One Day in Miami

One Day in Miami retrace l'histoire d'une famille Floridienne aux méandres incompréhensibles.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Ma petite soeur, mon plus grand soutient.

Aller en bas 
AuteurMessage
Sara Ivanov

Sara Ivanov

Messages : 86
Date d'inscription : 07/01/2015

Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Empty
MessageSujet: Ma petite soeur, mon plus grand soutient.   Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Icon_minitimeJeu 12 Mar - 1:53

Je l'ai fais .... J'ai franchis le pas. J'aurais dû le faire il y a des années. Partir, le quitter, je ne peux plus, je ne supporte plus, je vais finir par faire une connerie si je reste, je ne suis plus capable d'encaisser. Les reproches, les coups, les insultes, j'ai pris la fuite après une crise de trop. Je suis perdue, je n'ai rien sur moi, pas même mon téléphone, je me suis sauvée en laissant mes enfants. Je ne peux pas les prendre pour le moment, j'ai besoin de me poser. Ou? Comment? Il est une heure du matin, et je tremble de tout mes membres, je marche dans la rue, je n'ai qu'un débardeur sur moi et un short. C'est machinalement que je prends la direction de l'appartement de ma soeur. Elle est la seule à qui je peux parler, je le fais quand Marcus n'est pas à la maison, il ne la supporte pas. Il m'a coupé de tout le monde. Je m'aperçois que je n'ai plus aucun ami, plus de point de chute, je n'ai que mon mari et mes enfants comme horizon. Et je suis en train de me dire que mes enfants seraient mieux sans moi qu'au milieu de tout ça.
J'arrive chez ma soeur et je reste assise un long moment dans l'entrée sans oser frapper, je suis comme dans un autre monde, ce n'est qu'au bout d'une heure que je me décide à sonner chez ma petite soeur. Je n'ai qu'elle et je ne l'ai pas vu depuis des semaines, Marcus me l'interdit. J'ai hésité à venir parce que j'ai peur qu'il vienne s'en prendre à elle, mais je n'ai qu'elle.


Ouvre Anna ... ouvre ...


Parlant pour moi-même. Je pense que si elle n'est pas là, je m'effondre. Je n'ai pas d'autre point de chute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Ivanov

Anna Ivanov

Messages : 35
Date d'inscription : 26/02/2015

Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Empty
MessageSujet: Re: Ma petite soeur, mon plus grand soutient.   Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Icon_minitimeJeu 12 Mar - 2:17


    J'ai 22 ans, je suis étudiante en journalisme, en bref, je m'éclate ^^ Je suis à la fac, imaginez bien que c'est juste l'éclate d'avoir autant de liberté ! Je n'étais pas le genre à resquiller étant gamine mais maintenant que je suis loin de chez mes parents, je revis ! Ca fait déjà trois ans, et je peux vous dire que j'ai changé du tout au tout. Bon, pas totalement. J'ai encore ce goût pour les emmerdes et la rébellion, mais je me rebelle auprès des garçons, dans des bars, et bosse assez pour être au top de ce qu'on attend de moi. Papa est assez fier de moi pour me foutre la paix, maman vient inspecter de temps en temps, c'est le contrat. Tant que je ne déconne pas, en tout cas pas de façon à ce que ça se remarque, elle me fout la paix, elle fait son tour puis repars ^^ Personnellement ça me va ! Je suis plutôt discrète sur mes conneries et j'arrive à les dissimuler presque aussi bien que ma soeur le faisait à l'époque. Ma soeur que je n'ai pas vue depuis au moins trois ans. Je n'ai que des nouvelles ponctuelles, un texto de temps en temps d'un numéro qui n'est jamais le sien... Elle est en prison ma soeur, et j'espère pouvoir changer tout ça quand je serais assez adulte pour agir. Je me sens assez grande pour faire ma vie mais pas encore assez pour changer le monde, c'est très frustrant comme sentiment. Et c'est bien la seule chose qui me frustre, croyez-moi ^^ Je suis très épanouie de ce côté là, comme toutes les étudiantes de troisième année !
    Je dispose d'un appartement plutôt sympa à quelques minutes de la fac, en dehors du campus que tous les boursiers fréquentent. Mon père refuse que je m'y mélange, c'est pourtant là-bas que je vais faire la fête, dans les confréries étudiantes ^^ Ca par exemple, ça fait partie des choses que mes parents sont censés ignorer ! Ma mère s'en doute j'imagine, mais il est hors de question que je ne lui en parle la première !
    Je viens de rentrer d'une soirée plutôt arrosée, trop pour une veille de partiel, j'ai préféré rentrer. Je suis une grosse fêtarde mais je dois mes notes au fait de garder la tête sur les épaules dans les périodes propices. Si je loupe ne serait-ce qu'un examen, mon père me démontera lui-même, majeure ou pas, ça ne fera aucune différence !
    Je prends une longue douche chaude, visant à me conditionner à réviser... J'ai juste envie de me coucher là, ou de me rouler un bon pétard avec un des albums collectors de mes groupes préférés. On fini cependant par sonner à la porte.

    Les filles, j'ai pas le temps pour l'after chez Dick, je dois vraiment bosser !

    Gueulais-je de la salle de bain, c'est bien leur genre à mes potes de venir me harceler jusqu'à ma résidence de bourges ^^ J'ai filé le code à tout le monde histoire de pouvoir moi aussi être prévenue des soirées à ne pas manquer !
    Pourtant, ça insiste, et j'attrape une serviette dont je m'entoure pour aller ouvrir et tomber à ma plus grande surprise sur...

    Sara ?... Mais qu'est-ce-que... R... rentre, viens.

    Je crois que je viens de comprendre, elle est dans un état que je n'aurais jamais soupçonné, je ne voulais pas croire à cette histoire de violence, et pourtant... la preuve en est, devant moi. Je m'apprête à devenir journaliste, j'ai besoin de preuves, je crois que je les ai...
    Je dégage quelques fringues qui trainent, celles que j'ai porté toute la soirée, imprégnées de vodka et de fumée de cigarette, et pas que de cigarette d'ailleurs ^^

    Tu sais pas à quel point c'est bon de te revoir...

    Passant mes bras autour d'elle, les larmes aux yeux, je suis plutôt émotive ^^ Je suis encore jeune, pardonnez-moi ! Ma grande soeur est tellement importante pour moi ! Je suis là, en petite serviette à retenir mes larmes dans les bras de ma grande soeur, quelle abrutie ! La dernière fois que je l'ai vue, je n'avais que 19 ans, j'allais affronter la vie à son sens propre et j'étais terrorisée. Marcus me l'a enlevée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sara Ivanov

Sara Ivanov

Messages : 86
Date d'inscription : 07/01/2015

Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Empty
MessageSujet: Re: Ma petite soeur, mon plus grand soutient.   Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Icon_minitimeJeu 12 Mar - 2:49

Il y a 8 ans que j'ai quitté la maison de mes parents, à l'époque, je voyais ça comme une façon d'échapper à leur emprise, une manière de vivre ma vie enfin. J'avais 17 ans, j'étais enceinte, amoureuse, presque mariée, j'étais la plus heureuse du monde, mais le conte de fée à vite tourner au chaos. J'ai perdu ma mère, elle a cessé de venir me voir, d'avoir des contacts avec moi alors qu'elle m'avait promis son soutient. J'ai pris une grande claque dont je ne me suis pas encore remise. Ma mère était mon repère sur terre, elle avait beau être très dure, elle ne m'avait jamais fait faux bond, je n'ai pas compris sa réaction et je ne la comprends toujours pas.
Mon mariage a tourné d'une manière que je ne soupçonnais pas. Marcus a toujours été très directif avec moi, il était plus âgé, je ne me suis pas méfiée, au contraire. Je prenais ça pour une manière de me guider, mais c'est vite devenu insoutenable, me faire dicter ma conduite n'a jamais été mon truc, avec mes parents, je faisais mes coups en douce, du moment que je ne me faisais pas goalé tout allait bien. Mais avec Marcus c'est différent, je n'ai pas le droit à l'erreur et même quand je n'en fais pas, il trouve toujours quelque chose à me reprocher. Heureusement que j'ai mes enfants. Théo a 7 ans et Shailène a 2 ans, mes bébés. Je sais mon fils stressé, il comprend tout ce qui se passe entre son père et moi , il est angoissé, je m'en veux de lui faire vivre ça.
Ce soir ça a été trop loin, j'ai vraiment eu peur, un jour ça finira mal, je le sais, alors je suis partie et je sais que je ne pourrais pas revenir sous peine de prendre une raclée, il ne me loupera pas pour cet affront. Je sais que je viens de tout quitter, mais je ne veux pas y penser, je ne veux pas penser à mes enfants, pas maintenant, je vais craquer et rentrer. Je n'ai qu'une solution: Anna. Ma petite soeur de 22 ans maintenant, ma petite soeur que je n'ai pas vu depuis trois ans parce que mon mari ne le veut pas. Elle me manque, c'est terrible, j'ai des nouvelles de temps en temps, je lui montre que je ne l'oublie pas, mais ce n'est pas suffisant. Je sais qu'elle est étudiante, une brillante étudiante dont je suis extrêmement fière.
J'arrive devant l'appartement de ma soeur, mais je n'ose pas frapper avant plusieurs minutes, c'est une jeune femme en petite serviette qui m'ouvre en hurlant. Ma soeur.... Elle a bien changé, elle a grandi, elle est sublime. Je rentre dans son appartement légèrement bordélique ^^ On voit qu'elle n'est plus à la maison.


Tu m'as manqué ma puce.


La serrant contre moi. Nous n'avons que trois d'écart toutes les deux, mais elle a toujours été mon bébé. Je l'ai beaucoup protégé quand nous étions chez nos parents, nous étions très complice à l'époque.


Soirée mouvementé?


Elle ne me la fera pas à moi, je n'ai peut-être pas été à la fac, mais je sais comment ça se passe, j'ai fais des soirées au lycée, dans le dos des parents!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Ivanov

Anna Ivanov

Messages : 35
Date d'inscription : 26/02/2015

Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Empty
MessageSujet: Re: Ma petite soeur, mon plus grand soutient.   Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Icon_minitimeJeu 12 Mar - 3:10


    Voir ma soeur, ici qui plus est, était bien au-delà de mes espérances, je n'aurais jamais osé ne serait-ce qu'en rêver. Je savais très bien à quoi m'en tenir et il faut avouer que mon père avait bien rempli son rôle en me bourrant le crâne du fait que ma soeur avait tourné la page, que nous ne faisions plus partie de sa vie. Je sais pertinemment que pour lui, elle n'existe plus, pourtant, pour maman, même si elle n'en parle pas, elle reste son plus grand regret, celui de ne pas avoir réussi à l'aider, celui de ne pas pouvoir la sortir de son mariage. Je sais que dans le cas de ma soeur ce n'est qu'une prison.
    J'ai une autre vie à présent, je sais que je ne suis pas spécialement difficile à surveiller, je sais mes parents très au fait de ce que je peux faire de mes études, ils savent moins ce que je fais de mes soirées, c'est déjà ça de pris ^^ Je ne sais pas pourquoi mon père a si peu confiance en moi, sans doute parce que Sara a réussi à leur filer entre les doigts, mais j'ai vite compris que ça ne serait pas mon cas. Je m'y fais, je me contente du peu de liberté que j'ai, et pour le moment, j'arrive même à vivre ma vie d'étudiante presque aussi pleinement que mes copines !

    M'en parle pas, si maman voit ça je suis déshéritée ^^

    Lui souriant avant de me mettre à rire avec elle, personne ne sait à quel point c'est bon, je ne saurais dire depuis combien de temps j'en rêve ! Je ne sais pas non plus combien de temps je vais pouvoir planer sur mon petit nuage, je ne sais même pas ce qu'elle fait là !

    Fait pas attention au bordel, je vais... enfiler un truc, je reviens. Fais comme chez toi !

    Lui lançais-je de ma chambre en enfilant le premier top que je trouve et un boxer plutôt sexy, je n'ai que ça de propre, il faut vraiment que je range mon appart et que je fasse un sac de linge sale à descendre à la concierge de l'immeuble ^^ Je pourrais faire ça toute seule, la lessive, tout ça, mais je ne suis pas encore très douée pour faire tourner une maison, ce que je sais faire tourner en revanche ce sont les shoots de vodka et mon appareil photo !
    Je reviens vers ma soeur, je ne suis pas très pudique, surtout avec elle, Sara m'a toujours appris à ne pas avoir honte de moi, j'ai suivi son conseil et regardez où j'en suis ^^

    Papa et maman sont en vacances depuis une bonne semaine, d'où l'inspection tardive et le je m'en foutisme ambiant ^^ Bière ?

    Lui en lançant une qu'elle rattrape au passage. Elle était la reine de la débauche quand j'étais gamine, elle m'a tout appris ^^ Je m'assieds face à elle sur mon canapé, prenant sa main dans la mienne, je suis très tactile, et je ne le tiens pas de mes vieux !

    Qu'est-ce-que tu fais là Sara ?

    Je sens quelque-chose de beaucoup plus lourd qu'elle ne le laisse paraître...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sara Ivanov

Sara Ivanov

Messages : 86
Date d'inscription : 07/01/2015

Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Empty
MessageSujet: Re: Ma petite soeur, mon plus grand soutient.   Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Icon_minitimeJeu 12 Mar - 12:28

Je suis heureuse de la vie que peut avoir ma soeur, elle vit ce que je n'ai jamais pu vivre et c'est tant mieux, qu'elle se retire un peu de la vie de mes parents ne lui fait pas de mal. Je n'ai jamais compris le besoin d'être aussi dur avec ses enfants. J'étais la plus grande, j'ai pris plus que ma soeur parce qu'on attendait plus que moi, ce qui m'a vite gavé pour être honnête, je me suis rebellée beaucoup plus vite qu'Anna aussi. Mon père n'a jamais accepté que je passe au-dessus de ses ordres, en même temps, il n'était jamais là, il était ou l'intérêt de rentrer pour nous pourrir la vie? Je ne sais pas, je ne sais même pas pourquoi ma mère est restée toutes ses années avec lui, je ne suis pas dupe sur le fait qu'elle ait prit quelques tartes elle aussi. Anna était plus petite, moins la cible de mon père ce qui m'allait très bien, je l'ai toujours beaucoup protégée, je préférais prendre à sa place et la laisser grandir à son rythme. Qu'elle n'est pas à souffrir de la violence de mon père.
Ca me rassure de voir qu'elle a la vie d'une jeune femme normale, qu'elle s'amuse, qu'elle est entourée d'amis et apparemment elle en profite pleinement. Si ma mère voit ça, je pense qu'elle fait une crise cardiaque, elle qui est maniaque comme on en fait plus! Je pense aussi qu'elle enterre ma soeur avant, après tout, c'est elle qui nous a éduqué, elle s'attend à ce qu'on ait retenu un minimum, chose dont ma soeur ne semble pas se souvenir. Au moins elle vit! Une sur les deux, c'est une bonne moyenne!


Oh je pense qu'elle t'enterre directement ma puce.


Passant ma main dans ses cheveux. Elle n'imagine même pas à quel point ça peut me faire du bien de la voir, elle me manque c'est dingue! Je la laisse aller se changer et commence à ranger un peu le bordel ambiant, c'est un réflexe, Marcus ne supporte pas que quelque chose traine, autant dire qu'avec deux enfants à la maison, c'est assez compliqué, mais je n'ai pas le choix, je passe ma journée à ranger et laver sans que ce ne soit assez bien pour lui. Je suis fatiguée de cette vie, je ne peux plus, c'est fini, sije dois rester plus longtemps je vais faire une connerie.

Oh tout s'explique! Bière.

Lui souriant. Je n'en ai pas bu depuis .... depuis la naissance de mon fils en fait, je n'ai pas le droit de boire de l'alcool, je n'ai pas le droit de fumer ... Je suis enfermée dans mon mariage, je n'ai jamais rien voulu dire à personne, même si je pense que ma mère était au courant. J'aurai dû l'écouter quand elle m'a mise en garde contre Marcus, mais j'étais amoureuse, on est conne quand on est amoureuse. Et puis je pensais naïvement que je pourrais avoir le soutient de ma mère, chose qu'elle m'a retiré, je ne pourrais jamais lui pardonner.
J'attrape la bière et l'ouvre sur le bord de la table, comme je lui avais appris à le faire étant gamine, je lui apprenais pleins de chose à ma soeur, pas toujours les bonnes, mais j'étais la plus grande, j'ai fait des conneries avant elle! Elle s'installe près de moi pour prendre ma main dans la sienne, il y a longtemps qu'on a pas été doux avec moi. Sauf mon fils! Mon fils passe son temps à me faire des câlins et des bisous, il me manque déjà, ça me retourne l'estomac de partir sans lui, mais je ne peux pas faire autrement. Il sera bien avec son père, faute d'être un mari pitoyable, c'est au moins un bon père, un peu strict mais aimant avec ses enfants et je suis sur que Shai va devenir sa petite princesse, il rêvait d'avoir une fille, il l'a eu. Je caresse la main de ma soeur avant de faire un bisou dessus.


Tu me manquais ma puce. Il me faut vraiment une raison pour passer voir ma petite soeur?

Lui souriant, tentant de cacher mes larmes. Je suis tellement heureuse de la voir, ce sera sans doute une des dernières fois, mais ça je ne peux pas lui dire. Si je pars, Marcus ne doit pas pouvoir me retrouver sinon il me le fera payer, quand je serais posé, je la recontacterais, mais pas avant, je ne veux pas que Marcus s'en prenne à elle pour qu'elle lui dise ou je suis. Il en serait capable cet enfoiré!Quand on voit les marques sur mon corps, on comprend que mon mari est capable de tout.


Tu hébergerais ta grande soeur pour la nuit?


Sirotant ma bière en la regardant dans les yeux. Elle est belle ma petite soeur!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Ivanov

Anna Ivanov

Messages : 35
Date d'inscription : 26/02/2015

Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Empty
MessageSujet: Re: Ma petite soeur, mon plus grand soutient.   Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Icon_minitimeJeu 12 Mar - 14:36

    En dissolvant mon corps à l'acide, c'est glauque...

    Je me trouve aussi plutôt loquace, plus qu'avant en tout cas. Oh j'étais rebelle, une petite rebelle qui aimait bien la ramener, mais grossière, jamais, je n'avais pas le droit, et aucun intérêt à outrepasser les limites fixées par mes parents, au risque de voir mes droits de sorties s'envoler. On prend l'habitude de se faire jeter dans ce genre de cas, je suis Russe, l'éducation stricte et les intransigeances sont légion chez nous. Je m'y suis faite, sans doute un peu mieux que Sara qui elle, passait son temps à braver l'autorité et les permissions de papa et maman. Ca m'a toujours fait marrer et rendu particulièrement admirative pour tout avouer.

    Laisse ça, ça traine depuis une semaine, ça peut attendre encore un peu ^^

    M'installant près d'elle. Je ne saurais dire à quel point elle a pu me manquer durant toutes ces années. Je ne saurais dire non plus si je l'aurais supporté encore longtemps. Il m'arrive souvent de me demander si je ne ferais pas mieux de me pointer directement chez elle en pleine journée, histoire de limiter mes chances de croiser son homme. Marcus était pourtant l'homme de sa vie, de la façon dont elle en parlait, on aurait cru au prince charmant. Il s'est empressé d'assumer quand elle est tombée enceinte, combien de mecs auraient fait la même chose ? Du haut de mes 15 ans je le voyais comme celui qui aurait pu lui offrir un échappatoire, une alternative à la vie que papa souhaitait pour elle. Papa qui tient tellement à tout diriger qu'il va finir par tout perdre... Je ne rêve que du jour où je partirais moi aussi, loin de lui, en reportage, je rêve de voyager et de défendre des sujets qui me tiennent à coeur, des vrais sujets, pas quelques lignes à la sauvette dans un journal local. J'ai de l'ambition, merci papa maman...
    Elle ouvre sa bière comme elle me l'a appris. Ma soeur c'était un peu la délinquante de base avant de tomber sur Marcus ^^ Elle m'en a appris tellement ! J'ai presque tout retenu, elle a de quoi être très fière ^^

    Comment vont les bébés ?

    Théo et Shailene sont mes bébés, je ne connais pas Shai mais je reçois des photos de temps en temps. Mon neveu devait avoir 4 ans la dernière fois que je l'ai vu et à lui aussi je m'éclatais à lui apprendre toutes sortes de conneries ^^
    Elle tente l'esquive quand je lui demande où ce qu'elle fait là. Il n'en faut pas plus pour m'alerter, je connais ma grande soeur par coeur.

    Tu me prends vraiment pour une débutante ? Sara, à tous sauf à moi s'il-te-plaît.

    C'est ma grande soeur, j'ai tout appris d'elle et l'ai toujours prise pour modèle, il en faut un peu plus que ça pour que je me laisse berner. Elle a l'air fatiguée, complètement paumée, et même si sa façon de donner le change me touche, je ne peux pas la laisser s'enfoncer dans son mensonge. J'ai toujours grandit dans une bulle, aujourd'hui je connais le monde réel, et dans le monde réel, les problèmes ne se règlent pas tous seuls.
    Je caresse ses mains en sondant son regard pour essayer de comprendre ce qu'elle me cache mais elle est tellement secrète ! Ca me perturbe pour tout avouer, moi qui pensait savoir mentir, j'ai trouvé mon maître ^^ J'ai intérêt à y mettre un peu du mien si je veux que maman arrive à croire à mes bobards un jour ^^

    Pour la nuit et les suivantes Sa', qu'est-ce-que tu me caches ?

    Sa', c'est ma façon de l'appeler depuis que je suis toute petite, elle est la première personne que j'ai appris à appeler, avant même papa et maman... Sa' est resté... je suis la seule à l'appeler comme ça, et je le resterais, qu'on soit clairs ! ^^
    Elle hésite à me parler, je le sens à son regard fuyant et je n'aime pas ça.

    Hey, je ne suis plus la gamine que tu as quitté tu sais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sara Ivanov

Sara Ivanov

Messages : 86
Date d'inscription : 07/01/2015

Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Empty
MessageSujet: Re: Ma petite soeur, mon plus grand soutient.   Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Icon_minitimeJeu 12 Mar - 23:47

Oh je pense qu'elle ne prendra même pas cette peine!

Qu'on soit clair, ma mère est quelqu'un de très directe, elle dit les choses qu'on le veuille ou non sans vraiment de diplomatie. Elle peut être très blessante, j'avais beau dire que ses paroles ne me touchaient pas, ça a toujours été faux, au contraire. L'avis et le regard de ma mère a toujours été très important pour moi contrairement à celui de mon père. Mon père a toujours voulu un garçon, son premier enfant devait être un garçon et j'ai toujours eu l'impression qu'il me faisait payer d'être une fille. Il a été beaucoup moins dur avec Anna, il lui passait beaucoup plus de chose qu'à moi. Je sais ce que c'est que prendre une raclée en bonne et due forme, d'avoir peur dès que mon père rentre de mission, de sursauter dès qu'il élevait la voix. Mais mère était dure, mais jamais comme lui. Anna a eu plus de chance, mon père était dur, mais il ne l'a jamais battue comme il le faisait avec moi, elle a prit quelques gifles, mais je sais qu'elle était contente de le voir rentrer, moi beaucoup moins. J'avais peur qu'il ne l'enferme dans la vie que j'ai refusé, mais non, elle est là, elle vit la vie qu'elle mérite.
Je laisse ça alors! J'imagine qu'elle revit ici, elle a l'air de bien s'amuser, elle a 22 ans aujourd'hui, mais je sais qu'elle est encore sous la coupe de nos parents, je ne sais pas si c'est elle qui a choisi cette voix ou papa. Maman disait toujours que nous étions libre de notre destin du moment qu'il restait convenable, j'espère qu'elle s'est souvenue de ses paroles et a laissé ma soeur faire ce qu'elle voulait. Journaliste, c'est bien comme boulot!


Ils vont très bien. Théo est un petit garçon adorable, le meilleur de sa classe, il est très malin et Shai, elle a déjà son caractère, elle râle, mais elle râle!


Souriant en pensant à mes bébés. Mon fils est tranquille, il se laisse vivre, si on ne l'emmerde pas, il n'emmerde personne, il est plutôt sage, il peut jouer des heures dans sa chambre sans personne, il n'est pas turbulent et il est câlin! Shailène n'a que 2 ans, mais elle a déjà un caractère bien trempée, elle pleure, elle fait des caprices, elle râle, elle a besoin de bouger sans arrêt, c'est une petite boule de nerf. Ma princesse. Je ne sais pas comment je vais vivre sans mes enfants. Je pourrais peut-être les récupérer une fois que je serais stabilisée, que j'aurais ma vie.

Tu es beaucoup trop maligne ^^


L'embrassant sur la tête délicatement, je suis contente de la retrouver, ça me fait du bien de pouvoir l'embrasser, la serrer contre moi, mon mari m'a aussi coupé de ce plaisir, ce besoin d'avoir des contacts avec ma petite soeur. Sa' ... Elle me fait sourire, il n'y a qu'elle qui m'appelait comme ça. Petite, je m'occupais beaucoup d'elle, je suis la première qu'elle a appelé, j'en étais super fière! J'ai toujours pris mon rôle de grande soeur très au sérieux et encore aujourd'hui, elle passe avant moi, un peu comme mes enfants! Elle comprends vite, ça ne me plait pas.


Je suis partie .... Je ne savais pas ou aller ma puce ....


Il m'a encore collé une rouste, Théo a tout vu, c'est fini, il n'est plus question que tout ça se reproduise, je dois protéger mon fils et si ce n'est qu'en partant que je peux le faire, je partirais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Ivanov

Anna Ivanov

Messages : 35
Date d'inscription : 26/02/2015

Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Empty
MessageSujet: Re: Ma petite soeur, mon plus grand soutient.   Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Icon_minitimeVen 13 Mar - 0:18


    Nos parents sont strictes, on en a toujours ris Sara et moi, une fois rassurée sur le fait que nous ne serions pas plus que privées de sorties ou privées de téléphone et ce genre de choses qui pourrissent la vie d'une adolescente, nous passions notre détention toutes les deux, dans la chambre l'une de l'autre. Je me souviens d'une fois où nous avions pris l'initiative de monter une tente dans le jardin pour y passer la nuit. Je ne devais pas avoir plus de 10 ans et je pleurais toutes les larmes de mon corps d'avoir été privée de l'anniversaire de Brittany pour n'avoir pas eu plus qu'un B à mon devoir de maths. Je n'ai jamais compris l'intérêt des maths, mais c'est un fait, ça fait partie des matières imposées, je ne les ai jamais autant haïs ! Mais Sara avait fait en sorte que mon weekend soit magique, elle m'avait fait la surprise de dormir toutes les deux dans ce contexte on ne peut plus exceptionnel. Plusieurs fois nous étions allés faire du camping avec papa, un weekend de temps en temps, sans maman, trop en difficulté pour marcher pour pouvoir nous suivre dans les montagnes, mais nous n'en gardions pas de bons souvenirs, ni ma soeur, ni moi. Nous n'étions que ses petits soldats, ça me rendait dingue ! Jamais autant que Sara avec qui ça tournait toujours à l'affrontement avec Sara. Il en demandait tellement à ma soeur et si peu à moi en règle générale. Je n'ai jamais vraiment compris...

    Parce que toi tu râles pas peut-être ? ^^ On parle des soirs où tu sortais ? De ces nombreuses heures à chercher quoi mettre en râlant après tout et tout le monde ? Tu stressais même moins avant un examen ! Ca a toujours rendu papa complètement dingue ^^

    Je me rappelle de ça, de la façon qu'elle avait de tout jeter sur son lit et de se faire jeter par maman parce qu'elle partait sans ranger et qu'elle tapait dans les murs dans le couloir en dérangeant papa qui bossait dans son bureau. Sara a toujours eu un caractère tout feu tout flamme, je ne sais pas comment elle a pu se laisser prendre au piège d'un mari comme Marcus mais c'est un fait et aujourd'hui je la trouve lessivée ma grande soeur, changée, au bout de ce qu'elle peut supporter.

    Jamais autant que toi mais j'essaye de me maintenir ^^
     
    Lui souriant en l'admirant de mon regard de petite soeur qui n'a pas eu ce plaisir depuis des années. Je me souviens de la première fois où elle avait eu le droit de mettre du maquillage pour une soirée, elle devait avoir 13 ans, une faveur de maman, moi à peine 10, et je l'avais regardée faire sur son lit, elle m'avait même donné tout un tas de conseils pour que ça ne fasse ni vulgaire, ni trop peu voyant. Ma soeur savait tout, elle aurait pu suffire à mon bonheur, et puis papa a décidé de couper les ponts, maman a rapidement suivi, et son mari n'a jamais été foutu de voir où se trouvait l'équilibre de sa femme.

    C'était la fois de trop c'est ça ?...

    Dégageant une mèche de cheveux de son visage, découvrant une marque de coup sur sa tempe, un coup que je n'aurais pas aimé prendre. Je pourrais aller le démonter moi-même ce connard ! Je suis très douce avec ma soeur mais tout mon intérieur se fend. Moi qui croyait tellement en son bonheur, qui refusait de voir qu'elle était aussi malheureuse que maman semblait le penser. Elle n'a jamais eu besoin de parler pour que je comprenne, mais visiblement, je ne voulais rien voir.
    Je me lève d'un bon pour attraper mon téléphone et composer le 911, lui collant le portable entre les mains.

    C'est maintenant ou jamais Sa' ! Je te laisserais pas y retourner !

    J'ai l'espoir de mes 22 ans, j'ai surtout l'espoir que tout redevienne comme avant entre elle et moi... Que je retrouve ma soeur, mes neveux... L'équilibre qui manque à ma vie depuis plus de trois ans maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sara Ivanov

Sara Ivanov

Messages : 86
Date d'inscription : 07/01/2015

Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Empty
MessageSujet: Re: Ma petite soeur, mon plus grand soutient.   Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Icon_minitimeSam 14 Mar - 1:18

Tu te souviens de tout ça ....

Avoir été coupé de ma soeur a été très difficile et je me suis mise en tête qu'elle avait sans doute oublié tous nos moments passé ensemble. Je lui apprenais pleins de chose à ma soeur, on faisait beaucoup de choses ensembles, nous n'avions que trois ans d'écart, c'est peu, mais tellement en même temps. Je l'ai toujours prise sous mon aile, j'ai toujours fait attention  ce qu'elle soit heureuse, à ce qu'elle s'amuse, qu'elle garde son insouciance, je pense que ça n'a pas trop mal marché vu son comportement. Elle semble épanouie et rien ne pourrait me faire plus plaisir.


Oh si j'avais été si maligne, j'aurais sans doute écouté maman à l'époque ...


Elle m'avait mise en garde contre Marcus, elle ne lui faisait pas confiance alors que je ne voyais que par lui, je voyais sa dureté comme une façon de me guider, ma mère voyait ça comme un signe de possession. Si je l'avais écouté, je n'en serais pas là, à me cacher, à ne pas savoir ou aller, à devoir abandonner mes enfants pour m'en sortir.
Je la regarde quelques instants avant de poser le regard sur ma bière, elle comprend tout, c'est frustrant, je n'aime pas que ma soeur me connaisse aussi bien alors que j'ai l'impression de m'être perdue depuis des années. Je ne suis plus la même, j'ai perdu mon insouciance, je suis devenue une adulte avec pertes et fracas.


Non non Anna ...


Raccrochant le téléphone, pas question que je ne fasse ce genre de chose, Marcus est bien trop puissant, il connait tout le monde, tout ce que je veux, c'est qu'il m'oublie! Je passe ma main dans mes cheveux, nerveuse.


Je ne vais pas y retourner, mais je ne préviens pas la police.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Ivanov

Anna Ivanov

Messages : 35
Date d'inscription : 26/02/2015

Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Empty
MessageSujet: Re: Ma petite soeur, mon plus grand soutient.   Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Icon_minitimeSam 14 Mar - 1:36


    Bien sûr que je me souviens de ça, je me souviens de tout... On n'oublie pas sa grande soeur, encore moins quand elle est comme toi...

    Mêlant mes doigts aux siens. Je faisais souvent ça pour m'endormir quand j'étais petite. Ma soeur était pour moi mon modèle sur terre, elle me guidait, me conseillait, me couvrait aussi souvent ^^ Elle a toujours été beaucoup plus douée que moi pour tout un tas de choses. Nous sommes toutes les deux brillantes, ce n'est pas un choix qu'on nous a laissé, mais Sara a ce truc en plus, ce truc qui fait que tout le monde se retourne sur elle. Le nombre de conquêtes qu'elle pouvait avoir au lycée ! Elle aurait pu avoir n'importe quel garçon, finir reine de sa promo, mais elle a préféré Marcus. Cet homme bien plus âgé qu'elle qui créait déjà la polémique au sein de la famille. Je n'ai jamais voulu poser de jugement sur lui sans vraiment le connaître et étant trop jeune pour avoir un avis objectif, je m'étais naïvement figuré qu'il la rendrait heureuse comme elle en semblait convaincue au départ. Elle avait toujours raison pour tout et semblait déterminée, pourquoi en aurait-il était autrement cette fois ? Nous nous étions bien plantées toutes les deux... Il n'y a finalement que nos parents qui avaient vus juste...

    Tu étais amoureuse Sara, on aurait pu te dire n'importe quoi, tu aurais foncé. C'est toujours ce que tu fais, réagir à l'instinct, c'est ce qui rend dingue papa mais qui t'as toujours réussi, ou presque...

    Elle n'a toujours écouté qu'elle-même. Pour ses études dans un premier temps, elle a imposé elle-même sa filière au lycée et y a réussi brillamment. Imposé son premier petit copain, un des joueurs de l'équipe de foot du lycée, et c'est une histoire qui marchait bien le temps que ça durait. Et puis elle a imposé Marcus, erreur de sa part certes, mais en insistant pour garder son premier bébé, elle a aussi eu raison. Théo est un petit garçon génial ! C'est le père qui déconne ^^

    Ca voudrait dire qu'il faut que j'écoute maman moi aussi ?... ^^

    Ma mère elle est gentille mais elle est trop là ! Elle passe à l'improviste quand bon lui semble. OK, elle s'occupe de payer le loyer avec mon père, mais j'imaginais que le fait d'avoir mon propre appartement engendrerait une certaine intimité. Que neni, je suis fliquée comme une taularde ! Ils tiennent à obtenir mes relevés téléphoniques chaque mois pour surveiller mes fréquentations. Je suis née dans une secte...
    Je m'apprête à jouer les justicières en appelant la police mais elle me stoppe dans mon élan et raccroche le téléphone. Je ne comprends pas sa réaction, je suis encore jeune et particulièrement naïve.

    Il te menace c'est ça ? Il menace les petits ? Tu pourrais lui envoyer papa ! Lui saurait comment régler ça et te rendre les petits. Tu pourrais refaire ta vie, sans lui, c'est ça que tu veux non ?

    J'ai la voix d'une petite fille qui panique, qui ne comprend pas que tout n'est pas tout noir ou tout blanc, pourtant, je suis adulte, et je m'apprête à devenir reporter, il serait peut-être temps que j'apprenne à quoi ressemble le monde extérieur tel qu'il est réellement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sara Ivanov

Sara Ivanov

Messages : 86
Date d'inscription : 07/01/2015

Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Empty
MessageSujet: Re: Ma petite soeur, mon plus grand soutient.   Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Icon_minitimeDim 15 Mar - 0:17

Ses paroles me touchent plus qu'elle ne saurait l'imaginer, je me penche vers elle pour l'embrasser tendrement sur le front comme je le faisais quand elle était petitoune. Ces moments me manquent, elle a grandi bien trop vite ma petite soeur. Elle est sublime, elle semble heureuse même si elle n'est pas tout à fait sortie des griffes de nos parents, je sais qu'elle n'aura le champs libre que lorsqu'elle aura terminée ses études. Et brillante comme elle est, ça devrait être assez rapide.

Ou c'est ce qui m'a perdu ....


Justement, mon côté téméraire et instinctif ne m'a pas toujours apporté que des bonnes choses, je le sais, mais je continus, mon mari à raison, à croire que je ne comprends rien. J'ai toujours été très entière, déjà petite, ça exaspérait mes parents.


Oui. Elle est ce qu'elle est, mais elle veut que ton bonheur crois moi.


Sans elle, mon père la main mise complète sur elle, comme il l'avait sur moi. Maman essayait de s'opposer à lui, mais ce n'était pas évident, elle n'a pas toujours fait le poids, un peu plus maintenant, si elle peut protéger ma soeur, c'est déjà une bonne chose.


Arrête Anna. C'est ma décision, c'est comme ça, on n'appelle personne et surtout pas papa!


Un peu plus sèche que je le voudrais, je ne veux pas qu'elle mêle mon père à ça, ni personne d'autre d'ailleurs, je peux me débrouiller, je vais le faire, je suis adulte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Ivanov

Anna Ivanov

Messages : 35
Date d'inscription : 26/02/2015

Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Empty
MessageSujet: Re: Ma petite soeur, mon plus grand soutient.   Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Icon_minitimeDim 15 Mar - 0:33


    Avoir été privée de grande soeur depuis trois ans est sans doute la pire épreuve que j'ai eu à vivre. Je l'ai pris comme une punition. De mes parents, de la vie, de sa part à elle aussi en premier lieu, mais j'ai fini par comprendre, petit à petit que ce n'était pas son choix, mais plutôt celui de son mari. Je ne me suis jamais sentie très à l'aise auprès de Marcus, il est pourtant mon beau-frère, le papa de mon neveu et de ma nièce, mais ça n'est jamais passé, et je crois que c'est lui qui a imposé ça, cette animosité entre lui et toutes les personnes proches de Sara. Je crois que c'est cette jalousie maladive qui lui a fait assez de mal pour qu'elle finisse par partir en laissant tout derrière elle. Ca et tout ce que ça engendre, à commencer par les coups...

    Hey, t'es pas perdue Sa', je suis là moi, maman aussi le sera, malgré tout ce que je peux en dire, si je suis encore capable de relever la tête quand papa m'adresse la parole, c'est grâce à elle...

    J'ai une trouille bleue de mon père à présent. Ce n'était pas le cas petite mais je dois avouer que le voir si catégorique quant au fait de rayer Sara de sa vie, sa propre fille, ses propres petits enfants, et puis avec la raclée que j'ai prise quand il a appris que maman voyait encore ma soeur, dont je me souviens encore d'ailleurs, je crois que je ne suis pas prête à refaire pleinement confiance à un homme de si tôt. Je préfère les balader.

    Autant elle peut me soutenir, comme me mettre une pression de malade, et je t'avoue que c'est le genre de truc qui me donne envie de lui dire d'aller se faire foutre ^^ Mais je suis pas sûre que ça lui plaise ^^

    Je suis mitigée quant à l'opinion que j'ai de ma mère. Oh je l'aime, c'est ma mère, j'en serais toujours admirative d'une certaine façon, mais un peu d'air me ferait le plus grand bien. La seule chose à laquelle je pense après la fac c'est à me jeter sur le premier boulot que je trouverais pour ne surtout pas avoir à vivre à nouveau sous leur coupe. Je vais cependant peut-être éviter de me taper un prof de la fac, papa a assez peu d'humour ^^

    Hey, ne crie pas, t'as pas besoin de ça pour te faire entendre et j'ai tout un tas de voisins... Les rumeurs vont tellement vite ici qu'ils sont sans doute en train de croire que je déprime parce que j'ai refusé la soirée de Dick ^^ Couettes, chocolat chaud et film pourri à la télé ?

    J'attends son approbation avant de partir chercher la couette de mon lit et de me glisser dessous, frigorifiée. Je m'installe naturellement entre les bras de ma soeur, deux chocolats préparés comme quand nous étions petites, sur la table basse, avant que mon téléphone ne fasse des siennes et que je ne le balance à côté de moi, excédée.

    Et ils finissent par comprendre ce que veulent dire les termes "pas intéressés" un jour ces mecs ou pas du tout ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sara Ivanov

Sara Ivanov

Messages : 86
Date d'inscription : 07/01/2015

Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Empty
MessageSujet: Re: Ma petite soeur, mon plus grand soutient.   Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Icon_minitimeDim 15 Mar - 2:10

Ma soeur et moi étions très proches toutes les deux quand nous étions petites et même après, j'étais la plus heureuse quand j'ai su que j'allais avoir une petite soeur, je me voyais l'habiller, la coiffer, jouer à la poupée en fait et c'est un peu ce que j'ai fait, sauf que ma soeur, ben elle bouge plus qu'une poupée^^

Maman ... Elle ne peut pas, et je ne devrais même pas être là, ce sera pour une nuit ma puce, le temps que je me retourne.

Si mon père apprend ma présence ici, je pense qu'il tue ma soeur, quant à ma mère, je n'ai pas forcément envie de la voir, elle m'a tourné le dos, elle n'a pas eu le choix, mais je lui en veux de ne pas avoir été assez forte pour partir avec ma soeur et quitter mon père.

Je serais toi, j'éviterais, elle a le coup de canne facile!

Je m'en souviens de ça! Je me souviens des coups de baguettes que je prenais parce que je n'étais pas sage, combien de fois, elle m'a fait m'allonger sur la table pour me donner des coups, j'en ai pleuré étant gamine, jamais autant qu'avec mon père, on est d'accord!

Excuse moi ma puce ....  Oui une soirée parfaite!

L'embrassant sur la tête. C'est la première soirée que je passe avec ma soeur depuis des mois ... des années!  Je ne veux pas qu'on se dispute! On s'installe, je prends ma soeur dans mes bras, comme quand elle dormait dans ma chambre étant petite.

Pas du tout ^^

Lui souriant avant d'entendre frapper à la porte de la chambre. Je regarde ma soeur intriguée.

Tu attendais quelqu'un?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Ivanov

Anna Ivanov

Messages : 35
Date d'inscription : 26/02/2015

Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Empty
MessageSujet: Re: Ma petite soeur, mon plus grand soutient.   Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Icon_minitimeDim 15 Mar - 2:26


    Et tu vas te retourner comment ? Dans un motel miteux avec un voisin accro au porno ou un proprio qui te proposera de payer en nature ? Personne n'a besoin de savoir que tu es là, je sais garder un secret...

    J'ai dû apprendre à feinter. Petite, je refusais de mentir, on m'avait toujours appris que c'était mal, alors je m'évertuais à dire ce que je pensais, tout haut, trop haut sans doute au goût de mes parents. Oh j'en ai pris des corrections et il m'arrive d'en prendre encore. Moins grâce à ma mère, mais je sais ce que je risques à chaque connerie que je fais, alors je les fais en douce. J'ai 22 ans et je prends encore une tarte ou deux à l'occasion, ou un coup de canne, alors ça, ça me rend dingue ! Putain mais dévouez-vous pour la brûler ! Moi j'ai une grand gueule mais pas le courage ^^

    Et papa la main et la ceinture plutôt leste, je l'ai noté ^^

    Non mais qu'on soit clairs, nous avons des parents un peu spéciaux... Ils ont ramenés toutes leurs origines aux Etats-Unis en venant s'y installer. On se serait passé de la discipline de nos origines ! On sait se tenir, mais le vouloir est une autre histoire. Je retrouve enfin ma grande soeur et me love dans ses bras en faisant glisser le bout de mes doigts sur son poignet, j'adorais faire ça quand j'étais gamine et je ne l'ai pas perdu, je n'ai rien oublié de ce que nous étions toutes les deux. J'ai grandis, mais les sentiments, l'attachement, les souvenirs, tout ça est ancré au plus profond de moi-même. Sara est ma meilleure amie autant que ma grande soeur et la personne en qui je place ma confiance la plus aveugle. Personne ne changera ça.

    Je vais me faire lesbienne, j'aurais moins de problèmes.

    Je parle beaucoup pour ne rien dire, je suis une Russe du dimanche ^^ Disons que je dis ce que je pense mais que je ne pense pas toujours ce que je dis ^^ Je lance un regard suspicieux à ma soeur quand on frappa à la porte, en général mes potes tambourinent comme des abrutis et hurlent derrière la porte, je sais tout de suite que c'est eux ! Je me lève en petite culotte et top un peu court, j'ai à peine le temps de saisir la poignée de ma mère apparaît... Et merde, mon appart c'est Bagdad !

    M... maman ? Mais je... je te croyais avec papa et pas de retour avant...

    Bonsoir maman.

    Ma soeur se lève à son tour, faisant face à ma mère, sa mère, notre mère... Et je vous prie de croire qu'elle est bien plus fébrile que ce qu'elle ne le laisse paraître. Ses tremblements sont infimes mais perceptibles pour quelqu'un qui la connaît... Son regard exprime autant le doute que l'anxiété. Je vais compter les points ?  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sara Ivanov

Sara Ivanov

Messages : 86
Date d'inscription : 07/01/2015

Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Empty
MessageSujet: Re: Ma petite soeur, mon plus grand soutient.   Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Icon_minitimeDim 15 Mar - 2:49

Je sais ma puce. Mais c'est ici que Marcus va me chercher en premier.

Je ne veux pas qu'il me retrouve, pas plus que je ne veux qu'il emmerde ma soeur pour qu'elle lui parle, si elle ne sait pas, il n'y aura pas de soucis, il ne pourra pas lui mettre la pression. Je résonne de cette manière, j'ai appris à tout calculer, c'est dingue de devoir en arriver là.


Il est toujours aussi violent?

J'ose espérer qu'il ne l'est pas avec ma soeur, je sais que ça arrivait avec ma mère quand elle lui tenait tête sur des choses qu'il jugeait importantes, mais rarement avec Anna, un peu plus avec moi, disons que j'étais trop rebelle à son gout, j'ouvrais trop ma bouche, il n'a jamais supporté ça.


Oh ce serait dommage, belle comme tu es!


Je le pense, elle est sublime ma soeur, elle a une beauté sauvage et rebelle, je l'ai toujours trouvé très belle, plus que moi et j'adorais la maquiller, l'habiller! On s'installe, comme à l'époque, ça me rappel de bons souvenirs, mais tout ça est coupé par des coups à la porte. Je panique à l'idée que ça puisse être mon mari, mais non ....Cette voix....


Nous sommes de retour et je vois que tu ne t'y attendais pas. Je ne peux pas te laisser une semaine ?


Voyant le bordel ambiant, pas étonnant qu'elle pète un plomb la maman! Mais je la vois changer d'expression quand elle me voit arriver.


Bonjour Sara. Je peux savoir ce que tu fais ici?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Ivanov

Anna Ivanov

Messages : 35
Date d'inscription : 26/02/2015

Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Empty
MessageSujet: Re: Ma petite soeur, mon plus grand soutient.   Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Icon_minitimeDim 15 Mar - 3:03


    Alors on se barre le plus vite et le plus loin possible... Y a rien qui me retient ici !

    En dehors de mes potes, de ma mère, de cet appart, de mes cours et de mes habitudes ^^ Mais s'il le fallait, pour ma soeur, je serais prête à tout abandonner. J'ai toujours été très entière. C'est ou tout noir ou tout blanc, ça la fout mal pour une journaliste mais je pense que j'aurais besoin de me rendre vraiment utile quand je serais en poste. L'idée que j'ai du métier de journaliste est de pouvoir ouvrir les yeux au monde, le faire changer d'avis, l'informer, lui faire prendre conscience de ce qui se passe autour d'eux. C'est utopiste, bien sûr, mais ça aussi ça fait partie de ce que je suis et de ce qui désespère mon père... Je me fous qu'il soit déçu, rien n'est jamais assez pour lui, le rendre fier est mission impossible, j'ai pourtant essayé, mais j'ai dû me rendre à l'évidence. Il n'y a que de l'estime de ma mère dont je me préoccupe et encore... Jamais autant que celle de ma soeur que je ne voyais plus depuis des années. Mais tout ça va changer maintenant.

    C'est pas important Sa'...

    Baissant les yeux pour esquiver sa question avant de sourire quand elle me répondit que j'étais trop belle pour renoncer aux hommes. Elle a toujours eu des tas de réflexions particulièrement spontanées et drôle. Ma soeur sait charmer son public, elle est à l'aise en société, tout le monde l'adore, elle a une aura que j'envie, ma soeur était populaire au lycée sans avoir à fournir le moindre effort. Ca rendait les autres filles complètement dingue, et elle adorait en jouer ^^
    Mais alors ma mère qui débarque c'est l'angoisse sérieux ! Comment je vais justifier tout ça moi ? Je n'ai rien foutu de la semaine, la moitié de mes cours sont passés à la trappe et je me retrouve en petite tenue face à ma génitrice. J'attrape le premier jogging qui passe et l'enfile en tortillant mes mains avant de remettre une mèche de cheveux derrière mon oreille, grand signe de nervosité chez moi !

    Si tu préviens de ton retour, t'as une chance de retrouver un semblant d'ordre. Tu me prends en traitre, c'est pas fairplay ^^

    Je tente un peu d'humour en allant cacher trois canettes de bières vides. Je ne suis pas censée boire, même à 22 ans, toute Russe que je puisse être ! ^^

    Je change de vie maman. Tu m'avais pourtant prévenu, papa aussi, je connais le discours. Tu ne m'accorderas pas ton soutien et je ne le mérite pas, je ne suis pas là pour ça. Où est papa ?

    Elle commence à entortiller ses doigts dans une de ses manches, maman voit tout, elle va se faire bouffer, j'ai peur de la tournure que ça pourrait prendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sara Ivanov

Sara Ivanov

Messages : 86
Date d'inscription : 07/01/2015

Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Empty
MessageSujet: Re: Ma petite soeur, mon plus grand soutient.   Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Icon_minitimeDim 15 Mar - 3:26

Si. Il y a tes études, il y a tes amis, il y a maman. C'est gentil ma puce mais c'est à moi de me débrouiller.

Passant ma main dans ses cheveux délicatement. Je ne veux pas qu'elle quitte tout pour moi, c'est même hors de question. Elle va avoir un avenir, elle va devenir une grande journaliste et je la verrais peut-être même à la télé! Je suis très fière d'elle et je crois en elle, en ses chances de réussites, elle est très douée, elle a toujours été plus douée que moi.


Si je te le demande c'est que c'est important. Promets moi qu'il ne te fait pas de mal.


Elle ne peut pas me mentir en me regardant dans les yeux, elle n'a jamais su le faire, avec personne de toute façon, elle est trop franche, bon apparemment, elle feinte bien, je suis fière, elle a retenue tout ce que je lui ai appris, c'est très bien! Ca me fait sourire. Ce qui me fait mois sourire, c'est le fait que ma mère soit là!


Alors je dois comprendre que tu ranges que quand tu sais que je viens? Tu bois? Anastasia je te parle!


Tapant de sa canne sur la table avant de me regarder.


Il est à la maison. Qu'est-ce qui se passe Sara?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Ivanov

Anna Ivanov

Messages : 35
Date d'inscription : 26/02/2015

Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Empty
MessageSujet: Re: Ma petite soeur, mon plus grand soutient.   Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Icon_minitimeDim 15 Mar - 3:38


    A quoi ça sert d'être une famille si c'est pour ressembler à ça ?

    Je suis très vite découragée par le manque d'enthousiasme de ma soeur. Je suis encore une gamine, une gamine qui manque d'une famille. Oh j'ai mes parents, ma soeur, mais nous n'avons aucune cohésion familiale. Mon père trompe sans doute ma mère à tour de bras, ma mère feint de ne pas le remarquer, en tout je crois que c'est le cas, et ma soeur est encore emprisonnée par son mari étant donnée la peur qu'elle a encore de lui... elle me laisserait agir sinon, elle n'aurait pas besoin de tout quitter pour partir en cavale. Ce n'est qu'une fugitive, elle n'est pas libre, au contraire, c'est l'illusion qu'elle veut se donner pour trouver le courage de fuir sans regarder en arrière, sans penser à ses enfants et à tout ce qu'elle est contrainte de laisser derrière elle...

    Je fais en sorte que ça n'arrive pas Sa', c'est de plus en plus rare, je m'en sortirais, je serais bientôt loin d'ici moi aussi.

    Soutenant son regard. Je crois dur comme fer à ma propre fuite moi aussi. Qu'est-ce-que j'aimerais partir au bout du monde pour enquêter sur un vrai sujet de société, faire bouger les mentalités, être reconnue pour ça, être utile au bien et non gangréner le mal comme mon père le fait. Je ne veux pas porter mon patronyme comme un fardeau, au contraire, je voudrais le blanchir.

    Je ne range pas que... Oui je bois maman merde ! Arrête de vouloir me garder sous une cloche de verre comme tu t'évertues à le faire depuis que je suis sur Terre, je suis adulte, j'ai le droit de boire dans chacun des foutus de bars de ce pays ! Tu comprends ça ?!

    Je suis en train de craquer en remarquant l'état de ma soeur, ça me rend malade de savoir qu'elle en est là aujourd'hui. Elle avait signé pour le bonheur, s'était émancipé, avait en apparence réussi sa vie et tout s'est écroulé comme un château de carte. Vous voulez la vérité ? Je suis morte de trouille.

    Je l'ai quitté maman... J'ai tout quitté. Tout... J'ai pas le choix maman. Je l'ai pas...

    Fondant en larmes dans les bras de ma mère, je ne l'avais jamais vue comme ça. J'ignore à quel point ma mère a pu la soutenir en apprenant sa grossesse, ce sont des choses qu'elles seules sont en mesure de savoir. J'étais très loin de me douter que ma mère en avait fait autant pour ma soeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Judy Ivanov

Judy Ivanov

Messages : 38
Date d'inscription : 09/03/2015

Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Empty
MessageSujet: Re: Ma petite soeur, mon plus grand soutient.   Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Icon_minitimeDim 15 Mar - 15:39

Vladimir et moi nous sommes accordés une petite semaine de vacance à Milan, mais ce qui devait être une semaine tranquille a finalement tourner court. Mon mari a dû rentrer en urgence à cause d'un problème à la caserne, nous n'avons pas eu le choix, nous sommes rentrés, j'ai l'habitude de ce genre d'aléas venant de sa part, son métier est très prenant et ce n'est pas plus mal, j'ai eu droit à de grands moments de libertés!
J'ai décidé de venir informer ma fille de notre retour prématuré, pour prendre de ses nouvelles, elle a ses examens bientôt je veux être sur qu'elle n'a besoin de rien et qu'elle travaille dans de bonnes conditions. Je ne m'attendais pas vraiment pas à trouver l'appartement de ma fille dans cet état. Mais en plus de ça, elle me répond de manière agressive. Elle n'a pas bien comprit que même à son âge, aussi grande soit-elle, elle me doit le respect. Elle m'oblige à sévir, même à 22 ans! Je sors la baguette de ma canne avant de lui en asséner un coup dans les reins et sur les bras .... Je suis plus rapide qu'elle.


Mesure tes paroles Anastasia.


Je la regarde dans les yeux avant de me pencher sur sa soeur que je ne pensais pas trouver ici. Je n'ai plus de nouvelles de Sara depuis des années, enfin ... plus de contact direct, des nouvelles par-ci, par-là. J'ai dû faire un choix qui me blesse chaque jour, mais je devais protéger Anastasia, je n'aurais pas supporté qu'elle soit le fruit des assauts de son père comme pouvait l'être sa soeur.


Doucement ma fille ... Je suis là.



La serrant dans mes bras, comprenant sa détresse. Sara a toujours été très forte, mais aujourd'hui, je la sens à bout. Je caresse doucement ses cheveux avant de remarquer une marque sur son épaule. J'avais raison depuis le début, cet homme n'était pas fait pour elle.


Je vais te trouver un endroit ou tu seras tranquille. Ou sont tes enfants?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sara Ivanov

Sara Ivanov

Messages : 86
Date d'inscription : 07/01/2015

Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Empty
MessageSujet: Re: Ma petite soeur, mon plus grand soutient.   Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Icon_minitimeDim 15 Mar - 15:53


    Regardez où j'en suis. Chez ma petite soeur de 22 ans qui réussi mieux dans la vie que je n'ai jamais pu le faire. Elle est presque diplômée alors que j'ai tout laissé tomber pour vivre avec Marcus et mon bébé déjà en route. Théo et Shailene font ma fierté mais je ne suis plus en mesure de les assumer. Quelle vie pourrais-je leur offrir ? Avec leur père ils sont le luxe, le confort, la sécurité, tout ce qu'il faut pour bien grandir. C'est peut-être moi le souci dans l'équation. C'est peut-être à cause de moi que Marcus est comme ça, je ne sais pas, en tout cas il n'est pas l'homme que j'avais choisi pour passer ma vie avec. Il ne l'est plus... Je suis malade de savoir que je vais devoir laisser mes enfants derrière moi, que je ne les verrais pas grandir, mais je pars pour leur bien, pour leur offrir une vie meilleure. Ils n'auraient aucun avenir avec moi, je n'ai pas un sous et il est hors de question que je ne demande quoi que ce soit à mes parents !
    Mes parents qui d'ailleurs ne m'ont pas transmis le goût de l'éducation ^^ Je reste persuadée que les châtiments corporels n'apportent que la haine.

    Maman !

    Ca me choque toujours autant de la voir se servir de sa canne sur ma petite soeur. Que moi j'en prenne, à la limite je trouvais presque ça légitime vu la façon dont je parlais, mais elle a 22 ans, dire merde à sa prison lui fait du bien, je le conçois. C'est bien ça, une prison, elle n'est pas libre de ses gestes, tout du moins fini par les payer d'une façon ou d'une autre. Dieu merci nous n'avons pas grandies en Russie ^^ Ma soeur se contente de lui lancer un regard noir et de balancer tout ce qu'elle a en main pour s'isoler dans la pièce d'à côté. Je pense que rajouter une couche à la nervosité de maman n'est pas une bonne idée, courage, fuyons !
    Contre toute attente, ma mère décide de prendre mon parti et me prend dans ses bras, je n'aurais pas parié là-dessus. Après tout c'est moi qui ai imposé Marcus, qui me suis barrée de chez moi pour vivre avec lui, en bravant fièrement l'autorité parentale. Mon père trouvera que ce n'est que ce que je mérite, au fond il a sans doute raison. Mais le réconfort d'une mère vaut tout le reste et je m'abandonne quelques secondes à son étreinte, caressant son dos. C'est maintenant que je me rends compte à quel point elle a pu me manquer. On n'a qu'une maman, et j'ai quitté la mienne beaucoup trop tôt.
    Mais quand elle me demande où sont les petits, je fond en larmes une nouvelle fois. Toutes mes barrières viennent de céder, moi qui suis si dure au mal d'habitude...

    Avec Marcus, je peux pas les prendre maman... Je peux pas m'assumer moi-même, qu'est-ce-que je pourrais leur offrir ? Ils sont mieux avec leur père plutôt qu'une mère perturbée. J'ai tout raté, t'avais raison...

    Relevant un regard pleins de larmes vers elle.

    Ne dis rien à papa, je t'en prie, je t'en prie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Judy Ivanov

Judy Ivanov

Messages : 38
Date d'inscription : 09/03/2015

Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Empty
MessageSujet: Re: Ma petite soeur, mon plus grand soutient.   Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Icon_minitimeDim 15 Mar - 17:23

Mes filles ont grandis aux Etats-Unis et c'est une chance pour elles, je n'aurais sans doute pas eu le même impact si nous avions vécu en Russie, j'en suis consciente. Là-bas, les femmes n'ont aucun droit, du moins pas dans le genre de famille ou j'ai grandis et je me suis toujours juré que mes filles ne grandiraient pas de cette manière.
Je suis dure, je leur ai donné une éducation de manière à ce qu'elles aient des règles de vie, qu'elle réussisse et qu'elles deviennent ce qu'elles veulent. Ce n'est peut-être pas la bonne méthode, sans doute, mais c'est la mienne.
Ma fille s'isole, c'est encore le mieux, qu'elle se reprenne, je ne suis pas très patiente, je n'aime pas le ton qu'elle emploie avec moi et je lui fais comprendre.


Calme toi Sara, pleurer ne sert à rien. Je suis là, je vais t'aider.


Caressant ses cheveux, je ne vais pas la laisser comme ça. Elle a fait un choix, comme je l'ai fais en choisissant une de mes filles il y a des années, je sais combien c'est une souffrance et le moins que je puisse faire, c'est de soutenir ma fille, que mon mari soit d'accord ou pas. Je ne me laisserais pas faire cette fois.


Il ne saura rien. Je vais te trouver un endroit ou te réfugier quelques temps, tu auras ce dont tu as besoin pour prendre le temps de te poser et de réfléchir, une fois ta décision prise, je t'aiderais.


Je ne veux pas qu'elle fasse quoi que ce soit dans la précipitation comme maintenant, elle a besoin de prendre du recul, je vais lui donner les moyens de le faire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sara Ivanov

Sara Ivanov

Messages : 86
Date d'inscription : 07/01/2015

Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Empty
MessageSujet: Re: Ma petite soeur, mon plus grand soutient.   Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Icon_minitimeDim 15 Mar - 17:33


    Le pragmatisme de ma mère, comment dire ? ^^ On s'y fait. Je sais que pleurer ne change rien, mais parfois, c'est tout ce qu'il nous reste, et c'est exactement le cas avec Marcus. Alors je dois avouer que dans le genre je fais un peu ce que je veux quand je le veux, je suis la reine, tout du moins je l'étais. J'ai toujours royalement envoyé se faire foutre tout ce qui touche à l'autorité parentale, déjà très jeune. Seulement mes parents n'étaient pas d'accord avec ça, mon père encore moins. Il a toujours été très dur avec moi, il attendait un garçon, il m'a élevé comme tel. Plus dur, intransigeant, la meilleure partout, aucune marge de manoeuvre et encore moins le droit à l'erreur. Je m'y suis faite, j'ai surtout appris à passer au-dessus du jugement qu'on pouvait porter sur moi...

    Ma décision est prise maman, je ne peux plus continuer comme ça, je vais craquer... Mes bébés sont mieux là-bas...

    Je prends sur moi pour ne pas me rouler en boule dans un coin et pleurer toutes les larmes de mon corps en attendant que le temps ne fasse un choix pour moi. J'ai peur que Marcus vienne me chercher jusqu'ici, il en serait capable et je crois que je signerais mon arrêt de mort. Il est capable de tellement de mal... si j'avais su ça plus tôt, j'aurais peut-être écouté mon père pour une fois !
    Je fini par suivre ma mère, celle qui m'avait mise au monde m'offrait à présent une nouvelle vie...

    FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Empty
MessageSujet: Re: Ma petite soeur, mon plus grand soutient.   Ma petite soeur, mon plus grand soutient. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Ma petite soeur, mon plus grand soutient.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La petite soeur de bilal...
» Petite D7 voudrait devenir grand (besoin de conseil quoi !)
» Une petite place pour le grand Djoko ?
» (F) HOLLAND RODEN - petite soeur (réservée)
» Briançon petite ville grand renom

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day in Miami :: So Far... :: Flash Back-
Sauter vers: