One Day in Miami

One Day in Miami retrace l'histoire d'une famille Floridienne aux méandres incompréhensibles.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un fantôme ... Une ombre ... comme tu voudras.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 816
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Un fantôme ... Une ombre ... comme tu voudras.   Ven 16 Oct - 20:34

Je l'ai retrouvé, je n'en doutais. Retrouver est un bien grand mot, ça fait quelques temps que je la suis, que je la piste sans oser m'approche d'elle. Ma petite soeur ... Siobhan avait à peine 8 ans la dernière fois que je l'ai vu, la dernière fois que j'ai regardé vers notre "maison". Je n'ai jamais cessé de penser à elle. J'ai appris qu'elle avait fait la même chose que moi, quitté la secte avant sa majorité, avant le mariage ... Ca se passe toujours comme ça, sauf que pour moi, l'enfer a été déclaré bien avant ma majorité, l'année de mes 10 ans, le 8 septembre, je ne l'oublierais jamais.
Je dois chasser ces souvenirs, me reconcentrer sur le présent. Sur elle. Je l'observe depuis plusieurs minutes. Apparemment c'est une avocate, ça ne m'étonne pas, elle a toujours aimé la justice, elle est dans un café avec des collègues, elle semble heureuse. Je me demande si je ne vais pas lui faire plus de mal que de bien. Renoncer? Maintenant? Jamais. Je ne peux pas. Je suis là pour elle. J'attends qu'elle sorte du café pour sortir de la voiture et la suivre durant quelques minutes jusqu'à sa voiture. J'ai appris à être discrète, je n'ai pas eu le choix. Ce n'est qu'une fois qu'elle s'apprête à ouvrir la portière que je me poste devant elle, un bras tendu pour ne pas qu'elle puisse fermer.


Ca fait longtemps ....


La regardant dans les yeux. J'ai du mal à me dire que je retrouve un femme avec une vie et des responsabilité alors que j'ai quitté une enfant. Les sièges auto dans la voiture me confirme le fait qu'elle ait deux enfants et non pas un comme je le pensais initialement.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Lane

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 22/06/2015

MessageSujet: Re: Un fantôme ... Une ombre ... comme tu voudras.   Ven 16 Oct - 20:45


    Nous fêtons un gros dossier ce soir, une audience réussie. Un vrai carton, nous avons tous travaillé main dans la main et j'ai été chargée de représenter le cabinet, et j'ai réussi. Toutes ces heures de travail récompensées, je ne pensais pas en arriver  un tel succès ! Je suis fière, mais pas seulement de moi, de tout le monde, qui aurait pu croire quand j'étais gamine que le monde ait encore un sens ! Je ne sais pas si mes enfants comprendront l'accomplissement que ça représente pour moi, mais ils ne sauront jamais rien de mon passé, c'est trop important et surtout trop compliqué pour que je ne prenne le risque de les effrayer avec ça.
    Evan est encore tout petit, 3 ans à peine et Sacha, ma fille adoptive, 10 ans. Elle a un parcours difficile elle aussi, nombre de familles d'accueil n'ont pas fait leurs preuves avec elle et du haut de mes 30 ans, je suis fière de pouvoir lui apporter l'équilibre qui lui manquait. Ce ne sera pas facile tous les jours, mais après tout, c'est en ça que le combat est noble.
    Ils doivent m'attendre, la nounou est là mais je n'aime pas les laisser seuls trop longtemps le soir, je tiens à rentrer pour les coucher. C'est un moment important de leur journée. Je quitte le bar, dans mon trench et mes talons aiguilles en cuir italien qui font de moi la femme que je ne pensais jamais être.
    Une voix me glace le sang, autant qu'elle me réchauffe le coeur. Ma soeur...

    Sloane...

    J'en ai fait tomber mes dossier, tant pis, l'affaire est gagnée, mais mon sac à main est par terre, et le contenu vient de glisser sous la voiture.

    Et merde !

    Je me baisse pour ramasser et jette le tout sur le siège passager. Je suis en train de me demander si je n'ai pas bu un mojito de trop ^^

    Qu'est-ce-que... Pourquoi maintenant ? Tu es...

    Pardonnez-moi, je ne sais pas où je campe, et, les larmes aux yeux, prend le parti de me rebeller. J'ai ma fierté maintenant, paraît-il ^^

    Combien de temps avant de partir comme une voleuse cette fois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 816
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Un fantôme ... Une ombre ... comme tu voudras.   Ven 16 Oct - 22:49

Ma soeur, ma petite soeur. C'était ma petite princesse. Quand j'ai su que ma mère était à nouveau enceinte j'étais la plus heureuse, mais j'ai eu peur. Peur qu'elle ait la même vie que moi, sauf qu'elle, elle ne serait pas seule, je serais là pour veiller sur elle. Notre père était heureux d'avoir des filles .. enfin, si il était bien notre père. J'en ai toujours douté, le gourou avait tellement d'emprise, que j'ai souvent pensé qu'il pourrait être notre géniteur. Je pense que je ne saurais jamais la vérité. C'est peut être mieux ainsi.
Aujourd'hui, je dois me concentrer sur ma soeur. Je ne sais pas si elle acceptera de me revoir, un refus ne serait que justice, je l'ai abandonné, je le sais, j'ai mis des mots dessus. Je me suis toujours dis que je n'avais pas le choix, que c'était la fuite ou la mort. Je n'aurais pas tenue longtemps en étant la "femme" du monstre, je le sais. J'ai tenté d'en finir une fois, Siobhan était toute petite, je ne supportais plus son "amour", mais ils m'ont sauvés, si on peut appelé ça un sauvetage vu ce que j'ai pris en retour. Je ne pouvais pas rester c'était une question de survie.
Siobhan est en face de moi. Elle a toujours ces grands yeux bleus aciers, sauf qu'ils expriment ... de la colère, de l'incompréhension. Mon prénom .... Je ne l'ai pas entendu depuis des années. Personne ne m'appelle par mon prénom, je ne suis même pas sur que ceux de ma communauté sache comme je me nomme ....

Je suis là, c'est tout ce que tu as besoin de savoir.


Esquissant un sourire sans la lâcher des yeux. Je meurs d'envie de la serrer contre moi, mais je n'ose pas, je n'ai pas le droit, pas après tout ce temps. Et apparemment la petite fille timide et peureuse que j'ai quitté a laissé place à une femme pleine de caractère. Ca va être marrant ça ^^ Pas dans le bon sens qu'on soit clair^^

Ouuuuhh déjà les hostilités. Je ne repars pas et je n'ai jamais été loin. On pourrait peut-être discuter ailleurs que sur un parking humide?


Lâchant la portière en lui laissant le temps de prendre ses affaires.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Lane

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 22/06/2015

MessageSujet: Re: Un fantôme ... Une ombre ... comme tu voudras.   Ven 16 Oct - 23:05


    Sloane... C'était mon héros, la fille la plus belle, la plus rusée, la plus inventive et la plus rebelle qui soit aussi ! Enfin rebelle, je dirais plutôt courageuse. Tenir tête aux adultes ne lui faisait jamais peur, et pourtant, elle aurait eu de quoi trembler, mais jamais il ne lui est arrivé de me donner cette impression, elle était fière et sans doute la petite fille la plus admirée de toutes les autres dans la communauté. Si la rébellion n'était pas un trait de caractère encouragé d'habitude, elle imposait clairement le respect.
    Et elle se pointe comme une fleur, la bouche en coeur maintenant, après s'être barrée comme une voleuse à 18 ans, sérieusement, elle attend que je lui dise quoi ? Que je la prenne dans mes bras, que j'en pleure de joie ? Oui, c'est ce que j'aurais voulu faire moi aussi, mais je suis têtue, et surtout un peu fière sur les bords, et je préfère lui faire savoir que je lui en veux et qu'on ne peut pas disposer de moi n'importe comment...

    Toujours aussi explicite, ça va aider...

    Ah je ne suis plus la petite fille qui disait oui à tout du moment que ça venait d'elle. Je ne suis plus une petite fille du tout, j'ai changé, grandement, et ça c'est après la mort de Mickael, même si ces mots me front tressaillir, et ça me fait mal rien que d'y penser.

    Je ne peux pas m'attarder, mes enfants m'attendent et... Monte.

    Après tout c'est ma soeur, si elle avait voulu me la faire à l'envers, elle n'aurait pas attendu que je sois chez moi, elle est plutôt directe comme fille ^^ Je me rappelle de sa façon claire, nette et précise de me faire comprendre les choses !
    Je nous conduis jusqu'à chez moi, une conduite prudente, je suis maman ! Une petite maison en centre ville, typiquement londonienne. Je referme derrière nous, à clé, après avoir remercié et réglé la baby-sitter.

    Salut mes bébés. Hey, t'es toujours pas en pyjama poussin ?

    Embrassant ma fille sur le front, la prenant contre moi, je la surveille de très près.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 816
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Un fantôme ... Une ombre ... comme tu voudras.   Ven 16 Oct - 23:48

Notre vie aurait été totalement différente si nos parents avaient fait de meilleur choix. Comment on peut décider d'élever des enfants au sein d'une secte, je n'ai jamais compris et je ne comprendrais jamais ce genre de chose. J'en ai voulu à mes parents, je crois que je ne leur pardonnerait jamais. Je sais qu'ils sont encore dans la secte, j'ai eu l'occasion de les revoir. Ils ont perdu leur deux filles mais ça ne leur a pas servi de leçon. Quel bande d'idiot!  Je suis intransigeante, je le suis devenue par la force des choses.
Ca fait plus de 20 ans que j'ai tout quitté, laissé derrière moi mon passé et pourtant, j'en ai fais ma bataille. La secte, les sectes, les mouvements religieux, la vie recluse c'est ça ma vie maintenant, ma guerre de tous les jours. L'armée m'a donné les bases, je m'en suis servie pour servir ma cause. Siobhan est une des raison de ma lutte, parce que j'ai dû être séparé de la personne qui comptait le plus pour moi. Partir sans ma soeur a été un des pires moments de ma vie, mais je n'avais pas le choix, je devais partir, m'installer pour revenir la chercher. Je n'ai jamais pu le faire ...
Je prends sa réflexion sans réagir, il y a des choses qu'elle n'a pas besoin de savoir pour le moment, j'ai appris à me protéger, à en dire le moins possible, même  a ma petite soeur, si ce n'est pas triste tout ça. Je revois la petite fille toute timide et effacée et ça me fait sourire de l'entendre répondre de cette manière.
Je la suis, monte dans la voiture sans résister, au contraire, je n'en espérais pas tant. Donc nous allons chez elle, elle n'est pas méfiante, c'est un défaut, je suis le qui vive sans arrêt depuis que j'ai quitté notre enfer.
Nous arrivons devant une petite maison, très jolie, elle a réussi, une maison, une famille, un boulot qui semble lui plaire. Je suis fière de son parcours.


Non. Je voulais celui de Cendrillon, mais Maria, l'a pas trouvé, je t'attendais. Bonjour.


Bonjour ma grande.


Esquissant un sourire en la regardant, elle est belle, mais elle n'a rien de ma soeur, au contraire, c'est sont opposé, elle ressemble sans doute au papa qui ne semble pas vivre ici. Il n'y a aucun produit masculin ici, je suis très observatrice.

Tu vis seule?


Regardant ma soeur. Je ne sais pas comment engager la conversation, alors que j'ai rêvé de cet instant durant tant de temps.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Lane

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 22/06/2015

MessageSujet: Re: Un fantôme ... Une ombre ... comme tu voudras.   Sam 17 Oct - 0:02


    J'ai tout quitté sans réfléchir, sur un coup de tête, ou plutôt un coup de coeur, Mickael avait fait voler en éclat toutes mes convictions, une par une, moi qui pensait que Dieu détenait la vérité. Dieu en chair et en os, et non pas l'idéologie avec laquelle se rassurent la plupart des gens. Non non, le notre il est bien là et il est tout ce qui se fait de plus néfaste. Gourou, se faisant appeler Dieu, abusif paraît-il, tout du moins ça ne m'aurait pas surprise... Il a toujours aimé les très jeunes filles, ils les prends pour épouse avant de se découvrir une toute nouvelle tendresse pour la génération d'après...
    Ma soeur est partie, j'ai tout perdu ce jour-là, mes parents ? Impossible de les remettre sur le droit chemin, de leur faire voir les choses comme elles sont, mon père peut-être, serait moins fidèle que les autres, mais ma mère ! Ma mère était prête à quitter mon père pour se marier avec Dieu, ou bien encore nous offrir à lui, et prendre ça pour un honneur... J'en ai tellement vu, et il est hors de question que mes enfants ne l'apprennent, ni eux ni qui que ce soit...
    Rentrer auprès de mes enfants est toujours le même bonheur, et je ne perds jamais de temps à les prendre dans mes bras. Evan a dû se perdre dans sa montagne de Légo là-haut ^^

    Cendrillon il est dans la machine mon coeur, je vais voir si je le trouve.

    Demandant une seconde à ma soeur pour aller chercher le pyjama de ma fille, elle a des petites habitudes comme ça qui la rassurent et auxquelles on ne peut pas couper sous peine de crise d'angoisse, je me dis que ça passera avec le temps. Je reviens avec mon fils dans les bras, la bouche pleine de chocolat, il pique tout ce qu'il peut dans les placards ce gosse, à croire que je ne le nourris qu'en public !

    Non, tu vois, on est une grande famille. Les enfants, je vous présente Sloane. Votre tante...

    Ca me fait encore tout bizarre. Je n'ose pas croiser son regard trop longtemps. Je donne le pyjama à ma fille en lui demandant de l'enfiler, puis dépose mon fils sur le canapé et trouve son doudou tout en lui faisant un biberon de lait. Etre maman ça demande du temps mais surtout une énergie monstre.
    J'attrape une bouteille de vin dont je lui présente l'étiquette. Je la débouche après avoir obtenu son approbation et nous en sert deux verres.

    A quoi pourrait servir un homme quand on sait déboucher une bouteille toute seule ?

    Je tente un peu d'humour et reprends vite mon sérieux en surveillant les enfants.

    Qu'est-ce-que tu fais par ici ? Pourquoi revenir maintenant ? Tu m'as dit n'avoir jamais été très loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 816
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Un fantôme ... Une ombre ... comme tu voudras.   Sam 17 Oct - 1:02

Quelques mois après ma fuite, je suis revenue là ou nous vivions. Etrangement l'endroit m'a paru idyllique quand je l'ai vu de l'extérieur, personne ne pouvait imaginer l'enfer que c'était à l'intérieur, personne sauf moi. J'avais une vie stable avec l'armée et je comptais bien sortir ma soeur de là, la prendre avec moi, l'élever et la guider du mieux possible. Mais quand je suis arrivée, il n'y avait plus personne. J'ai eu l'impression que mon coeur s'arrêtait de battre, je crois que c'est la dernière fois que j'ai pleuré jusqu'à .... Jusqu'à plusieurs années plus tard. Passons.
Je suis avec ma soeur, c'est tout ce que je dois voir pour le moment. Elle a une vie de famille épanouie, même si il n'y a pas d'homme, je ne pose pas de question pour le moment, je ne veux pas qu'elle prenne ma visite pour une intrusion. Je peux comprendre qu'elle soit réticente, je lui laisserais le temps qu'il faut, j'ai appris la persévérance.


Ben c'est pour ça qu'on le trouvait pas!


Elle va chercher le pyjama et j'en profite pour faire un tour dans le salon, je regarde les photos de ses enfants, elle est souriante quand elle est avec eux. Sa vie à l'air de la rendre heureuse, ça me rassure, elle n'aura pas tout perdu, elle a réussi à se construire, ce qui n'est pas aisé avec l'enfance qu'on a eu.


Appelez moi S., ça fera l'affaire.


Mon prénom, je l'ai mis de côté depuis des années, il me rappelle mon passé, beaucoup trop. Je glisse ma main dans mes cheveux avant de sourire à mon neveux qui semble adorer le chocolat, tout comme sa mère au même âge. On avait rarement le droit d'en avoir, uniquement pour noël, alors dès que je pouvais en piquer dans les cuisine, je le donnais à ma soeur qui s'en mettait partout.


Oh j'en ai une petite idée ^^


Esquissant un sourire plein de malice avant de lever mon verre pour la remercier. Ma petite soeur a bien grandi. Mais les questions reviennent très vite, je n'en doutais pas vraiment. Mais qu'est-ce que je peux lui dire ou pas, je ne sais pas trop.


J'ai su ou tu étais quelques temps après que tu ai quitté la secte et si je suis là, c'est pour te parler de quelque chose ...


Regardant derrière moi ou sont ses petits. On va attendre qu'ils soient couchés, je pense que c'est mieux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Lane

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 22/06/2015

MessageSujet: Re: Un fantôme ... Une ombre ... comme tu voudras.   Sam 17 Oct - 1:12


    Si tu acceptais de mettre Blanche Neige quand Cendrillon est sale aussi ^^

    Je retrouve une âme innocente quand je suis avec mes enfants, notamment ma fille, qui est non seulement une fille, mais assez grande pour discuter, et elle discute même un peu trop parfois, elle négocie tout, tout le temps, c'est parfois usant, mais ça la rassure de pouvoir encore avoir une marge de manoeuvre, je crois que les limites l'angoissent. Quand elle ne veut pas accepter les règles, soit je lui fait contourner, soit je lui explique pourquoi elles sont importantes à suivre, le dialogue, il n'y a que ça de vrai...

    Ils sont petits mais comprennent beaucoup plus vite que tu ne le croies, Sacha en particulier. Je t'ai pas demandé d'aller te laver les dents toi ? ^^

    Je prends toujours un ton plus joyeux et plus doux avec Sacha, elle ne supporte pas la frustration ni les ordres alors imaginez un peu le truc ! Elle a un très fort caractère, et moi aussi, alors on négocie et puis parfois ça fini par virer à la dispute, je suis encore la mère, c'est moi qui décide mais je ne veux pas lui imposer mes choix sans lui expliquer pourquoi ni comprendre son refus. Parfois, elle est simplement butée ^^
    Le ton grave qu'emploie ma soeur me fait comprendre qu'il est temps de coucher les petits. Je lui demande une seconde et me lève.

    Les bébés, au dodo. Evan, tes médicaments. Sacha, un tout petit dessin animé et dodo d'accord ?

    Elle est plus grande, elle peut s'endormir devant la télé. Enfin en théorie non, mais ce soir, je n'ai pas le temps de débattre. Evan pose moins de soucis, sa maladie tout juste diagnostiquée, il est entre ses journées à l'hôpital et sa première année d'école, rien qui ne l'aide à garder la forme en somme. Je les laisse monter tous les deux en demandant à ma fille de jeter un oeil sur les dents de son frère, et de lui donner un coup de main pour laver lui aussi ses dents.

    Je dois les mettre à l'abri ?

    Elle peut lire l'inquiétude d'une maman sur mon visage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 816
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Un fantôme ... Une ombre ... comme tu voudras.   Sam 17 Oct - 1:33

Je préfère Cendrillon moi ^^

Et donc, elle est têtue, ça me rappel quelqu'un.  Quand Siobhan ne voulait pas quelque chose, elle le disait, je tentais d'arrondir les angles, de lui faire accepter ce qui devait être pour ne pas qu'elle ait de problème, les caprices étaient sévèrement punis dans notre communauté, il n'était pas question que ma soeur subisse les foudres de mes parents. De ma mère surtout. Elle faisait tout ce que Dieu lui demandait, quand ce n'était pas lui qui s'en occupait. Malgré mon caractère, je l'ai toujours crains, une crainte qui me prenait au ventre à chaque fois que je l'entendais entrer dans la maison. Je chasse mes souvenirs en regardant mon verre.


Si je crois ....


Haussant les épaules d'un air nonchalant. Donc, elle n'a pas fini avec cette petite. D'autant qu'elle ne monte pas mais s'installe sur le canapé pour regarder la télé avant que Siobhan ne leur demande de monter se laver les dents et de se coucher. Elle semble s'en sortir très bien avec ses petits. Nous avons eu une éducations extrêmement stricte, je me suis jurée que quand j'aurais un enfant, je serais différente de mes parents, je l'ai été je pense, il y a longtemps ... Une autre vie.... Les petits font un bisou avant de monter pour nous laisser seule ou je devine l'inquiétude sur le visage de ma petite soeur.


Pas pour le moment. Tu as eu des contacts avec nos anciens .... mentor depuis que tu as quitté la secte?


J'ai besoin de savoir pour pouvoir la protéger.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Lane

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 22/06/2015

MessageSujet: Re: Un fantôme ... Une ombre ... comme tu voudras.   Sam 17 Oct - 1:41


    Tu préfères surtout avoir raison poussin ^^

    Lui adressant un clin d'oeil plein de tendresse. Nous sommes très complices toutes les deux, mais je suis très jeune et encore pleine de lacunes. Personne ne m'a appris à élever un enfant correctement et je peux vous dire  que nos parents n'étaient pas l'exemple type ! Je voudrais faire tout le contraire, alors je m'en inspire pour aller à l'opposé. Comment trouver ses marques une fois seule ? Evan est mon fils, mais Sacha ne l'est pas et je tente de masquer les différences. Ce serait tellement plus simple si elle n'était encore qu'un bébé innocent. Mais elle en a beaucoup trop vu pour être une petite fille comme les autres.
    Elle n'écoute pas du premier coup, sinon quel intérêt ^^ Elle préfère me faire galérer et cherche souvent à tester mes limites, voir si moi aussi je vais me mettre après elle et la punir ou lui taper dessus. Seulement je ne marche pas comme ça.
    Je retrouve ma soeur en bas, une fois les petits couchés, un bisou et un énorme câlin à la clé, bien que je n'ai la tête qu'aux révélations de Sloane...

    J'ai quitté la secte exactement comme toi, comme une voleuse. Et je ne l'ai fait que pour le père de mon fils. Partir est déjà suffisamment difficile comme ça, tu crois vraiment que si j'en avais eu j'aurais la vie que je mène aujourd'hui ? Tu crois que la liberté est de mise maintenant ? J'ai tout quitté il y a quelques années, et je ne veux rien avoir avec ça. Si t'es venue pour me convaincre de les rallier, tu peux repartir Sloane...

    Je ne la défie que rarement du regard, pour ainsi dire jamais ! Il fallait baisser les yeux là-bas...

    C'est pour ça que t'es là ?

    Je suis déçue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 816
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Un fantôme ... Une ombre ... comme tu voudras.   Sam 17 Oct - 2:11

Elle semble très complice avec ses enfants et ils ont l'air plutôt épanouis, ça me rassure. Ils n'auront pas une enfance comme la notre. Je sais que je suis méfiante, mais je sais combien une vie comme on a eu peut vous marquer à vie. Je ne sais rien de la vie de ma soeur après ses 8 ans, l'âge ou je suis partie. J'ai quitté une enfant qui avait peur de tout et je retrouve une femme qui a su s'en sortir, qui a fondé une famille, construit une vie équilibrée. Je l'envie, j'en suis fière.
Donc elle n'est pas partie seule. Elle a eu quelqu'un pour veiller sur elle, quelqu'un qui l'a aidé à s'en sortir, c'est bien. C'est très bien. Je n'avais personne à l'époque, je suis partie seule dans un monde que je ne connaissais pas du tout. J'ai passé des nuits à angoisser, à me demander ce que j'allais devenir, je n'avais connu que la vie dans la secte et je me retrouvais à la merci de tout ce qu'on m'avait interdit toute ma vie. Je n'ai trouvé que l'armée pour me donner un cadre, pour m'aiguiller et je m'en sortie par la force des choses.


Je ne suis pas sur de comprendre. Tu penses que je suis encore dans la secte c'est ça?


Me levant, mon verre à la main, le descendant d'un trait avant de le reposer sur la table pour regarder ma soeur dans les yeux.

Je ne suis pas là pour ça, mais pour m'assurer que tu es en sécurité Siobhan!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Lane

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 22/06/2015

MessageSujet: Re: Un fantôme ... Une ombre ... comme tu voudras.   Sam 17 Oct - 2:21


    Elle se pointe presque 20 ans plus tard, comme si de rien n'était, reprenons là où nous en étions toi et moi, j'avais 8 ans, je n'ai jamais été si malheureuse que le jour où j'ai compris qu'elle avait mit les voiles, sans moi, bafouant par là même toutes nos promesses et les projets en lesquels je croyais dur comme fer. Bien sûr qu'on aurait pu partir toutes les deux, se construire une vie loin de tous ces gens bizarres, rien qu'elle et moi et en plus j'aurais trouvé ça génial, rien que le fait de quitter mes zombies de parents...

    C'est bien dans leurs méthodes non ? De bousculer les codes, de jouer sur la finesse d'esprit, la faiblesse de leur proie, leur naïveté... Je ne me laisse plus avoir, c'est fini tout ça. Alors si tu bosses pour eux, tu retournes d'où tu viens, je ne suis pas intéressée, et si vraiment tu tiens à faire quelque-chose, sort maman de là...

    Papa s'en est sorti, je l'ai revu il y a quelques mois de ça, et je me pose encore la question de savoir si je le recontacterait un jour ou pas. Je dois penser à mes enfants avant tout, je suis maman maintenant, et non plus la petite fille fragile et naïve que j'étais quand elle m'a quitté. Les gens changent, et la vie se charge de vous rappeler à quel point vous n'êtes que des pions qu'elle malmène à sa guise.

    De quoi tu parles ? Qu'est-ce-que tu sais ? Ne me mens pas Sloane, je n'ai plus le temps de jouer, j'ai deux enfants au cas où tu ne l'aurais pas remarqué. Que j'élève seule depuis deux ans...

    Mon homme nous a quitté Evan et moi quand il était tout petit, il marchait à peine, et moi... Je n'étais pas prête à avancer seule dans la vie, mais je n'ai pas eu le choix, voilà pourquoi je protège le peu qu'il me reste avec autant de ferveur qu'une louve...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 816
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Un fantôme ... Une ombre ... comme tu voudras.   Sam 17 Oct - 2:44

Donc ma soeur a prit du caractère, beaucoup de caractère. Je me doutais bien qu'elle avait changé, qu'elle avait grandit et fait sa vie de son côté, mais là, elle m'impressionne. Moi qui ne supporte pas qu'on me tienne tête ^^ Je vais tenter de m'armer de patience, je lui dois bien ça après l'avoir abandonné là-bas. Elle ne connait pas toute la vérité, personne ne la connait, si ce n'est mon mari ... L'homme qui partage ma vie ... partageais ma vie, celui qui m'a donné bien plus que toute l'espèce humaine réuni. C'est loin tout ça, c'est du passé, un passé refoulé dans un coin de ma mémoire que je ne laisse sortir qu'en de rares occasions.

Je ne bosse pas pour eux, mais contre eux. Maman est perdue depuis des années Siobhan. Que tu sois naïve quand tu étais enfant, je le conçois, mais plus maintenant. Oublie la.


Je suis dure, mais c'est la réalité. Ma mère est morte pour moi depuis des années. Depuis qu'elle a laissé cet homme me retirer tout ce qui me restait de mon enfance. Je serre les poings avant de respirer un grand coup. J'ai dû apprendre à canaliser ma colère et ma haine, c'est parfois compliqué, je l'admets ^^


J'ai eu des contacts avec des personnes de la secte il y a quelques temps de ça, c'est une longue histoire. Je voulais m'assurer que personne ne s'était approché de toi. Je brouille les pistes depuis des années pour ne pas qu'ils te trouvent, mais ils sont malins. Si tu as vu la moindre chose suspecte, je veux que tu m'en parles immédiatement Sio.


Les derniers contact que j'ai eu avec eux n'ont pas été tendre, je ne veux pas qu'ils puissent mettre la main sur elle. Je crée des fausses pistes la concernant depuis des années pour ne pas qu'ils la trouvent, mais on n'est jamais trop prudent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Lane

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 22/06/2015

MessageSujet: Re: Un fantôme ... Une ombre ... comme tu voudras.   Sam 17 Oct - 2:54


    L'amabilité par contre, t'as pas vraiment bossé dessus, t'as dû en faire du mitard à l'armée...

    Je suis mesquine, ça c'est grâce au père de mon fils, Mark. L'homme de ma vie, l'homme le plus gentil et attentionné qui fut... L'imaginer loin de nous me rend encore malade, ça ne fait que deux ans, et pour me reconstruire, j'ai eu besoin de me concentrer sur autre chose que ma peine. Mon fils, mon job, il me restait encore du temps pour penser, alors j'ai souhaité me constituer famille d'accueil, avant de comprendre que je n'étais pas faite pour ça, je m'attachais beaucoup trop, et beaucoup trop vite. Sacha est la seule enfant que j'ai eu, et elle ne retournera pas au foyer. Je ne suis plus obligée de la rendre ^^

    Qu'est-ce qu'ils pourraient me vouloir ?... Je ne suis plus rien pour eux, seulement une paria de la communauté... Je... Je me sens suivie ces derniers temps. Mais je me monte vite la tête. En rentrant de l'hôpital la dernière fois, j'aurais juré qu'une berline Allemande me suivait... Mais j'ai sûrement rêvé, elles se ressemblent toutes. J'avais... j'avais noté la plaque, pendant une de mes petites crises de parano. C'est sûrement rien.

    Lui sortant le bout de papier de mon sac, je l'avais presque oublié. Pour moi la secte est tellement loin. Et je veux tellement le cacher à mes enfants que je finis par l'oublier moi-même !

    C'est à ça que tu occupes tes journées S ? A colmater les brèches la couverture qui me sert de nouvelle vie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 816
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Un fantôme ... Une ombre ... comme tu voudras.   Sam 17 Oct - 3:09

Qui t'as dit que j'avais fait l'armée ?

C'est moi qui devient méfiante, avant de penser aux plaques que je porte toujours autour du cou, comme un rappel de la force dont je suis capable de faire preuve. Je suis passée de ma vie confinée dans la secte, à l'entrainement militaire. J'ai morflé, j'ai peiné, j'ai angoissé, mais j'y suis arrivée. Tout était mieux que le lit de ce vieux porc! J'aurais dû être mariée, avoir des enfants et vivre comme esclave, comme ma mère. Mon père s'en ai sorti, mais je n'ai pas cherché à le revoir, il est aussi fautif que ma mère de tout ce qui s'est passé. Je ne veux plus rien avoir à faire avec eux. Si je me bats, ce sont pour ces enfants qui ne demandent rien et se retrouve dans cet enfer parce que j'aurais aimé qu'on le fasse pour Siobhan et moi à l'époque. Mais même les services sociaux fermaient les yeux lors de leurs inspections. Et qu'on ne me fasse pas croire qu'ils n'ont pas vu les marques sur mon corps, je ne les croirait pas. Ils ont vu ce qu'ils ont voulu tout simplement.

Tu sais ce qui se passe, tu es une menace.


Je l'écoute et prends conscience que je vais peut-être devoir lui faire quitter tout ce qu'elle a, mais inutile de l'affoler pour le moment. Je prends le numéro de la plaque et l'envoie par message à un ami, marchant nerveusement dans la pièce en attendant une réponse.


En partie. Mais je n'ai pas été assez performante sur ce coup. La voiture est celle d'Andrei Tomev, le bras droit de Dieu depuis quelques mois.


Je me dirige vers la fenêtre, posant la main sur l'arme que je gardais cachée dans la ceinture à l'arrière de mon pantalon, mais aucune voiture ce soir.  Ca nous laisse du temps.


Tu vas devoir être courageuse Siobhan ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Lane

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 22/06/2015

MessageSujet: Re: Un fantôme ... Une ombre ... comme tu voudras.   Sam 17 Oct - 3:18


    Hey on se calme Robin des Bois, tes plaques, ce sont des vraies. Mark... Mark avait les mêmes.

    Je ne sais pas pourquoi je pense tant à lui ces derniers temps. Je ne pourrais jamais l'oublier, mais à certaines périodes, c'est comme s'il se manifestait dans certains détails de la vie courante. Un livreur qui lui ressemble, les plaques de ma soeur qui me font penser à lui, son parfum que je retrouve sur un autre homme au palais... C'est très étrange, mais je suis on ne peut plus cartésienne et je refuse de croire à toute manifestation de l'au-delà. On n'a pas déjà assez de problèmes avec les vivants sérieusement ?!

    Ils va falloir qu'ils comprennent que la communauté, moins j'y suis mêlée, mieux je me porte. Tu es en contact avec eux ? Oui ou non Sloane ?!

    Je suis nerveuse, mais je refuse de mêler les petits à tout ça, et à toute personne impliquée dans cette secte. C'est la raison pour laquelle je me méfie encore grandement de mon père...
    Mais en croisant le regard de ma soeur, je comprends que ma vie vient de basculer. Je me lève d'un bon, renversant mon verre de vin sans même y prêter attention.

    Aide-moi à préparer nos affaires, je vais chercher les petits. Regarde sous le bureau dans la pièce du fond, un tiroir scellé, le code est 2802, le chargeur de secours est dans le coffre. Même code.

    Je suis prudente, et 2802 est la date de naissance de ma soeur, je retourne ce qui me sert de cagibis pour trouver un sac de sport ou une valise et quitter tout ça au plus vite. Mes enfants sont en danger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 816
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Un fantôme ... Une ombre ... comme tu voudras.   Sam 17 Oct - 3:34

Mark ? Le père de tes enfants?

Je m'aperçois que je n'ai même pas le temps de parler de sa vie, de ce qu'elle aime, de son métier, de ses enfants. Je viens de retrouver ma soeur après près de 20 ans de séparation et je ne suis pas capable de lui parler de la vie commune. En même temps, sans cette crainte que j'ai pour elle, est-ce que j'aurai osé venir la voir après l'avoir laissé derrière moi. J'ai fais un choix que j'assume et avec lequel je vis depuis 20 ans, c'est comme ça, j'ai fini de m'apitoyer sur mon sors.

Oui. Plus ou moins, c'est une longue histoire, mais pour faire court, ils m'ont retrouvés une fois, je leur ai échappé et puis j'ai voulu les faire tomber, depuis ils me recherchent et nos routes se croisent fréquemment sans qu'ils n'arrivent à me mettre la main dessus. Je ne suis pas avec eux Siobhan.


Je veux qu'elle garde ça en tête. Avant, je voulais aider les enfants à sortir de là, aujourd'hui, c'est devenu personnel, un traque sans merci que je n'abandonnerais jamais même si je dois passer ma vie entière à leur courir après. Ils m'ont tout prit .... j'en ferais autant. Ma soeur panique, je le sens tout de suite. Je vais chercher ce qu'elle me demande et trouve une arme. Le moment n'est pas propice, mais le code qu'elle a choisi me touche sans pour autant que je ne le montre. Je la vois s'agiter et faire tout tomber. Je vais vers elle pour attraper ses épaules et les maintenir fermement face à moi pour qu'elle me regarde.


Tu te calmes immédiatement. Regarde moi. Tu n'es pas toute seule.


Je ne la laisserais pas. Je vais la mettre à l'abri quelques jours, le temps de faire le nécessaire pour qu'on ne puisse la retrouver. Si ils s'en prennent à elle pour m'atteindre, jamais je ne me le pardonnerais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Lane

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 22/06/2015

MessageSujet: Re: Un fantôme ... Une ombre ... comme tu voudras.   Sam 17 Oct - 3:44


    Le papa d'Evan. J'ai adopté Sacha. Mark n'est... il est mort. Il y a deux ans de ça. En service.

    Flic... il a fallu que je tombe raide dingue d'un flic. Comme si un petit fonctionnaire n'aurait pas été plus judicieux comme choix ! Trembler chaque jour de peur qu'il ne revienne pas, qu'un coup de fil annonce sa disparition ou que son arme s'enraye et qu'il n'ait pas le temps de se défendre. Oh j'ai beaucoup d'imagination et les nerfs assez peu solides à l'époque, il en a entendu le pauvre, et alors enceinte... J'ai simplement été odieuse !

    Mais ils arrivent toujours à te retrouver, tu attends quoi ? Qu'ils t'attrapent ? Te descendent ? C'est le seul shoot d'adrénaline que t'as trouvé ?

    Je suis toujours aussi odieuse finalement, enceinte ou pas ^^ Le seul homme de ma vie à présent c'est mon fils, il est haut comme trois pommes et je lui fais à manger tout en lavant ses caleçons. Mais je ne me plains pas, je ne suis pas prête à refaire ma vie et puis Sacha est trop fragile pour que je ne lui impose un homme.
    Je pars en vrille toute seule avant que ma soeur ne me tienne fermement pour les épaules, c'est un bonhomme en fait !

    Qu'est-ce-que ça change face à eux ? A l'époque on était combien ? Une centaine ? Est-ce qu'on a été plus forts pour autant ? Je ne passerais pas une nuit de plus ici à attendre qu'ils me mettent une balle dans la tête ou viennent enlever les enfants Sloane. Alors tu m'aides ou tu restes là, peu importe !

    Quand ça touche à Evan ou Sacha, je deviens dingue, littéralement, et je n'ai jamais ressenti autant de sentiments mitigé pour personne. Angoisse, peur, joie, un peu tout à la fois... Je monte dans la chambre de ma fille pour la réveiller en douceur, à coup de bisous sur le front, je ne veux pas lui communiquer mon stress.

    Bébé. Bébé lève-toi et enfile ton blouson, on va faire un jeu ce soir, on va dormir ailleurs d'accord ? Et t'as même le droit de prendre quelques jouets.

    Caressant son visage encore tout endormi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 816
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Un fantôme ... Une ombre ... comme tu voudras.   Sam 17 Oct - 16:44

Tu as un courage admirable.

Elle a perdu son mari, elle a adopté une petite fille en plus de son fils, qu'elle élève seule et apparemment extrêmement bien. Elle mène une brillante carrière d'avocate en plus de sa vie de famille. Je ne peux que l'admirer. Je me suis souvent demandé quelle pouvait être sa vie, comment elle avait pu s'en sortir seule, et savoir qu'elle a été accompagné, qu'elle a aimé quelqu'un au point de tout quitter me rassure. Elle n'a pas eu à traverser l'épreuve du monde commun toute seule. Je sais qu'on s'adapte vite, mais les débuts sont difficiles. Je suis passée de la secte à l'armée, c'est ironique, d'un enfermement à l'autre, mais sans ce cadre, je ne pense pas que j'aurais été capable de m'en sortir, j'étais trop jeune, je ne connaissais rien de ce monde si hostile à nos yeux. Siobhan a été épaulé, ça n'a pas de prix.

C'est mon combat Siobhan.


Je ne lui demande pas de comprendre, je le demande à personne. Je joue au chat et à la souris avec eux depuis des années, j'ai perdu beaucoup ... tout ce que j'avais et je me suis juré que je les anéantirais. J'irais au bout même si je dois y rester. Je suis morte il y a des années. Ma soeur n'a pas besoin de savoir tout ça, je ne suis même pas sur qu'elle ait besoin  de moi dans sa vie. Mais pour le moment, je ne la laisse pas, pas comme ça, pas aussi paniquée. Je la maintiens en la tenant par les épaules, effrayer les enfants n'est pas non plus une solution. Ils ressentent très vite l'angoisse.


Je vais t'aider,  je suis là pour ça. Vous allez aller dans un endroit sur, c'est à quelques kilomètre d'ici. Il va falloir que tu me fasse confiance.


Je la lâche, je veux qu'elle comprenne que je ne suis pas l'ennemi. Qu'elle s'occupe de ses enfants, je vais passer quelques coups de fil pour organiser leur fuite. Ce sera la dernière fois qu'elle aura a le faire.


On va dormir ou? On va avec toi hein ?


Apparemment c'est une enfant qui angoisse très vite de peur d'être séparé de ses repères. Je ne connais pas son histoire, mais on ne devient pas comme ça si on a eu une  enfants équilibrée c'est une évidence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Lane

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 22/06/2015

MessageSujet: Re: Un fantôme ... Une ombre ... comme tu voudras.   Sam 17 Oct - 16:58


    Le courage c'est quand on a le choix non ? Je ne l'ai pas eu, c'est comme ça, c'est tout.

    J'ai perdu Mark, et c'était sans doute l'épreuve la plus difficile que j'aurais à vivre, au même rang qu'apprendre que mon fils est malade. N'en n'avait-il pas vécu assez ? Je ne comprendrais jamais vraiment comment la vie peut s'acharner ainsi sur des enfants alors que les connards que je combat en justice s'en sortent sans même parfois de la prison ferme. On ne devrait pas pouvoir toucher à un enfant sans le payer de sa vie par la suite. Je suis un peu extrême, mais je sais d'où je viens, et je ne tolère absolument plus rien...

    Ton combat, et tu les laisses gagner, ils ont ta vie entre leurs mains, et tout ton temps...

    Elle se laisse bouffer, mais puis-je le lui reprocher ? Je ne pense pas, je ne sais pas comment je pourrais lui en vouloir, après tout, j'aurais eu le choix moi aussi de me lancer dans un combat contre la secte. Et sans Evan et ma fille, je l'aurais fait, clairement. Et sans doute main dans la main avec Mark, s'il m'en avait laissé l'occasion.

    Combien de temps S ? Je dois prévenir au boulot, j'ai des responsabilités, ils comptent sur moi. Mes clients comptent sur moi...

    Je suis avocate, je m'occupe d'enfants en difficultés comme Sacha, et je ne peux pas les laisser en plan, même si le choix entre ma famille et mon job serait vite fait !

    Oui mon coeur, ne t'en fais pas, on sera toujours tous ensemble. Tu prends quelques jouets et quelques affaires, et moi je vais réveiller ton frère, d'accord ?

    L'embrassant tendrement sur le front, la serrant contre moi en tentant de masquer la panique à laquelle je menace de céder. Il n'y a rien de facile, croyez-moi ! Je récupère mon fils, l'enveloppe dans une couverture et une fois leurs affaires prêtes, retrouve ma soeur dans le salon...

    T'es sûre de ce que tu fais S ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 816
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Un fantôme ... Une ombre ... comme tu voudras.   Sam 17 Oct - 17:54

On a toujours le choix ma grande, tu as fait celui de te battre.

Ce n'est pas donné à tout le monde. Beaucoup aurait baissé les bras et surtout, n'aurait pas prit une petite fille sous sa garde en étant déjà mère célibataire. Je ne sais pas dans quel domaine elle s'est spécialisée, mais elle doit être une avocate passionnée vu son caractère. Ca me surprends encore ! Il n'y a plus rien de la petite fille que j'ai quitté, si ce n'est ce regard profond, ce bleu acier qu'on voit rarement. Elle est devenue une femme sublime qui doit beaucoup plaire. Mais ça ne semble pas dans ses priorités, tout comme c'est très loin des miennes. J'ai eu quelques conquêtes, mais un seul amour. Du passé  .... Une autre vie ...

Et je finirais par avoir la leur entre les miennes.


Je ne vis que pour me venger, j'y arriverais, ça prendra du temps, mais je le ferais, petit à petit. La secte s'est développée, comme une entreprise, elle s'est implantée dans différent endroit du pays, faisant plus de victime. J'ai réussi à anéantir une branche, mais il en reste d'autre, et il reste surtout Dieu, une fois que je l'aurais brisé, la communauté se dissoudra d'elle-même. Mais il me donne du fil à retordre!


Quelques jours, une semaine grand maximum. Le temps que je te fasse disparaitre aux yeux de la secte.


Il n'est pas question qu'il ne s'approche de ma soeur, elle panique seulement à l'idée d'en parler alors je n'imagine pas si elle devait se retrouver de nouveau face a eux. Je suis passée au-dessus, la peur a céder la place à la colère et la haine, ce sont des sentiments beaucoup plus motivant et moins handicapant.


Oui d'accord.


Elle prend son sac Cendrillon, elle a une passion pour les princesses comme toutes les petites filles de son âge, un doudou, un tee shirt princesse, ses Barbies et du chocolat caché dans sa chambre. Pas sur que ma soeur soit au courant de ça ^^ On dirait moi qui cachait du chocolat pour lui donner quand on était petite.
Ils redescendent tous les trois quelques minutes plus tard.


Certaine. Je vais vous conduire dans une ville à côté d'ici. Un homme vous emmènera dans un endroit sur ou je vous rejoindrez quelques heures plus tard. Tu devras faire tout ce qu'il te dit Siobhan sans râler ^^ On est d'accord?


Je l'ai retrouvé depuis quelques heures et je l'ai déjà cernée ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Lane

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 22/06/2015

MessageSujet: Re: Un fantôme ... Une ombre ... comme tu voudras.   Sam 17 Oct - 18:04


    Je suis tout ce qu'il reste à mon fils...

    Je baisse les yeux, Evan n'a personne en dehors de moi, pas même de grands parents. Mark n'a jamais vraiment évoqué le fait d'avoir des parents très présents, quant à moi... Je préfèrerais encore le mettre en foyer que de le confier aux miens. Mon père a l'air de vouloir se racheter, mais comment faire confiance à un homme sortant de cet endroit après tout ce que me dis ma soeur, qui, paradoxalement est la personne en qui j'ai le plus confiance à ce jour, même après son abandon. Je dois vraiment être au bout de ma vie ^^

    Et une fois vengée, il te restera quoi S ?

    Prenant sa main dans la mienne. Apres un combat gagné, en dehors de la victoire qui n'est finalement que du vent, que lui restera-t-il à venger ?

    Il y a un centre médical dans cet endroit ?

    J'imagine ça comme un centre, une réserve, je ne sais pas, quelque-chose d'adapté. Je ne suis pas très familière des zad et autre mouvements rebelles ^^ J'ai fais droit à Oxford moi !

    Ca, ça risque d'être compliqué parce que Sio elle râle tout le temps...
    Lance innocemment ma fille ^^

    Je ne râle pas tout le temps, je... ! OK, ça va, quel genre de choses ?

    Non mais je demande, je suis prudente et méfiante depuis que je suis à nouveau née dans le nouveau monde, l'extérieur quoi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 816
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Un fantôme ... Une ombre ... comme tu voudras.   Sam 17 Oct - 18:37

Je glisse doucement ma main sur son visage, premier geste que j'ose vers elle, mais ça tristesse me tord le ventre. Je parais froide et intransigeante comme ça, mais j'ai appris à me protéger, à donner une image qui n'est pas forcément la bonne mais qui m'évite de trop souffrir. Pourtant quand je vois le regard de ma soeur, je ne peux m'empêcher d'avoir mal pour elle.  Si elle savait combien je la comprends. Je refoule mes pensées immédiatement, je ne peux pas me laisser maintenant. Je me concentre sur ma soeur , c'est a elle que je dois penser aujourd'hui, je n'ai plus qu'elle au monde.

Rien. Retour à zéro.

Je n'ai plus rien, ça ne fera pas grande différence sauf qu'il y aura un connard de moins sur cette terre. Je suis pragmatique, on ne peut rien me prendre car je n'ai rien, pas d'attache, juste une femme seule, qui vit seule et fait ses recherches dans son coin. Personne ne sait que j'ai repris contact avec ma soeur. Ma dernière entrevue avec la secte c'est mal déroulé, mais je n'ai pas dit que j'étais sur la piste de Siobhan.  C'était trop dur pour moi de la voir évoluer sans pourvoir l'approcher. Je ne sais pas si elle acceptera d'avoir une relation avec moi, mais au moins, elle sait que je suis là.


Non, mais j'ai un médecin sur place. Pour ton fils?


Elle a annoncé tout à l'heure qu'il prenait des médicaments. Nous sommes équipés, un peu sommairement, mais en cas de soucis, la ville ne sera pas loin. Nous sommes prudent, mais très bien organisé, elle n'aura rien à craindre là bas et les enfants pourront jouer sans crainte.


J'ai cru le remarquer princesse ... Tu es très perspicace toi.


Me baissant à sa hauteur pour passer ma main dans ses cheveux.


Tu aimes les balançoires? Il y en a une grande là ou on va.


Je voudrais la rassurer, mais je ne sais pas si je suis la mieux placé pour faire ça. Ca marchais avant ... Je me relève, passant ma main dans mes cheveux pour me reconcentrer sur ma soeur.


Vous allez changer de véhicule plusieurs fois et faire un bout de chemin à pied. Ca durera trois ou quatre heures et vous serez tranquille. Ca va aller?


La regardant dans les yeux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Lane

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 22/06/2015

MessageSujet: Re: Un fantôme ... Une ombre ... comme tu voudras.   Sam 17 Oct - 18:47


    Et tu te retourneras en te rendant compte de tout ce que tu as perdu, non seulement du temps mais tout le reste à courir derrière... un regret.

    La vengeance c'est bien, mais qu'a-t-elle construit depuis ? Que lui restera-t-il ? A-t-elle une famille, un homme, un chien au moins ? ^^ Je ne sais pas qui est ma soeur, je ne la reconnais pas vraiment, mais je suis au moins sûre que notre lien n'est pas un vain mot, elle est revenue pour moi, elle me surveille depuis des années, si nous n'étions rien l'une pour l'autre, aurait-elle fait tout ça ? Sans doute pas...

    Evan est leucémique.

    Je laisse tomber ça comme un pavé dans la marre, comment je pourrais le lui dire ? En y mettant les formes ? Ca ne changera rien au problème, mon fils a besoin de soins réguliers, je ne peux pas partir en cavale comme ça ! Il n'y aurait que moi, et cette foutue maladie en moins, j'aurais pris le large, pour le bout du monde s'il le fallait.

    Je sais pas mais ce que je sais c'est que je suis surtout très bavarde Sio elle a dit...


    Oh ça ^^ Elle a le don pour parler tout le temps, même quand il ne faut pas, et même quand on donnerait père et mère pour un peu de silence, et pour une petite fille qui revient de si loin, c'est plutôt bon signe, qu'elle s'exprime, c'est important, surtout à son âge. Mais si elle pouvait se trouver une passion pour l'écriture ^^

    Oh oui j'adore ça, mais pas trop haute pas vrai ? Parce qu'après c'est dangereux pour Evan. Moi je m'en fous j'ai pas peur ! Je m'en fiche...

    Je croyais que le village était tout près ?... Peu importe, on y va ?

    Scrutant la fenêtre depuis tout à l'heure, mon fils endormi dans les bras, sac sur le dos. Je ressemble à un âne mais tout ira bien, ma soeur me l'a dit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan Sadler

avatar

Messages : 816
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Un fantôme ... Une ombre ... comme tu voudras.   Sam 17 Oct - 20:04

J'ai déjà tout perdu.

La regardant glaciale. Elle n'y est pour rien, mais je ne veux pas revenir sur cette partie de ma vie, c'est trop difficile, je n'arrive pas encore à le gérer. Ma soeur et moi avons des vies étonnamment similaires au final. Nous avons toutes les deux subit une séparation, perdues des être chers, nous nous battons pour une cause qui nous tient à coeur, même si nous avons prit des chemins différents, la route principale reste la même et ça me ferait presque sourire si je ne savais pas qu'elle était aussi dure. J'aurais voulu que ma soeur ait une vie paisible, mais ce n'est pas le cas et à la voir trembler à l'évocation de la secte, je comprends que ses nuits doivent être aussi agitées que les miennes.
La bombe est lâchée, sont fils est malade, une putain de maladie dont on sort rarement indemne. Je glisse ma main dans ses cheveux, de toute manière, aucun mot ne pourra la réconforter, il est malade, c'est un fait établi.

Combien de temps il peut rester sans aller à l'hôpital?


Nous aviserons selon ses besoins à lui, mais ils doivent partir par précaution. Nous avons médecin sur place, il pourra surveiller mon neveu et il saura quoi faire en cas d'urgence.


Elle n'a pas besoin de le dire, je le vois tout de suite. Si elle est trop haute on fera en sorte de la baisser un peu ne t'inquiète pas.


Cette petite a du bagou, ça me fait sourire, elle a un regard malicieux, je ne sais pas pourquoi, mais je sens que ma soeur ne va être tranquille longtemps quand elle entrera dans l'adolescence.


Il est tout près, mais je prends des précautions, nous allons allonger la distance pour être certains de ne pas être suivie. Nous sommes a 20 minutes de la ville et d'un hôpital.


Je veux la rassurer sur le fait que si il y a un problème, son fils pourra être pris en charge très charge et je vais me débrouiller pour tout régler très vite, qu'elle puisse reprendre sa vie. Nous partons tous les quatre pour rouler jusqu'à la sortie de la ville ou je les confie à Andrew, un homme assez âgé, un des pilier de ma communauté qui les conduit dans un mas isolé. Nous l'avons trouvé à l'abandon il y a quelques temps et nous l'avons investit, retapé pour en faire notre point de chute. Personne ne vient jamais par ici, la seule personne que nous ayons vu est un chasseur qui s'était égaré il y a des semaines de ça. La route est tellement peu accessible que les derniers mètres doivent se parcourir à pied.
Ce n'est qu'au petit matin que je rejoins à mon tour ce qui est devenu ma seconde maison au fil du temps. Je dépose mon sac et mon arme sur la grande table en bois de la pièce principale ou ma soeur se trouve en train de boire un café.


Les petits dorment? Ils t'ont donné une chambre?


Me faisant chauffer un thé comme si de rien n'était.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un fantôme ... Une ombre ... comme tu voudras.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un fantôme ... Une ombre ... comme tu voudras.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day in Miami :: So Far... :: Flash Back-
Sauter vers: