vous savez, elle dit beaucoup de conneries...

    Je n'ai simplement pas compris qu'elle allait elle même monter sur scène ^^ Mais quand elle me laisse en plan comme un con pour le faire, je me tourne dos au comptoir sans la lâcher des yeux, j'en suis tout simplement incapable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Mer 12 Oct - 18:33

Vrai. Je n'ai pas eu de très bonnes expériences avec les flics du coin, mais ça pourrait changer^^

Je suis ouverte au changement et à tout d'ailleurs. Je ne me suis jamais vraiment encombrer de la morale, je trouve que ça vous freine. Les flics devraient en prendre de la graine au lieu de faire selon le protocole, c'est bien pour ça que j'ai mon propre flingue. Ma soeur n'approuve pas, elle dit que c'est trop dangereux, en même temps, je tiens un bar, des mecs alcoolisés, j'en gère tous les jours, je n'ai pas vraiment le choix si je veux me faire entendre quand ils sont à trois grammes^^

Elle n'entend que ce qu'elle veut ^^


Je lui dit, on ne sait jamais qu'il ne le sache pas. Julianne n'a pas de bol, elle enchaine les boulets mais toujours dans le même genre, je ne sais pas comment elle fait! Elle est trop naïve, ou trop je m'en foutiste, je ne sais pas trop !


Ah ouai, vous avez une grande gueule ? Je l'aurais pas deviné^^


Mesquine! Ca va, il n'a pas la gueule de celui à qui on le fait à l'envers! Bon, moi je n'ai peur de personne, c'est un soucis apparemment, mais Voight ne fait pas avenant au premier abord!


Je ne vous force pas, vous savez ou est la sortie ^^


Finissant mon verre avant de le laisser en plan pour aller chercher ma guitare et monter sur scène. Je règle mon micro avant de commencer à gratter, accompagné des musiciens. Je cherche Voight du regard avant de commencer à chanter d'une voix beaucoup plus douce que lorsque je parle^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Voight

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 29/03/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Mer 12 Oct - 18:46


    C'est votre audace qui doit les déconcerter...

    Moi elle me déconcerte en tout cas ! Elle me fait perdre tous mes moyens. Ma grande gueule et mon numéro de charmes que j'aime si bien sortir quand j'ai envie de me laisser aller. Ses yeux, sa voix, sa façon de faire, son numéro de charme à elle aussi, tout ça me laisse pantois. Je ne parviens pas à retrouver mes esprits, elle est dans ma tête, elle n'en sortira pas de si tôt, et je ne sais pas gérer ce genre de choses. J'ai appris à me blinder, le boulot avant tout le reste et le plaisir ne reste qu'éphémère pour ne pas qu'il me fasse souffrir. Le boulot a toujours été un foutu bouclier derrière lequel je ne me sens qu'à l'abri.

    C'est parce que vous ne m'avez encore jamais vu en service. Il faut me voir sur le terrain, pour l'instant, je suis sur le vôtre.

    Et c'est son endroit, c'est son château. On le sent tout de suite à la façon dont elle fait comprendre à ses clients qu'ils sont ses invités, qu'ils sont chez eux, mais que si ça ne leur convient pas, ils peuvent toujours se barrer. Elle n'y va pas par quatre chemins, et j'adore ça. Elle est franche, son regard parle pour elle. Putain je suis sous le charme, c'est la fin !
    Elle me laisse en plan pour aller chanter. Elle joue de la guitare. Je ne lâche pas ses yeux, incapable de décrocher mon regard du sien. Je suis complètement ailleurs, je suis dans son univers et je ne vois qu'elle. C'est pas bon du tout ça... Plus rien d'autre n'existe autour, comme si ce moment n'était qu'à nous et que la pièce se vidait... A la fin du morceau, ma soeur me rejoint.

    Alors, t'en penses quoi ? C'est pas juste délirant comme elle est belle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Mer 12 Oct - 19:09

Vous me trouvez audacieuse?



Ne lâchant pas ses yeux. Je suis soft là! Je suis direct, si ça me gave, on le voit tout de suite et si j'aime c'est entièrement, c'est bien ça mon soucis, je ne sais pas faire semblant, ou alors pas longtemps, juste le temps d'obtenir ce que je veux. Je suis la fille de ma mère comme dirait ma soeur. Je ne cherche pas un mec, je ne cherche rien qu'à faire mon train train, m'occuper de mon bar et accessoirement de mon fils^^


Et je suis ravie de vous y voir ...


Sur mon terrain, c'est sur que je ferais moins la maligne dans une voiture de flic^^ Quoi que ça dépend du côté ou je me trouve. J'ai une grande gueule, surtout quand j'ai les boules, et alors quand j'ai tord je n'en parle même pas! Je déteste ça!
Je monte sur scène, guitare en main. Je la traine depuis que je suis ado cette guitare, elle a une valeur sentimentale, ma soeur me l'a offerte, c'était une preuve de confiance en moi que je n'oublierais jamais. Je n'ai jamais été trop doué pour ça, je fonce et je vois, mais je n'ai pas vraiment confiance en moi. J'entame "How you remind me" en le regardant dans les yeux. Ouai ben je sais pas ce que je cherche mais je vais me foutre dans les emmerdes à la jouer comme ça!


Ouai et t'avais bien prévu ton coup toi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Voight

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 29/03/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Mer 12 Oct - 19:24


    Terriblement, malheureusement pour moi.

    Je dois bien le lui reconnaître, elle n'a pas froid aux yeux, si elle doit dire quelque-chose, elle le fait visiblement et j'aime ça chez elle, ce côté franc et brut de décoffrage, on dit tout et on fait le tri ensuite. Je suis un peu comme ça aussi, assez impulsif et les règles on les contourne le moment venu. Je ne suis pas très doué pour suivre un règlement, je le sais, mais après tout on ne m'a fait remarquer que je déconnais que quand je n'apportais pas de résultats et comme c'est assez rare...

    Je suis ravi d'y être...

    Elle me perturbe ! Je ne parviens pas à lâcher ses yeux, pas plus que quand elle monte sur scène. Je suis du genre à regarder dans les yeux, j'ose le faire, affronter les gens, mais elle, c'est parce que je me perds dans son regard, et je ne touche plus terre. Elle doit le sentir parce qu'elle fait ce qu'elle veut de moi là, tout de suite !

    Non, je te promets j'étais vraiment en galère, mais j'ai fini par me débrouiller toute seule. Et puis ça te fait du bien de sortir un peu !

    Une autre femme, blonde et élancée, canon elle aussi, avec les mêmes yeux que ceux de Siobhan débarque derrière le bar, pose sa veste et récupère sa soeur près de la scène.

    Je suis désolée ma puce, je t'ai promis d'arriver tôt mais je me suis pris la tête avec un artiste à la con. Pas foutu d'écrire trois lignes sans un contresens, je te jure, son manuscrit c'est l'enfer sur Terre ! Je te reprends, tu peux dire à tes musicos de se mettre en place.

    Non sans l'embrasser sur la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Mer 12 Oct - 19:54

Pourquoi malheureusement? Vous n'aimez pas les défis?

Je suis joueuse, très joueuse en fait! Ouai je suis une putain de gamine qui élève un môme de cinq ans! Je ne sais pas si je suis faite pour être maman, je ne me suis pas posé la question. Quand je suis tombée enceinte, j'ai gardé mon fils et j'ai viré son père, de toute façon, il n'aurait pas assumé, il n'aurait pas pu le faire avec moi et je n'aurais accepté qu'il me prenne mon fils. Je n'ai rien dit et j'ai tout laissé derrière moi, du moins en apparence. C'est compliqué les histoires d'amour surtout les miennes apparemment^^
Il est ravie d'être là, c'est parce qu'il ne connait pas mon caractère à la con, moi je dis ça je dis rien ^^ Je monte sur scène et chante tout en douceur, ça contraste un peu avec mon caractère et mon côté vroum vroum. On dirait presque que je suis posée quand on m'entend.


Ouai biensure fou toi de ma gueule! Elle est libre ta copine ?


Ouai renseigne toi mon gars! Il me plait, je ne vais pas dire le contraire et je semble lui plaire, mais est-ce que je suis prête à me lancer dans quelque chose. Putain je me pose trop de question! C'est ma frangine qui débarque enfin, c'est bien parce qu'il ne faut pas être sur le point de mourir avec elle^^


Eh ben met lui dans la gueule mais arrive à l'heure ^^ Attends .... tu vois le mec avec Julianne là-bas? T'en pense quoi ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Voight

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 29/03/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Mer 12 Oct - 20:18


    Celui-là, je ne suis pas sûr de le gagner.

    Elle part avec un avantage, je ne suis vraiment pas certain de pouvoir lui dire tout ce que je pense, parce que j'aurais peur qu'elle se barre. Moi même je me fais peur alors elle ! Je n'ose même pas imaginer ce que ça peut donner si je lui dis tout haut qu'elle me plaît plus que n'importe quelle nana depuis le lycée. C'est flippant, je ne vous le cache pas, mais je ne veux pas la faire fuir.

    Qui, S ? Ouais elle est libre comme l'air ouais ^^ Elle te plaît hein ? Et ferme la bouche quand tu la regardes, tu baves.

    Elle me fait chier aussi ! Je ne sais pas ce qu'elle a en tête mais je suis persuadé que cette rencontre n'est pas tout à fait fortuite, elle se met en tête de me refiler ses copines ma soeur, elle se rend compte que je ne suis pas spécialement doué pour trouver des femmes bien. Belles c'est pas le soucis mais qui restent, ça l'est un peu plus tout de suite ^^

    Le mec avec Jul ? Oh... Je vois ^^ J'en pense qu'il te regarde comme s'il venait de voir la Sainte Vierge. Marié ? Ou tu lui as proposé un truc indécent dans la réserve ? Mattis commence à fouiner, soit discrète ^^

    Elle reviennent près du bar, dans la réserve justement.

    Il est même charmant ce type... Tu le sors d'où ? Il a une gueule de flic, ça pourrait même être un pote à mon homme ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Mer 12 Oct - 20:42

Moi je suis sur que si ....

Il me plait, il est charmeur, il a un regard qui ne me laisse pas indifférente je dois l'avouer. Je tente de ne pas le montrer mais je pense que c'est assez clair dans ma façon de faire. Depuis le père de Matt, j'ai eu quelques aventures, mais rien de sérieux, je ne veux pas imposer d'homme à mon fils et je ne veux plus morfler comme je l'ai fait avec son père, je me protège, c'est con pour les mecs bien, mais je ne fais plus la différence, je m'en tape un de temps en temps, je lui dis aurevoir le matin et c'est très bien comme ça.


Tu m'énerves et ouai elle est carrément charmante^^


Je suis charmante alors. Ca fait toujours plaisir de savoir qu'on plait, surtout vu comme je suis fringuée, si il me prends comme ça, je n'ai pas de soucis à me faire ^^ Je tente de faire des efforts quand je dois voir un homme, mais ce soir, je ne m'y attendais pas vraiment!


Pas marié, et la seule que je lui ai proposé, c'est de regarder le concert. C'est le frère de Julianne ...


Je suis très complice avec ma grande soeur, elle a toujours été un modèle pour moi, gamine, je la suivais partout!  Nous avons cinq ans de différence toutes les deux, aujourd'hui, ça ne se voit plus, mais avant^^


Il est flic Kery ^^ J'ai pas de bol avoue^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Voight

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 29/03/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Mer 12 Oct - 20:54


    Vous me proposez de le relever alors ?

    Je la regarde droit dans les yeux avec un petit sourire en coin. Je voudrais bien me donner une contenance mais je n'ai plus rien à boire et elle est sur le point de m'abandonner pour aller chanter. Je ne regrette pas l'expérience et je dois vous avouer que je compte bien réitérer dans le cas où elle me laisserait le faire. Je ne sais pas trop ce qu'elle a en tête, si elle a un homme dans sa vie ou si elle en veut un pour une nuit, tout ça est trop frais encore et puis Jul ne me parle que de ce qu'elle veut !

    Alors fonce, qu'est-ce-que tu attends, joues les gentlemans comme tu sais le faire...

    Elle doit savoir comment je me comporte, je me fais souvent avoir mais cette fois-ci, je dis tant pis. J'ai envie de la voir sous un autre jour, de l'inviter à dîner, de l'inviter à sortir, je ne sais pas, de la voir vivre, tout simplement. C'est tellement bizarre comme sentiment !

    Son frère ? Ils bossent plutôt bien dans la famille ^^ Laisse-le t'inviter à dîner, je gère le bar, faut que tu sortes un peu c'est pas sain tout ça !

    De rester enfermée derrière son comptoir comme elle le fait, visiblement non, ça n'est pas saint mais après tout, sans homme dans sa vie quel intérêt aurait-elle à faire autre chose ? Je vais tenter ma chance, quand l'occasion se présentera.

    Flic... Et merde, tu sais pas pourquoi tu risques de signer toi ^^ Attends... un flic ? Avec la partie de poker que t'as prévue dans l'arrière salle ? Invite le à dîner ! Fait le sortir de là ! Dépêche-toi !

    La poussant derrière le comptoir ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Mer 12 Oct - 22:00

Si vous en avez envie ^^

Je ne le force pas, ma foi, je lui laisse le champs libre, c'est lui le mec, c'est pas à moi de lui dire quoi faire, quoi qu'en général, être entreprenante ne me pose pas de soucis, mais avec un flic c'est différent, je ne suis pas trop à l'aise. Les flics, ce sont des emmerdes, aussi charmants soient-ils!

C'est facile à dire pour toi, elle est insaisissable ta copine^^


C'est l'impression que je donne? Je ne sais pas quelle image je renvoie, en général, je m'en contrefou, mais bizarrement aujourd'hui, ça m'importe. Je voudrais lui plaire, mais je ne sais pas si je m'y prends de la bonne manière. Je ne suis pas une grande dragueuse, je fais comme ça vient, et ça vient souvent après un ou deux verres pour tout avouer^^


Non, je te laisse pas le bar et puis ça va, c'est pas comme si j'allais me le faire ce soir^^


J'attends au moins le second soir, c'est fini pour moi ces conneries, je n'ai plus 20 ans et j'ai un gamin, je dois me montrer un peu plus raisonnable qu'avant. Ca c'est en théorie^^


Mais ça va détend toi, il ne va pas aller fouiner dans l'arrière salle^^ Et puis au pire, je l'invite à jouer^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Voight

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 29/03/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Mer 12 Oct - 22:08


    Si vous en faite partie, j'en ai envie.

    Je pose mes pions petit à petit, et ce n'est pas évident de la charmer, elle est on ne peut plus mystérieuse, est-ce-que je lui plaît ? Je n'en n'ai pas la moindre idée ! Elle est peut-être tout simplement très commerciale, ou charmeuse et d'origine italienne, qui sait ! Ils sont charmeur les italiens, alors pourquoi pas les italiennes. Je ne connais rien d'elle et je me sens comme un petit garçon qui ne sait pas quoi dire.

    Raison de plus pour prendre les devants Titou. Allez, arrête de jouer les ermites, je te jure que ça me déprime !

    Et il en faut pour la faire déprimer ma soeur ^^ C'est une pile sur pattes, je ne sais pas ce qu'on foutu mes parents mais autant je suis calme et posé quand je dois établir un plan, et je sais exploser quand il le faut, autant Julianne est une explosion permanente et ça me perturbe !

    Et pourquoi pas ? Si j'étais célibataire, moi je le tenterais ^^

    Elle pousse sa soeur à la consommation ou comment ça se passe ? ^^ Je ne sais pas encore que c'est sa soeur mais elles ont quelque-chose en commun, à commencer déjà par leur façon de comploter à mon égard.

    En fait tu sais quoi ? T'as juste la trouille, c'est bien ce que je disais, t'as qu'une grande gueule. Ce mec te plaît, pourquoi tu t'en priverais ? Tu t'évertues à ramasser des mecs qui te plaisent à peine pour être sûre de pas t'attacher, alors il est où ton problème ?

    Séchant quelques verres pour les remettre sur les étagères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 697
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Mer 12 Oct - 23:07

Je ne serez pas en train de vous parler si je n'en avais pas envie ...

Je suis une grande malade, je ne sais pas ce que je fais, mais alors j'y vais les deux pieds dedans! Un flic bordel, charmant, mais flic quand même! Je ne suis pas ce qui se fait de plus droite, je fume, je bois, j'organise des parties de poker clandestine dans lesquelles je prends ma part et j'en passe. Je me suis calmée depuis que j'ai eu mon fils, mais j'ai eu des périodes assez sportives comme dirait Keryane^^


Y'a rien qui te déprime toi !


Il a l'air aussi proche de sa soeur que je le suis de la mienne. Kery est une grande partie de ma vie, c'est grâce à elle si j'en suis là. Le bar, je n'aurais pas pu l'avoir sans son apport et aujourd'hui ça marche du feu de dieu, je ne pourrais jamais assez la remercier pour m'avoir fait ce cadeau, elle m'a sauvée, sans ça, je ne serais peut-être plus là vu tout ce que je me mettais dans la tête. J'ai un passé pas très clean que très peu de personnes connaissent.

Ouai mais t'es pas moi et t'es casée alors t'es gentille, tu me laisses faire^^


J'en ai un peu marre des plans foireux. J'ai peur de m'attacher, j'ai peur de prendre un retour que je ne saurais pas contrôlé, sauf qu'avec mon fils, je ne peux pas me permettre de me laisser aller.


T'es psy toi maintenant ?Attends deux secondes ^^ Oh les mecs ont se calme là !


Je passe de l'autre côté du comptoir pour me mettre entre deux clients qui commencent à se chauffer. c'est monnaie courante, sauf que je n'ai pas toujours le dessus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Voight

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 29/03/2016

MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   Mer 12 Oct - 23:16


    Vous me draguez...

    On joue tous les deux, et je ne sais pas comment ça va finir, mais sans doute pas très bien. Elle tient un bar, je tiens un commissariat, et je me rends compte que je ne sais pas si je suis prêt à une relation, ça me fout la trouille comme un ado qui ne sait pas ce qu'il veut faire de sa vie, ni même s'il veut devenir adulte. Alors elle, elle me plaît au-delà du réel mais justement, si elle fini par se rendre compte que je ne suis bon qu'à mon boulot, on va aller où comme ça ? Droit dans le mur et je m'en mordrais les doigts le reste de ma vie ? Tout s'emballe, je n'ai pas dû boire le cocktail assez vite ^^

    Ben si, de te voir foutre ta vie en l'air. Allez, au pire c'est juste un bon coup !

    Elle est sans peur et sans reproche ma soeur, mais vraiment ! Je ne sais pas d'où elle tient ce côté déluré, ce n'est pas moi, je vous jure ! J'y ai toujours fait très attention, depuis toute petite. Sans l'empêcher de vivre ni lui interdire quoi que ce soit, mais veiller.

    Ben j'aimerais surtout bien voir ce que tu vas en faire. Il a l'air non seulement particulièrement viril mais super mystérieux, c'est tout ce que j'aime, le manque pas !

    Se tenant à son bras pour m'observer sans que je ne le remarque, ma soeur réquisitionne toute mon attention vous comprenez ^^
    Et elle quitte le bar pour prévenir une bagarre entre deux mecs un peu éméchés. Je la laisse faire, observe mais quand ils commencent à devenir un peu trop brusques et à la bousculer, je m'interpose en me levant de mon siège et passe un bras devant elle pour prévenir un coup un peu brusque. Je la fais passer derrière moi et récupère le pilier de bar pour l'envoyer valser contre le comptoir. Je le chope par la chemise et le fait voler sur le billard en cassant quelques queues au passage avant de lui glisser quelques mots.

    Tu vas payer tes consos et aller faire un tour dehors, d'accord ? Et au passage t'oublies pas ton pote.

    Je les pousse tous les deux dehors et retourne vers mon hôte.

    Désolé pour la casse. Je suis flic mais j'ai pas dis que j'étais bon ^^ Est-ce-que ça va ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le jour où j'ai décidé de galérer à l'Irlandaise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Clément & André: Le jour de la pizza(Sortie de 25)
» Et si aujourd'hui était votre dernier jour à vivre?
» Boulet un jour, boulet toujours ? :O
» la mise a jour de gta 4 lost and damned
» mettre à jour ses pilotes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day in Miami :: Versions Alternatives :: Version Sharon Stone (New-York)-
Sauter vers: