One Day in Miami

One Day in Miami retrace l'histoire d'une famille Floridienne aux méandres incompréhensibles.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et bien toi qui n'en voulais pas !

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Juliette Ryan

Juliette Ryan

Messages : 763
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Miami - Floride

MessageSujet: Et bien toi qui n'en voulais pas !   Lun 22 Fév - 22:52


    Encore une dure journée. Normal avec le métier que je faisais, je l'avais voulu cependant. Cette fois ci j'avais une affaire tordue, une histoire d'héritage détourné, d'un meurtre maquillé en suicide, mais en fait ce suicide n'était que pour masquer une autre série de meurtre... Enfin un truc à vous retourner le coeur. Ma première grosse affaire que je ne menais pas seule, mais aidée de mon mentor au bureau, un ancien prof de fac, que j'avais eu à Columbia. L'avantage de le connaitre.
    Il n'y avais pas que ça cependant, mon père était de retour et il me demandait de le couvrir, harcèlement sexuel ce n'est pas rien ! En plus de ça nous avions tout simplement échangé de façon très froide. Mais la pire des nouvelles, enfin la meilleure en mon cas mais je n'étais pas seule, c'étiat que j'attendais un enfant, enfin. Depuis le temps que j'en rêvais. Bien un an ou deux, sans oser en parler à mon mari. Pourtant nous n'avions pas de tabou. Mais ce sujet n'était pas à son gout, il ne se sentait pas de devenir père. La pillule n'était pas infaillible, la preuve ! Encore fallait il qu'il me croit s'il me prenait l'envie de lui dire.
    Nous avions dîné tous les deux dans le salon. Je faisais ce que je pouvais pour masquer le fait que je me sente mal, mon envie de pleurer permanante qui ne m'avait pas quittée depuis ce matin.
    Je débarassa les assiettes dans l'évier, je ferais la vaiselle demain, je ne me sentais pas ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Ryan

James Ryan

Messages : 186
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Et bien toi qui n'en voulais pas !   Lun 22 Fév - 23:56

J'étais rentré relativement tôt du boulot pour une fois .. tous els deux d'ailleurs, c'était l'occasion de passer un peu de temps en tête à tête. Depuis quelques jours, je bossais sur des dossiers qui se passait plutôt bien, pas de grosses affaires donc rien de bien fatiguant, en fait je passais plus de temps à taper mes articles qu'a enquêter sur le terrain ! Je cherchais le scoop qui pourrait faire vraiment décoller ma carrière, un gros buzz en fait! J'aimais faire les choses en grand.
Juliette, par contre semblait crevé, elle parlait beaucoup moins que d'habitude. Je savais qu'elle bossait sur une enquête assez difficile et quand elle rentrait le soir elle était à plat. Nous avions diner et meme si ma femme essayait de donner le change, je voyais bien que quelque chose n'allait pas. On débarassa et j'alla vers elle, la prenant par la taille ...

Qu'est ce qui se passe ma puce ? Tu as l'air ailleur ..


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Ryan

Juliette Ryan

Messages : 763
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Miami - Floride

MessageSujet: Re: Et bien toi qui n'en voulais pas !   Mar 23 Fév - 0:03


    Ce n'était pas faute d'avoir tenté de cacher tout ça à James, mais il était doté d'une ampathie telle qu'il m'était impossible de lui en vouloir, de le croire intrusif ou quoi que ce soit. Il était toujours en train de prendre soin de moi, il faisait très attention à mon moral et pour ça je ne lui en étais que plus reconnaissante. Ce n'était pas le genre à penser carrière avant son couple. Il tenait à son job, mais me faisait passer avant.
    Il me prit par la taille, pas dupe. Et moi je l'entoura de mes bras en posant ma tête sur son épaule.

    Non, ça va.

    Ma voix de petite fille s'érailla. Qaund je leva les yeux au ciel pour retenir ses quelques larmes traitres. Je caressais son dos, en ayant besoin de le retrouver pour moi toute seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Ryan

James Ryan

Messages : 186
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Et bien toi qui n'en voulais pas !   Mar 23 Fév - 1:00

Juliette était secrète, surtout quand ça n'allait pas, elle n'était pas du genre à se confier à qui que se soit. Je la connaissais très bien, depuis 8 ans que nous vivions ensemble, j'avais appris à la connaître, à connaitre ses réactions et quand elle ne parlait pas comme ça, c'est que quelque chose clochait. Je n'aimais pas la voir comme ça. L'une des forces de notre couple c'était que nous étions toujours attentif l'un à l'autre. On avait beau beaucoup bosser, ça ne nous empêchait pas d'être toujours présent l'un pour l'autre, d'être attentiif l'un à l'autre. Jamais je ne laisserais mon boulot passer avant ma femme ce n'était pas pensable! Elle me disait que ça allait .... non mais biensure!

Arrête July, je sais que sa ne va pas. T'es ailleurs, tu parles pas. Parle moi ma puce ... Un problème au boulot ? C'est cette affaire qui te met dans cet état?

Je ne voyais pas ce qu'il pouvait y avoir d'autre. Elle savait que j'étais la pour l'écouter, quand elle voulait sur tout ce qu'elle voulait. Je n'avais aucun tabou. Je la garda dans mes bras caressant ses cheveux tendrement, en l'embrassant dans le cou.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Ryan

Juliette Ryan

Messages : 763
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Miami - Floride

MessageSujet: Re: Et bien toi qui n'en voulais pas !   Mar 23 Fév - 1:07


    Je sais bien que je n'étais pas convainquante pour deux sous, et ça craignait grave pour une avocate. En même temps j'étais du genre à tout garder pour moi, je n'aimais pas me confier au moindre soucis, j'avais un peu plus de retenue, de pudeur peut être. Aussi surement du au fait de mon enfance, pas le droit de pleurer, de craquer, de montrer que ça ne va pas, et merci papa ! Encore une raison pour laquelle je me demandais pourquoi j'avais accepté ce dossier.
    Je caressa son épaule avant de me défaire de ses bras et de marcher dans l'appartement, en évitant soigneusement le regard de James, je passais de la chambre, au salon, en repassant par la salle de bain... Parlant avec mes mains, très mauvais signe !

    Je me sens pas super bien en ce moment, et puis j'ai constaté que j'avais pas mal de retard et... Et donc j'ai fais un test. Je suis enceinte James...

    Je refusais toujours de le regarder, dos à lui, les mains posées sur le bar de la cuisine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Ryan

James Ryan

Messages : 186
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Et bien toi qui n'en voulais pas !   Mar 23 Fév - 1:30

J'essayais d'être le plus rassurant possible avec elle, mais parfois elle était dure à suivre, mais je m'accroche! Je savais que quelque chose la tracassait et ne pas savoir quoi me rendait dingue, je n'aimais pas la voir mal sans savoir pourquoi. Le boulot peut être? Elle ne me parlait pas toujours de ses dossiers, le secrets professionnel, elle y tenait particulièrement ce qui était normal. J'avais un peu moins de scrupule qu'elle à me jouer de l'éthique, sans m'en vanter non plus, mais bon contourner le règlement ne me posait pas de soucis outre mesure! Elle faisait les cents pas dans l'appartement ce qui n'était pas pour me rassurer d'autant qu'elle évitait mon regard, chose qu'elle ne faisait jamais d'ordinaire. Elle avait un truc grave qu'elle ne voulait pas me dire, je le sentais. Elle finit par se poser pour m'annoncer qu'elle était enceinte! Putain si je m'y attendais à celle la! Je la regarda sans savoir comment réagir .... j'étais paumé. Je voulais un enfant, un jour mais la maintenant tout suite c'était ... waouh ...

Oh putain ....

Je ne savais pas comment réagir. J'alla près d'elle pour la regarder et pris son visage entre mes mains délicatement pour qu'elle me regarde à son tour..

Enceinte ... mais comment ....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Ryan

Juliette Ryan

Messages : 763
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Miami - Floride

MessageSujet: Re: Et bien toi qui n'en voulais pas !   Mar 23 Fév - 1:37


    Oh putain, comme il dit ouai. Délicat à souhait ce garçon, vraiment ^^
    Je ne savais pas vraiment comment le lui annoncer, ben là je crois que c'est clair non? En plus de ça il ne saurait pas non plus comment réagir, à froid comme ça... James était un enfant, il avait des réactions un peu surprenantes parfois, c'est ce que j'aimais chez lui, son côté dragueur, enfant, joueur, que je n'avais pas moi. Il savait me faire partager ce genre de moments, ceux qu'il aimaient pour leur gaité.
    Il me prit le visage pour me demander comment, ce qui eu le singulier dont de m'énerver ! J'envoya balader ses mains pour fuir son étreinte, tournant dans la cuisine.

    Oh arrêtes, tu veux vraiment un dessin?

    Que je lui explique le coup de la petite graine et tout le bordel aussi non? Il était assez grand pour comprendre je pense. Il avait accès à mon sac à main, je me foutais de savoir qu'il cherchait dedans. Il avait du voir que ma plaquette de pilule était à jour.

    Mais c'est pas tout James. Mon père est de retour, il est à Miami et il m'a demandé de reprendre un dossier pour lui.

    Au moins j'étais cash ce soir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Ryan

James Ryan

Messages : 186
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Et bien toi qui n'en voulais pas !   Mar 23 Fév - 2:04

J'étais un gosse, avec des réactions de gosses attardé, je le savais. j'étais du genre à tout prendre à la légère mais ce soir je ne pouvais pas. J'étais surpris, choqué .. un bébé, j'allais être papa alors que je n'arrivais pas à m'assumer tout seul. En fait je flippais comme un mome. Ma femme était beaucoup plus courageuse, pour le coup, elle assumait beaucoup plus de chose que moi et sans problème en plus. Je l'aimais tellement ma Juliette ! Je n'étais pas le mec le plus délicat du monde et j'aurais du faire attention à mes paroles mais c'était sortit tout seul et ça ne plus pas à ma femme qui m'envoya tout bonnement promener en repoussant mes mains.

Non c'est pas ce que j'ai voulu dire ... mais tu prend la pillule ... je ... on va avoir un bébé ...

J'arrivais à m'imaginer ce petit être dans mes bras gigotant et à qui je pourrais apprendre à jouer au foot plus tard et à faire du vélo et à boire de la bière ... oui ça en cachette de sa mère biensure... J'allais être papa et contrairement à ce que je pensais cette perspective me plaisait! Mais comme une nouvelle n'arrive jamais seule Juliette m'annonça que son père était revenu ... deuxième choc !

Attend il revient après 8 ans pour te demander de l'aider uniquement? Ma puce ....

Je m'approcha d'elle une nouvelle fois au risque de me faire envoyer promener .. la vie de couple est un risque permanent!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Ryan

Juliette Ryan

Messages : 763
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Miami - Floride

MessageSujet: Re: Et bien toi qui n'en voulais pas !   Mar 23 Fév - 2:11


    Au début de notre relation, c'est lui qui me faisait peur, maintenant c'était moi. J'avais pris confiance en moi, du moins un peu plus, on n'aurait difficilement pu faire moins de toute évidence ^^ Mais j'avais pris les devants et m'était assumée. Maintenant j'étais pleine de projets, surtout que j'étais en train de réussir et sans mon père, une sacré victoire en soit. Je n'avais pas conscience de bousculer autant de choses dans la tête de James, je ne me voulais pas aussi brutale, et pourtant le tact n'est pas génétique !

    Et bien il y avait 99% de chance que ça soit contraceptif, tu vois je suis l'exception, félicitation chéri, t'es un chanceux.

    Détestable quand je m'y mettais, je ressemblais tellement à ma mère dans ces moments là ! Je me faisais peur. Je me souhaitais un peu plus tempérée tout de même.
    Il finit par se rapprocher de moi, et cette fois ci je le prit dans mes bras en laissant aller mes larmes.

    Je sais pas quoi faire, je suis complètement perdue James...

    Que ce soit pour mon père, ou bien encore pour le bébé, je le voulais, c'était certain, mais est-ce-que c'était le moment, pour lui? Pour nous? Pour moi oui, mais je n'étais pas seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Ryan

James Ryan

Messages : 186
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Et bien toi qui n'en voulais pas !   Mar 23 Fév - 3:14

Ma femme pouvait être la plus adorable des femmes, comme la plus chiante, comme maintenant! Elle avait le caractère de sa mère, en moindre mais quand elle me faisait des reflexions comme ça je retrouvais Erika, sauf que j'étais beaucoup moin patient qu'Aaron.

T'as un humour à la con Juliette ...

Je détestais quand elle jouait les pestes comme ça surtout sur un sujet aussi sérieu. Bon je ne posais peut être pas les bonnes questions ou je n'avais peut être pas les bonnes réactions, mais le cynisme ne nous aiderait pas. Comme toujours quand je doutais j'alla prendre une bière. Juliette fumait moi je buvais.pas d'alcool fort, du moins quand elle était la, elle n'aimait pas ça. Je détestais la sentir aussi mal et j'alla finalement la prendre dans mes bras ou elle s'effondra en pleure. Je caressa ses cheveux tendrement, la serrant contre moi tout le temps dont elle en avait besoin.

Je sais ma puce ... allez calme toi je suis la ...

J'étais parfois maladroit, j'essayais de m'y prendre le mieu possible, mais même après 8 ans passé ensemble je faisais encore des gaffes comme ce que je venais de dire avant qu'elle ne se blotisse dans mes bras ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Ryan

Juliette Ryan

Messages : 763
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Miami - Floride

MessageSujet: Re: Et bien toi qui n'en voulais pas !   Mar 23 Fév - 9:23


    Je sais, merci.

    Je me baissais en une sorte de révérence et d'un sourire assuré. Que comédie ! J'étais affreuse quand je m'y mettais. On aurait dit ma mère, je tenais beaucoup d'elle, en même temps tant mieux parce que je préférais être cash et carrément chiante que fourbe et lâche comme lui l'était. Enfin on ne va pas revenir là dessus, James sait exactement ce que je pense de mon père. Il était là quand je m'étais définitivement brouillé avec lui. Il avait comprit, une fois qu'il avait eu l'exemple en live. Il avait rabaissé James devant tout le monde, sans aucuns scrupules. Je crois que c'était la fois de trop. J'avais prit sa défense et tout envoyé ballader, lui avec ! James et moi étions rentrés chez maman, en pleurs évidemment en ce qui me concernait et il avait passé la nuit à me réconforter, en tout bien tout honneur on est OK ! Maman veillait au grain de toute façon. Mais c'était le tout début de notre relation, à peines quelques semaines, et déjà il était là pour moi. Alors l'image du play boy sans coeur ce n'était plus vraiment d'actualité pour moi après ce soir là.
    Je me laissa aller dans ses bras, ayant son épaule pour appuis, je savais que je pouvais compter sur lui à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit, il serait toujours là, sans poser de questions. Je posa mon front dans son cou. En fermant les yeux.

    Je veux pas m'en séparer de ce bébé James...

    Je ne pouvais pas imaginer l'avortement. L'ayant eu beaucoup plus tôt peut être, mais j'imaginais déjà le traumatisme que ça pourrait être. J'en avais déjà tellement envie ! Et puis je ne me voyais pas rentrer à l'hôpital, subir tous ces examens, voir mon bébé à l'écho avant de le faire partir. Ce serait trop dur sans doute.

    Et j'ai été assez conne pour accepter le dossier... Je me déteste.

    Je détestais me savoir aussi faible, ça me rappelait trop l'époque de mes 15 ans, j'étais vulnérable face à lui, comme toujours, ça avait beau être mon père, ce genre de relations n'étaient pas saines. Dominer sa fille par la peur n'était pas un concept super correct selon moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Ryan

James Ryan

Messages : 186
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Et bien toi qui n'en voulais pas !   Mar 23 Fév - 16:09

On la laisse dire et faire, elle va se calmer toute seule de toute façon! Le caractère de sa mère .. c'est dans ses moments là que j'étais de tout coeur avec Aaron parce qu'avec Erika ce genre de truc était monnaie courante .. le pauvre! Eh oui la solidarité masculine ça existe aussi ! En même temps, mon beau père avait une patience hors du commun des mortel, un homme admirable vraiment !
MA femme ne fit pas la forte tête bien longtemps et elle s'effondra dès que je la pris dans mes bras. Elle avait besoin de douceur et d'écoute, ce que j'essayais de lui apporter au maximum. Elle ne pouvait pas se séparer du bébé et je le savais, elle voulait tellement un enfant que ça aurait été criminel de lui demander ça et je ne le voulais pas.

Je ne veux pas qu'on s'en sépare non plus ma puce .... C'est notre bébé...

Je posa la main sur son ventre. Je n'aurais pas cru que la persective d'être papa maintenant me réjouirait autant, mais si. J'imaginais le ventre de ma femme en train de s'arrondir et notre petit bou quand il vendrait au monde.... oui on avait la temps quand meme!

Juliette c'est ton père .. malgrès ce qu'il est et ce qu'il a fait ça restera ton père c'est quelque chose que tu ne peux pas nier. Rien ne t'oblige à continuer, tu peux très bien le rappeler et lui dire d'aler se faire foutre ... t'es douée pour ça !

A oui dans le genre cash quand elle s'y mettait elle ne faisait pas dans la dentelle, mais son père restait son père malgrès tout, elle avait peut etre un espoir de le voir changer ... moi non, j'étais réaliste, mais pas dans sa position.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Ryan

Juliette Ryan

Messages : 763
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Miami - Floride

MessageSujet: Re: Et bien toi qui n'en voulais pas !   Mar 23 Fév - 16:19


    Alors comme ça il acceptait de garder le bébé ? Je n'aurais pas pu espérer plus belle preuve d'amour de sa part. Il me connaissait, l'avortement était un sujet plutôt difficile pour moi, du fait que j'ai failli en passer par là moi aussi. Après tout ma mère n'avait que 16 ans lorsqu'elle était tombée enceinte, et pourtant ça marchait nous deux, j'étais élevée, avocate, comme quoi il y avait de l'espoir !
    Je me serra un peu plus contre lui en posant ma main sur la sienne sur mon ventre, tandis que je gardais un bras autour de son cou. Et je l'embrassa des plus tendrement.

    Merci James.


    Je le pensais sincèrement. Merci de sa confiance, merci d'être aussi attentif, compréhensif, et non pas de réagir comme le dernier des abrutis qu'il était étant gamin. Il avait changé une fois en couple, et pour ça je ne pouvais que l'admirer.

    Et qu'est ce qu'il a fait pour moi hein? M'apprendre que le pouvoir sur la personne c'est la peur? Ca marche pas comme ça chéri, j'ai pas envie de le défendre, je crois même pas en son dossier. Mais j'ai accepté, je sais pas... J'espérais qu'il pourrait tirer un trait définitif sur nous une fois cette histoire réglée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Ryan

James Ryan

Messages : 186
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Et bien toi qui n'en voulais pas !   Mar 23 Fév - 16:38

Je la serra dans mes bras, j'avais quand même du mal à réaliser que j'allais être papa. c'était un peu surréaliste. On dit que la paternité change les gens, moi c'est Juliette qui m'avait changé. J'étais devenu un peu plus mature, beaucoup plus patient, posé et ça c'était grâce à ma femme. j'avais encore des lacunes, des restent d'ado attardé, comme passé des soirées devant ma console avec des bières et des potes, ou ne pas réussir à penser au coffre à linge sale quand je me déshabillais ... a oui je n'étais pas non plus super pote avec le ménage, mais ça je me soigne pour aider un peu Juliette qui était souvent crevé en rentrant. Mais la j'allais devoir faire attention à tout ça une fois que je serais papa. En fait j'étais tout excité à cette idée qui l'aurait cru !

Chérie, si tu n'y crois pas ne le fait pas et laisse moi aller le voir. Je lui dirais de ne plus s'approcher de toi. T'es enceinte maintenant tu dois penser à toi, il ne te faut pas de stress ...

A ben oui j'allai être gonflant d'ailleur je n'étais pas sur que se soit bon pour le bébé qu'ele continue à bosser comme une folle!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Ryan

Juliette Ryan

Messages : 763
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Miami - Floride

MessageSujet: Re: Et bien toi qui n'en voulais pas !   Mar 23 Fév - 16:50


    J'ai pas le choix James. Il nous foutra la paix, on sera tranquille. C'est une histoire d'harcèlement sexuel, ça te surprends? Ben moi pas.

    Non, pas le moins du monde. Il était toujours en vadrouille, à l'hôpital sans vraiment y être, il bossait même quand il n'était pas censé le faire, en dehors de ses heures de gardes. Alors moi il me disais qu'il travaillait pour pouvoir me payer mes jouets, mais j'avais vite compris qu'il passait du bon temps dans la salle de repos.

    Et c'est toi qui me dis ça ?

    Je le regardais, attendrie. Il m'avait fait toute une scène parce que je voulais un bébé et maintenant qu'il était en route il me prenait la tête pour que je me repose. Je sais que j'allais devoir passer par l'étape garde malade, et ça ne me réjouissais pas plus que ça ! Et par tous les membres de la famille en plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Ryan

James Ryan

Messages : 186
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Et bien toi qui n'en voulais pas !   Mar 23 Fév - 17:31

Non pas vraiment ... Comment tu vas pouvoir le défendre ?? C'est un dossier casse gueule Juliette. Il dit qu'il est innocent?

J'avais appris par ma femme les tendance extra conjuguale de mon pseudo beau père et javais compris en même temps pour Juliette avait mis si longtemps à me faire confiance! Je n'étais pas de ce genre la, une femme a la fois c'est assez dur à gérer sans en avoir deux ^^ Bon ok c'etait de l'humour à ne pas sortir à ma femme surtout sinon j'étais bon pour le bucher. Dès que javais vu Juliette j'avais su qu'elle était la femme de ma vie et jamais je n'irais voir ailleur, je l'aimais trop pour ça et je ne désirais qu'elle. Bon parfois je regardais les nana, mais ça c'était mon côté macho de base, je ne le faisais jamais quand elle était la et ce n'était rien de plus qu'un regard d'adolescent, pas une femme n'arrivait à la cheville de Juliette!

Ben oui ... tu vois tout le monde change. Non sérieusement July il faut que tu te ménages. Tu es enceinte de combien tu le sais ?

Je l'entraina par la main pour s'asseoir sur le canapé avec moi. Je ne voulais plus qu'elle fasse d'effort, elle était fragile maintenant. En fait je n'y connaissais rien du tout en bébé en maternité en grossesse, il allait faloir que je lise!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Ryan

Juliette Ryan

Messages : 763
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Miami - Floride

MessageSujet: Re: Et bien toi qui n'en voulais pas !   Mar 23 Fév - 17:38


    Evidemment. Et c'est bien pour ça que je le crois coupable.

    Je le connaissais, il était du genre à dire le contraire de ce qu'il pensait. Prêcher le faux pour savoir le vrai. En fin de compte il était assez peévisible, quand on le connaissais, malheureusement je le connaissais un peu trop.
    Il avait du coincer une fille un peu brusquement, alors pour lui c'était de la virilité, pour une femme c'était une atteinte à la pudeur. Je savais parfaitement le genre que c'était. En plus il avait bon gout ce con !
    James m'entraina sur le canapé, sans que je n'eu mon mot à dire. Je garda sa main dans la mienne. Et l'embrassa dans le cou. Avant me redresser.

    5 semaines. J'ai une semaine de retard, ça correspond.

    Et il allait être papa... Je ne savais pas trop comment capter son message d'encouragement. Il avait l'air joyeux comme ça mais est ce qu'il l'était réellemnt ?

    Tu ne m'en veux pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Ryan

James Ryan

Messages : 186
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Et bien toi qui n'en voulais pas !   Mar 23 Fév - 18:08

Ne le laisse pas te mettre la pression ma puce. Tu as le choix si tu le sens pas ne le fait pas. POurquoi tu n'en parles pas à ta mère, elle pourrait te conseiller elle..

Après tout elle était marié avec lui, elle était la meilleure personne à pouvoir conseiller Juliette sur ce point et ça lui ferait du bien d'en parler avec quelqu'un d'autre moi.

Et sa va pas tarder à se voir non?

J'avais hate de voir son ventre s'arrondir, en pensant que notre bébé grandissait à l'intérieur. J'étais super heureux, chose que je n'aurait pas cru possible il y a encore une semaine. En fait, il falait que je sois mise sous le fait accompli pour comprendre que je voulais ce bébé autant qu'elle, mais que moi j'avais peur alors qu'elle était prête à affronter tout ça. C'est la qu'on voit la maturité très présente chez les femmes ...

Biensure que non je ne t'en veux pas. Je suis vraiment heureux ma puce ... flippé mais heureux ...

Je lui souris passant mon bras autour de son cou l'embrassant dans le cou. Je ne savais pas quel genre de père je serais, si j'allais m'en sortir, mais à nous deux on devrait faire quelque chose de bien !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Ryan

Juliette Ryan

Messages : 763
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Miami - Floride

MessageSujet: Re: Et bien toi qui n'en voulais pas !   Mar 23 Fév - 18:26


    Tu sais si ma mère s'en mêle je ne pense pas qu'il y ai besoin d'une comparution au tribunal...

    Elle l'aurait tué avant et dispersé les millions de morceaux en lesquels elle l'aurait découpé aux 4 coins du pays. J'en étais sure. Je la connaissais, elle avait déjà du mal à accepté qu'il s'en tape d'autre, mais alors qu'il leur fasse du mal ! Elle règlerait ça elle même, ce serait un carnage, et je savais de quoi je parlais. En même temps il fallait avouer que c'était carrément tentant.

    Non, on a quelques semaines devant nous. Ca commence à se voir vers... 4 mois. Ca dépend des femmes. Et puis aux alentours de 6 mois tu le sentira bouger.

    Je connaissais beaucoup de choses sur la grossesse, en deux jours j'avais descendu un nombre de bouquins impressionnants !
    J'aimais savoir James aussi tendre, qu'est ce que je pouvais en être amoureuse ! Ce qui est sur c'est que j'en étais dingue.

    Moi aussi j'ai peur. Mais y a pas de raison. Et puis on est entourés.

    Ma mère qui avait eu trois enfants, même 6 ! Alana qui en avait eu 2... Je n'étais pas trop inquiète pour le soutient. Et puis j'avais pas mal pouponnée avec mes petites soeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Ryan

James Ryan

Messages : 186
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Et bien toi qui n'en voulais pas !   Mer 24 Fév - 2:12

C'est une option à prendre en compte tu sais ... elle fait parti du FBI, légitime défense et tout le monde serait débarrasser!

Bon c'était de l'humour noir, mais Juliette n'avait pas vraiment tord, si jamais sa mère mettait le nez la dedan, ça risquait d mal finir pour l'un des deux et franchement je ne parierais pas contre ma belle mère, elle était flippante quand elle voulait. Moi, elle m'impressionnait quand j'étais plus jeune, au début que je sortais avec Juliette, je ne faisais pas le fier devant elle je vous le dit moi!

Et tu dois pas aller voir le médecin ?! On pourra le voir sur la télé?!

Oui oui dans les hopitaux on vous montre le bébé sur un écran pour moi c'était comme une télé et j'avais hâte de le voir et de savoir si c'était un garçon ou une fille ... je me fichais de savoir le sexe les deux m'irait très bien.

Oui on s'en sortira comme des chef ...

La j'essaye de me convaincre hein ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Ryan

Juliette Ryan

Messages : 763
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Miami - Floride

MessageSujet: Re: Et bien toi qui n'en voulais pas !   Mer 24 Fév - 2:19


    C'est mon père James ! M'indignais avant de baisser les armes désespérée. Tu vois, je suis incapable de lui en vouloir, je me supporte pas...

    J'étais faible face à lui. Il m'endoctrinait tout le temps, et il savait pertinemment que je fonctionnais de façon ampathique. Il prenait toujours les gens par les sentiments et avcec moi c'était un jeu d'enfant. Depuis toute petite il jouait sur le côté "je suis ton père". Et moi je n'osais rien dire, je trouvais ça limite normal. Un peu comme le dessus qu'il avait sur ma mère jusqu'à ce qu'elle se barre !

    T'es désespérant chéri... C'est une échographie, et ça s'appelle un moniteur, pas une télé...

    Un enfant qui en élève un autre, voila ce que ça donnerait. Mais ça m'allait. JAmes serait le papa gateau idéal que je voulais pour mes enfants, l'antithèse du mien en fin de compte.
    Je posa ma tête contre son torse pour faire semblant de fondre en larmes de façon déconcertée.
    Je me leva ensuite pour aller chercher un jus d'orange dans le frigo. J'avais soif, et hyper faim en ce moment. Je m'accouda ensuite sur le bar de la cuisine. Le regardant de côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Ryan

James Ryan

Messages : 186
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Et bien toi qui n'en voulais pas !   Mer 24 Fév - 2:50

Ouai j'étais un vrai enfoiré desfois, mais merde après ce qu'il lui avait vivre étant gamine je n'avais aucun scrupule moi. Quand je l'avais connu elle était sous l'emprise de son père, dès qu'elle revenait d'un week end chez lui, elle était déprimée, parfois en larme, je ne supportais pas de la voir comme ça et j'étais bien content qu'elle ai coupé les ponts avec lui. Il ne méritait pas d'avoir une fille comme elle.

Arrête ma puce ne dit pas ça ... C'est ton père tu seras toujours attaché à lui malgrès tout, c'est tout à fait logique.

Je ne voulais pas qu'elle soit si dur avec elle, elle ne le méritait absolument pas. Elle avait encaissé pas mal de chose depuis qu'elle était gosse et pour ça je l'admirais. C'était une femme forte, même si elle avait l'air toute fragile comme ça.

A ouai ... t'as saisi l'idée c'est le principal!

J'allais avoir beaucoup de chose à apprendre et je les apprendrais avec l'aide de ma femme. Juliette alla se prendre un jus d'orange et sa façon de s'accouder au bar et de me regarder ... oula du calme James!

Tu devrais pas me regarder comme ça bébé ..; ça me donne des idées vraiment pas décente ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Ryan

Juliette Ryan

Messages : 763
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Miami - Floride

MessageSujet: Re: Et bien toi qui n'en voulais pas !   Mer 24 Fév - 2:56


    Il n'y avait pas de quoi se venter, c'était un lache de première. Alors ne pas pouvoir s'empêcher de le défendre... On parlait d'un dossier qui concernait une fille qui n'avait peut être jamais rien demandé. Quoi que je me doutais que là bas, se faire le grand docteur pouvait rapporter des points retraite !
    Toujours est il que comme à mon habitude je ne pourrais prendre ma décision que quand j'aurais eu la confrontation sous les yeux. M'en tenir au professionnel. Si j'étais convaincu, je le défendrais.

    J'ai saisi l'idée chéri. On le verra sur la télé. J'ai une écho dans 3 jours.

    Espérons qu'il ne soit pas en déplacement, j'aurais du mal à m'en accomoder, en fin de compte j'étais assez égoiste, je ne voulais pas qu'il travaille pour rester à mes cotés durant la grossesse, mais c'était un peu facile ça.

    Je sais pas, t'as besoin de réviser non? Cours magitral, comment fait on les bébés?

    Je leva un sourcil pour l'inciter à répondre, ouvrant ma bouteille de jus d'orange pour en boire au goulot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Ryan

James Ryan

Messages : 186
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Et bien toi qui n'en voulais pas !   Mer 24 Fév - 3:21

Je serais la ...

Pas question que je loupe la première écho de mon bébé! Je me débrouillerais pour être la, je laisserais tomber le boulot une heure ou deux pour l'accompagner c'était même pas pensable autrement. J'allais être présent durant toute la grossesse, dès qu'elle aurait besoin de moi. Je lèverais un peu le pied sur le boulot, je bosserais plus à la maison si il le fallait. Je m'étonnais moi même, il ya quelques jours j'avais une conception totalement différente comme quoi se retrouver face à la réalité était indispensable pour moi!

Oui je sais plus trop comment on fait .... Tu me montres ?

Je m'approcha d'elle ... la voir boire comme ça me rendait tout chose! Putain elle me rendait fou cette femme! Je m'appcoha d'elle et l'enlaça par derrière, embrassant son cou si gracieux!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Ryan

Juliette Ryan

Messages : 763
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Miami - Floride

MessageSujet: Re: Et bien toi qui n'en voulais pas !   Mer 24 Fév - 11:57


    Je te laisserais l'adresse, tu me rejoindras. C'est entre deux audiences.

    Je bossais beaucoup, je sais. Mais j'avais réussit à trouver une petite heure entre deux RDV au cabinet. Des clients toujours plus friqués, toujours plus pressés. Et dieu merci le bureau ne me demandait pas de renoncer à la maternité pour réussir. Quoi que ça n'aurait pas été surprenant, le monde des affaires est sans pitié, surtout pour les petits nouveau. Mais d'après mon boss, j'inspirais confiance. Alors allons y ! J'adorais mon job, et je sais que je pourrais travailler de la maison si j'en avais besoin, au lieu de me rendre tous les jours au cabinet. Au moins limiter les déplacement en les divisant par deux. Ce serait un bon compromis. Mais attendez que je raconte ça à ma mère. Maintenant que j'étais sure de le garder, j'allais devoir lui annoncer, elle serait surement super heureuse, flipée, et vielli de 24 ans ! Le role des enfants de mettre leur âge dans la tête de leurs parents.
    James vint me rejoindre en me demandant de lui expliquer le déroulement de la conception d'un enfant, je pense que je pourrais faire ça pour lui. Nous nous entrainions beaucoup. Au moins nous étions surs d'y arriver ! Il vint me rejoindre et passer ses bras autour de moi. M'embrassant dans le cou. De quoi me rendre dingue ! Je soupira de désir en me mordant la lèvre inférieure. Je pris ses mains pour les porter à mes hanches et me retourner dans ses bras pour passer mes bras autour de son cou et caresser sa nuque en l'embrassant des plus tendrement.

    On commence comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et bien toi qui n'en voulais pas !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et bien toi qui n'en voulais pas !
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les BD qu'elles sont bien
» Les films qu'ils sont bien
» Mission 6 : Rira bien qui rira le dernier !
» J'aimerais bien qu'on fasse un film sur...
» [Fan-Fictions] Comment bien écrire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day in Miami :: Habitations :: Appartement de Juliette et James-
Sauter vers: