One Day in Miami

One Day in Miami retrace l'histoire d'une famille Floridienne aux méandres incompréhensibles.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comme un besoin de te connaître

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Manon Cleary

avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Comme un besoin de te connaître   Sam 10 Avr - 2:35

C'était ma petite soeur qui était en train de me rassurer, je ne rêve pas la! C'était mon rôle ça normalement! Elle avait une façon de me rassurait assez impressionnante, comme si on se connaissait depuis toujours. En fait c'était l'impression que ça me faisais, comme si je l'avais toujours connu.
J'aurais aimé grandir avec elle, j'avais été fille unique très longtemps et avoir une soeur d'âge rapproché m'aurait beaucoup plus. j'avais été très bien entouré, mais ce n'était pas pareil de parler à sa soeur et à ses parents!

Je vais essayer le dialogue, je pense que c'est le mieu. Merci beaucoup ... je suis sur que tu seras une mère parfaite!

Elle avait toute les qualité requise en tout cas. je ne me sentais pas du tout à la hauteur à côté d'elle, c'est assez impressionnant. Elle semblait beaucoup plus posé dans sa tête et dans sa vie, beaucoup plus mature que moi. Nous avions deux ans d'écarts ce n'était pas énormes surtout qu'on me disait souvent que je ne faisais pas mon âge. Petite et toute frêle, je faisais une vingtaine d'année, pas beaucoup plus et mentalement 12 dixit mon beau fil chéri!

Si je peux faire d'un pierre deux coups, je ne suis pas contre!

Je lui tendis l'adresse du médecin spécialiste en phytothérapie que j'allais voir à Miami, très bon comme toubib! Je souris quand elle me dit qu'elle était insupportable, tu m'étonnes, surtout qu'elle avait l'air d'avoir du caractère mine de rien, discrète mais avec un tempérament bien trempé quand meme.

Oh se serait génial j' ai quasiment tout mes après midi donc je pense que ça ne posera pas de problème et puis je ferais connaissance avec ta soeur!

D'une pierre deux coup ^^ encore ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Ryan

avatar

Messages : 763
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Miami - Floride

MessageSujet: Re: Comme un besoin de te connaître   Sam 10 Avr - 10:25


    En général c'est ce qui marche le mieux. Enfin en tout cas c'est ce qui marche pour moi, alors si je peux rendre service...

    Avec Cameron je jouais pas mal le tempon, parce qu'entre ma mère et elle disons que c'était hyper tendu. En même temps on devait avouer que ni l'une ni l'autre ne donnait sa part au chat, donc forcément on se prenait vite la tête et la situation prenait vite un tournant assez spécial !

    Oh ça je sais pas, c'est toujours plus facile de conseiller les autres. Pour tout t'avouer c'est la panique totale. J'ai pratiquement forcé la main à James pour un bébé, c'était devenu comme une obsession mais maintenant que j'y suis je me demande si je suis faite pour ça.

    J'avais eu l'expérience foireuse de mon père. Je sais que James ne sera pas comme ça, ce sera un père idéal. Adorable. Mais moi est ce que je ferais aussi bien que ma mère? Je n'arriverais pas à en faire un gosse modèle, on est d'accord. Mais est ce que j'arriverais à être suffisament là pour le rendre heureux? Je ne savais rien de tout ça.

    Alors attend je te donne le numéro...
    "Allô Cam? Ouai c'est moi. Dis moi tu pourrais me trouver le numéro de la fédé s'te plait? J'ai peut être un plan pour sauver votre saison les jeunes. Ton héro? Rien que ça ! OK merci ma puce. Ca marche, j'te couvre en cas d'interposition de l'agent Keller, t'inquiètes pas. De toute façon ça m'étonnerais qu'elle te tombe dessus elle est sur un gros coup. Par contre ton père... Voila, joue la fine. Du moins essaye...
    Bonne journée, toi aussi, bye."

    Je raccrocha après avoir noté le numéro de la fédération que Cam venait de me dicter de mémoire. Elle était encore en train de faire les 400 coups et apparement pas dans son lycée ! Si ma mère y tombait dessus elle allait encore passer la soirée chez Alana, et ça ne l'arrangerait pas parce qu'elle n'était pas là ce soir ^^
    Cette petite me faisait mourrir de rire !
    Je tendis le bout de papier à Manon.

    Voila. Donc non seulement ça t'occuperas mais en plus tu permets à une quinzaine de jeunes de participer à la ligue des champions.

    Et pour Cameron ça vallait de l'or !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manon Cleary

avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Comme un besoin de te connaître   Dim 11 Avr - 0:14

Je part du principe que ça ne peut pas etre pire que maintenant donc je vais tenter!

Je tenterais le tout pour le tout si ça pouvait améliorer nos relations. J'allais tenter le dialogue et la negociation, arrondir les angles si ça passait vraiment pas! Encore une fois merci ma soeur. Je n'osais pas trop parler de tout ça à ma mère, comme toujours je voulais me débrouiller seule, mais avec Juliette ça semblait plus simple. Ma mère avait été une mère parfaite et je ne voulais pas qu'elle croit que je ne suis pas à la hauteur. Avec Juliette, je pouvais en parler en cupabilisant un peu moins!

Pourquoi tu ne serais pas faite pour ça? Tu verras ça viendra tout seul quand tu verras ton bébé. C'est normal que tu doutes, c'est ton premier, quel parent ne doute pas? Ça ne fais pas d'eux de mauvais parents. Tu es faite pour ça, ça se voit et je me trompe rarement pour se genre de chose.

J'avais un instinct très développé sur les gens. Si au premier abord je ne les sentais c'est qu'il y avait la plus part du temps quelques chose qui clochait. Juliette avait un instinct maternelle incroyable ça se sentait quand elle parlait, à sa façon de faire, ça façon de penser, elle était parfaite ma soeur!
Elle appela sa soeur pour avoir le numéro de la fédération de moto pour que je puisse appeler. SI je pouvais bosser un peu plus, ça ne me ferait pas de mal, surtout entouré de jeune, ça m'aiderait à ne pas penser à mon mari et puis je suis sur que le monde de la moto plairait à Théo, je pourrais l'amener avec moi parfois pour qu'il voit les compétiton .... qu'il regarde simplement! Une fois raccrocher, elle me tendis un papier avec le numéro. J'appelerais en rentrant.

Si ça peut les aider je me dévoue! Merci encore Juliette c'est super ce que tu fais pour moi.

J'étais sincère, je ne pourrais jamais la remercier assez pour tout, pour sa présence, pour son aide .. pour être ma soeur tout simplement. J'avais une certaine compicité avec Paolina, mais elle n'avait que treize ans, avec Juliette c'était totalement différent. Nous avions des rapports de copines, mais si on était encore un peu toute les deux sur la retenue. C'était normal, c'était la première fois qu'on se voyait vraiment, en connaissance de cause, mais j'avais envie que se genre de moment se reproduise souvent !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Ryan

avatar

Messages : 763
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Miami - Floride

MessageSujet: Re: Comme un besoin de te connaître   Dim 11 Avr - 0:32


    J'ai encore un peu de mal à réaliser je pense. Je vais être maman... C'est assez vague en fait. Je crois que j'aurais besoin de ton suivit en temps réel.

    Et pour le coup ça me faisait flipper de devenir mère ! Je n'avais pas eu le bon exemple, donc pour reproduire j'étais un peu mal. J'allais devoir me construire mon propre schéma, ce qui ne serait franchement pas simple, mais j'allais m'accrohcer, il n'y a pas de raisons après tout si? Je ne pense pas être plus bête qu'une autre mais encore une fois les deux n'ont rien à voir.
    Manon serait sans doute ma meilleure alliée pour les moments de doute, James aussi, mais je voulais me montrer forte et irréprochable pour lui.

    C'est normal. Et puis c'est super ce que tu fais pour eux. Sans infirmières attitré leur écurie ne pourrait pas apparaitre en compétition. Ma soeur vit pour ça alors quelque part tu leurs rend un immense service. Moi aussi par la même occasion. Et ma mère je t'en parle même pas tu sauves tous ces week-end !

    Je me mi à rire en attrapant ma tasse de café. Pour le coup si Cameron était occupée elle allait foutre la paix au couple Keller un bon moment. Et puis les week-end étaient consacrés à la compétition, le reste de la semaine, et quand vraiment la saison approchait, c'était les entrainements, les plus importants, et Cam n'en loupait aucun. Elle avait de la chance de courrir pour une écurie plutôt connue.

    Je suis contente que tu sois là.

    Et j'étais sincère. Contente qu'elle soit là, à Miami, à cette terrasse, dans ma vie, qu'elle soit partout en fait. J'étais un peu plus expensive que le reste de la famille, j'avais du apprendre à m'ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manon Cleary

avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Comme un besoin de te connaître   Dim 11 Avr - 1:24

Je serais la n'importe quand. Tu m'appeles nuit et jour si tu as un soucis, un doute ou juste envie de parler. Tu n'hésite surtout pas!

De toute façon mes nuits étaient très courtes et je faisais pas mal de cauchemard, mon médecin m'avait dit que c'était le chooc post traumatique. Mon mari était quasiment mort sous mes yeux, je ne risquais pas de m'en sortir indemne alors si Julette voulait m'appeler à trois heures du matin parce qu'elle se sentait mal, il n'y avait aucun problème, je serais la. Si elle me laissait faire, j'allais prendre grand soin d'elle durant sa grossesse et après et toujours en fait. Elle était ma petite soeur c'était mon rôle de la protéger, de la conseiller, même si en ce moment je n'étais pas sur d'être de bon conseil, mais l'avoir à mes côté allait m'aider a tourner la page petit à petit.

A ce point la ?! Je suis un héro!

Avec un regard en coin et un sourire malicieux. Je n'étais pas le genre de fille qui se prenait au sérieu bien au contraire, je n'étais pas sur de moi, mais j'étais extrêmement porté sur la dérision et j'aimais me moquer de moi, c'était une manière de cacher mon manque de confiance en moi, pas besoin d'être psy pour le comprendre!

Tu sais j'avais un peu peur que ... que tu ne veuilles pas me voir ... c'est pas évident d'apprendre que son père a une un autre enfant sans jamais vous en parler, j'avais peur que tu m'en veuilles.

Bonjour les doutes. Je ne sais pas ce qui venait de me prendre pour lui parler de ça, je ne disais pas ce que je ressentais d'ordinaire, mais j'étais très à l'aise avec Juliette. J'espérais juste qu'elle ne parte pas en courant maintenant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Ryan

avatar

Messages : 763
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Miami - Floride

MessageSujet: Re: Comme un besoin de te connaître   Dim 11 Avr - 1:32


    T'as une vie toi aussi. Difficile en ce moment je présume. Tu sais ça vaut pour toi aussi.

    Je repris sa main dans la mienne, j'étais assez tactile. Tout le contraire de mon père en somme. J'avais besoin de faire sentir et de ressentir que j'étais là pour les autres, et qu'ils étaient là pour moi. Ne pas être toute seule, pouvoir avoir le souteint d'une personne qui m'était cher. Et elle l'était. Ma soeur, ma grande soeur, rien que le titre et elle était adoptée. De toute façon j'étais d'un naturel assez sociable, je m'entendais avec à peu près tout le monde.

    Un vrai héro ! J'aimerais pouvoir prétendre à ce titre moi aussi.

    Je me mis à rire, c'est vrai que pour le coup elle deviendrait la femme de la situation pour pas mal de personnes. En même temps ça l'aidait à oublier un peu le quotidien, mais je ne sais pas si je devais la prévenir de la sportivité de la chose. Bosser avec une bande d'ado dont Cameron était au centre n'était pas de bonne augure tous les jours et encore moins de tout repos !

    Je n'ai pas eu le temps de te détester, je ne savais pas que mon père avait eu d'autres enfants. C'est à lui que j'en veux. Encore une fois il a fait souffrir une femme. Je crois que ça commence à faire beaucoup. J'ai toujours cette image de ma mère en pleurs les trois quarts de l'années dans la tête quand je pense à lui.

    Je baissa la tête, remua mon café non sucré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manon Cleary

avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Comme un besoin de te connaître   Lun 12 Avr - 1:31

C'est gentil.

Je n'étais pas du genre à m'apitoyer sur mon sort, surtout devant les gens. J'avais des coups de blueus terrible, mais j'arrivais à vite reprendre le dessus. On m'avait proposé d'aller voir un psy après la mort de Julien, mais j'avais refusé, pas que je sois contre ce genre de méthode, mais je ne savais pas si c'était vraiment fait pour moi. J'étais toujours à temps d'aller en voir un si vraiment je voyais que je ne remontais pas la pente, mais pour le moment, je préférais m'accrocher et faire mon deuil toute seule. Mais j'avais le numéro de ma soeur en cas de déprime poussée! Savoir que je n'étais plus seule sur Miami me soulageait, je savais que j'allais pouvoir voir ma soeur régulièrement, que si j'avais besoin d'elle, elle serait la comme je serais toujours la pour elle. J'allais apprendre la complicité avec une personne de mon âge et je m'en réjouissais!

Toi tu es leur soeur, c'est encore mieu!

J'imaginais difficiement ce que c'était d'être entouré de plein de frère et soeur d'âge différent qui plus ai. J'étais solitaire comme fille et je ne sais aps si j'aurais pu m'adapter étant plus jeune à une famille nombreuse. Maintenant ça ne me posais pas de problème outre mesure, j'avais du m'intégrer dans pas mal de groupe en bossant à médecin sans frontière, les équipes venaient et partaient sans arrête alors on faisait toujours de nouvelle connaissance, on devait travailler avec de nouveaux groupe. J'avais appris à m'y faire et surtout à m'ouvrir un peu aux autres.

Je suis désolé de te rappeler tout ça.

Vraiment, y' a desfois je ferais mieu de la fermer. Ma mère m'avait dit qu'elle avait eu un peu de mal quand mon père était partit, elle ne s'attendait pas à passer sa vie avec lui, c'était plutôt un coup de coeur pour un étudiant plus âgé qu'elle avait eu, mais qu'il se barre comme ça, sans vouloir me reconnaitre l'avait quand même blesser. Et j'apprenais maintenant qu'il avait aussi fait souffrir la mère de Juliette. Ma soeur avait raison, je n'avais sans doute rien perdu en ne le connaissant pas et savoir ce qu'il avait rendu malheureux sa femme et sa fille ne me donnait plus vraiment envi de le connaitre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Ryan

avatar

Messages : 763
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Miami - Floride

MessageSujet: Re: Comme un besoin de te connaître   Lun 12 Avr - 1:47


    Je serais heureuse d'être là pour elle, n'importe quand, même si elle m'appelait au milieu de la nuit, ça prouverait un peu plus la confiance qu'elle me faisait. C'était peut être un peu tôt pour lui demander ce genre de choses remarque, la confiance se gagne. Et puis ce n'était pas le moment pour elle d'être chamboulée, j'aurais voulu être là, je pense qu'elle se confiera quand elle s'en sentira le courage.

    Tu parles, la seule chose que je peux sauver aujourd'hui c'est une engueulade en bonne et due forme pour séchage de cours. Quoi que pour le coup ça lui foutrait la paix pour la soirée.

    Ma mère n'était pas du genre super diplomate, Cameron du genre suceptible alors je vous laisse imaginer le dégat... Aaron ne disait rien, du moins il n'intervenait pas tant que ça ne devenait pas trop catastrophique et c'était tant mieux !
    Il ne vallait mieux pas foutre le bordel entre les deux un soir où on prévoit une soirée tranquille ou un repas de famille. Règlement de compte à OK Corral vous connaissez?

    Hey t'y est pour rien. Adoptant une voix très douce. Ma mère m'a eut à 16 ans, il a 10 ans de plus qu'elle, elle en est tombée raide dingue, elle m'a gardée et voila le résultat. Je ne pense pas qu'elle était prête à assumer un bébé, surtout toute seule comme ça a été le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manon Cleary

avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Comme un besoin de te connaître   Lun 12 Avr - 2:36

Le rôle des grandes soeurs de couvrir les petites! Je te vois assez bien faire ça ouai !

Plus douce qu'elle j'ai rarement vu, même si elle avait son caractère, ça ressortait quand elle parlait de notre père. En tout cas, je la sentais plus du genre à arrondir les angles qu'a foncer tête baissée dans la bataille avec pertes et fracas. J'étais de ce genre là aussi même si je n'hésitais pas à me battre quand quelques chose me tenait à coeur. J'étais du genre militante contre toutes les injustices du monde, je ne savais pas si ça servait à grand chose de s'impliquait dans certaines causes humanitaires si on avait pas l'envie de changer les choses. Je militais beaucoup pour les droits des femmes dans certains pays ou ceux des enfants dans les pays comme le Cambodge. De Miami, je ne pouvais plus faire grand chose et d'ailleurs je n'avais plus trop le temps ses derniers temps.
Elle m'expliqua un peu l'histoire de sa mère. Avoir un bébé à seize ans été assez spécial, je ne sais pas si j'aurais pu assumer. En tout cas, elle avait eu du courage de supporter notre père vu ce que venait de me dire Juliette sur lui!

C'est courageux, j'aurais pas eu le courage, même en étant en couple.

Un bébé c'était pour la vie, ce n'étais pas comme adopter un poisson rouge. En tout cas, elle s'en était parfaitement sortie, Juliette était une fille remarquable!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Ryan

avatar

Messages : 763
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Miami - Floride

MessageSujet: Re: Comme un besoin de te connaître   Lun 12 Avr - 2:51


    Depuis que je suis à la fac c'est devenu le rôle d'Alice. La plus grande du trio Keller.

    Et quel trio ! Aussi différents les uns que les autres, mais c'est ce qui faisait la richesse et la beauté de leur relation, je devais au moins avouer qu'ils étaient tous les trois complémentaires et s'engueulaient très rarement. En fait nous n'avions jamais eu de problèmes tous les 4. Même avec Cam. C'était les petites qui s'engueulaient beaucoup entre elles surtout.

    J'aurais pas eu le courage non plus, et puis James à 16 ans c'était pas franchement le prototype du mec de confiance.

    Non, plutôt le genre tête à claque, petit con dans toute sa splendeur et à se taper une fille par soir, mais bon en même temps ça faisait parti de sa vie, il était beau, populaire et en profitait, il n'y a pas de mal à ça, je n'en revenais toujours pas qu'il se soit calmé pour moi.

    Dis moi, ça te brancherais de venir diner un soir à la maison avec Théo? Samedi par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manon Cleary

avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Comme un besoin de te connaître   Lun 12 Avr - 3:08

Elle m'expliqua qu'elle non plus n'aurais pas eu le courage surtout que son mari ne devait pas être le genre stable. En même temps, a seize ans, on se cherche encore, on pense à s'amuser, à faire la fête, à ses études parfois .... A seize ans je m'engageais à médecin sans frontière en plaquant tout, mes études, ma famile, mes amis pour un monde inconnu. En même temps, je n'aurais pas pu rester chez moi sans bouger, à faire des études et encore moins avec un enfant à charge, j'étais moi même encore une enfant, je voulais faire la grande, partit, montrer que j'étais indépendante et je l'étais vraiment, mais j'avais eu beaucoup de mal la première année à être loin de ma famille. Je me rend compte avec le recul que ça avait été bénéfique, je ne sais aps si j'aurais réussi à couper le cordon en restant près de ma mère et mon beau père. Me retourver à l'autre bout du monde pendant six mois alors que je n'étais jamais partie de chez moi, m'avait aidé à faire ma vie et surtout à savoir ce qui me plaisait.

Oui biensure! Samedi c'est parfait. Merci beaucoup !

Bensure que ça me branchait! J'allais rencontré son mari et puis elle rencontrerait Théo, ce qui n'était pas une mince affaire! On se mit d'accord pour la soirée avant de se séparer, les heures étaient passé très vite et Juliette avait des tas de choses à faire. On s'embrassa, se prenant dans les bras en attendant de se revoir samedi. J'avais déjà hâte!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comme un besoin de te connaître   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme un besoin de te connaître
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» arbalette ou un truque comme ca
» [Sondage] Jolival 2011 - Rien ne sera jamais plus comme avant!
» Besoin d''aide=>Panda air niveau 109(actuelement)
» Hotspots, objets (comme à chaque fois)
» J'ai besoin d'aide merci

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day in Miami :: Miami :: Centre Ville-
Sauter vers: