One Day in Miami

One Day in Miami retrace l'histoire d'une famille Floridienne aux méandres incompréhensibles.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les explications commençent

Aller en bas 
AuteurMessage
Aaron Keller
Admin
Aaron Keller

Messages : 1157
Date d'inscription : 01/01/2010
Localisation : Miami

MessageSujet: Les explications commençent   Ven 23 Juil - 2:27


    On m'avait appelé tout à l'heure, pour aller chercher Alice à l'école, seulement ce n'était pas parce qu'elle ne se sentait pas bien, plutôt parce qu'elle venait de se battre. Je n'aurais pas cru, j'aurais pensé que Cameron serait plus encline qu'elle, vu son caractère, à mettre la cour de récré à feu et à sang. Seulement là c'était son camarade qu'elle avait mit à sang. Apparemment elle avait frappé dans le visage, d'où les saignements de nez du petit et l'ampleur qu'avait pris la chose.
    Alice était tout sauf violente. La douceur même, la patience, la responsabilité, j'étais très fier de ma fille. J'avais donc quitté le palais de justice en catastrophe pour aller chercher ma princesse. Princesse catastrophe oui ^^
    Paniqué, tout du mions intérieurement, je me gara sur le parking de l'école et frappa au bureau du directeur quelques minutes plus tard. Celui ci m'expliqua les faits. Alice était assise sur la chaise d'à côté, elle ne bronchait pas. Baissait les yeux. Je promis que cet incident ne se reproduirait plus, qu'en ce moment c'était difficile pour elle. Puis la prit sous mon bras pour rentrer à la maison.
    Sortie de l'école, et la voyant toujours le regard fixé vers le sol, je la pris dans mes bras pour l'asseoir sur une des tables scellées au sol à l'extérieur.

    Alors princesse, raconte-moi.

    Je savais pertinemment que ce n'était pas par envie qu'elle l'avait frappé, pas gratuitement, il devait se passait quelque chose de plus fort que ça. Alice n'aurait jamais frappé sans raison elle était contre la violence. Quelle qu'elle soit.
    Passant une main dans ses cheveux, je plongea mon regard dans le sien pour y déceler la vérité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-day-in-miami.forumactif.com
Alice Keller

Alice Keller

Messages : 413
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Les explications commençent   Ven 23 Juil - 3:07

Je ne sais plus exactement depuis combien de temps maman était partie. Je ne savais pas ou elle était, si elle allait revenir. J'étais un peu perdue. Elle me manquait horriblement. J'étais petite, mais je savais qu'il y avait quelques chose de grave, j'avais vu papa pleurer et mon papa il ne pleurait jamais. Il m'avait dit que maman était partie et qu'elle ne reviendrait surement pas, mais je n'avais pas chercher à savoir pourquoi. Dans ma tête de petite fille, elle devait être pour quelque chose d'important, mais c'était obligé, elle reviendrait un jour, elle ne pouvait pas nous abandonné. Je n'avais pas trop la notion de mort encore. Bon je savais que les gens mort on ne les revoyait jamais, je le savais parce que quand mon hamster était mort, papa, m'avait dit qu'il était très loin dans le ciel et qu'il ne reviendrait plus qu'il allait avoir une vie meilleur ailleur. Mais pour maman, je n'avais pas posé de question pourtant ça me travaillait beaucoup.

Les rumeurs à l'école allaient bon train et tous les enfants avaient tendance à écouter ce que disait leur parent et ce matin Jason, un garçon de ma classe qui ne m'embêter tout le temps, m'avait demandé pourquoi ma maman ne venait plus me chercher. Tout innocemment je lui avait répondu qu'elle était partie ailleur et qu'elle reviendrait vite, c'etait vraiment ce que je voulais croire. Mais il s'était moqué de moi en me disant que ma mère elle avait quitté mon père parce qu'il était nul, qu'il savait pas s'occuper d'elle et que même maintenant elle était peut être morte à cause de lui. Je ne sais pas pourquoi il avait dit tout ça, il en connaissait pas mon histoire, mais qu'on s'attaque à mes parents étaient quelques choses que je ne supportais pas surtout en ce moment. Je me raccrochait beaucoup à mon père, beaucoup trop sans doute. De colère et de tristesse, j'avais mis un coup de poing dans le nez de Jason, comme je voyais parfois le faire dans les film. Mais je lui avait fait plus mal que je pensais et j'avais été amené directement dans le bureau du directeur.

Quand papa était arrivée, j'étais toute triste, toute craintive. Je m'étais faite gronder par le directeur et j'avais peur que se soit pareil avec papa. j'avais fait mal à un autre petite garçon et je n'avais aps fait semblant, je me doutais que j'allais être puni, mais au dela de ça, j'avais peur que papa ne m'en veuille aprce que je n'avais pas été sage. Quand il était venu me chercher j'avais gardé les yeux baissé tout du long, n'osant pas le regarder, mais toujours très calme, il m'avait fait m'asseoir sur un banc avec lui et m'avait demandé ce qui c'était passé.

Pardon papa ... Je voulais pas lui faire autant mal mais il a dit plein de chose méchante.

J'avais les larmes aux yeux. J'étais loin d'être sur de moi et surtout cette fois, je savais que j'avais fait une grosse bêtise, chose qui ne m'arrivait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Keller
Admin
Aaron Keller

Messages : 1157
Date d'inscription : 01/01/2010
Localisation : Miami

MessageSujet: Re: Les explications commençent   Ven 23 Juil - 3:17


    Alice s'excusait toujours pour tout, tout le temps, elle s'excusait même d'être là parfois. Et je ne supportait pas l'idée qu'elle se croit en trop. Sans l'un de mes parents je pèterais sans doute un cable. Je ne pourrais pas tenir sans eux. Depuis le départ d'Ellie j'étais... Différent. Une loque quand mes enfants étaient couchés et un genre de superman à la gonflette quand il fallait donner le change. Je me donnais l'illusion d'aller bien. Mais c'était faux. C'était un chaos total dans ma tête et je me posais beaucoup de questions quant aux raisons qui ont fait qu'Ellie était partie ou ait été victime d'un accident. Je ne savais pas vraiment, toujours est il que je culpabilisais comme jamais je n'aurais cru ça possible. Alana était là, Emily aussi, heureusement. J'avais vraiment besoin d'elles, et de mes enfants. Je les connaissais sur le bout des doigts, leurs réactions, leur caractère, il n'y avait aucun problème à ce niveau là.
    Assis sur le banc, et elle sur la table, je dégagea les cheveux qui obstruaient la vue sur son visage.

    Avant de dire pardon ma belle, dis moi ce qu'il t'a dit.

    Je passais ma main sur sa joue pour la rassurer, je ne l'aimais pas moins pour autant, Alice restait et resterait ma petite fille pour le reste de ma vie. Et elle était bien tout ce qui comptait pour moi.
    Elle hésitait et tremblait presque de peur, je le sentais.

    Chérie, je ne vais pas t'en vouloir. Des bétises ça arrive. Tu en feras d'autres. Je ne suis pas en colère contre toi. Je veux juste comprendre, d'accord?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-day-in-miami.forumactif.com
Alice Keller

Alice Keller

Messages : 413
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Les explications commençent   Ven 23 Juil - 3:47

Je n'étais pas du genre à chercher des histoires, bien au contraire. J'avais deux ou trois copines avec qui je jouais tout le temps à l'école et même en dehors quand j'avais le droit d'aller jouer à la mer, mais on s'était jamais disputé, ou comme des petites filles parce que l'une avait un poupée plus jolie que l'autre mais je ne m'étais jamais battu et ça ne m'étais même jamais venu à l'esprit.
Depuis le départ de maman, je faisais tout pour aider papa et me montrer la plus parfaite possible pour qu'il n'ai qu'a s'occuper des jumeaux. En fait, si j'avais pu raser les mur je l'aurais fait. Je savais que papa m'aimais autant que les jumeaux, mais je comprenais aussi qu'ils étaient plus petits et qu'ils avaient besoin de plus d'attention. Moi j'étais grande, je savais me laver et m'habiller toute seule, je faisais mes devoirs sans rien demander à personne. Si je voulais manger quelque chose je me servais sans demander à papa, comme ça il avait du temps pour son travail et pour mon frère et ma soeur. Avoir fait ça aujourd'hui me mettait mal à l'aise vis à vis de lui. Il avait été obligé de quitter le travail pour venir me chercher. je n'étais pas fière.

Assis à côté de lui, il enlevait des mèches que j'avais devant les yeux, j'avais toujours les cheveux détachés ... une vrai petite fille! Mais je n'osais pas le regarder. Il me rassura en me disant qu'il n'était pas fâcher contre moi, qu'il voulait juste comprendre pourquoi j'avais fait ça. Je n'étais pas méchante pour un sous alors il devait y avoir une bonne raison.

Jason, il a dit que c'était à cause de toi que maman était partie et que maintenant elle était morte. Mais je sais que c'est pas à cause de toi, il avait pas le droit de dire ça.

Je le regarda vite fait du coin de l'oeil pour voir sa réaction avant de reporter mon regard sur le rond que j'étais en train de faire par terre avec mon pied.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Keller
Admin
Aaron Keller

Messages : 1157
Date d'inscription : 01/01/2010
Localisation : Miami

MessageSujet: Re: Les explications commençent   Ven 23 Juil - 11:30


    Du temps ou Ellie était encore là nous n'avions jamais eu de mal avec Alice, bien au contraire. Elle était tout ce qu'il y a de plus doux, calme, à l'écoute, sage, sans histoires. Et puis les jumeaux prenaient beaucoup de temps. Non seulement parce qu'ils n'avaient que deux ans et demi mais aussi parce qu'ils étaient deux et avec un tout autre caractère. Alice rasait clairement les murs et Alana me le faisait souvent remarquer. Je culpabilisais beaucoup pour ça aussi. Pour ne pas pouvoir accorder autant d'attention à tous mes enfants, mais une chose est sure, je les aimais au delà du possible et de la même façon.
    Alice semblait largement embêtée d'avoir eu à m'appeller, je la connaissais, faire des vagues lui était inssuportable. Il lui fallait être discrète, faire son petit bout de chemin toute seule, et intérieurement je m'en voulais de ne pas la suivre autant que les jumeaux, elle a besoin de moi de la même façon.
    Je m'accroupi à sa hauteur, mes mains sur ses hanches pour pouvoir l'avoir en face de moi. Il serait peut être temps de jouer franc jeu avec mon aînée qui de toute évidence était bien plus mature qu'elle n'aurait du l'être pour ses 7 ans.

    Ecoute ma puce... C'est compliqué. Maman... On ne sait pas où elle est, ni si... Peut être qu'elle est dans un monde meilleur. Peut être qu'elle est dans un tout autre pays, peut être que... On n'en sait rien.
    Mais moi tout ce que je sais c'est que tu es une petite fille formidable, qui gagne à être connue. Alors ne laisse surtout jamais personne te dire le contraire. Tu es unique Alice Keller. Et moi je t'aime comme tu es. Bagarre aujourd'hui ou pas. D'accord?

    Regard par en dessous pour avoir son approbation. Difficile de trouver les mots. Même si elle comprenait beaucoup plus de choses qu'elle ne devrait, je ne voulais pas être trop brutal. Moi la vérité je pouvais l'encaisser, tout du moins je n'avais pas le choix.
    Je redressa son menton pour avoir son approbation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-day-in-miami.forumactif.com
Alice Keller

Alice Keller

Messages : 413
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Les explications commençent   Sam 24 Juil - 0:35

Je n'avais pas compris le départ de maman, je ne savais pourquoi elle était partie, et parfois dans ma tête, je me disais que c'était de ma faute, que je n'étais peut etre pas assez sage et que maman en avait eu assez de nous. Les jumeaux étaient pas mal turbulent pour leur âge peut être que maman en avait eu marre de nous et qu'elle était partie parce que nous n'étions pas assez sage. Je me posais beaucoup de question sans oser les dire.

J'étais discrète, réservée, je ne parlais pas de ce que je ressentais, sur ce coup la j'étais encore une fois comme mon père, il n'y avait pas de secret. J'avais honte quant au fait que le directeur ai du appeler papa parce que j'avais fait une bêtise. J'étais la première de ma classe, une élève sérieuse, qui aimait apprendre, qui était très attentive, je n'avais jamais eu aucun problème de comportement, ni avec les professeurs, ni avec les élèves jusqu'a aujourd'hui. Quand j'avais frappé Jason, je n'avais pas pensé aux conséquences, en même j'avais à peine 7 ans, il ne fallait pas me demander de réfléchir sur le long terme, je comprenais beaucoup de chose, mais je restais quand même une enfant.

Papa se mit à ma hauteur entourant mes hanches de ses grandes mains alors que j'osais à peine le regarder. Pas que j'avais peur de lui, pas du tout, jamais il n'avait élevé la voix sur moi, ni sur les jumeaux, mais j'avais honte de ce que j'avais fait. J'avais une tendance affreuse à me culpabiliser toute seule... ça ne m'étais pas passé d'ailleurs. Papa essaya de m'expliquer avec des mots d'enfants, des mots simples ou était maman, je me souviens encore de ce qu'il m'a dit et je peux dire ça m'a redonné énormément confiance en moi. Il savait trouvé les mots justes. Je gardais la tête baissé pour ne pas que papa voit que je pleurais.

Elle reviendra plus maman ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Keller
Admin
Aaron Keller

Messages : 1157
Date d'inscription : 01/01/2010
Localisation : Miami

MessageSujet: Re: Les explications commençent   Sam 24 Juil - 10:04


    Alice avait la même personnalité que moi pour ainsi dire. La même discrétion. Faire son petit bonhomme de chemin, sans rien demander à personne. Elle était mon mini moi en quelques sortes. Elle avait prit le caractère et le physique et il fallait avouer que ça ne me déplaisait pas. J'aimais tous mes enfants, et avec Ellie, sans vouloir me venter, on avait fait les choses bien. Cameron était son portrait à elle, rien à redire, elle avait tout pris de sa mère, comme Alice de moi. Et Logan était un mélange des deux, savant mélange quand on voyait ce qu'il était capable de faire à deux ans et demi.
    Alice se posait beaucoup de questions et j'aurais peut être du m'y attarder un peu plus. Je ne tenais pas à ce qu'elle culpabilise pour la disparition d'Ellie. Je ne savais pas comment appeler ça. Décès, disparition... Je ne savais même pas si elle était encore de ce monde. Pour moi oui, je le sentais, mais pour combien de temps? Je ne souhaitais tellement pas donner de faux espoirs à mes enfants que j'avais fini par ne plus y croire beaucoup non plus. Mais elle me manquait, terriblement...
    Je tenais à rassurer ma fille, mais la question qu'elle me posa me renversa. Elle était tellement lucide pour son âge que ça me mettait toujours un sacré coup.

    Je... Je ne sais pas mon ange.

    Je baissais à mon tour les yeux pour pouvoir reprendre mes esprits, elle était tellement vive que lui cacher quelques chose était impossible. Elle me scotchait, souvent, trop même.
    Je la pris alors dans mes bras, la soulevant pour la porter et la serrer contre moi.

    Je suis là Alice. Pour toi comme pour Cam et Logan d'accord? Jamais vous ne resterez seuls. Je vous aime trop pour ça.

    Caressant ses cheveux délicatement en marchant jusqu'à la voiture. Je voulais qu'elle comprenne et que jamais elle ne doute de mon engagement envers eux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-day-in-miami.forumactif.com
Alice Keller

Alice Keller

Messages : 413
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Les explications commençent   Dim 25 Juil - 0:45

A 7 ans, on a beaucoup d'illusion, mais les miennes étaient en train de s'en aller au fur et à mesure que le temps sans ma mère passait. Au début, j'avais cru qu'elle reviendrait, elle ne pouvait pas être partie sans ses enfants, sans papa. Mais au bout d'un an, je savais au fond de moi qu'elle ne reviendrait pas, que je ne la reverrais sans doute jamais. Je ne le disais pas car si je le disais à haute voix, ça rendrait les choses plus réelles et je ne le voulais pas. Je ne voulais pas entendre dire que maman ne reviendrait plus, que j'allais devoir faire ma vie sans elle, à 7 ans on besoin de sa mère pour avoir des repères, mais chez moi, les repères, c'étaient papa qui me les donnaient.

Je n'avais plus que lui et ça j'en avais pleinement conscience. Il m'arrivait parfois d'avoir peur qu'il parte lui aussi et qu'on se retrouve tous seul tous les trois avec les jumeaux. Je faisais parfois des cauchemard ou je voyais papa s'éloigner de nous sans qu'il ne puisse revenir. Je me raccrochais beaucoup trop à lui, sans doute pour ça qu'aujourd'hui j'ai encore tellement besoin de lui, de son avis, de son approbation. Il ne me mentit pas sur le fait qu'il ne savait pas si maman reviendrait ou pas et je pense que c'est ce qui m'avait aidé à avancer, si il m'avait donné de faux espoir, j'aurais attendu et espéré en vain, alors que la, je savais à quoi m'en tenir, je devais faire ma vie sans elle, c'était comme ça.

Je crois qu'elle ne reviendra pas papa.

Je vis mon père baisser les yeux. Je me doutais que m'annoncer quelques chose comme ça ne devait pas être facile pour lui, prononcer ses mots devaient être dur. Je détestais le voir aussi triste et je posa ma petite main sur son visage en lui faisant un bisou sur le front, comme il faisait avec moi.

Soit pas triste papa ... je suis la moi. Je vais m'occuper de toi.

Je ne voulais pas le voir triste. J'étais très mature, même si je restais quand même une petite fille qui aimait s'amuser et faire des petites bêtises, mais je savais aussi me montrer calme et m'occuper de mon frère et de ma soeur quand il le fallait. Papa me prit dans ses bras pour me serrer contre lui. Je l'entoura de mes bras posant ma tête sur son épaule.

Je sais. Moi aussi je t'aime papa.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Keller
Admin
Aaron Keller

Messages : 1157
Date d'inscription : 01/01/2010
Localisation : Miami

MessageSujet: Re: Les explications commençent   Dim 25 Juil - 0:57


    La perspicacité de ma fille me faisait mal. Elle était bien trop jeune pour être aussi lucide. Moi qui rêvait de les protéger de tout et de rien... En fin de compte je ne pense pas pouvoir lui cacher quoi que ce soit, encore moins ce que je ressentais. Les enfants ressentent tout. Ca fait parti d'eux même, c'est comme ça. Et ça ne me dérange pas à partir du moment où ça ne lui fait pas de mal à elle.
    Je la serre dans mes bras, je l'aime, c'est assez impressionnant comme je suis attaché à mes enfants, ils sont tout pour moi, absolument tout et il m'est impossible de m'en détacher, pour quelque raison que ce soit.

    C'est à moi de m'occuper de vous ma puce. Mais je compte sur toi pour me dire si ça ne va plus, d'accord?

    Je compte sur elle et sur sa franchise pour me dire ce dont elle a besoin. Je ne m'en rendrait peut être pas compte tout seul. Je souhaite établir une relation de confiance entre nous, je ferais la même chose avec les petits quand ils seront en age de comprendre.
    Nous regagnons la voiture. Je l'attache à l'arrière et l'embrasse sur le front, puis tous les deux rentrons à la maison, j'ai pris ma journée, ça me permettra de la passer avec elle.

    FIN

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-day-in-miami.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les explications commençent   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les explications commençent
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Explications
» Explications sur les publicités
» - QUI VEUT GAGNER UN CODE ? - Explications ---- règles du jeu ---
» Explications à Charon
» Le Roman de Renart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day in Miami :: So Far... :: Flash Back-
Sauter vers: