One Day in Miami

One Day in Miami retrace l'histoire d'une famille Floridienne aux méandres incompréhensibles.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un revenant, et c'était comme si de rien n'était

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
William Walker

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 23/05/2016

MessageSujet: Un revenant, et c'était comme si de rien n'était   Lun 23 Mai - 20:19


    C'est l'heure, mon train arrive dans 10 minutes et que je ne suis pas parvenu à trouver le sommeil. Je ne l'ai pas trouvé depuis des années ceci dit, depuis que je suis parti. Je dois rentrer, il est temps que je reprenne l'histoire où je dois la reprendre, parce que j'ai tout abandonné en partant. Enter ça et tuer mon père, je me suis dit qu'un taulard de moins n'était pas une tare.
    Je ne pense pas être accueilli avec les honneurs mais nous verrons bien comment ça marche. Je sais que je ne suis pas tout à fait clean dans cette histoire, j'aurais dû être un homme jusqu'au bout et régler les choses comme il se doit.
    Je débarque à la gare, puis prend un taxi jusqu'à la ferme. Rien n'a changé ici, c'est toujours aussi bordélique ici. Je ne comprends pas comment ils peuvent se complaire là-dedans, mes parents et mes frangins. Ma soeur aussi, qui est sorti de prison il y a quelques semaines. Seulement la fin de ma mission a signé la fin de mon droit à me cacher, et c'est en pleine engueulade que je débarque !

    Y a de l'ambiance ici ! T'as encore fait une connerie, toi ? ^^ Et toi, tu vas le lâcher un jour ?

    Embrassant ma moitié sur le front. Je sais que je devrais rester prudent, mais à vaincre sans péril on triomphe sans gloire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlize Anderson

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/09/2013

MessageSujet: Re: Un revenant, et c'était comme si de rien n'était   Lun 23 Mai - 20:39

Il va vraiment falloir que je me trouve un boulot et un autre endroit pour crécher parce que je vais devenir dingue ici. Le squatt ou j'étais à été vidé par ces cons de flics, et du coup, j'ai dû rentrer chez papa et maman, la joie^^  Qu'est-ce que je suis contente que les petits aient été placés ailleurs, mais il serait aussi grand temps que Théo et Antonio dégage de là. Il n'y a pas d'avenir ici, juste un passé trop lourd à porter et dont je n'arrive pas à me défaire.
Prise de bec avec mon frère! Encore! Antonio, il fait que des conneries et en plus il se permet de me faire des réflexions! Il m'a vu avec un mec dans bar hier soir et ça n'a pas plu à monsieur le macho man! Sauf qu'il n'a pas son mot à dire, c'est ça le truc, je fais bien ce que je veux, quand je veux et je l'emmerde en plus de ça! Antonio et moi, on a toujours été très proche, mais putain il y a des claques qui se perdent sérieux!
Mais la voix qui retenti derrière moi me glace le sang. Il m'embrasse sur le front, comme si tout était normal, mais je le repousse brusquement.


Et toi t'es encore vivant ?


Le regardant de haut en bas. Ma moitié, mon jumeau qui m'a abandonné du jour au lendemain. Je ne pensais plus le revoir. J'ai su qu'il était à l'armée, mais pour moi, il ne remettrait plus les pieds ici ...


Ils t'ont foutu dehors?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Walker

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 23/05/2016

MessageSujet: Re: Un revenant, et c'était comme si de rien n'était   Lun 23 Mai - 20:45


    Charlize et moi c'est particulier, disons que ce dont j'ai l'habitude, c'est qu'on se jette, qu'on ait besoin l'un de l'autre comme si nous étions la solution l'un de l'autre et que rien d'autre ne comptait. Je sais que je n'aurais jamais dû partir, je n'aurais jamais dû tenter le tout pour le tout comme ça, elle avait besoin de moi et moi je n'ai pas su contrôler mes nerfs. Je ne suis pas fier de moi mais après tout... Je reviens, me voilà, comme une fleur et la bouche en coeur en tentant de jouer la carte de l'humour.

    Apparemment, et toi, t'es sortie de taule ^^

    Je vois qu'elle est libre, mais à jurer comme ça et en menaçant de buter son frère, elle ne va pas le rester longtemps ! Je sais beaucoup de choses, mais pas tout. Je sais qu'elle est allée en taule, je ne sais juste pas pourquoi encore. Je ne sais pas comment ça se passe pour elle.

    Je me suis foutu dehors tout seul, je crois que j'ai bien fait, tu compte l'emplâtrer ou tu peux le laisser partir ? Qu'est-ce-qu'il a fait encore ? ^^

    Tapant sur l'épaule de mon frère, mon petit frère, aussi grand que moi si ce n'est plus et qui se plie devant ma soeur ? Trop bon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlize Anderson

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/09/2013

MessageSujet: Re: Un revenant, et c'était comme si de rien n'était   Lun 23 Mai - 21:00

J'ai une vie à la con et perdre mon frère a fini de flinguer le peu d'équilibre que je pouvais avoir. Je suis partie en vrille, j'ai fais des conneries, je suis allée en taule et j'ai à mon tour abandonnée tout le monde, Zoé passe son temps à me le mettre dans la gueule alors je pense que c'est rentrée! 

Ouai mais je vais pas tarder a y retourner et pour meurtre cette fois^^


Mettant une tarte derrière la tête d'Antonio! Je ne veux pas qu'il joue les cons de macho avec moi ou avec Zoé ... quoi que la petite, ça lui fait pas de mal un peu d'autorité, pour ce qu'elle écoute de toute manière^^ Je ne sais pas comment Liam a su que j'étais allée en taule, mais je suis pas fière pour le coup, en même temps, si il ne s'était pas barré, je ne l'aurais sans doute pas fait, il aurait été là pour me mettre un coup de pied au cul avant!


J'hésite encore là tu vois ^^ Il essaie de jouer les macho avec moi. Une fille en robe qui drague un mec dans un bar c'est une pute pour toi aussi ?


Regardant Liam dans les yeux. Qu'il fasse gaffe à sa réponse!


Ouai vous savez quoi, je vais m'éclipser ... Je te laisse avec l'ouragan bro^


Prenant son grand frère dans ses bras en lui tapant dans le dos ... ça va la testostérone les gars là ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Walker

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 23/05/2016

MessageSujet: Re: Un revenant, et c'était comme si de rien n'était   Lun 23 Mai - 21:07


    Ne fait rien d'inconsidéré, c'est long la prison pour meurtre ^^

    Je fais un peu d'humour, mais en même temps si elle a tiré 4 ans pour je ne sais quoi, elle doit bien se douter que pour meurtre, elle ne va pas faire que passer ! En même temps les femmes meurtrières ne sont pas nombreuses, elle se fera respectée, quoi que je ne suis pas sûre que ce soit la chose à lui dire, enfin je ne sais pas quoi lui dire du tout parce que de toute façon elle gueulera plus fort que moi et j'aurais juste le droit de me taire, comme toujours en fait !

    Pour moi c'est... Ca peut être un coup d'un soir. Mais personne n'a rien contre les coups d'un soir... Oh... C'est toi le coup d'un soir, je vois ^^ Faut vraiment que tu apprennes à fermer ta gueule bro ^^

    Lui tapant dans le dos ^^ Non mais il est con mon frère, ne fait pas de réflexion à Charlize en sachant comme elle est je ne sais pas !

    Courageux en plus mon gars ! Tu changes, c'est bien ^^

    On est une majorité de mecs, alors oui, forcément ça sent un peu la testostérone !

    C'est bon de te retrouver... Enfin, de t'entendre ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlize Anderson

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/09/2013

MessageSujet: Re: Un revenant, et c'était comme si de rien n'était   Mar 24 Mai - 16:50

Parce que t'en sais quelque chose toi ?

Le regardant dans les yeux. Il n'en sait rien parce qu'il ne l'a pas vécu, alors qu'il ne me dise pas des choses comme ça. J'ai déconné, j'ai payé, c'est fini .. enfin en théorie, mais je sais que je ne suis pas prête à retourner en taule, c'est trop l'angoisse, ça vous change une expérience comme ça.


C'est moi le coup d'un soir! Une réflexion et tu prends la même que lui ^^


Je préfère le mettre au parfum tout de suite, revenant ou pas, il aura droit au même traitement de toute manière. Je n'arrive pas à croire qu'il soit là, qu'il soit devant moi. Liam, c'est ma moitié, mon jumeau, on a toujours tout fait à deux et j'ai pété un plomb quand il est parti.


Tu verras quand elle se mettra après toi ^^


Je me mettrais pas après toi si tu faisais pas le con! Dégages!


Lui faisant oust de la main!


6 ans Liam ....


Le regardant dans les yeux. Ca fait six ans qu'il m'a abandonné et il croit que tout va redevenir comme avant? Oui, c'est vrai, mais je ne veux pas qu'il le sache!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Walker

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 23/05/2016

MessageSujet: Re: Un revenant, et c'était comme si de rien n'était   Mar 24 Mai - 17:01


    J'ai fais quelques années à l'armée, alors, oui, je crois que je sais ce que c'est...

    Elle se doute bien que je n'ai pas rien foutu en un service si long ! Je pense même qu'elle ignore la réalité du terrain, tout le monde l'ignore, il faut être au front pour comprendre, comprendre à quel point les hommes souffrent et se laissent détruire par tout ce qui se passe autour d'eux, leur vole au-dessus de la tête et à quel point ça les désoriente, moi-même, j'ai changé, pourtant je m'étais juré de ne rien laisser ni personne changer qui j'étais avant de partir. De rester quelqu'un de droit et d'honnête.

    Ca va, j'ai rien dit, je l'ai même pas vue la robe !

    Courte mon frère, trop courte !

    Moi j'aime bien les femmes avec des jupes courtes, c'est plus facile à soulever ^^

    Je suis con quand je m'y mets, mais je viens des Walker alors j'ai une excuse toute trouvée !

    Elle a dit dégage, sauve-toi ^^

    Il file comme un prisonnier libéré et ne se retourne même pas, avant que je ne puisse essuyer les reproches de ma soeur, ma moitié...

    14 ans Cha'... C'est le temps depuis lequel j'aurais dû apprendre que Zoé était de papa...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlize Anderson

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/09/2013

MessageSujet: Re: Un revenant, et c'était comme si de rien n'était   Mar 24 Mai - 17:25

Si tu le dis ...

Levant les yeux au ciel, accompagné d'un geste de la main pour stoper la conversation. Quand j'ai appris qu'il s'était engagée, je l'aurais tué. Non seulement il s'était barré loin de moi mais en plus il risquait de se faire buter n'importe quand! Quel con ! Il aurait pas pu faire son pétage de plomb ici, ou dans une ville voisine ... Disons qu'éviter l'Afghanistan m'aurait quand même arrangé pour tout avouer!


Allez vous faire foutre bande de con !


C'est bon, ils m'énervent! Ca c'est comme quand Antonio et Baptiste parlent des femmes, ils me rendent dingue! Ils ne sont pas mauvais, mais je n'aime pas les macho, j'ai été guéri par mon père pour le coup! Antonio se barre sans se retourner, il fait le beau là, mais quand sa copine est dans les parages, il la ramène moins! Petit con!


De quoi tu parles ? Je ...


Putain mais comment il sait ça ? Je ne l'ai jamais dit à personne, c'est quelque chose d'enfoui en moi et qui ressort parfois, je le soigne à coup de vodka et de coup d'un soir^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Walker

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 23/05/2016

MessageSujet: Re: Un revenant, et c'était comme si de rien n'était   Mar 24 Mai - 17:34


    Ca, c'est tout ma soeur, elle se met à critiquer tout ce qui bouge et quand on lui répond, on va se faire foutre. Mais ça me fait sourire, ça me plaît d'une certaine façon, tout ça est une façon de jouer comme nous étions gosses. Et puis elle monte tellement vite dans les tours que c'est presque trop facile, trop évident ! Elle adore ça se mettre à râler pour tout et n'importe quoi, alors pourquoi je l'en priverais ? De quel droit ? ^^

    Tout de suite les grands mots, soit pas mauvaise joueuse, on a raison, c'est tout ^^

    Je sais que nous n'avons pas toujours raison, mais une baraque de mecs, elle s'attendait à ce qu'on parle chiffons ? Pourtant Charlize est tout sauf prude ou conventionnelle, elle envoi le bois ma soeur, mais ça, je ne veux pas le savoir et que je ne croise pas un de ses coups d'un soir parce que je vais leur apprendre comment se tenir face à une dame !

    De quoi je parle ? Là aussi tu vas jouer la carte de l'innocence Cha' ?

    Elle se fout de ma gueule, autant qu'elle peut et je ne comprends pas comment elle peut penser que je pouvais passer au-dessus de tout ça. C'est juste impossible. C'est totalement improbable. Et puis il faut savoir que je ne suis pas très doué pour gérer les secrets, sauf celui de sa grossesse mais je l'ai tellement poussée à changer la donne...

    On partage tout depuis le début ! Ca, t'aurais au moins pu me le dire Charlize, merde, je suis quoi pour toi ? On fonctionne à deux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlize Anderson

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/09/2013

MessageSujet: Re: Un revenant, et c'était comme si de rien n'était   Mar 24 Mai - 17:58

On est deux filles pour cinq mecs, heureusement qu'on a des grandes gueules pour se faire entendre! Quoi que, si ma soeur pouvait fermer sa gueule de temps en temps, ça m'arrangerait! Mais étant l'ainé, j'ai dû m'imposer pour mes petits frères, sinon, je me serais faite bouffer, vous imaginez vous? Quatre contre une fille, heureusement que j'avais le caractère pour les envoyer se faire foutre!

Mais t'as raison de quoi ? De parler comme le dernier des branleurs ^^ T'as pas pris assez de rouste à l'armée toi ^^


Pourtant, ils sont censés se faire latter au moins une fois par leur instructeur non ? Ca leur apprend la vie ? Je suis mauvaise, mais je n'arrive pas à prendre de recul vis à vis de son départ. Est-ce que je me suis barrée moi ? Non !
Je ne sais pas comment il l'a appris, je ne voulais pas qu'il sache, parce qu'à l'époque, j'avais honte, honte de ne pas avoir su me défendre, honte de ne pas avoir eu le cran de m'imposer pour élever ma petite.


J'ai rien à te dire, c'est clair!


Me refermant. Je ne veux pas repenser à ça, je ne veux pas en parler, il me prend au dépourvu et je me détourne pour aller m'ouvrir une bière, je ne peux pas le regarder en face.


On fonctionne à deux? C'est pour ça que tu m'as lâché comme le dernier des enfoirés?!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Walker

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 23/05/2016

MessageSujet: Re: Un revenant, et c'était comme si de rien n'était   Mar 24 Mai - 18:06


    C'est moi qui les mettait les roustes ^^

    Non mais autant l'avouer ^^ Je ne suis pas ce qui se fait de plus facile à tenir, je suis cool, mais mettez-moi au défi et c'en est fini de toute bonne résolution. Je marche à l'instinct et surtout à la connerie en fait. Combien de fois, ados, c'est ma soeur qui m'a sorti de la piscine parce que j'étais sur le point de me noyer après avoir trop bu et que je préférais aller faire le con avec mes potes un peu plus sobres ^^

    Ne fuis pas Cha', tu l'as assez fait, tu crois pas ?

    Non mais qu'on soit clairs, elle passe son temps à me faire croire à son mensonge, sauf qu'au bout d'un moment ça ne prend plus et que ça fini comme ça. Je refuse qu'elle se referme sur ses mensonges, ça va la bouffer et il est hors de question que ça ne le fasse, je suis là pour elle, mais elle refuse de me laisser l'aider.
    Je la plaque contre le mur en la retournant, doucement et lui retire la bière des mains, elle pourrait se blesser d'un coup de nerfs, je la connais assez !

    On fonctionne à deux ouais, c'est toi qui m'a lâchée la première. Pourquoi t'as rien dit pour Papa ? Putain je suis ton frère, j'ai aidé pour tout, j'ai tout fait pour toi ! J'avais le droit de savoir Charlize. Qui t'a tenu la main à la maternité ? C'était lui peut-être ? C'est pour ça que tu cherches à le protéger ? Putain réponds !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlize Anderson

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/09/2013

MessageSujet: Re: Un revenant, et c'était comme si de rien n'était   Mar 24 Mai - 18:48

Ouai t'as pas changé!

Il était déjà bagarreur mon frère, en même temps, vu sa carrure, il n'avait pas trop de soucis, il fait le double de moi! Ado, je n'avais pas peur de sortir avec lui, je savais qu'on ne viendrait pas m'emmerder, bon on ne venait pas me draguer quand il était à côté non plus pour être honnête, mais je feintais, je connais les toilettes de tous les bars du coin^^ Ca je vais éviter de le crier sur tous les toits, je n'ai pas envie que ça arrive aux oreilles de Zoé, elle fait assez de connerie comme ça!


Ouai tu sais de quoi tu parles ...

Ce n'est pas moi qui ai fui que je sache, c'est lui. Il m'a abandonné sans un mot, sans rien me dire. Je me suis demandée ce que je lui avais fait, pourquoi j'étais si peu importante à ses yeux alors qu'il était tout mon équilibre et j'ai fini par me dire qu'il était comme tous les hommes, lâche.
Il me force à lui faire face avant de me prendre ma bière ... Il a peur de la prendre dans la gueule ouai !


Parce que ça ne regardait que moi putain ! Je le protège pas! Ne parle pas de ce que tu sais pas enfoiré! Dégage! Si c'est pour me balancer des conneries pareil retourne d'où tu viens !


Le frappant sur le torse. Que je protège ce connard? Comment il peut dire ça, après tout ce qu'ils nous a fait vivre, a tous! Il était là ? Il en a prit des raclées lui aussi, je ne sais pas ce qu'il cherche!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Walker

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 23/05/2016

MessageSujet: Re: Un revenant, et c'était comme si de rien n'était   Mar 24 Mai - 18:57


    C'est comme ça qu'on m'aime ^^

    Je sais que je suis le petit branleur du coin mais en même temps on m'a toujours apprécié pour ça. J'ai des tas de qualités, mais jamais aussi développée que celle-ci. Et puis elle peut dire ma soeur, mais je les faisais toute tomber à répondre aux profs et à ne rien foutre pour avoir tout le temps que je voulais pour mes conneries !
    Elle ne les aime pas, toutes les filles qui me tournent autour ou sont susceptibles de le faire, elle ne les aime pas, c'est plus fort qu'elle, c'est viscéral !

    Tu préférais quoi ? Que je descende papa ? Entre la taule et l'armée, j'ai choisi. Je l'aurais pas loupé, les petits n'avaient pas besoin de savoir.

    Je savais qu'elle saurait gérer avec les petits, elle l'a toujours fait, bien mieux que moi, elle est tellement douée pour tout ce qu'elle entreprend... je ne suis pas très doué pour tout ce qui est de jouer au parfait père de famille, mais Charlize, c'est son truc.

    Ca ne regardait pas que toi à partir du moment où ce bébé, c'était presque comme le nôtre ! Tu prends ça comme tu veux mais j'ai tout fait pour suivre ce que tu voulais. Tu voulais Zoé, tu l'as eu, tu devais me dire de qui elle était ! Un mec du cours de sport... Putain j'ai cru à tes conneries... C'était quoi le problème Cha ? Je t'ai pas assez prouvé ce à quoi j'étais prêt pour toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlize Anderson

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/09/2013

MessageSujet: Re: Un revenant, et c'était comme si de rien n'était   Mar 24 Mai - 20:19

Est-ce qu'on a le choix hein ?



Non on ne l'a pas et ça ne me dérange pas, je l'aime comme ça mon frère, je l'aimais comme ça. En six ans, il a dû changer, tout comme j'ai changé, je ne sais pas ce que ça va donner, ni même si il va rester. L'armée, c'est pour la vie, si on s'engage, c'est par passion non? Je me pose beaucoup de question au final, mais j'ai aussi les boules après lui, il n'imagine même pas comment!


C'est pour ça que t'es parti?


Le regardant dans les yeux commençant à comprendre. Liam a toujours été sanguin, déjà ado, je le retenais pour ne pas qu'il se batte pour un mauvais regard ou un mot de trop, comme si la violence qu'on avait à la maison ne lui suffisait pas. Comme si il avait besoin de ça pour se défouler.


Et tu crois que c'était facile pour moi ? Je l'ai laissé me ... J'ai pas été foutu de me défendre, j'ai pas été foutu de m'imposer pour élever ma fille Liam! C'était tellement plus facile de faire semblant plutôt que d'assumer!


Je retiens mes larmes, je serre les poings, je n'étais pas préparé à parler de ça putain ! J'ai enfoui tout ça dans ma tête et quand ça ressort, je me mine un coup histoire que ça re rentre!


Laisse moi passer ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Walker

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 23/05/2016

MessageSujet: Re: Un revenant, et c'était comme si de rien n'était   Mar 24 Mai - 20:28


    Arrête, t'aurais fais quoi de ta vie si tu n'avais pas eu à me surveiller comme un môme turbulent ? ^^

    A croire que je prenais toute la place pour les conneries. Elle en faisait au final assez peu. Comparé à moi, elle était même trop sage, du genre à se demander si elle ne se faisait pas chier dans sa propre vie. Mais je me rends compte maintenant avec le recul et un regard adulte, qu'elle l'a toujours fait pour nous, pour moi comme pour les petits, et c'est très troublant de se rendre compte qu'on s'est laissé berner par sa propre connerie toute sa vie.

    Ouais, parce ce que je venais de l'apprendre et que j'allais buter papa. J'avais trouvé une arme... Et ce soir là, j'avais prévu de l'abattre, seulement au dernier moment j'ai pensé à toi, aux petits, ils n'avaient pas besoin de vivre tout ça, alors je suis parti me calmer, je me suis engagé.

    J'allais faire une connerie qui aurait fait basculer toute notre vie. Le tuer ou pas... Père indigne ou pas, ça restait celui des petits et avoir le souvenir d'un frère assassin n'était sans doute pas ce qu'ils avaient de mieux à vivre, ni même le sang sur la moquette ou le parquet du salon...

    Arrête ! Arrête Charlize, je t'interdis de dire ça. T'avais 15 ans putain, t'aurais pu faire quoi ? T'aurais pu faire quoi contre lui ?

    Je la prends dans mes bras, cherchant à la calmer, à la consoler, mais le mal est fait, je suis trop con, et je sais que ce ne sera pas la dernière fois.
    Je la lâche et la laisse passer.

    Tu veux aller où Cha' ? Tu peux plus te cacher, je sais tout maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlize Anderson

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/09/2013

MessageSujet: Re: Un revenant, et c'était comme si de rien n'était   Mar 24 Mai - 20:44

J'aurais pu faire les miennes!

Il en fallait un des deux qui tienne la route pour les petits et ce n'était pas Liam. Pas que ce n'était pas un bon grand frère, mais je ne pouvais pas compter sur lui pour les réveiller pour aller à l'école, ou désamorcer une crise si elle se préparait, à l'époque je savais parler sans gueuler, enfin parfois^^ Je ne regrette pas tout ça, j'ai fais ce que j'ai pu avec eux ... J'ai pas brillé vu les conneries qu'ils enchainent tous putain!

Pourquoi tu m'as rien dit à ce moment là ?

Il aurait pu m'en parler, je ne sais pas comment j'aurais réagis, mais je l'aurais empêcher de faire une connerie comme toujours et il serait rester avec moi!
Je le laisse me prendre dans ses bras, respirant un grand coup pour ne pas craquer, ça me rend malade de parler de tout ça putain! Il le voit pas que ça me fait mal?!

Me bourrer la gueule ... c'est ce que je fais de mieux^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Walker

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 23/05/2016

MessageSujet: Re: Un revenant, et c'était comme si de rien n'était   Mar 24 Mai - 20:51


    C'est ça, et toi et ta grande gueule il vous serait arrivé des tas de bricoles ^^

    Que je n'aurais pas su gérer ! Il faut savoir que je ne suis pas très doué pour les solutions de dernière minute, ni pour celles sur le long terme en fait. Charlize a ce truc, elle est douée pour tout ce qu'elle entreprends, moi, c'est plus compliqué, je fais tellement tout à l'arrache que je fini par vivre moi-même à l'arrache et ce n'est jamais tout à fait très bon ^^

    Parce que j'aurais dis comment à ma soeur les yeux dans les yeux que je venais d'apprendre que notre putain de père était un violeur d'enfants et que le bébé que je t'ai presque supplié de foutre dans système publique était en fait le bébé de ce connard ? Je t'aurais dis comment que j'étais le dernier des abrutis incapables de comprendre ce qui était sous mes yeux ? Je te l'aurais dis comment ça Charlize ?!

    Ma soeur est tout pour moi, c'est la femme de ma vie, d'une façon ou d'une autre, elle passera toujours avant toutes les autres. C'est ma moitié, on se connait depuis bien plus longtemps que nous sommes capables de nous le rappeler, tout a commencé à deux pour nous, alors pourquoi assumer que je suis incapable de lui rendre la moitié de ce qu'elle m'a donné ? C'est plus facile de se planquer !

    Alors on va le faire à deux. Mais tu vas répondre à quelques questions , d'accord ?

    Prenant les clés de mon 4x4, si elle veut se bourrer la gueule, on peut le faire ensemble, je ne suis pas contre, mais qu'on le fasse comme il faut ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlize Anderson

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/09/2013

MessageSujet: Re: Un revenant, et c'était comme si de rien n'était   Ven 27 Mai - 15:11

Tu sais ce qu'elle te dis ma grande gueule ?

Oh je pense qu'il ne veut pas le savoir! Il me connait assez pour savoir que quand j'ouvre ma gueule, ce n'est pas pour rien. Si tout le monde arrêtait de me prendre la tête, je n'aurais pas besoin de gueuler, qu'on se le dise! J'ai toujours eu du caractère et heureusement avec la vie qu'on a eu !


C'était pas ta faute Liam, tu pouvais rien faire.


Haussant les épaules, c'est comme ça, j'ai pas eu de bol, mais je m'en suis sortie, je suis là, en vrac, mais toujours là! J'ai encore du mal à croire que mon frère soit là, devant moi, qu'il soit revenue.


Ca dépends des questions ....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Walker

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 23/05/2016

MessageSujet: Re: Un revenant, et c'était comme si de rien n'était   Ven 27 Mai - 15:17


    J'en ai une vague idée, oui...

    Souriant pour moi-même. Je retrouve un peu ma petite soeur et ça me fait franchement du bien. J'ai encore des tas de questions en tête avec tout ce que j'ai pu louper, tout le monde a changé, moi le premier et je ne saurais dire comment je vais le leur annoncer. Encore que je ne suis pas sûr de devoir le faire, ce qu'ils ne savent pas ne peut pas leur faire de mal. J'imagine que nous ne sommes pas tenus de rendre ce genre de comptes après tant de temps.

    J'aurais dû te venger.

    Je le pense. C'était mon rôle, mais aurait-elle mieux vécu pour autant ? Je ne sais pas. Toujours est-il que je suis parti et que maintenant je suis de retour, à voir ce qu'on peut faire de tout ça.

    Respire, je suis pas les flics ^^

    Nous partîmes tous les deux nous bourrer la gueule comme il se doit, histoire de fêter nos retrouvailles !

    FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un revenant, et c'était comme si de rien n'était   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un revenant, et c'était comme si de rien n'était
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» KOU ♦ Voici un titre super constructif ( faite comme si ça l'était )
» Était-ce un rêve ? Ou était-ce la réalité ?
» La douleur qui se tait n'en est que plus funeste.[Luke] FINISH
» [Diary]Un roi pas comme les autres ...
» BasketUSA.com

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day in Miami :: Versions Alternatives :: Version des 3 soeurs (Texas)-
Sauter vers: