One Day in Miami

One Day in Miami retrace l'histoire d'une famille Floridienne aux méandres incompréhensibles.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aussi dure que tu sois, j'ai besoin de toi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sara Ivanov

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 07/01/2015

MessageSujet: Aussi dure que tu sois, j'ai besoin de toi   Mar 10 Mar - 15:21


    J'ai besoin de ma mère, je n'en n'ai jamais eu autant besoin qu'à cet instant précis... Ce putain de test de grossesse a viré positif. Je l'ai secoué durant deux bonnes heures, je suis restée à le fixer en espérant qu'il change de diagnostique, mais ça n'a eu aucun effet, je suis bel et bien enceinte...
    Je pourrais tourner le dos à mes parents et m'enfuir très loin avec Marcus, je crois que ce serait d'ailleurs la décision la plus sage que j'aurais pu prendre de toute ma vie, mais c'est plus fort que moi, il faut que j'en parle à ma mère. Elle est la plus à même de me rassurer. Elle n'approuve pas ma relation avec Marcus, pas plus que mon père, mais je l'aime, au-delà de tout. Je ne le laisserais jamais tomber au profit de l'avis de mon père.
    Je ne me suis rendue chez ma mère dès que j'ai pu, surtout dès que mon père fut reparti pour la caserne. Je ne peux pas le mettre au courant maintenant. Alors je me dois de faire les choses de façon à ne rien risquer, ni pour moi, pour ma mère ou le bébé. Je sais qu'il serait capable de lui faire payer le fait de m'encourager dans quelque direction que ce soit. Il est très dur, un militaire de haut rang, décoré et tout ce que vous voulez. Comprenez, un emmerdeur. 
    Je suis dans sa bibliothèque, si vous voulez la trouver, c'est ici que vous aurez le plus de chance de le faire. Je porte un jean troué, une paire de baskets et une veste de jogging beaucoup trop grande pour moi. Je ne suis plus moi-même aujourd'hui, je suis non seulement deux, mais paumée !

    Ecoute maman je... je sais pas trop comment te le dire mais... Je... Je crois que ça se passe de commentaire.

    Sortant mon test de grossesse de mon sac pour le lui tendre. J'ignore ce qu'elle va bien pouvoir en penser, oh pas que du bien, je me doute, je n'ai même pas encore 18 ans, je les aurais dans quelques semaines, ce n'est pas grand-chose à tenir mais ça suffit à mon père pour tout foutre en l'air.
    Je passe une main dans mes cheveux, nerveuse, ça passe ou ça casse de toute façon, mais au moins elle ne reste pas dans l'ignorance, je ne l'aurais pas supporté. Contre toute attente, l'opinion de ma mère compte beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Judy Ivanov

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 09/03/2015

MessageSujet: Re: Aussi dure que tu sois, j'ai besoin de toi   Mar 10 Mar - 15:33

Je suis à la maison, comme tous les jours, je ne travaille pas, mon mari préfère que je reste à la maison pour élever mes filles, chose que je conçois et que j'accepte avec plaisir. J'ai élevé mes filles seule, mon mari n'est là que de temps en temps, il lui arrivait de partir des mois entiers et rentrer pour remettre tout en ordre, j'entends par là, entreprendre ses filles et leur apprendre la vie à sa manière, chose que je ne conçois pas. Je ne suis pas la plus douce des mamans, mais mes princesses sont tout ce que j'ai. Enfin princesse .... Sara a presque 18 ans et emmerde tout le monde, surtout nous. Elle aime un homme que je n'aime pas trop, voir même pas du tout, il est beaucoup trop vieux pour elle. Son père ne veut même pas en entendre parler mais je sais que je ne pourrais pas l'empêcher de le voir alors je la laisse faire en la surveillant de très près.
J'entends la porte d'entrée, Anna est encore au lycée et mon mari est parti pour la caserne, je sais qui sait. Sara ne vient que quand son père n'est pas là sinon ça tourne à l'affrontement. Je la trouve fatiguée et surtout inquiète, mais ce qu'elle me dit me glace et quand je vois le test, je comprends. Je reste quelques secondes interdite, sans rien dire. Je suis furieuse après elle, mais le mal est fait, ça ne sert à rien de l'accabler. J'attrape ma canne, ma plus fidèle amie, celle qui est toujours là pour moi, je me lève pour poser l'objet du délit sur la table avant de lui faire face.


Que comptes-tu faire?


La regardant dans les yeux. J'ai tendance à être très froide avec mes filles, je suis comme ça, assez directe, sèche parfois, mais elles n'ont jamais manqué d'amour, ni l'une, ni l'autre.


J'espère que tu as réfléchis à tout ce que cela implique Sara.


Avoir un enfant n'est pas rien, ça change votre vie, ça chamboule tout, elle est jeune, beaucoup trop jeune pour ça. Elle mérite un autre avenir ma fille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sara Ivanov

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 07/01/2015

MessageSujet: Re: Aussi dure que tu sois, j'ai besoin de toi   Mar 10 Mar - 15:59


    Je me doutais bien que ma mère ne sauterais pas de joie en apprenant qu'elle serait bientôt grand-mère. Encore que je ne suis pas sûre qu'elle se fasse à l'idée un jour. Mon père va m'en vouloir à mort, je viens de signer la fin de ma vie là. Je ne tiens pas à ce que ma mère soit prise entre nous deux, alors je préfère venir la voir quand il n'est pas là. Moins je croise mon père, mieux je me porte. C'est comme ça depuis que je suis avec Marcus de façon plus officielle. J'ai fini par aller vivre chez lui, histoire d'avoir la paix et de ne plus avoir à subir les sautes d'humeur de mon père. Je ne comprends pas comment ma mère peut supporter ça tous les jours depuis tant d'années. Je me serais barrée bien avant ! Mais l'homme de ma vie n'est rien de tout ça. Peut-être un peu directif mais il est plus âgé, il veut simplement me guider. Je ne comprends pas les décisions de mon père, comment il peut être si dur, si intransigeant. Il aurait tellement plus à gagner à s'assouplir un peu ! Avec moi en tout cas. Ma mère sait à peu près faire la part des choses, on se fait à tout, et je me suis faite à tout ça. Je me suis surtout faite au fait que les effusions de bonheur dans la famille... C'est entre ma soeur et moi, nous sommes tellement différentes de nos parents ! Je n'hésite pas à dire à ma petite soeur que je l'aime, que je crois en elle, je lui fais un bisou tous les soirs, enfin je lui faisais. A présent je lui envoi un texto. C'est différent, mais je ne pourrais pas me passer d'elle. Elle n'a que 15 ans, elle a besoin d'entendre qu'elle a du monde autour d'elle au risque d'aller chercher ce soutien ailleurs et de finir comme moi ^^

    Je ne sais pas maman, mais je l'aime....

    Marcus. C'est un homme tellement responsable et aimant... J'en suis raide dingue. Dingue comme l'ado que je suis encore mais après tout pourquoi pas ? Si j'ai trouvé mon bonheur ?

    Il arrive peut-être un peu tôt mais on va se débrouiller, on a tout ce qu'il faut pour l'élever. Et Marcus m'a demandé en mariage... 


    Faisant tourner une bague de fiançailles autour de mon doigt, rêveuse et légèrement souriante.

    Il veut faire les choses bien maman. C'est l'homme qu'il me faut tu comprends ? Combien d'autre auraient assumé comme lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Judy Ivanov

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 09/03/2015

MessageSujet: Re: Aussi dure que tu sois, j'ai besoin de toi   Mar 10 Mar - 22:10

Quand j'ai eu mes filles, je voulais une vie parfaite pour elles, je les voyais faire de grandes études, avoir un métier passionnant, un mari et des enfants. Mais pas si tôt, pas comme moi. J'ai eu Sara, je n'avais que 18 ans, j'avais pour rêve de faire carrière dans un cabaret en tant que chanteuse, rêve que j'ai abandonné pour élever ma fille, puis Anna est arrivée trois ans après sa soeur, ce qui a définitivement mis fin à mon rêve. Vladimir n'a jamais voulu que je travaille, ce qui n'est pas plus mal, j'ai pu profité de mes enfants, mais je dois avouer aujourd'hui que ma passion pour le cabaret me manque. Je sais que c'est terminé tout ça pour moi, c'est pour ça que je fais tout ce que je peux pour que mes filles restent dans le droit chemin et puisse réaliser leurs rêves.
J'aurais voulu éviter toutes ses difficultés à Sara, je me dis qu'à être trop dure, à trop la cadrée, j'ai finis par la pousser dehors et faire les erreurs que je voulais éviter pour elle. Je ne sais pas. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle tombe enceinte aussi vite.
Elle l'aime, je l'ai compris. Elle a finit par quitter la maison pour aller vivre avec lui, je ne m'y suis pas opposé, elle est sans doute mieux là-bas avec lui, qu'ici avec son père qui lui fait payer cet amour qu'il ne comprend pas. Je ne dis pas que j'approuve, je n'ai pas confiance en cet homme, il est plus âgé qu'elle, il est très directif, je n'aime pas sa manière de la regarder, de lui parler, il n'est pas son père mais son mari, il n'a pas à lui dicter sa conduite, je suis la seule à avoir le droit de le faire!


Sara ... Ca va beaucoup trop vite, tu vas te perdre là-dedans.


Je sais de quoi je parle, j'ai l'impression de me revoir 18 ans en arrière. Ca me fait peur. J'ai aimé son père, même si il m'en a fait voir, mais j'ai été souvent seule, j'ai élevé mes filles seule, leur père revenait uniquement pour jouer au shérif avec elles, chose que je n'ai jamais apprécié. Je les élève comme il faut, il n'a pas à venir passer au-dessus de moi pour prouver qu'il est le plus fort! Je suis très dure, mais je ne les punis pas pour leur faire peur ou assoir une quelconque domination, mais pour leur apprendre à respecter les règles et la vie en général. Je prends sa main dans ma mienne en la regardant dans les yeux. Ma petite fille va se marier.


Et combien d'autre t'aurait laissé le temps de grandir ma fille?  Je n'approuve pas tes choix, mais ils sont là, c'est un fait et tu ne seras pas toute seule.


Glissant ma main sur sa joue délicatement.


On ne va rien dire à ton père pour le moment. Dans deux mois, tu es majeur, il ne pourra plus rien contre toi, mais pour le moment, je dois être la seule au courant Sara, je suis claire?


Mon mari n'hésitera pas à la faire avorter et l'enfermer ici si il apprend ce qui se passe. Il ne doit pas savoir, je serais là pour l'épauler, mais avant sa majorité, je dois être la seule au courant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sara Ivanov

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 07/01/2015

MessageSujet: Re: Aussi dure que tu sois, j'ai besoin de toi   Mar 10 Mar - 22:41


    Bien sûr que ça va vite maman, mais c'est l'homme de ma vie ! Et si justement c'était la chance que je n'aurais qu'une fois ? Tu n'étais pas plus âgée que moi quand tu m'as eu, et regarde où tu en es aujourd'hui ? Je n'appelle pas ça s'être perdue...

    Je suis très admirative de mes parents, moins de la façon de penser de mon père mais il a réussi, c'est un fait. Je ne sais pas comment elle voit vraiment les choses, si elle a peur pour moi ou tout simplement que je m'éloigne d'eux. Je suis un peu perdue pour tout avouer. En dehors de ça, je suis tellement excitée à l'idée d'avancer dans la vie que je ne vois que le futur, ce petit bout de nous entre mes bras, dans quelques mois. Cette nouvelle vie, ces responsabilités qui seront les nôtres, cette petite vie dont je serais responsable. Je ne sais pas quel genre de mère je serais, mais je vais tout faire pour être à la hauteur, il n'y a pas de raison. Marcus a l'air tellement heureux ! Je ne pensais pas qu'il réagirais comme ça, mais ça me fait tellement de bien de le savoir heureux pour moi !

    Je suis grande maman, je peux devenir adulte bien plus vite que tu ne le crois. Je l'ai appris grâce à lui. Et à toi... Merci maman.

    Posant ma main sur la sienne en déposant mes lèvres sur l'intérieur de sa main. Ma mère est dure, intransigeante et tout ce que vous voulez mais elle est au moins une chose : présente pour ses filles.

    Tu crois vraiment que je prendrais le risque de lui dire ? Je n'ai pas tant le goût du risque. Il n'a pas besoin de savoir tout court maman, lui et moi c'est fini. En revanche, j'ai quelque-chose à te demander... Je voudrais que tu sois présente à mon mariage, s'il-te-plaît.

    Je sais qu'elle n'approuve pas mais ma façon de la supplier du regard, les larmes aux yeux lui signale bien à quel point je suis en détresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Judy Ivanov

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 09/03/2015

MessageSujet: Re: Aussi dure que tu sois, j'ai besoin de toi   Mar 10 Mar - 23:03

J'en suis là, certes, mais ça n'a pas été facile Sara, ne croit pas ça. A ton âge, j'avais des rêves que j'ai dû mettre de côté. Je ne regrette pas de vous avoir eu, mais j'ai du faire des choix qui ont été difficile. Je sais que tu es amoureuse, heureuse, mais je voudrais que tu penses aussi à ton avenir à ce que tu risques que perdre en ayant un enfant si tôt. Je respecterais ton choix, je pense que tu es assez grande pour le faire, mais pèse vraiment le pour et le contre ma fille. Je ne veux pas que tu t'enfermes dans une vie qui risque de te peser dans quelques années.

Je ne veux pas la savoir malheureuse parce qu'elle n'aura pas pu réaliser ses rêves car elle aura été trop vite. C'est mon rôle de la guider, de l'aider à faire les meilleurs choix sans pour autant interférer dans ses décisions finales. Je suis très fière de mes filles, je pense les avoir élevée comme il faut. Je ne suis pas tendre, elles le savent, elles sont mes princesses, mais le moindre faux pas est repris immédiatement. J'ai conscience que ma rigidité peut leur peser, mais je suis seule avec elles la plus part du temps, je ne peux pas me permettre de me laisser dépasser par deux adolescentes!


Tu as grandi beaucoup trop vite.


Serrant sa main avant de me lever pour déposer un bisou sur son front, ma main dans ses cheveux. Je regrette la relation de mes filles avec leur père, il est extrêmement dur avec elles, je déteste ça, il est beaucoup plus après Sara, depuis toujours, qu'il la reprenne est une chose, qu'il la frappe pour assoir son pouvoir en est une autre et je suis contre. J'ai déjà levée la main sur mes filles, mais jamais pour leur faire du mal, jamais pour les rabaisser, uniquement pour leur faire comprendre les limites. C'est la différence entre leur père et moi.


Je serais là ma fille.


Je n'approuve pas son union, mais si ça lui tient à coeur, je le ferais, pour elle, parce que c'est un passage important qu'aucune mère ne devrait louper.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sara Ivanov

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 07/01/2015

MessageSujet: Re: Aussi dure que tu sois, j'ai besoin de toi   Mar 10 Mar - 23:35


    Je comprends tout ça maman mais... C'est cette vie-là que je veux, je veux fonder ma propre famille, mon propre foyer, je ne veux pas passer à côté de ce bonheur. Et il avait l'air... tellement heureux de voir ce foutu truc... Beaucoup plus que moi au premier abord ^^

    Désignant le test de grossesse. Je ne sais pas si je serais une bonne mère, toujours est-il qu'il va bien le falloir, je ne peux plus reculer maintenant. On parle de l'avortement, mais comment pourrais-je ne serait-ce qu'y penser ? C'est un petit nous, un mélange de Marcus et moi, le fruit de notre amour. Cet homme que j'aime plus que tout au monde, dont je vais avoir un enfant... un bébé... Je vais avoir un bébé ! Je le réalise à peine !

    Ah bon ? J'ai plutôt l'impression d'en avoir assez supporté ^^

    Merci papa pour ce sentiment de dégoût profond pour l'enfance. Mais je dois à ma mère mes meilleurs souvenirs, après tout, c'est grâce à elle que nous sommes qui nous sommes, ma soeur et moi avons au moins une idée de ce que nous voulons être. Mon père n'aurait réussi qu'à nous dégouter des hommes, et du mariage sans doute... Je ne me porte que mieux de ne pas le voir plus souvent... Au grand damne de ma mère mais après tout c'est lui qui l'a voulu.

    Merci maman. Je vais avoir besoin de toi pour les essayages de la robe de mariée. Je ne sais pas vers qui me tourner...

    Ma mère a du goût, elle a toujours été très classe, elle est reconnue pour tout ça, et respectée. Mon père n'aurait jamais toléré quelconque écart de comportement ou négligence de quelque sorte que ce soit.
    Je jette un oeil sur l'horloge de la bibliothèque, ici c'est son domaine, c'est elle qui dirige.

    Je vais y aller avant qu'il ne rentre. Merci, merci, merci maman... Fait un bisou à Anna. Je t'aime.

    La serrant dans mes bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Judy Ivanov

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 09/03/2015

MessageSujet: Re: Aussi dure que tu sois, j'ai besoin de toi   Mer 11 Mar - 0:41

Alors si c'est ce que tu veux, fais le Sara.

Je la sens déterminée, qu'est-ce que je peux faire contre ça concrètement ? Je préfère l'épauler plutôt que la savoir seule dans son coin en train de galérer, parce qu'elle va avoir du mal, un enfant, ce n'est pas de tout repos qu'on se le dise. Et être maman si jeune cause beaucoup de doute, je ne veux pas qu'elle vive ça toute seule, j'ai conscience que ça va être très compliqué avec mon mari, il finira par l'apprendre et je redoute sa réaction. Je gèrerais, je l'ai toujours fait.


Et ce n'est pas ce que je voulais.


Vlladimir a toujours été très dur avec ses filles, tout comme avec moi, mais je suis sa femme, j'ai un statu différent, il sait que son intérêt est plus d'aller dans mon sens que l'inverse, plusieurs fois je l'ai menacé de divorcé, mais je ne l'ai jamais fait.


On pourra aller faire des essayage quand tu seras prête.


Je lui offrirais une robe de princesse, elle sera la plus belle et je vais veiller à ce que son mari prenne soin d'elle. Je refuse qu'elle finisse enfermée comme j'ai pu l'être plus jeune. Aujourd'hui, j'ai pris de l'assurance, mais il y a quelques années de ça, je rendais des comptes sans arrêt au père de mes filles, aujourd'hui, je suis plus indépendante, Vladimir part beaucoup plus souvent en mission ce qui me laisse plus libre de mes mouvements.


Fais attention à toi ma fille.


L'embrassant sur le front en posant doucement ma main sur son ventre. J'ai beaucoup de mal à croire que ma fille soit enceinte, qu'elle va devenir maman, c'est incroyable. Je la laisse partir, m'installant avec un livre dans un fauteuil pourpre en attendant le retour de mon mari qui doit rentrer de mission ce soir. Ce n'est que dans la soirée que je l'entends passer la porte et au claquement qui s'en suit, je sais qu'il n'est pas d'humeur joyeuse. Anna est dans sa chambre, elle descendra dîner quand je le lui demanderais, pour le moment elle a des devoirs à faire. Je me lève, m'appuyant sur ma canne pour aller vers Vladimir. Notre relation est tellement particulière que je ne saurais la définir. Je l'aime encore, c'est une évidence, mais ce n'est plus comme avant, beaucoup trop de chose se sont passées. Je passe derrière lui pour glisser ma main dans le creux de ses reins.


Ta mission était satisfaisante ? Tu n'es pas trop épuisé?


Nous servant deux fonds de scotch.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guest Star

avatar

Messages : 736
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Aussi dure que tu sois, j'ai besoin de toi   Mer 11 Mar - 1:12


    Je rentre à peine de mission et je vois qu'ici, la vie poursuit son cours, que j'y sois ou pas. Je ne comprends pas cette façon de se passer de l'homme de la maison comme ça. Il faut savoir que sans moi, tout ce luxe n'est pas. Je suis très hut placé et je ne laisserais personne me voler ma place. Je sais que ma femme est souvent seule mais elle savait pour quoi elle signait et elle l'a fait. J'étais déjà engagé quand nous nous sommes rencontrés, elle faisait un stage d'infirmière. Je n'aurais jamais cru me retrouver un jour à l'infirmerie, j'étais bien trop fort pour ça, bien trop solide, et surtout trop malin pour me laisser avoir par quelconque ennemi capable de me blesser. Pour autant, j'ai fini par me battre avec un instructeur à qui j'avais mit une telle raclée qu'il avait préféré garder le silence sur notre altercation, mais le fait est qu'il m'avait fallu quelques points de sutures, et j'avais rencontré Judy, qui deviendrait ma Judy. 16 ans à peine, la plus jolie fille qui m'avait été donné de rencontrer, un vrai rayon de soleil, surtout à cet endroit. Elle ne méritait pas de finir ici, elle aurait risqué de perdre sa fraîcheur et une partie de la sincérité de son sourire en restant dans cet endroit trop longtemps.
    Et j'ai fini par lui passer la bague au doigt, il ne pouvait pas en être autrement. J'ai demandé sa main avant qu'elle ne reparte, c'est ainsi qu'elle est devenue ma femme.
    Trêve de rêverie, je retrouve Judy dans la bibliothèque, elle lit beaucoup, plus que je ne peux le comprendre, mais si ça l'aide à passer le temps pendant que je ne suis pas là...
    Elle se lève quand elle m'aperçoit et m'accueille avec un geste tendre et un fond de scotch. Je l'embrasse sur le front, nous sommes loin des effusions du début, mais j'aime ma femme, bien que notre relation ait pris un autre tournant, le temps change les choses, nous nous aimons toujours, mais de façon beaucoup plus raisonnable. Toujours est-il qu'à présent je sais qu'elle me cache tout un tas de choses, je cherche juste à savoir si elle va me les cacher longtemps...

    Si, il devient presque impossible de trouver de bons éléments parmi tous ces idiots, on devrait vraiment instaurer un minimum pour s'engager.

    Comme un test scolaire ou quelque-chose dans le genre. Ils sont non seulement rebelles mais bêtes à manger du foin !

    Qu'est-ce-que j'ai loupé ?

    Avec les filles, avec elle... Je préfère la laisser donner sa version, voir jusqu'où elle peut aller en me regardant dans les yeux. Jouer double jeu ne me pose aucun problème de conscience, qu'on soit clairs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Judy Ivanov

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 09/03/2015

MessageSujet: Re: Aussi dure que tu sois, j'ai besoin de toi   Mer 11 Mar - 1:33

Mon mari je l'ai aimé, comme une folle. J'étais une gamine quand je l'ai rencontré, je faisais un stage en infirmerie à l'armée et il a été mon patient. Il a su me charmer, je n'avais que 16 ans j'attendais l'amour, le grand, comme on en entend parler dans les films et les livres. J'ai toujours eu une grande culture, mes parents m'ont appris à m'intéresser à tout et je pense que c'est ce qui a séduit Vladimir. Il m'a demandé ma main, j'ai accepté, je suis partie vivre avec lui dès que je suis rentrée contre l'avis de mes parents, mais je m'en moquais. J'ai l'impression que Sara répète mon histoire et ça ne me plait pas plus que ça au final, je voudrais que son histoire se déroule un peu mieux que la mienne. Ca n'a pas toujours été simple avec mon mari, je me suis souvent sentie seule, nous avons eu beaucoup de coup de gueule, de coup de sang, mais je l'aime toujours, même si c'est un amour différent.


Tu ne changeras pas le monde, même si je sais que tu le voudrais.


Lui souriant en nous servant un verre.  Je le regarde quand il me demande ce qu'il a loupé.


Oh rien de bien passionnant. Anna a eu les meilleures notes à son trimestre, tu pourras la féliciter, elle le mérite et j'ai une amie qui m'a proposé d'organiser une soirée caritative au profit de l'hopital des enfants, je pense que je vais y participer. Tu as faim ?


Je sais que ses journées sont parfois difficiles, ça me fait plaisir de prendre soin de lui quand il rentre le soir, j'en profite car quand il est en mission, je peux ne pas le voir durant des jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guest Star

avatar

Messages : 736
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Aussi dure que tu sois, j'ai besoin de toi   Mer 11 Mar - 1:56


    Quand le monde changera, il ne s'en portera que mieux. Mais pour ça, il faudrait commencer par l'éducation...

    Ces américains n'ont aucune notion de la bienséance, du respect ou du travail bien fait. Je ne comprends pas comment tout un pays peut espérer prospérer en formant ses jeunes recrues comme ça. Même les écoles laissent à désirer. J'ai mis mes filles en écoles militaires, privées, je veux leur offrir une éducation carrée, Russe, comme nous la poursuivons à la maison. Visiblement ça n'a pas suffit...
    Je n'oublie pas ce que j'ai entendu tout à l'heure, ma fille est enceinte, je ne comprends pas comment ça a pu arriver si vite, elle est pourtant informée des risques, et surtout de ceux qu'elle encourait à poursuivre dans cette voie là avec ce Marcus...

    Tout ça est très rassurant, la maison tourne...


    Dos à elle, reposant mon verre sur le meuble en bois dans un bruit mat, soupirant en me tournant enfin vers elle pour lui faire face et la dominer d'une bonne tête. Je prends sur moi pour ne pas exploser tout de suite mais à son regard, je sens mes nerfs lâcher et son verre vole de l'autre côté de la pièce d'un revers de main.

    Combien de temps vas-tu encore jouer double jeu Judy ? Tu pensais que je n'apprendrais rien ? Il est hors de question que Sara ne mette son bâtard au monde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Judy Ivanov

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 09/03/2015

MessageSujet: Re: Aussi dure que tu sois, j'ai besoin de toi   Mer 11 Mar - 2:33

Alors les choses ne changeront jamais ...

Il ne faut pas se faire d'illusion, on a déjà du mal avec la génération de nos filles, alors celle qui va venir! Mes filles sont bien élevées, elles sont respectueuses, c'est vraiment quelque chose auquel je tiens. Je ne suis pas laxiste, je ne leur laisse rien passée, elles le savent, c'est pour leur bien, mais je doute que la génération suivante soit aussi carrée.
Mon mari est un militaire très à cheval sur la discipline, j'ai trouvé mon maître. Je pense avoir un juste milieu avec mes filles que mon mari n'a pas et n'aura jamais. C'est pour ça qu'il a prit en grippe ma grande, parce qu'elle n'allait pas dans son sens, parce qu'elle n'était pas comme il voulait. Je n'approuve pas ses choix, mais je ne la renierais pas pour autant, elle reste ma fille, ma première, je veux faire partie de sa vie et connaitre mon petit fils ou ma petite fille.


Je n'ai pas vraiment le choix, mais ta présence manque.


Caressant sa nuque délicatement avant de boire un peu de mon verre, je ne suis pas très alcool fort si ce n'est de temps en temps, souvent avec mon mari. Je le sais nerveux et quand je vois mon verre voler, je ne bouge pas d'un millimètre, le regardant dans les yeux, changeant d'expression pour devenir beaucoup plus dur.


Ton petit fils Vladimir ... ton petit fils! Je ne te demande pas de l'accepter, mais ma fille a besoin de moi et je t'interdit de lui manquer de respect que ce soit clair entre nous.


Mais une question me vient, une question que j'aurais dû lui poser dès ses révélations.


Comment tu sais ça? Répond moi !


Tapant sur le sol avec ma canne. Je sens les nerfs qui montent et ce n'est bon pour personne.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guest Star

avatar

Messages : 736
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Aussi dure que tu sois, j'ai besoin de toi   Mer 11 Mar - 2:52


    Tu sais ce que j'en dis, un foyer sans homme n'en n'est pas un...

    Je suis très clair là-dessus. Je ne conçois pas une famille sans homme. Une mère célibataire a raté sa vie, clairement. Garder un homme n'est pourtant pas très compliqué. Il suffit de savoir se tenir, et ma femme a toujours sur le faire avec brio. Elle m'impressionne souvent, elle parvient à tout porter à bouts de bras, sans jamais se plaindre. Quoi que je ne le supporterais pas vraiment. Je ne conçois pas le faire qu'une femme puisse la ramener alors qu'elle n'a rien d'autre à faire que son devoir. Les hommes partent au charbon, travailler, risquer leur vie dans mon cas ou dans certains corps de métiers, il ne manquerait plus qu'elles la ramènent ces bonnes femmes !

    Quel respect je pourrais encore avoir pour la traînée qu'elle est ?! Et ce ne sera rien pour moi parce qu'elle ne le gardera pas, crois-moi !

    Elle pense vraiment que vais laisser faire ça ? Je suis son mari, je connais toutes ses habitudes et je m'en sers assez largement. Il faut bien que je puisse garder le contrôle de ce qui se passe chez moi non ? Je ne conçois pas de lâcher mon foyer pendant mes missions, je suis capable d'être partout à la fois.

    Ce n'est pas la question Judy, en revanche garde bien à l'esprit que tu vas devoir faire un choix. Continue à voir Sara et c'est la sécurité d'Anastasia que tu auras sur la conscience, je suis bien clair ? Estime-toi encore heureuse d'avoir le droit de choisir... Mais choisi bien.

    M'approchant de ma femme pour poser un doigt sur sa tempe. Qu'elle réfléchisse comme il se doit. Elle en est capable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Judy Ivanov

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 09/03/2015

MessageSujet: Re: Aussi dure que tu sois, j'ai besoin de toi   Mer 11 Mar - 18:13

Apparemment on ne s'en sort pas trop mal ...

Heureusement qu'on attend pas après monsieur pour vivre, sinon on ne ferait pas grand chose. Je n'ai jamais attendu mon homme pour faire ce que je voulais. Si au début de notre mariage j'étais soumise aux désirs de monsieur, j'ai bien vite compris que je devais penser à vivre pour moi et pour mes filles. Je me suis dévouée à leur éducation mais j'ai aussi pensée à moi, j'ai fait construire ma bibliothèque, je suis passionnée par la lecture, je passe beaucoup de temps à chiner de vieilles éditions originale. J'étais une maman mais aussi une femme.


Une trainée? C'est de ta fille que tu parles Vladimir! Elle le gardera que tu le veuilles ou non alors prends sur toi. Je m'occuperais de tout, je ne te demande pas de t'en mêler.

Je ne le laisserais pas foutre en l'air la vie de ma fille. Il lui a suffisamment fait de mal. Je suis pour la discipline, mais jusqu'à un certain point, mon mari peut se montrer très violent, il l'a été plus d'une fois avec Sara et je ne cautionne pas ça. Je ne le laisserais pas foutre la vie de ma fille en l'air. Ces choix sont ceux qu'ils sont, je ne les approuve pas, mais je l'ai élevé pour qu'elle pense par elle et qu'elle soit libre de ses choix.


Tu me demandes de choisir entre mes filles? Jamais tu m'entends! Laisse moi gérer mes enfants, tu aurais ton mot à dire si tu étais là plus de deux semaines d'affilés!


Je n'arrive pas à croire qu'il me demande de faire un choix entre mes filles. Jamais je ne ferais ça, je les aime autant l'une que l'autre, mais Sara est ma première, j'ai un lien très fort avec elle, je ne peux pas la laisser tomber. Je toise mon mari d'un regard noir.


Tu devrais retourner en mission si c'est pour venir semer le trouble dans notre équilibre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guest Star

avatar

Messages : 736
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Aussi dure que tu sois, j'ai besoin de toi   Mer 11 Mar - 18:46


    Une traînée oui, exactement ! Et toi tu cautionnes ?! Elle fout sa vie en l'air et se fourvoie avec le premier venu, c'est tout ce que tu penses de ça ?!

    Je ne comprends pas que ma femme puisse accepter que sa fille de 18 ans à peine soit enceinte. Elle n'est même pas installée, elle a sa famille, ce n'est pas la même chose que Judy, elle n'avait que moi, tout du moins ce n'était pas le même contexte et je ne lui aurais jamais voulu quelconque mal, je la prenais pour femme pour en faire une princesse, elle le fut, fut un temps...

    Sauf que tu oublies que je ne suis pas prêt à laisser ma place et qu'elle est mineure. Elle n'aura pas cet enfant, tu as ma parole.

    Je suis catégorique et je ne lui laisse pas le choix. Je n'aurais pas grands scrupules à faire payer Anastasia pour lui faire savoir que je suis contre ses choix. Alors il va falloir que tout soit clair entre nous, mes filles ont peut-être oublié le respect qu'elles me devaient mais elles vont vite s'en souvenir.

    Garde simplement à l'esprit tout ce que je t'ai dis...

    Posant une main sur son épaule avant de quitter la bibliothèque en claquant la porte.




    Deux semaines plus tard...
    Je n'ai pas bien compris ce qui me tombait dessus. Jusqu'à présent c'était une heure de retenue qui me contrariait, et bousillait ma journée. Tout ça pour avoir mit une tarte à une fille qui le méritait, à force d'agiter sa mini jupe sous le nez des garçons sur le terrain de sport et qui a fini par le faire sous le nez de celui qui me plaisait. Ben voilà, elle recommencera plus, et je pense que moi non plus ^^
    Ma mère a dû être prévenue et s'attend à me voir rentrer une heure plus tard, ça arrive de temps en temps. Avant Sara me couvrait, mais maintenant qu'elle ne vit plus à la maison, je ne veux plus l'embêter avec ça. Ce n'est qu'une heure de colle ! Le seul souci c'est que ça tombe quand mon père n'est pas en mission.
    J'aurais dû me douter que ça ne passerait pas si facilement, et je viens de me prendre la raclée du siècle, je ne pensais pas que ça prendrait ce genre de proportion. Sara a prit des tartes, mais pas pour ce genre de conneries, et il faut avouer qu'il est généralement plus souple avec moi...
    Je rentre à la maison, j'ai bien sûr pris ma raclée dans le garage, c'est là qu'il préfère agir... Je n'ai jamais cherché à comprendre pourquoi...
    J'ai dû traverser le jardin pour retrouver la maison, mais j'ai attendu des heures pour le faire. Il est plus de 23 h, je n'ai pas répondu à mon téléphone depuis que je suis sortie de l'école... Je rentre discrètement par la cuisine en espérant ne pas faire de bruit, cherchant la lumière en finissant par tout renverser.

    Bordel de Dieu !

    J'ai le visage marqué, les bras pleins de bleus, j'ai une cheville en vrac mais tout ira mieux une fois un bon Doliprane avalé et une nuit de sommeil passée. Il repart quand en mission mon enfoiré de père ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Judy Ivanov

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 09/03/2015

MessageSujet: Re: Aussi dure que tu sois, j'ai besoin de toi   Mer 11 Mar - 19:22

Je ne cautionne pas son union, mais c'est encore une enfant, elle a besoin de ses parents que tu le veuilles ou non.

Je ne la laisserais pas en plan parce que je suis contre ses choix. C'est ma fille, ma première petite fille, je ne sais pas dans quelle histoire elle s'engage, mais elle est amoureuse et elle ne se pliera pas au refus de son père sur son union alors je préfère être là pour la guider en cas de besoin. Son père ne voit pas les choses de la même manière, il est a un esprit très étriqué que j'ai du mal à comprendre.
Je le laisse partir, ses menaces sont vaines, je ne choisirais pas entre mes filles c'est une évidence, quelle mère pourrait faire ce genre de chose?
Le temps passe ... Ma grande vit sa grossesse doucement, je tente d'être la plus présente possible, mais j'ai aussi ma petite à gérer. Mon mari est rentré de mission depuis quelques jours, nous nous croisons. Hier, je suis allée faire les premiers essaie avec Sara pour sa robe de mariée, je ne montre rien, mais la voir si heureuse de commencer sa vie de femme me chamboule, c'est ma petite fille qui devient grande. Ma petite fille qui me fatigue a être indécise sur sa robe, ce n'est pas faute d'en avoir essayé tout ça pour repartir sans une réservation.  Je ne vais pas faire ça toutes les semaines, qu'on soit clair!
Je finis par rentrer, ma fille n'est pas encore là, ce qui n'est pas son habitude, elle rentre toujours à l'heure. Je tente de l'appeler, mais elle ne répond pas. Les heures passent .... Je tourne en rond, elle ne loupe jamais l'heure du repas et mon mari ne semble pas savoir ou elle se trouve. Il n'est pas plus inquiet que ça, ce que je trouve étrange.
C'est sur les coups de 23 heures que j'entends du bruit dans la cuisine. Je descends doucement et entends ma fille jurer. Je sens une vague de soulagement, mais aussi de colère m'envahir, depuis quand elle me la fait à l'envers comme ça? J'allume la lumière d'un coup, sortant la baguette de ma canne pour la brandir devant elle, frappant sur la table pour l'empêcher de passer.


Anastasia Olga Katherina  Ivanov! J'espère que tu as une ...

Très bonne explication, mais je laisse ma phrase en suspens pour la regarder. Son visage est marqué, tout comme ses bras. Je m'approche d'elle pour passer ma main dans ses cheveux.


Qui t'as fait ça Anna? Répond moi immédiatement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Ivanov

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 26/02/2015

MessageSujet: Re: Aussi dure que tu sois, j'ai besoin de toi   Mer 11 Mar - 19:40


    Je ne rentre jamais si tard, je ne saute jamais un repas sans prévenir et encore, je ne saute pas de repas tout court ^^ A 15 ans je ne suis pas encore censée sortir avec des copains le soir. Oh il arrive, quand mon père est en mission, que ma mère m'accorde un samedi soir pour aller manger au fastfood et aller voir un film avec mes copains, mais ça reste à titre exceptionnel. Mes notes ne rentrent pas en ligne de compte, elles sont toujours irréprochables, ce n'est pas une raison pour me féliciter, ce n'est que mon devoir de briller à l'école. Quand je vois que certains de mes potes se voient offrir des vacances pour avoir eu un bon bulletin ! Qui veut m'adopter ? ^^
    Vu l'heure qu'il est, je ne pense pas avoir grand intérêt à la ramener à propos de quoi que ce soit, je vais faire profil bas, et surtout éviter de me faire goaler ! Je sais que je pourrais me faire punir au moins 6 mois pour rentrer en pleine nuit, surtout sans avoir prévenu. Alors que la raclée et mon retard soit dû à mon père ne rentre pas en ligne de compte non plus ^^ Je suis en retard, point !
    Et je sens que je vais morfler quand j'entends sa canne claudiquer dans les escaliers, et merde ! Mes prénoms fusent, ça peut impressionner, je crois que c'est le but ^^ Disons que ça dissuade !

    C'est pas important maman...

    Je croise son regard, impossible de le baisser, elle me fait bien trop peur pour que je n'ose m'en détacher au risque d'en prendre. Mes yeux se remplissent de larmes et plongeant mon regard dans le sien, elle comprends que je ne peux pas lui répondre, elle comprendra surtout toute seule...

    Laisse-moi passer maman, s'il-te-plaît...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Judy Ivanov

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 09/03/2015

MessageSujet: Re: Aussi dure que tu sois, j'ai besoin de toi   Mer 11 Mar - 19:55

Ma fille ne rentre jamais aussi tard sans prévenir, elle ne rentre surtout jamais à cette heure-ci quand son père est là. Il est moins après elle qu'après sa soeur, mais elle n'échapperait pas à une correction si son père la voyait et c'est ce que je voudrais éviter, je préfère m'en occuper, je sais ou sont mes limites, je sais jusqu'où je peux aller. Je ne suis pas facile, elles le savent toutes les deux, je n'aime pas qu'elles désobéissent et elles savent ou est leur intérêt. Je ne me plains de mes filles au contraire, je suis très fière d'elles, mais Anna n'a pas brillé ce soir et elle va vite le comprendre.
Elle a  une certaine liberté quand son père n'est pas là, elle a 15 ans, des notes parfaites et un comportement que je n'ai pas à blâmer en général alors elle sort de temps en temps les mercredi après midi ou le samedi soir avec la permission de minuit, à condition que je sache ou et avec qui. J'ai toujours pu lui faire confiance, mais ce soir, elle n'avait pas à faire ça.
Je la toise de toute ma hauteur, le regard dur avant de voir son visage, ses bras. Si elle a été agressée, je vais aller moi-même m'occuper des personnes qui lui ont fait ça
.

Ce n'est pas la question que je t'ai posé Anastasia.


Je me calme en voyant ses larmes, mais lui interdit le passage, elle ne me quittera pas tant que je n'aurais pas eu mes réponses, il est hors de question que ce geste reste impunie. Je passe ma main dans son dos et la fait asseoir en face de moi, lui sortant un cachet, vu la marque sur son visage, elle doit avoir mal à la tête.


Je t'écoute ma grande et ne me mens pas. Qui t'as fait ça?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Ivanov

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 26/02/2015

MessageSujet: Re: Aussi dure que tu sois, j'ai besoin de toi   Mer 11 Mar - 21:26


    Ma mère ne supporte pas que je réponde à côté quand elle me pose une question, c'est bien plus fort qu'elle. Je ne suis pas le genre de gamine à me tenir comme je le devrais, comme on l'attend de moi, je suis un peu rebelle, quoi que beaucoup moins que ma soeur. Mais à nous donner une éducation aussi rigide, il ne fallait pas s'attendre à autre chose quoi qu'il en soit ! Il faut savoir que je suis consciente de mes conneries, je cherche juste à exister, je suis tellement admirative de Sara que je ne peux qu'espérer en arriver à son niveau un jour. Pour nos parents, ce n'est pas le top, je l'entends bien, mais nous ne sommes pas ingérables, nous tentons simplement de vivre un peu par nous même en faisant fi des règles et de ce qu'ils nous imposent de façon trop stricte à notre goût.
    J'ai bien compris que ce n'était pas la question posée au départ, toujours est-il que ça ne m'aide pas à trouver la bonne réponse. Comment je pourrais balancer mon père ? Elle est peut-être même déjà au courant. Je ne sais rien de tout ça. En même temps, je ne comprends pas pourquoi elle me pose la question, n'a-t-elle pas encore compris ?

    Et c'est la seule réponse que je puisse te donner maman. Laisse-moi passer je t'en prie...

    Mes larmes coulent d'elles-même sur mes joues et je m'assied comme elle me l'indique, face à elle. Dire non à ma mère est passible de peine de mort, au moins ^^
    Je fais tourner ce cachet entre mes doigts, sans être capable de l'avaler. Peut-être ais-je mérité la rouste que je viens de prendre ? Je cherche encore à comprendre... Mais les gestes tendres de ma mère me font baisser toute barrière et abandonner toute tentative de résister. Je fonds en larmes, les genoux entre mes bras.

    C'est papa... Je te promets que je sais pas pourquoi... 

    Remontant mes mains derrière ma tête pour ne pas avoir à croiser son regard, je viens de balancer mon père, j'ai une trouille bleue d'en prendre une autre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Judy Ivanov

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 09/03/2015

MessageSujet: Re: Aussi dure que tu sois, j'ai besoin de toi   Jeu 12 Mar - 0:34

J'aime que les choses soient faites à ma manière, j'aime qu'on fasse se que je dis sans broncher, c'est comme ça et pas autrement, surtout avec mes filles. Je suis leur mère, je sais ce qui est bien pour elles, elles n'ont qu'à obéir, mais c'est quelques choses qu'elles ont du mal à comprendre. Sara c'est très vite rebellée, elle n'avait aucun intérêt à le faire, elle le savait et elle n'a réussi qu'à se mettre son père à dos. Sa première fille, il attendait beaucoup d'elle, elle l'a déçu une fois et ça a été terminée, il l'a prise en grippe. Je ne suis pas toujours là pour la défendre, je ne peux pas toujours le faire et sa décision de partir vivre avec son homme a été un soulagement autant qu'un déchirement. Personne ne m'enlèvera de la tête que ma fille est trop jeune pour vivre ce qu'elle vit, elle n'est même pas majeur !
J'espère que je pourrais garder Anna un peu plus longtemps. Je sais que mon éducation est difficile à supporter pour elle, elle n'a pas grande marche de manoeuvre, mais c'est comme ça, je veux qu'elle reste dans le droit chemin, qu'elle assure son avenir.
Elle comprend vite qu'elle n'aura pas le dernier mot, je ne lui laisserais pas, je la fais asseoir pour qu'elle m'explique, observant ses blessures en sentant la colère monter en moi.


Ton père?!


Je sens une vague de rage monter en moi en me rappelant ses paroles, mais je prends sur moi pour ma fille, la voir prostrée de cette manière me blesse. Je passe ma main dans son dos avant de l'embrasser sur la tête, je ne suis pas très démonstrative, mais voir ma fille dans cet état me fait mal.


Monte dans ta chambre ma chérie, je viens te voir dans quelques minutes.


Je l'incite à se lever doucement pour monter alors que je me dirige dans le bureau de mon mari, dans une rage contenue. Je sors ma baguette de ma canne en m'approchant de lui pour le frapper d'un coup sec au visage.


Ne touche plus jamais ma fille, je suis clair?


Le menaçant du bout de ma canne en la posant sur son torse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Ivanov

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 26/02/2015

MessageSujet: Re: Aussi dure que tu sois, j'ai besoin de toi   Jeu 12 Mar - 0:51


    Je ne sais pas quoi répondre, je ne peux que lui dire la vérité, elle finira de toute façon par l'apprendre, quoi que je fasse. Je ne sais pas comment elle s'y prend pour faire tout ça. Je ne comprends pas non plus comment elle peut se permettre de lui tenir tête de cette façon. Elle n'en n'a jamais eu peur. Moi non plus jusqu'à présent, en tout cas pas autant. Je sais qu'il était beaucoup moins indulgent avec ma soeur qu'avec moi jusqu'à présent, mais je crois que ce temps là est révolu. Il est en train de me faire comprendre que je ne suis pas intouchable, pour être honnête, je m'en doutais un peu mais je ne pensais pas que ce serait si difficile pour moi d'accepter que les choses changent. Ca me paraissait impossible. Mon père était dur mais il n'en n'avait pas après moi. Il approuvait mes notes et ça me suffisait... Je me contentait du temps qu'il m'accordait et me réjouissait de ses retours en général, sauf que maintenant, je vais les craindre.

    Ne lui dis rien maman, s'il-te-plaît, s'il-te-plaît, s'il-te-plaît...

    Je monte quand elle me le demande, que puis-je fais contre sa décision de toute façon ? Je me roule en boule dans mon lit, sans prendre la peine de me déshabiller, serrant mon coussin contre moi, mes larmes baignant mon oreiller.
    Dans le bureau de mon père, c'est une autre limonade, ma mère le prend par surprise en lui assénant un coup de canne qui le rend tellement dingue qu'il se lève en saisissant la canne pour la faire traverser la pièce.

    Et toi ne t'avises plus de lever cet engin de malheur sur moi Judy. Je t'avais pourtant prévenu. Tu crois que je ne serais pas au courant ? Tu me crois vraiment si naïf ? Personne n'a le pouvoir de me doubler, PERSONNE !

    La poussant sur son propre bureau en la saisissant par la nuque pour la regarder droit dans les yeux.

    Ce n'était qu'un avertissement, mais ça pourrait recommencer, fait le bon choix ma chérie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Judy Ivanov

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 09/03/2015

MessageSujet: Re: Aussi dure que tu sois, j'ai besoin de toi   Jeu 12 Mar - 1:22

J'ai toujours été quelqu'un de dure, j'ai eu une éducation beaucoup plus stricte que celle que je peux donner à mes filles, ce serait difficile à croire pour elles si je leur racontait, mais je ne me confie pas, c'est du passé, mon passé, celui qui m'a rendu telle que je suis. Tout ce qu'elles doivent savoir, c'est que je fais tout ça pour leur bien, elles me remercieront plus tard, quand elles auront une situation et leur propre vie. Pour Sara, c'est arrivée plus vite que je ne le pensais.

Ne t'inquiète pas pour ton père, il ne te touchera plus, tu as parole ma fille.


Et je ne manque jamais à ma parole. J'embrasse ma fille sur le front avant de l'envoyer dans sa chambre, elle a besoin de repos, elle n'ira pas en cours demain, je le décide ainsi, ce n'est pas une journée ratée qui fera baisser ses notes, elle est parfaite sur ce point, je n'ai rien à redire.
Je monte dans le bureau de mon mari comme une furie pour le frapper d'un coup de canne. Qu'il s'estime heureux que je ne sois pas plus méchante, il mériterait de prendre autant de coup que ma fille en a prit, rien que cette idée me rend malade. Ma canne traverse la pièce et je m'appuie à la déserte pour tenir debout, je ne tiens pas longtemps sans mon soutiens, je n'ai pas besoin de le faire, je me retrouve contre le bureau de mon mari, le fixant dédaigneuse.


Tu es un père lamentable! Anna .... pourquoi ? Dis moi ! Tu veux me faire payer? Je suis devant toi, mais ne te comporte pas comme un lâche en t'en prenant à une enfant!


C'est ce qu'est Anna, une enfant de 15 ans qui veut se persuader qu'elle est grande en jouant les rebelles. Je parle de rebelle parce que ça lui arrive de répondre par moment, jamais devant son père, mais c'est moi qui suis toujours avec elle et elle a du mal à accepter le refus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Ivanov

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 26/02/2015

MessageSujet: Re: Aussi dure que tu sois, j'ai besoin de toi   Jeu 12 Mar - 1:48


    Je sais que ma mère n'a qu'une parole, il est hors de question qu'elle ne faillisse à ce qu'elle dit, elle ne l'a jamais fait, pas une seule fois, Sara et moi savons à quoi nous en tenir concernant ce qu'elle peut dire, et croyez-moi on se plie à ce qu'elle nous demande ! Ses menaces, on y fait attention ^^ Ca me fait rapidement flipper quand elle nous menace. Sara beaucoup moins, mais elle ne craint rien, Sara est le genre de fille qu'on n'a pas envie d'emmerder ou de contrarier, elle a tellement de caractère ! Mais à côté de ma mère, je crois qu'elle ne fait pas le poids ^^ On s'y fait, la preuve ! Ma soeur est mon modèle sur terre, et il n'est pas rare qu'elle me dise comment réagir face à un coup de gueule de nos parents ^^ Elle est pour l'esquive ! Leur donner raison pour avoir la paix et faire à mon idée pour la suite, sans me faire prendre, évidemment.
    Je lance un dernier regard à ma mère avant de monter dans ma chambre comme elle me le demande, j'ose espérer qu'elle ne trahira pas sa parole pour la première fois de sa vie.

    Je vous ferais payer Anna et toi, autant qu'il le faudra pour que tu comprennes ce que tu mets en danger à cautionner les conneries de ta fille. Tu causes sa propre perte, tu auras le malheur de tes filles sur la conscience.

    Encore une fois il la malmène ne lui prenant le poignet pour la faire traverser la pièce et la foutre dehors. Il ne daignera jamais le quitter lui-même, je ne sais pas comment elle peut faire pour supporter tout ça, pourquoi ne pas divorcer ? Je n'ai jamais eu de réponse à tout ça, mais je ne désespère pas, un jour elle trouvera le courage de la foutre dehors...

    FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aussi dure que tu sois, j'ai besoin de toi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aussi dure que tu sois, j'ai besoin de toi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» besoin de sphere d armure dure
» [ARC]Procédure de promulgation d'une loi - 08/10/1454
» Modification de la procédure de Booster Draft à partir de Mirrodin Besieged
» Livre IV : De la procédure policière et pénale
» Procès - Vice de procédure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day in Miami :: So Far... :: Flash Back-
Sauter vers: