One Day in Miami

One Day in Miami retrace l'histoire d'une famille Floridienne aux méandres incompréhensibles.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Par amour, par dépit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julianne Braun

avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 15/01/2015

MessageSujet: Par amour, par dépit   Ven 30 Jan - 1:23


    Je me suis disputée avec John hier soir, cette nuit, violemment. J'ai l'impression que sa seule façon de calmer sa colère. Il s'emporte, il s'en veut, il regrette, s'excuse, et nous sommes repartis de plus belle. Je pardonne... Il n'est pas lui-même dans ces moments-là. Et puis franchement, qu'est-ce-que je pourrais mériter d'autre ? Tromper mon mari, refaire ma vie et tomber sur un homme moins bien, je ne pouvais rien attendre d'autre. Je ne fais que récolter ce que j'ai semé.
    En revanche, je ne veux pas y mêler Charlie, ma fille n'y est pour rien, je dois la protéger de tout ça. Il ne s'en prendra pas à elle, je le sais, c'est après moi qu'il est énervé. Parce que j'ai oublié ses chemises au pressing, parce que je suis rentrée tard une fois de plus, parce que je reçois un coup de fil du personnel en pleine nuit, ou qu'un client me regarde de trop près. Cette fois-ci c'étaient mes vêtements qui ne lui plaisaient pas. Il a en horreur une petite jupe que je porte de temps en temps avec une veste cintrée et une paire de talons aiguilles. Je m'étais habillée un peu plus classe que d'habitude pour inaugurer le nouveau bar qu'on vient d'ouvrir au 3ème étage. Tout le gratin de Vegas y était, je voulais simplement me faire belle. Pour mes invités, mais aussi et surtout pour lui, pour plaire à John.
    Seulement le résultat escomptée ne fut pas atteint, loin de là. Il n'avait que très moyennement apprécié ma surprise et m'avait fait remarquer une fois rentrés que je n'étais pas une pute, que ce n'était pas moi qui devais me vendre. Exténuée j'avais répondu, et nous nous étions disputés. L'alcool n'aidant pas, son sang froid a rapidement cédé, et j'ai passé la nuit dans la salle de bain attenante à la chambre. C'est sa façon de faire, il m'enferme là-dedans en attendant que je sois "revenue à la raison". Je n'ai pas eu le coeur à me recoucher ce matin quand il est parti travailler. J'ai pris une douche, enfilé un sweat à capuche et un jean, rien qui ne dépasse, rien qu'on ne puisse voir. Mon fond de teint me sauve la mise pour masquer les bleus sur mon visage. Charlie ne commence qu'à 10 h aujourd'hui, et je vais la réveiller en douceur, en espérant qu'elle n'ait rien entendu de tout ça...
    J'entre dans sa chambre, puis m'allonge sur son lit, tout près d'elle.

    Mon amour, c'est l'heure...

    Lui glissais-je à l'oreille, caressant ses cheveux. Les réveils en douceur sont importants pour nous, enceinte de Charlie, James me réveillait tous les matins en caressant mon ventre. Elle est loin cette époque, et ma fille grandit, beaucoup trop vite... 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Clarke

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 13/01/2015

MessageSujet: Re: Par amour, par dépit   Ven 30 Jan - 1:40

La nuit a été courte, maman est rentrée tard alors je me suis couchée tôt. Tatie est venue m'embrasser, elle a deux étages à descendre et puis, elle sortait pas hier soir, elle est même restée jusqu'à ce que je m'endorme avant que le copain de maman rentre à son tour. J'étais déjà couché et tant mieux, je ne l'aime pas, maman elle est pas heureuse avec lui et j'ai compris à quel point cette nuit.
C'est le bruit de quelque chose de brisé qui m'a réveillé, nous avons un super service de sécurité, mais on ne s'est jamais, je me suis levée doucement pour entre ouvrir ma porte et c'est là que j'ai entendu les voix, pas des cris, mais des voix qui s'élève, enfin, une voix, celle de John. Il a toujours quelque chose à reprocher à maman, ou à moi, j'essaie de ne pas faire de vague, mais ça m'énerve, ce n'est pas sa place ici, c'est celle de papa! Papa, il ne lui aurait jamais fait de mal, pas comme lui. J'ai entendu ses pleurs quand il l'a frappé, mais je n'ai pas eu le courage d'aller la voir. J'ai eu trop peur, je me suis enfermée dans ma chambre, en boule dans mon lit, mes mains sur mes oreilles pour ne pas entendre quoi que ce soit. Je me suis réfugiée dans ma bulle avant de finir par me rendormir.
C'est la main de maman qui me réveille, sa voix douce, une seconde, en ouvrant les yeux, je me dis que tout est normal, comme avant, avant de prendre la réalité en pleine figure. Je ne bouge pas et la laisse s'allonger près de moi, me retournant pour me mettre en foetus contre elle, entrelaçant ses doigts aux miens.


Tu veux pas dire au soleil de se recoucher un peu ...


Je leur demandait toujours ça à mes parents quand j'étais petite, je voulais que la lune elle vienne plus tard le soir et que le soleil se lève moins tôt aussi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Braun

avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 15/01/2015

MessageSujet: Re: Par amour, par dépit   Ven 30 Jan - 1:58


    Charlie est encore une enfant. Une enfant que je voudrais protéger de tout, mais je me rends compte que je ne suis pas foutue de me protéger moi-même. Elle va grandir, elle est déjà ado, et un jour elle m'échappera. Pour le moment je tente de la garder enfant encore quelques temps. Elle a dû apprendre à grandir, un peu trop vite à mon goût. Sa greffe dans un premier temps, et puis les longs mois à l'hôpital qui ont dû suivre. Ca en a fait une adulte émotive comme une enfant. C'est tout ça que je dois préserver. Ma fille comme elle est. Vulnérable, c'est une évidence. Je sais que notre divorce à James et moi l'a ébranlée d'une manière que j'ai du mal à évaluer. J'ose espérer que tout ce qui s'est passé hier est resté dans l'enceinte de notre chambre. Je suis capable de donner le change, je dois protéger ma fille, psychologiquement comme physiquement. Mais Charlie est le genre de petite fille... D'ado, qui serait capable de penser que c'est de sa faute. C'est la mienne, et c'est moi que je cherche à punir au final. Au-delà de nos conflits mère/fille, comme il y en a dans toutes les familles, nous sommes très proches, elle est ma seule enfant et je suis prête à tout pour elle. Elle est ma fierté, un modèle dans tout ce qu'elle entreprend. Je la réveille en douceur, je la couve, chose que John n'approuve aucunement, mais il n'y a que nous deux pour l'instant et nos moments câlins, j'y tiens.

    Oh si j'aimerais mon ange, crois-moi, j'adorerais ça.

    Elle me fait sourire, elle y croyait dur comme fer à cette histoire de pouvoir de faire coucher le soleil ou de le lever. Son père a toujours été son héros, et j'aurais toujours à coeur de préserver cette image, quoi qu'il se passe entre lui et moi. Je l'entoure d'un bras quand elle se love contre moi en foetus. Si seulement elle pouvait y retourner dans mon ventre ! Je caresse doucement son dos, collant mon front au sien pour m'offrir quelques minutes de répit. Rien qu'elle et moi, dans une bulle. Ma main remonte dans ses cheveux, et j'embrasse tendrement sa tempe.

    Je vais me mettre au petit déj, qu'est-ce-qui te ferait envie mon coeur ?

    Je caresse sa joue du bout des doigts en pliant mon poignet qui me fait mal au point de me faire grimacer et je m'empresse de reposer mon bras autour de ma fille, je dois avoir des tas de bleus, que je ne veux pas voir pour le moment, j'évite les miroirs de la salle de bain ces derniers temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Clarke

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 13/01/2015

MessageSujet: Re: Par amour, par dépit   Ven 30 Jan - 2:19

Après le divorce, nous avons vécu toutes les deux avec maman, juste nous deux, après que papa ait déménager et avant que maman ne rencontre Tim et puis maintenant John. C'était bien nous deux aussi, on avait prit nos habitudes, même si il manquait papa, mais on faisait notre truc toutes les deux et puis elle a eu Tim qui venait de temps en temps et maintenant, il y a John qui vit carrément avec nous. Je n'ai pas le choix et je ne l'aurais jamais. Un jour quand maman était pas là, il m'a dit que si je n'étais pas contente, je pouvais aller vivre chez mon père. J'ai rien dit et j'ai surtout rien dit à maman pour ne pas créer d'histoire, mais ça m'a fait mal, c'est ma place près d'elle, pas la sienne! Il n'aime pas que je sois trop près d'elle, je le vois, il dit que je suis trop grande, il m'envoie me coucher plus tôt, il prend maman avec lui dès qu'il peut. Je ne dit rien pour elle, mais ça va pas tarder à me gonfler, surtout après cette nuit.

Moi aussi.

Passant ma main dans mes cheveux en me réveillant doucement contre maman. J'ai 14 ans, mais j'ai besoin de mes parents, ils m'ont toujours couvé, en grande partie à cause de ma greffe, mais je dois avouer que le cordon n'est pas prêt d'être coupé, que ce soit du côté de maman que de papa.


Non. Ce matin, c'est moi qui fait le petit déjeuné et toi tu restes un peu au lit maman.


Je lui fais un bisou sur le front, elle a besoin de se reposer. Je me lève avec le tee shirt de l'université de papa et un shorty. Je vais devoir l'aider un peu plus. Je sais que ce qui s'est passé hier n'était pas un acte isolé, j'ai déjà vu des bleus sur maman, mais j'ai mis ça sur le compte d'un peu de maladresse. Je suis trop bête! Je fais un café pour maman et un chocolat pour moi, sortant un plateau pour mettre du pain,de la confiture, du Nutella et des fruit dessus. John ne semble pas être là, ça me rassure. Je reviens avec le tout dans ma chambre, posant le plateau sur le lit.


Un petit déjeuné de Jedi ....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Braun

avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 15/01/2015

MessageSujet: Re: Par amour, par dépit   Ven 30 Jan - 2:34


    Si on pouvait vivre comme ça pour les 10 prochaines années... ^^

    Dans les bras l'une de l'autre, dans le noir, sous la couette et sans personne pour venir nous interrompre. J'ai toujours adoré ces moments avec Charlie, juste après son réveil, quand elle est encore endormie et qu'elle n'a que son père ou moi comme horizon. Je la serre contre moi, glissant doucement mes doigts dans ses cheveux pour l'aider à émerger. A sa place, je n'aurais aucunement le courage de me préparer à une journée de cours, loin de là. Mais je ne vais avoir d'autre choix que de me préparer pour la mienne.

    Bébé, c'est à moi de...

    Je tends le bras mais elle est déjà debout. Je n'ai pas la force de me lever, je repose mon bras le long de mon corps, sur le dos, dans son lit, dans la chaleur de sa couette. Je me glisse dessous, moi aussi en position du foetus, me serrant contre son oreiller. Comme si je pouvais me fondre dans l'insouciance de l'enfance que possède encore ma fille. Quelques larmes m'échappent, comme ma vie en ce moment, même le contrôle de moi-même et de ma propre façon de penser m'échappent.
    Elle revient avec un plateau plein de tout ce qu'elle a pu trouver dans la cuisine. Je sèche mes larmes en un quart de seconde et m'assied sur le lit. Je la prends contre moi, dos à moi, histoire qu'elle ne puisse pas remarquer mes yeux brillants quand j'ouvre à peine le volet.

    Merci mon amour.

    Je l'embrasse dans la nuque, attrapant un café. Ce n'est que le premier d'une longue série, je le sens !

    C'est quoi ton premier cours de la journée mon coeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Clarke

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 13/01/2015

MessageSujet: Re: Par amour, par dépit   Ven 30 Jan - 2:44

Je ne suis pas sur que ton  ... que John soit d'accord.

Un peu plus sèche que je ne le voudrais, mais je ne l'aimais pas avant, aujourd'hui, je le déteste et pas du tout cordialement. Mais c'est vrai que j'aimerais rester comme ça encore un moment. Pourtant, je prends mon courage à deux mains et je me lève faire le petit déjeuné, je n'ai pas vraiment de soucis pour ça, quand maman n'est pas là, je me fais à manger ou si j'ai la flemme, je me fais livrer, mais je sais que je peux tenir une maison sans soucis. Je seconde pas mal maman à la maison, elle ne demande rien, mais ce n'est pas à elle de tout faire quand elle rentre du boulot. Elle a des journées à rallonge. Je me réinstalle près d'elle en lui faisant un bisous avant de me faire une tartine de Nutella.

J'ai histoire/Géo et après math, autant dire une matinée extraordinairement excitante ^^


Je suis ironique on n'est d'accord! Je voudrais faire l'école à la maison pour pouvoir aller autant chez papa que chez maman, une semaine chacun, ce serait bien ! Mais dans l'état actuel des choses, il est hors de question que je ne laisse maman seule.


Tu as mal?

Ne levant pas les yeux sur elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Braun

avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 15/01/2015

MessageSujet: Re: Par amour, par dépit   Ven 30 Jan - 2:57


    Je ne suis pas sûre que mes actionnaires le soient non plus ^^

    Tentant de paraître plus légère. J'ignore qu'elle nous a entendu, je suis naïve concernant ma fille, pour moi, elle dormait, et c'était très bien comme ça. J'aurais pourtant aimé me glisser dans son lit après notre dispute, mais je n'avais aucun moyen de sortir de cette salle de bain. J'aurais eu tellement besoin de ma fille... Je ne veux pas l'impliquer là-dedans, mais ma fille a le pouvoir de me réconforter sans même le savoir.

    Oh, je vois... Et si tu restais plutôt ici ? Tout près de moi, rien que nous deux. Je ne crois pas que ça ait de toute façon quelque incident sur les 6 mois de programmes que tu as déjà d'avance.

    Ma fille est on ne peut plus brillante, et elle a décidé de prendre de l'avance sur le programme de son année en bossant elle même ses bouquins de cours. Je crois qu'elle cherche à nous prouver qu'elle est capable de réussir seule. Son grand projet est de prendre des cours par correspondance, pour pouvoir voyager entre ici et Miami et ainsi profiter de son père. C'est comme ça que je prends conscience de l'erreur que j'ai pu faire, une erreur qui l'a éloignée de son père au point qu'elle en souffre assez pour vouloir changer de vie.

    Quoi ?... Je... Oui, j'ai un mal de tête épouvantable. Trop de champagne ^^

    Encore une fois je préfère noyer le poisson. Je me raccroche à elle en l'entourant de mes bras. Sa réflexion m'a fait tellement bizarre sur le coup... J'ose espérer qu'elle comprendra ce que je veux bien lui laisser entendre, mais pourquoi ce genre de question ?

    Tu n'aurais pas du tout apprécié la soirée, tu avais raison. Rien que des investisseurs potentiels, une soirée boulot comme une autre.

    Elle n'aime pas ce genre de mondanités, de celles dont mon père raffole. Elle profite de chaque occasion d'y échapper ! 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Clarke

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 13/01/2015

MessageSujet: Re: Par amour, par dépit   Ven 30 Jan - 3:12

Ils ont bon dos ses actionnaires^^Je n'arrive pas à comprendre pourquoi elle reste avec un homme qu'elle n'aime pas, alors qu'elle manque cruellement de papa et inversement. Je suis en train de me demander si je veux vraiment devenir adulte, c'est con au final un adulte! Même Mia elle le dit, elle  a 22 ans, mais je ne la vois pas comme mes parents, c'est une ado-adulte on va dire. Je ne sais pas si elle est au courant pour maman et je ne sais pas si je dois lui en parler.

Mais tu travailles pas aujourd'hui ?


La regardant dans les yeux avant de grignoter ma tartine et de boire mon jus de fruit. Moi, je veux bien rester ici, ce n'est pas un soucis au contraire, moins je passe de temps dehors, mieux je me porte et puis ce lycée m'énerve! Ils ne comprennent rien et me prennent pour une extra-terrestre.


Tu sais très bien que ce n'est pas de ça que je parle.


Me penchant doucement vers elle, pour éloigner une mèche de son visage et voir la marque qu'elle a tenté naïvement de dissimuler. Je ne la regarde que furtivement, j'ai peur de fondre en larme en voyant ce que ce connard lui a fait, mais je dois rester forte pour elle. C'est à moi de prendre soin d'elle.


Oui avec Dark Vador en maître de cérémonie, très peu pour moi^^ Mais ta tenue était superbe contrairement à ce qu'à dit John.

Haussant les épaules. Mon grand père c'est Dark Vador, partout ou il passe, les sourires trépassent ^^ Je veux lui faire comprendre que je sais, mais je ne sais pas comment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Braun

avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 15/01/2015

MessageSujet: Re: Par amour, par dépit   Ven 30 Jan - 3:22


    Si, mais je peux le faire d'ici.

    Non, normalement non, mais je vais prendre les choses autrement à présent. John supporte de moins en moins que je ne travaille en dehors de cet appartement, rien que le fait que j'aille le faire dans mon bureau, trois étages en-dessous, l'exaspère. Peut-être qu'en travaillant d'ici, il sera rassuré et surtout plus détendu. Je m'arrangerais de mon père, je crains finalement moins ses réactions que celles de John à présent. Il faut faire un choix, entre la peste et le choléra ^^

    B... bébé, je...

    Elle écarte doucement une mèche de cheveux de mon visage, et je ferme les yeux. Je n'ai d'autre choix que de lui avouer pour la soirée d'hier, tout du moins arrêter de nier les faits. Nous ne sommes pas obligés de nous parler pour nous comprendre, c'est aussi en ça que j'aime notre relation. Le cordon est loin d'être coupé, et j'en suis la plus heureuse.

    Oh, tu as entendu ça. Ecoute, il... On s'est un peu engueulés hier soir, rien de grave, je t'assure mon ange. Les adultes ne peuvent pas toujours être d'accord entre eux tu sais. Papa ne partageait pas toujours mon avis non plus tu sais.

    Je cherche avant tout à la rassurer, et à minimiser ce qu'elle a pu entendre. Pour une petite fille aussi réticente à toute forme de conflit et à tout affrontement comme elle l'est, ce genre de révélation ne lui servirait en rien. Je ne veux pas qu'elle s'inquiète, ce n'est pas son rôle, je tiens avant tout à préserver son insouciance.

    Alors, c'est OK pour l'école buissonnière ? Partenaire ^^ 


    Elle sèche l'école et moi le boulot, nous sommes une équipe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Clarke

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 13/01/2015

MessageSujet: Re: Par amour, par dépit   Ven 30 Jan - 3:38

Parce que tu le veux ou parce que lui le veux?

Je ne suis pas bête, si elle croit que je ne vois pas qu'il gueule à chaque fois qu'elle va bosser, ou qu'elle passe un peu de temps avec Mia ou avec moi. Il est très autoritaire, c'est sans doute aussi pour ça que je ne l'ai pas aimé immédiatement, il a voulu imposer ses règles et si on n'obeit, il crie. Je déteste les cris, je déteste le conflit en général, ça m'angoisse, mais je dois prendre sur moi pour maman.
On se comprend sans se parler toute les deux, on est connectée, c'est normal, c'est ma maman et même si je ne suis pas toujours très douce avec elle depuis le divorce, je l'aime plus que personne et je ne supporte pas qu'on lui fasse du mal, elle souffre assez de l'absence de papa. Mais en plus elle tente de l'excuser, elle est sérieuse là, elle le compare à papa?


Je sais, mais papa, il t'a jamais tapé.


Je sais ce que j'ai entendu, ce n'est pas la première fois que je l'entends pleurer le soir, mais je pensais que c'était à cause de papa, parce qu'il lui manquait, je sais que c'est à cause de John maintenant.


C'est d'accord partenaire!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Braun

avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 15/01/2015

MessageSujet: Re: Par amour, par dépit   Ven 30 Jan - 3:49


    Parce que ça arrange tout le monde Charlie, parce que... Parce que je n'ai pas papi dans les pattes et que je suis plus facilement joignable. Pour des tas de raisons, d'accord ? Plus sèche que je ne l'aurais voulu. Excuse-moi mon ange, excuse-moi...

    Je la serre dans mes bras, je ne voulais pas m'emporter, surtout pas, et encore moins après elle. J'ai passé une nuit épouvantable. Elle n'a pas à en faire les frais, au contraire, je suis la seule à devoir payer tout ça, subir les conséquences de mes propres choix. Après tout c'est moi qui ait voulu de John dans ma vie, mais avant ça de cette homme, de ce client au milieu de mon mariage. Tout est de ma faute.

    John ne... Il est... Il avait un peu bu hier soir, ce sont des histoires de grand mon coeur, tu ne devrais même pas être au courant de tout ça. C'est la première fois, d'accord ? Il ne recommencera pas, il me l'a promis. Il était désolé...

    Non, il ne l'était pas. Mais ça, elle n'est pas censée le savoir. Je ne conçois pas que ma fille soit au courant de tout ça, je voudrais pouvoir compartimenter, être une version de moi-même différente pour chacun d'eux. La maman aimante et inquiète pour Charlie, la femme que souhaiterait John... Mais je ne suis que moi-même.

    Super, alors on va commencer par partager un truc toutes les deux, un secret de Jedi. Rien de tout ça ne doit sortir d'ici, tu me le promets ? On pourrait voir si tatie est debout et lui dire de venir déjeuner avec nous, qu'est-ce-que t'en penses
    ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Clarke

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 13/01/2015

MessageSujet: Re: Par amour, par dépit   Ven 30 Jan - 21:21

Tu t'énerves parce que tu sais que j'ai raison ! T'as plus le droit de rien faire maman, tu t'en rends pas compte, il critique tout ce que tu fais, il t'interdit tout et même tes fringues! T'attends quoi pour mettre le voile?

La regardant dans les yeux. Non mais au point ou elle en est! Je suis méchante, je le sais, mais je voudrais la faire réagir sur le fait qu'elle n'est et ne sera pas heureuse avec cet homme, il est méchant gratuitement. Ma mère elle est belle, elle bosse beaucoup mais elle n'est pas méchante et il ne lui fait jamais de compliments, ou alors je ne les ai jamais entendu et je doute qu'ils soient sincères.

Non c'était pas la première fois. Tu crois que tu peux cacher les marques, mais tu te trompes, je les ai vu, ce n'est pas la première et il recommencera maman. Quitte le.

Ce serait le mieux pour tout le monde en fait, qu'elle le mette dehors. Je me demande si je ne devrais pas en parler à papa ou à Mia, juste pour être sur. Je suis un peu perdu en fait, je ne pensais pas avoir à gérer ça un jour. Papa il était toujours très gentil.

Pourquoi? Tu devrais le dire à tatie ou à papa, au cas ou. Oui si tu veux.

Sans grand enthousiasme, je suis fatiguée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Braun

avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 15/01/2015

MessageSujet: Re: Par amour, par dépit   Ven 30 Jan - 21:39


    Je prends la vérité en pleine figure, je ne m'attendais pas à ça pour être honnête, je ne m'attendais pas à ce qu'elle soit aussi lucide, et encore moins à propos du calvaire que je vis depuis quelques temps. J'étais persuadée d'être discrète, d'avoir une relation un peu brutale avec John mais pas qu'elle l'était à ce point. Je n'avais pas réalisé tout ça. Je ne sais pas comment elle a pu apprendre tout ça, je cache mes marques, je fais très attention à mon comportement, à ne rien laisser paraître, mais ma fille n'est plus un bébé, et plus je tente de lui cacher les choses, mieux elle les comprend.

    Il m'aime bébé, il fait ça pour moi.


    Le quitter, c'est... Au-dessus de mes forces pour le moment. Mais non contente de me faire remarquer tout ce que je subis, elle m'apprends aussi tout ce qu'elle sait, et ce qu'elle pense. Pour elle, ma relation n'a aucun espoir, ça fait mal de l'entendre de sa fille. Ma fille que j'ai déjà rendu malheureuse en trompant son père et dont je continue à ruiner le quotidien en lui imposant le comportement de John.

    Je ne peux pas le quitter Charlie, je... Je l'aime.

    Je crois... Je ne suis même plus sûre de rien. Tout ce qu'elle dit est vrai. Je ne sais pas ce qui me rassure dans le comportement de John. Peut être parce qu'après avoir cogné assez fort, il me jure que je suis la femme de sa vie, qu'il ne voit que par moi, que je lui suis indispensable. Est-ce le prix à payer pour l'estime d'un homme ? Je n'ai jamais vraiment aimé qu'un homme dans ma vie, et c'était James. A lui je lui étais indispensable, tout du moins je le pensais, et c'est bon de savoir qu'on est aimé par un homme. John a les mots, je crois qu'il a surtout ceux que j'ai besoin d'entendre.

    Au cas où quoi ma puce ? Est-ce-qu'il...

    Je me lève précipitamment pour lui faire face, dans tous mes états. Je trouve qu'elle sait beaucoup de choses, je ne me rappelle pas avoir laissé entrevoir tant de choses. Elle a certes les oreilles qui trainent partout mais je n'ai plus aucune objectivité. J'attrape son bras pour remonter sa manche, soulevant son t-shirt pour essayer de comprendre.

    Est-ce-qu'il s'en prend à toi ?! Charlie répond !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Clarke

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 13/01/2015

MessageSujet: Re: Par amour, par dépit   Sam 31 Jan - 0:34

C'est pour ça qu'il te tape dessus? Parce qu'il t'aime ... ou parce que toi tu aimes ça ^^

Evitant son regard, je ne comprends pas comment elle peut passer de mon père à un truc comme John, c'est con une femme amoureuse, quoi que je ne sais pas si c'est de l'amour ou de la dépendance, je n'ai pas d'expérience dans ce domaine, mais je sais que tout ce qui se passe n'est pas normal, elle n'est pas heureuse maman.
Elle me dit qu'elle aime, qu'elle ne peut pas le quitter, qu'est-ce que je peux faire contre ça du haut de 14 ans? Rien, je n'ai pas le choix, tout ce que je peux faire, c'est essayer de la protéger comme je peux. Il n'est plus question que je ne le laisse faire des réflexions sans rien dire, il ne fallait pas s'en prendre à maman.


Mais arrête maman! Doucement!


Elle panique et regarde mes bras et mon corps alors que je m'écarte. Ca lui monte à la tête sérieux, c'est bien la preuve que ce n'est pas la première fois qu'il la frappe, elle a peur qu'il le fasse avec moi. Il ne m'a jamais touché, en même temps, j'évite de provoquer les choses, il me fait peur.


Non. Il s'en prend pas à moi maman, mais ça viendra quand il en aura marre de te taper dessus ^^


Peut-être qu'elle va finir par réagir, je voudrais tellement qu'elle le quitte!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Braun

avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 15/01/2015

MessageSujet: Re: Par amour, par dépit   Sam 31 Jan - 0:46


    Arrête Charlie, ce n'est qu'un concours de circonstances, tu ne peux pas comprendre...

    Je ne veux pas lui dire que c'est sans doute voué à se répéter, même si au fond de moi je le sais. C'est le tempérament de John que de réagir un peu violemment quand quelque-chose le dépasse. Sa colère est ingérable, tant pour lui que pour ceux qui l'entourent. Je sais que pour le moment, j'essuie ses coups sans trop rien dire, mais ce n'est pas si évident que ça. Je me pose beaucoup de question, mais dans chacun des scénarios que je peux me faire dans ma tête, je fini par lui pardonner. Je ne sais pas pourquoi, je sais encore moins comment, mais c'est un fait.

    Je suis désolée, pardon bébé, pardon...

    La serrant contre moi en embrassant sa tête doucement, toute tremblante. Je deviens dingue, mais imaginer qu'il puisse en faire une victime elle aussi me tord l'estomac.

    Ne dis pas ça chérie...

    Je refuse qu'elle provoque les évènements, même en les évoquant. Je perds tout sens commun. Je ne la lâche pas de la journée, et sa présence apaise un peu la douleur des marques sur ma peau. Au fond c'est elle qui a raison, je ne devrais pas avoir besoin de lui, mais c'est un fait, et ça me ronge de l'intérieur...

    FIN
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Par amour, par dépit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Par amour, par dépit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Apocalypse mon amour...
» 4e session : Pack Amour
» Salle de déclarations... d''amour, d''amitié ou autres...
» Mes poèmes d'amour
» Pinpin d'amour est sans voix...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day in Miami :: So Far... :: Las Vegas-
Sauter vers: