One Day in Miami

One Day in Miami retrace l'histoire d'une famille Floridienne aux méandres incompréhensibles.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Derrière les flammes de l'enfer

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
David Jones

David Jones

Messages : 265
Date d'inscription : 13/04/2014

MessageSujet: Derrière les flammes de l'enfer   Dim 26 Oct - 0:44


    Je reviens de l'enfer... Je ne saurais même pas le décrire... J'ai dérivé le soir où je suis parti, durant la nuit, surpris par une tempête dont je ne soupçonnais pas l'intensité. Mon bateau, littéralement éventré par la violence des vagues. J'ai survécu par je ne sais quel miracle, raccroché à un bout de la coque, et dérivant durant presque trois jours dans les eaux glacées de l'atlantique.
    J'ai fini par être aperçu par un bateau de pêche, lequel m'a hissé à bord avant que je ne perde connaissance pendant plusieurs jours. Deux semaines au moins durant lesquels ils m'ont prodigué des soins dans un genre d'atelier insalubre où l'hygiène n'avait sans doute jamais dû avoir quelque importance. Quand j'ai fini par recouvrir mes idées, il m'a fallu presque autant de temps pour pouvoir manifester ma panique : prévenir Victoria, retrouver les miens, rentrer chez moi !
    Quand ce fut enfin possible, physiquement parlant, il m'eut fallu trouver un moyen de prévenir. Ce fut sans compter sur leurs moyens... Des lignes délabrées, pas de téléphone ou presque. Trouver un moyen de communication efficace m'a prit au moins 2 semaines. J'ai pu prévenir la capitainerie. Quant au fait de leur dire où je me trouve ? Je ne parle même pas leur langue. Un peu d'anglais et d'espagnol approximatif les concernant. Mes 5 langues maîtrisées ne m'ont servies à rien cette fois-ci. Etant enfin localisée, la capitainerie de Miami m'a fait rapatrier chez moi, près des miens... L'ironie du sort fut qu'il fallu que je remettre le pied sur un bateau pour quitter cet enfer.

    Je fais mon premier pas sur le quai. Veste marine, cheveux en vrac, barbe de plusieurs jours, teint terne, il me faudrait 10 ans pour récupérer de ma fatigue. Mais une chose me ferait repousser toutes mes limites : ma famille. Ma fille, mon fils, ma femme...
    Le regard rivé sur le sol, j'avance de quelques pas, avant de croiser son regard, elle est là, elle est la première, comme si elle avait attendu ici, en ce même lieu depuis le jour de mon départ. Victoria...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Jones

Victoria Jones

Messages : 1398
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Derrière les flammes de l'enfer   Dim 26 Oct - 1:34

David est vivant. J'ai encore du mal à le croire pour être honnête, ça fait un mois que je suis en sursis, je ne suis encore là que parce qu'on ne m'a pas laissé le choix et au final heureusement. Il est vivant, il va bien, je ne sais pas encore ce qui est réellement arrivé, mais le principal c'est qu'il nous revienne, qu'il me revienne. Mon amour, le seul amour de ma vie, j'ai arrêté de vivre durant toute son absence, mais je ne tiens plus depuis que je sais qu'il va être rapatrié.
Je suis sur le quai depuis une demi heure, je piétine, je n'en peut plus. Je n'ai qu'une envie le serrer dans mes bras, l'embrasser, lui dire combien il m'a manqué, combien je m'en veux pour tout ça.  J'ai le coeur qui bat à 100 à l'heure, mais quand je le vois, je ne saurais expliquer ce que je ressens, les larmes se mettent à couler sans que je ne les contrôle. Je croise son regard avant de courir vers lui pour le prendre dans mes bras.


Mon amour ... Oh mon dieu ...

Je l'embrasse, caressant sa nuque. Il semble épuisé, comme si il n'était plus le même. Je le regarde dans les yeux, j'ai encore du mal à croire qu'il est là, dans mes bras. Ca fait deux fois qu'il me fait le coup !

J'ai cru que je t'avais perdu ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Jones

David Jones

Messages : 265
Date d'inscription : 13/04/2014

MessageSujet: Re: Derrière les flammes de l'enfer   Dim 26 Oct - 1:47


    Je ne saurais décrire ce que je ressens. C'est un mélange de soulagement, d'appréhension, de vide et de plein à la fois. J'ai compris que la vie ne tenait qu'à un fil, et qu'il était indispensable de la vivre à fond et de profiter des gens qu'on aime, de leur dire surtout, avant de regretter de ne plus pouvoir le faire. C'est exactement ce qui est en train de se passer pour moi. J'ai été un homme joyeux, passionné, amoureux, puis je suis devenu cet homme irascible, insatisfait, exigeant, sévère, parfois même dur, notamment avec Maé. Mais il est hors de question à présent que je ne continue, je vais redevenir le mec bien que j'étais, pour ma femme et mes enfants. On se doit d'avoir une vie plus harmonieuse, une vie plus sereine et tant pis pour le reste ! Il nous faut vivre pleinement et profiter les uns des autres. Tout ça, ce sera quand j'aurais recouvré mes esprits, et retrouvé ma femme...
    Elle me prend dans ses bras, en larmes, larmes qu'elle me doit, à moi et mon attitude ridicule. Je la serre contre moi, l'entourant de mes bras, embrassant tendrement ses lèvres, puis son cou, avec une douceur infinie. Je redresse la tête et caresse son visage de mes pouces, observant son visage à travers des yeux pleins de larmes et un léger sourire.

    Mon ange...

    Je l'embrasse une nouvelle fois, y mettant autant d'intensité que la peur de la perdre m'eut consommé. Oui de la perdre, je la sais fragile, elle aurait pu faire n'importe quoi, même conclure à ma mort, comme tout le monde et se laisser sombrer, j'en aurais été responsable, encore une fois, je l'aurais faite souffrir de par mon absence. Je ne me le pardonnerais pas, mais ferais tout pour qu'elle le fasse elle-même.

    Je suis là, je suis là bébé... Tout va bien... Ne pleure pas.

    Je caresse doucement sa nuque, puis son dos, déposant mes lèvres sur son front avant de la serrer contre moi. La retrouver me fait un bien fou ! La serrer contre moi, sentir son parfum, voir son visage, entendre sa voix, elle est mes 5 sens et je me rends compte de ne pas pouvoir me passer de l'un d'eux, c'est trop difficile.

    Dis-moi que tu vas bien, dis-moi quelque-chose de positif. S'il-te-plaît...

    Rassure-moi sur le fait que je sois bien de retour à la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Jones

Victoria Jones

Messages : 1398
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Derrière les flammes de l'enfer   Dim 26 Oct - 2:24

Ce que je ressens est inexplicable, je viens de retrouver pour la seconde fois l'homme de ma vie que je pensais avoir perdu. Je me sens revivre d'un seul coup, je me sens bien pour la première fois depuis que mon mari à disparue. J'ai cru que jamais je ne remonterais  la pente, j'ai cru que je ne pourrais jamais m'en sortir et vivre sans lui. J'ai fais une bêtise, je ne devrais plus être là, mais Tony a encore tout foutu en l'air et aujourd'hui, je peux lui dire merci.
Je le serre dans mes bras sans cesser de pleurer, je ne peux pas, je suis trop heureuse, je ne l'ai pas été depuis des années, pas comme ça, j'ai l'impression que je pourrais tout affronter maintenant qu'il est de nouveau auprès de moi. Ne pleure pas, il est marrant lui, ça fait plus d'un mois que je pleurer non stop, que je ne mange plus, que je ne souris plus et il arrive à me redonner gout à tout ça, gout à la vie tout simplement. Je le serre contre moi, je ne veux plus jamais qu'il me quitte, plus jamais. Je vais lui faire bruler son putain de bateau! Il m'embrasse sur le front comme toujours, c'est un geste de rien du tout, mais, ça me fait un bien fou.


Je vais bien. Tu es rentré alors je vais bien. Je t'aime David, je t'aime.


 Je me blotti dans ses bras, mon dieu que je suis bien. Je suis venue seule, les enfants ont tenu à me laisser cet instant, à nous le laisser à tous les deux et je les en remercie.


On va rentrer, tu vas te reposer.


Je glisse ma main sur sa joue, lui souriant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Jones

David Jones

Messages : 265
Date d'inscription : 13/04/2014

MessageSujet: Re: Derrière les flammes de l'enfer   Dim 26 Oct - 2:41


    Je ne saurais dire à quel point les confidences de ma femme sont importantes pour moi. Son je t'aime, ses mains sur moi, ses mots rassurants. Je sais que j'ai déconné en partant, et que jamais je n'aurais dû la confronter de la sorte la veille de mon départ. Nous sommes partis sur une dispute et même si c'était insignifiant pour moi, pour elle, ça a dû l'être, et je m'en suis rendu compte une fois trop tard. Victoria prend tout au pied de la lettre, le moindre mot, la moindre expression, elle est encore très inquiète du fait que je puisse disparaître à nouveau et je ne le dois qu'à moi. Je m'en veux beaucoup. Je ne sais pas si j'avais l'esprit ailleurs ou si quelque-chose d'autre m'a fait prendre la tempête annoncée moins au sérieux mais je ne recommencerais pas. Pour moi, la mer, c'est fini. Elle m'a laissée une chance, sans doute pas deux.

    Moi aussi je t'aime. Et je ne repartirais plus. Je ne te quitte plus, jamais, c'est fini.

    Plus un voyage d'affaire, plus une virée en mer, je ne quitte plus mon foyer et encore moins ma femme. Si on part, c'est ensemble ou pas du tout. Ca marche pour beaucoup de monde, pourquoi pas nous ? Je pensais avoir besoin d'un peu d'indépendance, la vérité c'est qu'il n'en n'est rien. Je n'ai besoin que d'elle.

    Oui, on rentre, je supporte plus de voir tout ça. Il n'y a que toi que je veuille voir.

    Caressant admirativement son visage avant de l'embrasser à nouveau. J'en suis raide dingue de ma femme, et je pourrais lui consacrer le reste de ma vie, c'est ce qui va se passer. Même le boulot me paraît insignifiant. Nous nous installons à l'arrière d'un taxi.

    Raconte-moi, comment vont les enfants ?

    Prenant sa main dans la mienne pour la caresser. C'est comme si je ne pouvais plus me passer d'un contact physique avec elle, d'une proximité, aussi infirme soit-elle. J'ai compris à quel point j'en étais dépendant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Jones

Victoria Jones

Messages : 1398
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Derrière les flammes de l'enfer   Dim 26 Oct - 2:19

Il ne repartira plus, il me l'avait déjà promis une fois, de ne plus me quitter, de rester auprès de moi. Je ne veux pas penser à tout ça pour le moments, je veux juste le garder dans mes bras, m'assurer qu'il va bien, qu'il se repose, qu'il mange, qu'il reprenne des forces. Il n'est plus le même homme, il est faible, je le vois, mais tout ça va rentrer dans l'ordre. Je vais y veiller.

Jure le moi .... Je ne veux jamais revivre ça.


Me blottissant dans ses bras, je ne veux plus, c'est fini, je ne m'en sortirais pas une troisième fois. Moi aussi je ne veux que lui. On prend un taxi, sans que je ne le lâche, je ne suis pas prête de le lâcher ^^


Ils sont forts. Maé est complètement perdue, mais elle tient le coup et Killian ... il a reprit ta boite, il ... ne s'en remet pas, il bosse, il s'occupe pour oublier. Tu peux être fier d'eux, ils ont gérer ça mieux que moi.


J'ai honte d'avoir été si faible, alors que mes enfants se battent tous les jours pour remonter la pente. Moi je me suis juste laisser aller.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Jones

David Jones

Messages : 265
Date d'inscription : 13/04/2014

MessageSujet: Re: Derrière les flammes de l'enfer   Dim 26 Oct - 2:32


    Je te le jure mon amour. Toi et moi c'est ensemble ou pas du tout maintenant, d'accord ?

    Je passerais le reste de mon existence à la rassurer s'il le faut, je le lui dois, c'est moi qui l'ait rendue si nerveuse, si angoissée, si mal dans sa peau parfois. Je sais que même si elle avait beaucoup souffert au moment de notre rencontre il y a des années, je ne suis pas innocent à son changement de caractère et à la plupart de ses traumatismes. Je ne sais pas si je pourrais y remédier mais je peux au moins tenter d'apaiser ses craintes en évitant toute source d'angoisse.
    Nous prenons le taxi qui nous attend sur le port pour rentrer nous isoler, c'est encore chez moi que je me sentirais le mieux, enfin chez Victoria, chez ma femme, chez nous. C'est notre cocon.

    Maé est forte.

    Je ne m'attendais cependant pas à ce que Killian en soit affecté. Je me doutais bien qu'il jouait un jeu pour me faire fuir mais pas qu'il en souffrirait autant ou qu'il serait prêt à reprendre les commandes de l'entreprise. Je sais que ce n'est pas par égo qu'il l'a fait, mais pour "honorer ma mémoire". Tout le monde m'a cru mort, et je ne sais pas pourquoi, mais j'ai le sentiment que je peux lui faire confiance.

    Killian a repris la boite...

    Ca me touche. Je ne saurais dire à quel point. Mes enfants m'ont manqués, tous autant qu''ils sont, et même si Killian et moi sommes en froid, pour ne pas dire en conflit ouvert, j'aime mon fils plus que tout au monde, tout comme Maé.
    Nous arrivons enfin et à la sortie du taxi j'ai besoin d'une seconde pour souffler, pour me rendre compte que tout ceci est bien réel. Je n'ai même pas d'affaires. J'attrape la main de ma femme et remonte l'allée jusqu'à entrer dans le salon où ma fille se jette dans mes bras.

    Ma Princesse.... Je suis là, ne pleure pas mon ange, je suis là...

    La serrant contre moi, la dominant d'une bonne tête. J'en avais presque oublié à quel point ma fille pouvait être aussi forte que fragile et fondre en larmes en moins d'une seconde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Jones

Victoria Jones

Messages : 1398
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Derrière les flammes de l'enfer   Dim 26 Oct - 21:59

Toi et moi....

Passant mes bras autour de son cou pour l'embrasser. Je ne peux pas vivre sans lui, je m'en suis aperçue. Ma vie n'avait plus aucune signification, elle vient d'en retrouver une. Je ne veux plus jamais que nous soyons séparé, c'est une torture immense. Et alors il n'est même plus question qu'il prenne la mer! Tout comme Killian, il se trouvera une autre passion et je ne reviendrais pas dessus.
Oui, les enfants sont forts, beaucoup plus fort que je ne l'ai été. J'ai conscience de les avoir abandonnés durant cette période difficile, mais je n'avais même pas la force de m'occuper de moi, même mes robes me paraissaient insignifiantes!


Tu peux être fier de tes enfants David.


Maé a été très forte et Killian a tout gérer à la perfection. Je ne pensais pas que mon fils pouvait être aussi mature, qu'il pourrait gérer autant de poids de sur ses épaules et pourtant, il me l'a prouvé. Il a tout gérer d'une main de maitre et je l'en félicite.
On prend le taxi pour rentrer, je pose ma tête sur son épaule, sans lâcher sa main. J'ai du mal à me dire que le cauchemar est terminé, qu'il est bien avec moi. Arrivé à la maison, c'est Maé qui se jette en pleure dans les bras de son père.


Papa. Tu m'as manqué, tu m'as tellement manqué!


Elle ne le lâche pas, pour ma part, c'est dans les bras de Killian que je trouve refuge, il est là aussi, je pense qu'il attend son père autant que nous tous même si il est plus pudique.

Va le voir ....


Lui glissant discrètement à l'oreille avant de l'embrasser sur la joue. Il laisse à Maé le temps qu'il faut pour retrouver son père avant de s'approcher à son tour, le regardant des les yeux pour le serrer maladroitement dans ses bras. Je crois que j'ai rêvé de cet instant des milliers de fois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Jones

David Jones

Messages : 265
Date d'inscription : 13/04/2014

MessageSujet: Re: Derrière les flammes de l'enfer   Dim 26 Oct - 22:14


    Oh j'en suis fier de mes enfants, très fier. Je ne suis pas très démonstratif, et c'est encore une chose que je regrette dans mon comportement récent. Je ne sais pas si je peux encore rattrapé les choses, Maé n'a connu qu'un père comme moi, j'espère ne pas avoir fait trop de dégâts, quant à mon fils il n'a pas eu le temps de faire ses preuves, je l'ai jugé trop rapidement, trop durement aussi. Et je voudrais faire amende honorable. J'ai tellement eu le temps de réfléchir que je pense sincèrement à devenir une toute autre personne, je le suis devenu de toute façon, je me suis abîmé dans ce naufrage et il va me falloir le temps de me remettre... J'ai besoin d'eux, uniquement d'eux, c'est tout ce que je retiens.
    A peine arrivé, Maé se jette dans mes bras, et je la serre comme si ma vie en dépendait. Une grande partie en dépend. Je l'embrasse sur le front, délicatement, profitant de ce moment comme s'il pouvait être le dernier. Je ne sais pas depuis combien de temps je ne l'ai pas prise dans mes bras, sans doute pas pudeur...

    Toi aussi mon coeur... Je suis là maintenant, je repartirais plus, je te le promet.

    Je me balance légèrement comme pour la bercer, et je me rends compte que c'est encore un bébé au final. Victoria avait raison sur toute la ligne, encore une fois.
    Et contre toute attente, mon fils me tends les bras... Killian. Oui, ce gamin de 25 ans que j'avais abandonné une première fois, qui aujourd'hui, après un second abandon a préféré le pardon, sans doute sur les conseils de sa mère.

    Bonjour mon grand.

    Je le serre contre moi à son tour dans une étreinte au début masculine, puis me laisse aller à l'embrasser sur le front. C'est mon fils autant que Maé mais je n'arrive pas à discuter avec lui.

    Je suis fier de toi Killian.

    Sa mère vient me dire qu'il avait tout gérer, et sa famille et la boite, c'est un homme, un homme bien, je ne l'aurais pas cru au premier abord. Mais j'étais déjà surpris quand il avait fondé sa propre famille avec Milane, aujourd'hui il me prouve qu'il peut être quelqu'un de stable.

    On boit un coup pour fêter ça ?

    Je tente de faire savoir que je suis rassuré, sain et sauf, je suis mort de trouille au final mais je ne dois pas le leur montrer, je suis de retour, c'est tout ce qui doit compter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Jones

Victoria Jones

Messages : 1398
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Derrière les flammes de l'enfer   Dim 26 Oct - 22:46

Je ne sais pas ce que David a pu vivre durant tout ce temps, je pense qu'il en parlera une fois posé, si il en a envie je serais là pour l'écouter, pour l'épauler, l'aider à se remettre de cette période. Il est avec nous, il est avec sa famille, sain et sauf, c'est tout ce qui compte, le reste se fera avec le temps. Ca risque d'être long, pour chacun de nous, retrouver la vie d'avant, un équilibre, celui que nous avions, mais ensemble on y arrivera, j'en suis sur. Le voir près de moi, me redonne toutes mes forces.

Je suis tellement contente papa. Je t'aime trop trop trop.


Maé est encore une petite, elle peut dire ce qu'elle veut, elle ne peut pas vivre sans son père aussi dur soit-il.  Elle ne le lâche pas, je ne crois pas les avoir déjà vu aussi tendre l'un envers l'autre. David est quelqu'un d'assez froid au premier abord, il est pudique, il ne sait pas faire ni dire ces choses là. Il s'ouvre un peu avec moi, mais ce n'est pas toujours évident pour lui.
C'est au tour de Killian de faire un pas vers son père, le premier depuis qu'il est de nouveau entré dans ma vie et dans la sienne, il le faut, il en a besoin même si il dit le contraire. Il s'approche doucement, pas vraiment sur de lui, faisant une accolade à son père avant de le serrer dans ses bras. Ca me touche de les voir comme ça, David qui embrasse son fils sur la tête, je ne pensais jamais voir ça. Les paroles de David touchent énormément son fils, Killian a les yeux brillants, il ne trouve pas les mots, c'est rare^^ Je m'approche de mes deux hommes pour les serrer dans mes bras, les amours de ma vie.


Tu ne veux pas te reposer un peu mon chéri? Tu as l'air épuisé. Une bonne douche chaude?


Ca ne lui ferait pas de mal, comme se raser un peu, ça ne peut pas lui faire de mal ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Jones

David Jones

Messages : 265
Date d'inscription : 13/04/2014

MessageSujet: Re: Derrière les flammes de l'enfer   Dim 26 Oct - 22:58


    Moi aussi je t'aime ma puce...

    Lui souriant en caressant son visage. Ca me fait bizarre tout ça. Je me souviens de nos étreintes avec Killian, il me faisait pleins de câlins étant petit, même s'il ne s'en souvient pas. Victoria n'y était pas pour rien, elle l'en couvrait, tout le temps, et quand elle venait à s'absenter, c'était à moi de combler ce manque affectif, ce que je faisais avec grand plaisir. Nous étions très proches et très démonstratifs, avant... Avec Maé, ça a été différent. Etant une fille, j'avais déjà peur pour elle avant même qu'elle ne vienne au monde alors je l'ai briefée, au lieu de l'élever. J'aurais pourtant pu lui apprendre à aimer la vie, à en profiter, mais non, j'ai voulu en faire un prototype d'excellence, ce qui ne marche pas toujours. Je ne sais pas comment ça peut fonctionner dans ce esprit là, la preuve, elle a fini par me cacher des choses et les faire dans mon dos. Je ne suis pas dupe ^^ Je voudrais une relation de confiance à présent et pour ça, je dois être plus cool.
    Mon fils contre moi, je passe une main dans ses cheveux avant de desserrer mon étreinte. Ca m'a fait du bien de le retrouver, de le retrouver en tant que fils.

    Une douche, si. Et il faut que je retire ces... fringues.

    Elles sentent la mer, le sel, ce ne sont pas mes vêtements, je ne m'y sens pas vraiment à l'aise. Je monte dans la chambre avec Victoria, sa main dans la mienne. Je l'embrasse délicatement une fois en haut, et la prend contre moi.

    Merci...

    D'être là, d'être elle, de m'avoir attendu, tout ça, je ne sais pas, mais merci pour tout, absolument tout ! Je vais finalement me doucher durant une bonne demie heure, ce n'est pourtant jamais assez pour me sentir véritablement propre et libéré de tout ça... J'en ressors avec une serviette autour de la taille et fouille dans mon armoire où rien n'a bougé.

    Je n'ai donc rien d'autre que des foutus costars !

    M'emportant contre moi-même, tremblant, je suis encore un peu nerveux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Jones

Victoria Jones

Messages : 1398
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Derrière les flammes de l'enfer   Dim 26 Oct - 23:20

Ces retrouvailles étaient inattendues pour tout le monde, je ne pensais pas le revoir. Un jour, deux, trois dans la mer à la limite, mais un mois entier ne me laissais plus aucun espoir de revoir mon mari vivant. Mais un miracle c'est produit et le voilà, nous voilà réuni. Je suis la femme la plus heureuse du monde, je n'ai pas souris de cette manière depuis plus d'un mois et je ne pensais plus pouvoir le faire.
On monte tous les deux, mains dans la main, je pense que nous allons avoir besoin l'un de l'autre, mais nous y arriverons, c'est une évidence parce que nous sommes tous les deux.

Chut ...

Lui posant mon doigt sur la lèvre. Je ne veux pas de merci, je ne veux pas de tout ça, je suis là pour lui comme il l'a toujours été pour moi.  Ca va être difficile pour lui de retrouver un  environnement normal, mais je serais là pour l'aider et le guider. Je passe mes bras autour de son cou avant de me blottir dans ses bras pour un câlin. J'en ai besoin, j'ai besoin de le sentir contre moi, de sentir qu'il est là. Je le laisse aller se doucher, il en a besoin. J'en profite pour remettre un peu d'ordre dans la chambre que j'ai légèrement laissé à l'abandon, plus rien n'avait d'importance sans lui. Il finit par ressortir une bonne demi heure après ... C'est pire que moi! Je l'entends gueuler après son armoire ... J'ai bien retrouvé mon mari, pas de soucis.


Ne t'énerves pas mon chéri. Regarde, tu dois avoir quelques jean et des tee shirt dans la commode. Du calme David ....

Je vais vers lui pour prendre ses mains dans les miennes et le regarder dans les yeux, tentant de le calmer en embrassant ses mains. Je le sens légèrement nerveux là^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Jones

David Jones

Messages : 265
Date d'inscription : 13/04/2014

MessageSujet: Re: Derrière les flammes de l'enfer   Dim 26 Oct - 23:32


    La douceur de Victoria m'est indispensable et m'a manqué d'une façon que ne je pensais même pas possible ni envisageable. Elle est simplement la femme de ma vie et je ne suis sans elle, je ne suis surtout pas quelqu'un de serein. Elle a l'air de le comprendre et sait parfaitement comment me calmer, me rassurer, et me dire qu'elle m'aime. J'ai besoin de l'entendre même si j'ai parfois du mal à le dire. Encore une fois, avant, quand nous avions notre vie avec Killian, je le lui disais tous les jours, mais lui prouvait tout autant, je ne voulais pas qu'elle pense que je pouvais le dire par automatisme. Je redécouvrais ma femme tous les matins, avec le même plaisir que la veille.
    Je la serre dans mes bras autant que me sers dans les siens avant d'aller prendre une douche. J'en profite pour me raser, faire le nécessaire pour ressembler à quelqu'un de normal, mais ça risque de prendre un peu de temps. Alors il est clair que pour le moment je ne suis pas certain de parvenir à faire les choses comme elle les attendrait mais la connaissant elle me laissera un peu de temps. Elle a confiance en moi... Je l'admire pour ça.
    En sortant je m'énerve et encore une fois elle trouve la solution. Elle trouve même le moyen d'embrasser mes mains. Comment j'ai pu faire sans elle un mois entier ? 22 ans auparavant ?! Je n'en serais plus capable, même avec un verre d'alcool. J'attrape un jean, un t-shirt et un sweat datant de l'époque de la fac. Par derrière, j'entoure ma femme de mes bras, l'embrassant délicatement dans la nuque.

    Excuse-moi...

    Je descends mes mains sur son ventre, délicatement, puis les remonte sur ses hanches.

    Ne m'en veux pas, laisse-moi quelques jours pour te prouver tout ce que j'ai compris...

    Lui murmurant à l'oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Jones

Victoria Jones

Messages : 1398
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Derrière les flammes de l'enfer   Dim 26 Oct - 23:54

On entre dans une nouvelle phase de notre vie. J'ai perdu beaucoup de moi-même durant cette période, en étant seule, j'ai perdu une partie de moi que je viens de récupérer, mais je vais devoir faire un travail sur moi-même pour ne pas m'inquiéter sans arrêt, pour ne pas paniquer à chaque retard. Tout le monde va devoir s'armer de patience et de téléphone! David aussi va devoir réapprendre à vivre avec nous, je ne sais pas ce qu'il a vécu, ce qui c'est passé, comment il a survécu, mais je ressens sa nervosité et ça ne me rassure pas. Je tente de le canaliser, c'est mon rôle, je suis encore la seule à pouvoir le calmer.

Je ne veux pas entendre d'excuse. Tu as vécu quelque chose de très dur mon amour et je suis là, pour le meilleur et pour le pire.


Lui montrant mon alliance que je n'ai jamais quitté. C'est nous deux pour toujours, ça aurait dû être comme ça dès le début, jamais nous n'aurions dû être séparé. David est ma vie au même titre que mes enfants.


Tu as tout le temps dont tu as besoin mon coeur. Sache simplement que tu n'es pas seul et que je t'aime.


Je glisse ma main sur son visage, délicatement avant de l'embrasser. Il est beau, il a maigri, il a le visage creusé, mais on va arranger ça.


Est-ce que tu as envie de quelque chose mon mari délinquant ^^


Lui souriant en notant le sweat à capuche! Promis, Baptiste n'est pas son fils caché!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Jones

David Jones

Messages : 265
Date d'inscription : 13/04/2014

MessageSujet: Re: Derrière les flammes de l'enfer   Lun 27 Oct - 0:04


    Toi aussi bébé, et tu es là, tu m'impressionnes, j'ai cru que...

    Qu'elle avait fait une connerie. Oh je sais qu'elle aurait pu le faire, je connais la nouvelle Victoria, la femme extrême, passionnée mais un peu autodestructrice quand il s'agit de son bonheur profond. Elle se fait passer pour légère, mais c'est pour mieux dissimuler le reste. Enfin légère... elle ne dévoile pas ses cartes et préfère jouer de son statut de charmeuse plutôt que de femme d'affaires, et c'est comme ça qu'elle les devance tous ! C'est une stratégie marketing remarquable que je lui ai toujours trouvé irrésistible.

    Je t'aime. Et je ne te le dirais jamais assez. Je suis très amoureux de vous madame Victoria Harper Jones.

    Je lui épargne son second prénom, la fâcher tout de suite ne m'aidera pas ^^ Je la sais susceptible, mais à cet instant, je la sens surtout soulagée, sans doute autant que moi.
    En tout cas mon nouveau look a l'air de bien la faire marrer.

    Oui, de toi. De ma femme. De cette femme sublime que je tiens entre mes bras...

    L'embrassant tendrement en l'allongeant sur le lit. Je crois qu'on commence comme ça. Je monte ma main le long de sa jambe dans un premier temps, et l'embrasse dans le cou avant de me tenir sur un coude et de caresser son visage en écartant quelques mèches de cheveux. J'admire Victoria depuis le jour de notre rencontre, et elle est toujours aussi belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Jones

Victoria Jones

Messages : 1398
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Derrière les flammes de l'enfer   Lun 27 Oct - 0:18

Arrêtes. Il n'y a pas de quoi être impressionné, crois moi.

Il a raison sur toute la ligne, j'ai fais une connerie et je suis seulement parce que mon frère m'a retrouvé avant qu'il ne soit trop tard. Je lui en ai voulu, beaucoup, mais aujourd'hui, je comprends combien il avait raison. J'aurais dû me battre au lieu de me laisser sombrer, ne serait-ce que pour mes enfants, mais je n'ai pas réussi à trouver la force, pas cette fois. Je m'en veux, j'ai honte d'avoir été aussi faible, de ne pas avoir cru en lui un peu plus. J'ai vu ma vie revenir il y a 22 ans.
J'aime quand il m'appelle comme ça. Harper Jones. J'ai tenu à garder mon nom, une question d'indépendance même si je sais qu'avec David, je suis libre, c'est plus une histoire personnel.


Toujours aussi charmeur ...

Le regardant dans les yeux avant de le laisser me guider sur le lit. Il m'a tellement manqué, je ne peux pas l'expliquer, je l'attire à moi pour l'embrasser passionnément avant de le regarder.


Tu veux en parler ?

De ce qui s'est passé. De sa vie durant un mois, de la manière dont il s'en est sortit. Je ne le force pas, je propose.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Jones

David Jones

Messages : 265
Date d'inscription : 13/04/2014

MessageSujet: Re: Derrière les flammes de l'enfer   Lun 27 Oct - 0:30


    Elle se sous-estime depuis le jour où je l'ai rencontré, et je me souviens encore de tout ça. La coupe de champagne sur ma chemise, sa façon de m'envoyer balader quand je lui propose mon aide pour reprendre ses études, elle m'aura tout fait, et tout fait faire. Mais est-ce-que je le regrette ? Pas le moins du monde ! Je ne sais pas si elle imaginait le même conte de fées que moi mais nous avions très vite eu beaucoup de projets tous les deux, et puis Killian est arrivé et nous avons fait des projets pour trois... Ca c'était mon cancer, cancer que finalement j'ai réussi à combattre malgré le diagnostique des médecins. Miracle ? Non, corruption. Je ne pensais pas que Conrad avait le bras aussi long. Ma disparition n'est pas un hasard, c'est une mise en scène... Précipitée par son acte.

    Tu es trop belle pour me faire changer.

    Comment ne pas la charmer ma femme ? Il n'y a que moi qui n'ait le droit de le faire. Ce que je ne vois pas ne peut pas me faire de mal mais je voudrais que plus jamais elle n'ait à se poser la question de savoir si elle me plaît ou pas.
    Nous nous allongeons sur le lit, et encore une fois elle se montre très douce.

    Il n'y a pas grand chose à dire, j'aurais dû t'écouter... j'ai vécu un mois d'enfer. Deux semaines loin de tout ça mais à mon réveil je n'avais que toi en tête, les enfants... Le fait que tu puisses t'inquiéter et je n'avais pas la force de bouger, je n'ai pas eu la présence d'esprit de t'écouter quand je suis parti... je m'en veux Vicky, je m'en veux...

    Sentant les larmes monter, je passe le bout de mon nez dans son cou, cachant mon visage pour l'embrasser délicatement derrière l'oreille. C'est plus facile de fuir de son regard. Je la serre contre moi, comme si je risquais de la perdre à nouveau. Je suis épuisé, mais je ne me suis pas senti aussi bien depuis des mois, on ne reconnait le bonheur qu'au bruit qu'il fait quand il s'en va...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Jones

Victoria Jones

Messages : 1398
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Derrière les flammes de l'enfer   Lun 27 Oct - 0:42

Oh biensure ... Tu sais parler aux femmes toi ^^

Il est charmeur David, il l'a toujours été et pourtant, je sais que c'est sincère, je sais qu'il ne dit pas les choses si il ne les pense pas, mais je ne suis pas très à l'aise avec les compliments. Alors la flatterie, je sais l'entendre et l'apprécier, mais les compliments sincères de mes proches, j'ai plus de mal, je ne pense pas vraiment en être digne après tout ce que j'ai pu faire. Je n'ai jamais eu une grande confiance en moi de toute manière, ça va être difficile de me faire changer d'avis, mais David arrive à me rassurer mieux que personne.


Tu t'en veux? Je t'ai mis dehors David, on est partit sur une dispute et je t'ai mis dehors, tu n'as pas prit la mer l'esprit libre. C'est à moi de te demander pardon mais jure moi que plus jamais tu ne repartiras en mer.


Je le serre contre moi, je le sens mal et je ne dois m'écrouler moi non plus. Je l'embrasse sur la tête, caressant son dos. Il a morfler, il a eu peur et je le sens marqué. Le temps arrange les choses, j'espère ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Jones

David Jones

Messages : 265
Date d'inscription : 13/04/2014

MessageSujet: Re: Derrière les flammes de l'enfer   Lun 27 Oct - 0:53


    Je ne sais pas, je ne parle qu'à toi.

    Esquissant un sourire amoureux. Il n'y a qu'à elle que je sors ce genre de discours, je ne drague pas les autres femmes. Déjà parce que je suis raide dingue de la mienne mais aussi parce que je n'ai aucun intérêt à lui faire à l'envers. Elle fini toujours par tout savoir et en dehors du fait qu ça pourrait la blesser, elle pourrait elle même blesser tout un tas de filles qui me tournent autour juste pour poser les bases ^^ Ca ne me surprendrait pas qu'elle débarque un jour dans mon bureau et qu'elle vire toutes mes secrétaires, si si ! Sur un coup de tête.

    De quoi, ça ? Mais ça voulait rien dire mon amour, on s'engueule tout le temps, ça n'a avait aucune importance, c'est une tempête que j'ai sous estimé qui m'a fait dériver. Aucunement toi, jamais...

    Prenant son visage entre mes mains pour l'embrasser et la rassurer. Je ne sais pas comment le faire mais je m'y atèle. Elle doit vivre avec cette culpabilité depuis plus d'un mois, elle a dû traverser l'enfer...

    Je te le jure Vicky, sur tout ce que j'ai de plus précieux.

    Je m'allonge sur le dos et la prend contre moi, caressant doucement ses cheveux en fixant le plafond.

    Dis-moi ce que j'ai loupé. J'aimerais juste reprendre ma vie là où je l'ai laissé, comme si on avait appuyé sur pause...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Jones

Victoria Jones

Messages : 1398
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Derrière les flammes de l'enfer   Lun 27 Oct - 1:12

Et a Lisa, Jessy et Andréa ^^

Oui oui ses secrétaires .... Mon fils a travaillé dans l'entreprise de son père, je l'entends parler et j'ai appris le nom des secrétaires ^^ J'ai toujours soupçonné Conrad d'avoir des relations avec ses secrétaires, ça m'ait resté, je me méfie, c'est tout. Un jour je vais aller faire une descente là-dedans, juste histoire de leur montrer que j'existe et que je ne suis pas disposé à laisser ma place!
Je ne sais pas si je dois le croire, si il dit ça pour me rassurer, mais je m'en veux, c'est une évidence, il va falloir que je passe au-dessus, pour lui, parce qu'il va avoir ses problèmes à régler, mais je pense que je ne vais pas le virer de ma chambre de sitôt ... je partirais moi-même^^
Je l'embrasse en me blottissant contre lui. Il me le jure, j'espère,je ne le laisserais pas repartir et il est hors de question que Killian ne remette les pieds sur un bateau. Qu'on soit clair!


Je ... Je ne sais pas vraiment. J'ai été en stand by durant tout ce temps, les enfants se sont gérer eux-même, je n'ai pas pu y arriver David ...


Je baisse les yeux sur ses mains avec lesquels je joue sans arrêt, j'en ai besoin, il m'a tellement manqué.


On va repartir sur de nouvelles bases mon amour.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Jones

David Jones

Messages : 265
Date d'inscription : 13/04/2014

MessageSujet: Re: Derrière les flammes de l'enfer   Lun 27 Oct - 1:25


    Elles sont trop jeunes pour comprendre ce que ça veut dire, et puis c'est après Killian qu'elles en ont. Et qu'elles en ont toutes...

    Mon fils est un charmeur, un vrai ! Un beau gosse de la nouvelle génération. Elles se retournent toutes sur lui ! J'ai compris maintenant que je ne faisais de toute façon plus le poids. Ca c'était avant ^^ Je ne suis plus dans les critères, j'ai eu mon heure de gloire, j'en ai profité ! Enfin profité... Au temps où nous étions encore tous les trois avec Kill' j'avais pas mal de succès au bureau, auquel je ne répondais jamais. Victoria m'attendait à la maison, je n'avais aucun intérêt à foutre mon équilibre en l'air, et puis elle aussi plaisait beaucoup. Beaucoup trop ! Surtout à ses artistes...

    C'est pas grave ma chérie, c'est pas grave... On va reprendre pieds, tous les deux, je te le promets...

    Je l'embrasse sur la tête, caressant son dos, prenant sa main dans la mienne pour entremêler nos doigts. La retrouver me fait un bien fou, je ne saurais le qualifier, l'expliquer, mais elle me rend complètement dingue... Dingue d'elle.

    Je ne suis plus le même Vic, j'ai compris pleins de choses, je ne suis plus le David que tu as retrouvé, je vais redevenir celui que tu as perdu il y a 22 ans. Celui que tu aimais...

    Celui dont elle est tombée amoureuse, celui qu'elle a épousé la première fois et fondé une famille à l'âge où elle aurait dû se concentrer sur les soirées étudiantes à la fac.

    Les enfants nous attendent ou ils sortent ?

    En un mois les choses ont pu changer. Killian n'est plus le même, Maé est indépendante, elle doit avoir une autre liberté maintenant... Je ne sais pas comment retrouver mes marques et encore moins ma place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Jones

Victoria Jones

Messages : 1398
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Derrière les flammes de l'enfer   Lun 27 Oct - 23:32

Comme si tu ne plaisais pas ^^

Il faut voir comment les femmes le regardent quand nous sortons tous les deux. Je suis jalouse parfois et j'aime montrer à tout le monde que je suis la femme de cet homme merveilleux. Je suis très fière d'être à son bras, je n'aurais jamais dû les quitter. Mon fils est tombeur, comme son père. David a su me charmer, mais il charmait aussi toutes les filles au alentour, je me suis longtemps demandé ce qu'il me trouvait, je ne me trouvais pas à la hauteur, mais il a su me rassurer, il a toujours trouvé les mots avec moi.


Je ne te demande pas de changer pour moi David, jamais je te demanderais ça. Je ne suis plus la même non plus et tu l'acceptes. Je t'aime comme tu es.


Je ne veux pas qu'il pense devoir changé pour moi. Je l'aimais avant, je l'aime maintenant, avec sa personnalité, son caractère, ses blessures. Je reste contre lui, mes doigts entremêlés aux siens, nous avons besoin d'un contact, c'est dingue.


Je pense qu'ils vont vouloir profiter de leur père.


Ca m'étonnerait qu'ils aient envie de sortir alors que David vient de rentrer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Jones

David Jones

Messages : 265
Date d'inscription : 13/04/2014

MessageSujet: Re: Derrière les flammes de l'enfer   Lun 27 Oct - 23:42


    J'ai eu mon heure de gloire, mais Killian est autrement plus doué. Un regard, il suffit d'un regard, elles sont toutes à ses pieds. Mon fils est la réincarnation de Dom Juan.

    Laissant échapper un éclat de rire. Le premier depuis que je suis ici. Et pour tout avouer, ça me fait du bien. Nous parlons des enfants, de notre vie, de notre avenir, nous en avons à nouveau un et je ne l'imaginerais de toute façon pas sans ma femme, pas sans celle qui me fait tant confiance, celle que j'aime au point d'être prêt à tout pour elle. J'aurais pu rentrer à la nage, une semaine de plus et je le tentais, je n'aurais pas supporté de passer ma vie loin d'elle, c'est beaucoup trop dur, rien qu'à l'imaginer.

    Si, j'en ai besoin. J'ai besoin de prendre les choses comme elles viennent, d'arrêter de pourrir la vie de ma fille avec mes foutues règles d'éducation. Ca ne deviendra pas quelqu'un de meilleur parce que je suis dure avec elle. C'était différent pour Killian et ça ne l'a pas empêché de réussir.

    La serrant contre moi en l'embrassant sur la tête, je ne lâche pas sa main, je ne peux pas m'y résoudre. Je caresse ses bras du bout de mes doigts, l'embrasse avec douceur. Alors on descends, mais à une condition : ne me lâche pas. Je serre fermement sa main dans la mienne et trouve la force de me lever pour descendre au salon, retrouvant mes enfants, dont Maé que j'embrasse sur le front.

    On a commandé des pizzas. Chèvre Miel pour toi maman et Chorizzo pour toi papa, je crois ?

    Ouais et puis y en a marre des pâtes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Jones

Victoria Jones

Messages : 1398
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Derrière les flammes de l'enfer   Mar 28 Oct - 0:36

Oh oui et maintenant, il est papa ...

Je ne m'en remets pas, qu'on soit clair, c'est compliqué de me dire que mon fils a grandi au point de devenir papa. Je le revois tout petit avec son petit haut marin, ce sont des souvenirs qui sont à jamais gravés en moi, une époque encore heureuse ou je vivais avec David et puis il a grandi, me rappelant sans arrêt son père. ET aujourd'hui c'est un jeune homme magnifique et formidable. Je suis très fière de lui, de mes enfants en général.

Elle ne t'aime pas moins parce que tu l'as élevé plus durement David. Je veux simplement que tu te sentes bien mon amour.

Peut importe qu'il change ou  pas, je le connais par coeur, je connais son fond, celui que personne ne connait. On peut se vanter de se connaitre par coeur tous les deux. Il me tient la main pour descendre, je refuse de le lâcher, c'est comme si j'allais le perdre de nouveau.


Merci mon amour, c'est parfait.


Je passe ma main dans les cheveux de mon fils en le regardant dans les yeux, qu'est-ce que je l'aime! Je m'en veux de ne pas avoir été là pour lui, ni pour Maé que j'embrasse sur la tête a son tour. Je les ai abandonnés mais je vais me faire pardonner. On récupère les pizzas pour manger tout ensemble, comme une famille unie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Jones

David Jones

Messages : 265
Date d'inscription : 13/04/2014

MessageSujet: Re: Derrière les flammes de l'enfer   Mar 28 Oct - 0:52


    Quelques jours plus tard...

    Nous sommes presque en fin de matinée, nous vivons complètement en décalé depuis mon retour, comme un jeune couple en lune de miel. On se couche à pas d'heures, on se lève tard, on vit en symbiose. On ne sort que si nécessaire mais la seule chose que nous aimons faire en extérieur est une balade sur la plage pour prendre un peu l'air. Je crois que les 4 murs du manoir me rassurent. Je ne me suis même pas encore occupé du bureau. Je fais confiance à Killian qui m'a parlé de l'état de l'entreprise mais je lui donne carte blanche. Il est parfait en homme d'affaire. Je crois qu'il a ça dans l sang mais qu'il refusait de l'admettre. En même temps je pense qu'il se sent valorisé, ça lui donne de l'importance et nos relations n'ont jamais été si paisibles. Je vais apprendre à découvrir mon fils, rien ne me ferait plus plaisir. Ma femme se douche dans la salle de bain attenante à la chambre pendant que je jette un oeil aux infos qui passent sur la télé de la chambre, sans leur prêter une grande attention. Le téléphone sonne, celui de Vic. Machinalement je tends la main pour répondre et décroche, le numéro indique une clinique privée de Miami.

    Madame Harper Jones, je vous confirme votre rendez vous du 18 concernant une IVG. Si vous avez la moindre question n'hésitez pas à prendre contact avec le Dr Howard.

    Je n'ai pas le temps de répondre que la secrétaire raccroche. Je suis sonné. Une IVG ? Ma femme ? Elle n'est même pas enceinte... Je repose le téléphone sur la commode et me lève, arpentant la chambre en me passant une main sur le visage... Vic sort de la douche et je relève la tête pour croiser son regard.

    La... la clinique a appelé pour confirmer ton rendez-vous. 

    Qu'elle me dise que c'est une erreur, qu'elle m'explique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Derrière les flammes de l'enfer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Derrière les flammes de l'enfer
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Blog] Derrière la scène: La Smiley attitude !!! La suite
» L'Enfer du Jeu - 11/11/11 et suivant - Colomiers
» Qui se cache derrière les pseudos des bateaux ?
» [MOC] Gardien de l'Enfer: Les differentes formes
» le trou noir de l'enfer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day in Miami :: Miami :: Le Port-
Sauter vers: