One Day in Miami

One Day in Miami retrace l'histoire d'une famille Floridienne aux méandres incompréhensibles.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Précipiter les choses peut parfois les abîmer

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anthony Manzonni

Anthony Manzonni

Messages : 741
Date d'inscription : 08/09/2013

MessageSujet: Précipiter les choses peut parfois les abîmer   Dim 9 Mar - 2:25


    Regi vit une grossesse compliquée, compliquée dans le sens où elle doit être alitée H24 et qu'elle ne l'accepte pas du tout ! Ma femme, plus on lui impose quelque-chose, plus elle ramera en sens inverse. Et comme en ce moment elle tourne en rond, elle a tout le temps pour ruminer sa vengeance contre cet arrêt permanent. L'hôpital lui manque, même les conflits avec sa mère lui manquent !
    Et je réduis mes heures de boulot au cercle pour pouvoir la soutenir et être là pur elle. En même temps elle me laisse pas tellement le choix, elle me veut à ses côtés dans son calvaire. Alors je me laisse galamment faire en attendant qu'elle accouche ^^ plus que 6 semaines si tout va bien, ça commence à se préciser. La chambre est prête pour notre fils. Killian, ce sera son prénom, et on est super fier de faire un petit nous pour le coup. J'ai hâte de voir sa tête, de savoir à qui il ressemblera le plus. J'espère qu'il aura de ma femme, parce que pour le coup elle est aussi belle que chiante !
    Je rentre tout juste du cercle et dépose ma mallette dans l'entrée. Non parce qu'elle est maniaque aussi ^^ Je me défais de ma veste avant de monter la rejoindre dans la chambre. Je l'embrasse délicatement sur le front mais remarque quelque-chose d'inhabituel.

    Ca va ma puce ? T'as l'air... T'es toute blanche. Tu as mal quelque-part ?

    Paniquant tout aussi vite que je le fais depuis le début de sa grossesse, soit 6 mois et demi ! Je glisse une main sur son ventre, l'autre sur son front.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Mills

Lana Mills

Messages : 992
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Précipiter les choses peut parfois les abîmer   Dim 9 Mar - 17:18

La première femme qui me dit qu'être enceinte est un bonheur sans nom, je lui colle une grande tarte dans la gueule pour poser les bases et ensuite on discutera! Je déteste être enceinte, ça fait des semaines que je suis clouée au lit, que je ne peux rien faire à part manger et regarder la télé parce que mon homme joue les garde chasse pour ne pas que je mette un pied par terre! Ca va, ce n'est pas parce que je vais aller me chercher un verre d'eau que je vais lui pondre le petit sur place! Killian, il n'est pas encore arrivé qu'il me pourri la vie, ça ne se dit pas normalement, mais là, je le vis vraiment mal. J'en suis a 6 mois et demi  encore une éternité à attendre avant que mon fils ne se décide à sortir de son cocon .... Avec tout ce que je mange, il ne va jamais vouloir sortir, il est trop bien nourrit ^^ C'est un peu comme mon homme, avec une pizza, je lui fais faire ce que je veux^^ C'est bien son fils, y a pas de doute!
Je ne suis pas très bien aujourd'hui, j'ai mal au ventre, des contractions? Je ne veux pas le croire, ce n'est pas possible, c'est beaucoup trop tôt, pourtant, ça me laisse un doute. J'hésite à appeler ma mère pour qu'elle vienne vu que Tony bosse, je ne veux pas le déranger pour rien, mais je préfère attendre et voir. Ma grossesse est tellement bizarre que je ne veux pas alerter pour rien. J'entends mon homme rentrer, je sais qu'il va venir me voir, je dois lui reconnaitre sa présence et sa patience, il se plie à tout mes caprices.


J'ai quelques douleurs au ventre depuis ce matin, mais ça va passer ne t'en fais pas. Ca a été ta journée?


Me redressant sur le lit avant d'avoir un vertige. On se calme ... je n'en suis qu'à 6 mois, je n'accoucherais pas maintenant, c'est hors que question, c'est trop tôt. Je pose ma main sur mon ventre, je fais toujours ça pour sentir mon bébé. En avoir perdu un m'a marqué, je fais très attention à Killian.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony Manzonni

Anthony Manzonni

Messages : 741
Date d'inscription : 08/09/2013

MessageSujet: Re: Précipiter les choses peut parfois les abîmer   Dim 9 Mar - 17:30


    Je dis qu'aller bosser me permet de prendre l'air mais finalement je n'ai jamais complètement la tête à ce que je fais. J'ai deux téléphones, un pro et un personnel. Et le personnel est toujours près de moi. On doit s'envoyer une cinquantaine de textos par jour pour se rassurer, enfin par jour, par soirs ^^ En même temps si je lui réponds ça veut dire que je n'ai pas les mains prises par une autre nana ! Plus mince et plus jolie qu'elle. Non mais elle se fait des fixations à elle ma femme, ça me perturbe maintenant, je ne sais pas si ça vient de moi ou si elle se fait pas des films toute seule.
    Je la sens différente ce soir, je ne sais pas, on a un feeling très particulier tous les deux, et je sens les choses, sans trop savoir les dires. Mais je sais quand elle n'est pas bien, quand elle me ment, et quand elle me cache son ressenti.

    Je te sens pas comme d'habitude ma puce.

    L'embrassant sur le front pour vérifier qu'elle n'ait pas de fièvre.

    Tu le sens bouger ?

    Posant mon oreille sur son ventre en le caressant de mes mains. Je suis inquiet moi aussi, et elle va finir par le sentir et stresser encore plus.

    Tu as appelé ta mère ?

    Trop de questions tuent les questions mais même si elle pensait que je m'en foutais, perdre le premier bébé m'a foutu un coup monumental dont je ne me remets pas encore, et dont je ne me remettrais sans doute jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Mills

Lana Mills

Messages : 992
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Précipiter les choses peut parfois les abîmer   Dim 9 Mar - 17:46

Je ne suis pas toujours aimable avec mon homme et pourtant il en fait des efforts pour moi, même Léo me dit de lâcher du leste un peu et de le laisser respirer. Mais je suis beaucoup moins sur de moi qu'on ne pourrait le penser. Je passe mon temps alité, je suis devenue énorme, je ne me sens pas belle et en plus on ne peut plus rien faire tous les deux. Tony reste un homme, un Italien qui plus est ... Sicilien ... pardon ^^ C'est un charmeur et les femmes sont très attirées par lui et je n'ai aucune confiance quand il s'agit des autres femmes, plus belles, plus minces, moins chiantes que moi! On s'écrit beaucoup, il a le don pour me rassurer, il sait que le stress n'est pas bon pour le bébé et si il ne me répond pas, je me fais toutes sortes de film. Ce sont sans doute les hormones qui décuplent tout ça, même si je suis jalouse à la base, la grossesse ne m'aide pas.

Mais si ça va ^^

Je n'aime pas qu'il soit sans arrêt sur mon dos, il le sait, je tiens à mon indépendance, ma liberté et je ne supporte pas qu'on m'étouffe, c'est paradoxale, parce qu'en même temps, j'ai besoin de le savoir près de moi. Je suis indéchiffrable et totalement casse bonbon, mais j'ai le droit, je suis enceinte!


Oui ... je ne fais que surveiller.

Perdre notre premier bébé a été une épreuve, je ne pensais pas le vivre aussi mal, on a traversé une période difficile de laquelle on a réussi à se remettre, c'est bien que notre couple est solide, chose de laquelle j'ai douté pendant un moment.

Non je n'ai pas appelé ma mère, elle va m'envoyer à l'hôpital et je préfère ne rien faire ici que là bas avec ma mère sur le dos! T'as finis les questions, tu peux aller me chercher un thé maintenant?


Oui bon je ne suis pas aimable, mais il m'énerve avec ses questions, je lui dis que ça va n'insiste pas! Les relations avec ma mère se sont améliorées depuis quelques temps, mais elle n'est pas ma meilleure amie et j'ai toujours du mal à lui tenir tête, comme elle a du mal à ne pas être directive, alors on évite de s'engueuler mais quand on est ensemble, ce n'est pas toujours facile ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony Manzonni

Anthony Manzonni

Messages : 741
Date d'inscription : 08/09/2013

MessageSujet: Re: Précipiter les choses peut parfois les abîmer   Dim 9 Mar - 17:52


    Tes vitamines prénatales, tu les as prises ?

    Je sais que je la gonfle, mais j'ai peur de la perdre, alors oui, en effet je ne suis pas doué pour trouver un juste milieu mais j'ai peur, elle peut le comprendre ? Je ne suis pas fait pour ce genre d'émotions moi, les premières grossesses d'Arya je les ai suivies comme on suit un courrier, je laissais faire quoi, j'attendais que ça vienne, mais celle de Regi j'y fais attention comme un match de foot !

    Un thé ? Mais ça énerve pas le thé ? Ouai, j'y vais.

    Non mais si j'y vais parce qu'elle va se jeter sur moi pour me démonter, et ce n'est pas le but ! Je ne suis pas prêt à assumer une crise de nerfs ce soir ! Je remonte avec un thé et un peu de Tiramisu. Oui j'en fais toujours d'avance pour qu'elle ne manque de rien.

    Tu veux pas qu'on aille faire une écho quand même ? En urgence. Toi tu peux t'es la reine ^^

    Pour une fois que ça sert mes intérêts ! Mais 6 mois et demi ça me stress.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Mills

Lana Mills

Messages : 992
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Précipiter les choses peut parfois les abîmer   Dim 9 Mar - 18:04

Arrête Tony tu vas m'énerver et c'est pas bon pour ton fils.


Non mais qu'il me lâche, je sais ce que j'ai à faire, ce que j'ai à prendre, je suis médecin, je dois lui rappeler? Non parce que j'ai quelques émissions que je n'ai pas encore vu pour lui rafraîchir la mémoire. Je sais qu'il s'inquiète, mais il me stress plus qu'autre chose à me poser des questions comme ça. Je suis sans arrête fatiguée et pas à prendre avec des pincettes. En même temps, si il ne s'est pas encore barré, il ne le fera jamais parce que je l'ai épuisé depuis un moment! J'en suis consciente, mais c'est plus fort que moi!
Oui non mais vas-y vite parce que je vais perdre patience et ne pas être aimable, ce n'est pas le but, il rentre de bosser, il doit se reposer. Il remonte avec du thé et du Tiramisu .... C'est bien mon chéri, engraisse moi, je ne suis pas assez grosse comme ça ^^

Tu es en train de faire de moi une baleine!


Non mais je n'ose même plus monter sur la balance, ça me fait peur!  Tony me rassure en me disant que je suis belle, que ça ne change rien, mais si ça change, je suis moche!


Tony il faut que je te le dise en Italien que je vais bien ?

Lui faisant comprendre de s'installer près de moi en tapotant la place à côté de moi. Je ne suis pas directive, je sais ce que je veux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony Manzonni

Anthony Manzonni

Messages : 741
Date d'inscription : 08/09/2013

MessageSujet: Re: Précipiter les choses peut parfois les abîmer   Dim 9 Mar - 18:16


    Ca c'est sa méthode à elle, c'est super salaud mais elle sait pertinemment que dès qu'on me menace avec le bien être de mon fils, je plie comme un enfant face à une menace. Elle menace bien, je ne remet pas son talent en jeun, mais il faut savoir quand même que je ne suis pas doué pour la contredire, je plie trop facilement. Mais c'est ma femme, je l'ai choisie, alors j'en prends soin, ça fait partie de mes prérogatives.

    Mais c'est joli une baleine ^^ Tout le monde aime les baleines. Bon, sauf les Japonais et les Norvégiens. Je suis ni Japonais, ni Norvégien, t'as rien à craindre mon amour ! Mange.

    Je l'embrasse tendrement en souriant. Pour le coup je tente de faire passer son calvaire par l'humour, c'est ce que je maîtrise le mieux parce que médicalement je suis perdu !

    Non ça va. Je suis là.

    Je retire quelques boutons de ma chemise pour me mettre à l'aise et m'installe à côté d'elle en la prenant contre moi, glissant une main dans ses cheveux. Je pose quand même une main sur son ventre pour m'assurer que tout aille bien, je ne me sens pas dans mon état normal, il y a un truc spécial, je ne saurais le dire, comme un mauvais pressentiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Mills

Lana Mills

Messages : 992
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Précipiter les choses peut parfois les abîmer   Dim 9 Mar - 18:27

Une baleine?!! Il dit que je suis une baleine! Quand je dis ça, il censé me contredire, me dire que je suis toujours aussi belle, qu'il m'aime comme je suis, mais non il m'encourage! Je lui balance un oreiller pour tout signe de mécontentement avant de me tourner, pour lui présenter mon dos, je suis vexée voilà, je vais pleurer! Je passe mon temps à pleurer, ça aussi ça m'énerve, je suis plus dure que ça! Mais ce sont ses foutues hormones! L'autre jour, j'ai pleurer en mangeant une pizza, sans raison, comme ça, ça aussi ça commence à me prendre la tête. Cette grossesse me prend la tête, plus jamais je ne remets ça que ce soit très clair entre lui et moi! Je finis par me blottir contre lui, mangeant mon tiramisu comme la grosse baleine que je suis. Je vais lui faire payer tout ça à mon fils .... qu'il reste dedans, c'est mieux pour lui! Il verra quand il aura  15 ans et qu'il voudra faire la grasse matinée parce qu'il se sera couché tard, je viendrais ouvrir ses volets pour me venger de ce qu'il m'a fait vivre durant ma grossesse!
On se pose un moment, il est très tard, ou très tôt je ne sais pas et j'ai dû m'assoupir parce que je suis réveillée par une violente douleur qui me plie en deux. Cette fois je sais que ce n'est pas normal ... Tony dort, il a passé la nuit au boulot, alors je tente de me lever, mais je tombe à genoux, me raccrochant à la couverture .... Oh putain je vais me faire allumer moi ^^


Bébé réveille toi .... Il faut aller à l'hôpital !

Je n'arrive pas à me relever, j'ai trop mal, j'ai l'impression que ce sont des contractions, mais ce n'est pas possible, c'est beaucoup trop tôt. Je crois que si je perds mon fils, je ne m'en remettrais pas cette fois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony Manzonni

Anthony Manzonni

Messages : 741
Date d'inscription : 08/09/2013

MessageSujet: Re: Précipiter les choses peut parfois les abîmer   Dim 9 Mar - 18:41


    Les journées sont longues et les nuits sont courtes ! Parce que je passe mon temps à faire comme si tout allait bien pour rassurer Regi, et elle ne dort bien que quand je suis là. Mais quand je le suis, je me réveille 4 fois par nuit pour vérifier qu'elle dorme bien, qu'elle n'ait pas de douleurs, qu'elle soit toujours là... C'est con, mais ça me rassure. Je ne suis pas quelqu'un de serein à la base, elle le sait ma femme, et elle fait tout pour y remédier quand elle le remarque. On se soutient mutuellement, et en ce moment c'est à moi de le faire à plus forte raison.
    Alors je m'endors sans avoir eu le temps de penser à quoi que ce soit quand je rentre. Nous avons dû nous assoupir, sans nous disputer pour le programme télé ^^ Je suis encore habillé et passablement en vrac contre ma femme. Je ne la sens même pas se lever. Elle fini par hurler, et toute la fatigue s'envole, laissant place à la panique.

    Regi ! C'est le bébé ?!

    Oui c'est le bébé. Je ne mets pas deux secondes à réagir que je viens la soutenir pour l'aider à se mettre debout, sans succès. Alors je la porte jusque dans la voiture où je l'installe délicatement. Son portable, le mien, Léo passe la nuit chez Melinda. Heureusement, je n'aurais pas voulu l'inquiéter. Nous débarquons à l'hôpital. Une fois sur place, c'est en maternité qu'elle est prise en charge, et Cora bipée à ce moment-là. Qui débarque moins de deux minutes après.

    Regina, qu'est-ce-qui se passe ? Comment sont ses constantes ?!

    Elle assassine tous les petits jeunes autour, oui bon ^^ On en prend l'habitude en fait, ça fait plus peur qu'aux concernés et aux novices.

    Tu as ces contractions depuis quand Regina ?
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Mills

Lana Mills

Messages : 992
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Précipiter les choses peut parfois les abîmer   Dim 9 Mar - 19:07

Je suis médecin, mais alors j'ai l'impression d'être complètement à côté de la plaque depuis le début de ma grossesse et aujourd'hui en particulier. Je ne suis pas en obstétrique, mais il ne faut pas être ingénieur pour comprendre que ce que je ressens depuis ce matin sont des contractions, je ne voulais simplement pas le voir car c'est beaucoup trop tôt pour mon fils. Il ne peut pas sortir maintenant, il y a beaucoup trop de risque. Je hurle de douleur .... sympa comme réveil mon chéri ^^ J'ai mal de plus en plus et de plus en plus fréquemment, les contractions s'accélèrent à une vitesse trop élevé pour que ce soit normal! Tony ne met pas longtemps à réagir et à m'entrainer dans la voiture pour me conduire à l'hôpital ou on m'installe directement en obstétrique. j'ai mal comme ce n'est même pas permis! Ma mère débarque débarque pour jeter tout le monde, elle est très directive , plus que moi et ce n'est pas un compliment croyez-moi !

C'est le bébé maman ....

Non mais je flippe parce que si j'accouche à un peu plus de six mois, ça fait un grand prématuré quand même, je suis morte d'inquiétude, ce qui n'aide à la concentration. Tony ne me lâche pas, il est aussi inquiet que moi, je le vois.

Depuis ce matin je crois.

Regardant ma mère comme une petite fille prise en faute, oui je sais j'aurais dû venir plus tôt. Je me plie en deux sous une autre contraction.

Elles sont vraiment rapprochées  .... Je ne peux pas accoucher maintenant c'est trop tôt ....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cora Mills

Cora Mills

Messages : 56
Date d'inscription : 19/01/2013

MessageSujet: Re: Précipiter les choses peut parfois les abîmer   Dim 9 Mar - 19:17


    Ma fille est enceinte, et pour le moment elle s'occupe de couver, sa grossesse est risquée, et travailler serait trop risqué. Je sais pourtant que si elle avait pu, elle aurait fait la même chose que moi, à savoir travailler jour et nuit ne attendant que la nature ne reprenne ses droits et nous force à lever le pied. Mais Tony veille, Samson n'osait pas me contredire, de toute façon il disait blanc, je disais noir, pour le contrarier, pour avoir le dernier mot surtout. Enceinte ou pas, je n'étais pas diminuée, et il fallait que ça se sache.

    Ce matin ? Et tu n'as pas jugé bon de me téléphoner ?

    Bon, je ne vais peut être pas l'engueuler maintenant, elle panique bien trop. Je le sens d'ici. Elle a déjà perdu un bébé, chose dont elle a eu du mal à se remettre, je l'ai bien senti. Je ne dis rien, mais je sais tout.

    Vous, posez lui un monitoring au lieu de rester planter là comme ça !

    A une interne. Il est incroyable de voir de jeunes étudiants qui restent là comme des stagiaires. Non mais bouge-toi, soit gentille ! T'es jolie mais ça ne suffira pas !
    Je surveille l'écran, et ne dit rien à Tony, qui devrait logiquement sortir de la pièce. Mais je fais comprendre d'un regard à l'infirmière de ne pas le faire sortir. C'est moi qui décide.

    Tu vas devoir te calmer Regina, je sais que c'est difficile, mais c'est pour aujourd'hui, la poche des eaux va se rompre d'ici très peu de temps.

    Je suis inquiète, mais on m'a appris à ne jamais le montrer, je suis médecin, le savoir c'est moi, et le savoir c'est le pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Mills

Lana Mills

Messages : 992
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Précipiter les choses peut parfois les abîmer   Dim 9 Mar - 19:32

Je ne suis pas prête à accoucher, je ne suis pas préparer à ça maintenant, je pensais avoir le temps moi! J'ai peur parce que je sais combien les prématurés ont un début de vie difficile, quand ils survivent, je ne dois pas penser à ça sinon je vais m'effondrer, je ne sais pas si je me relèverais de la perte d'un autre bébé, apparemment, je ne suis absolument pas faite pour être enceinte, c'est une évidence.

Tu vas m'engueuler ou t'occuper de ton petit fils!

Non mais qu'elle commence pas parce que je vais fondre en larme, je suis complètement paniquée et mon homme aussi, mais pour le moment, le seul à qui je pense, c'est Killian. Tout est prêt pour lui à la maison, sa chambre est faite, il a une garde robe plus grande que celle de ma fille ... plus classe aussi, mais ça on ne va pas lui dire ^^ Ma mère gueule, je lui dirais bien que ça ne sert à rien de les stresser, mais je n'ai pas la force. L'interne s'exécute, elle a la trouille hein ^^ Ils ont tous peur de la grande Cora Mills! Même moi et pourtant je suis sa fille! Ca me rassure que ma mère s'occupe de moi, on peut dire ce qu'on veut, elle est la meilleure dans son domaine, elle a touché à tout et je lui fais une confiance aveugle quand à ma santé et celle de mon bébé. J'ai besoin de Tony près de moi, je ne veux pas qu'il sorte, comme il est la tradition dans ce cas, je me fou du protocole pour le coup!


Je ne suis qu'à 6 mois, c'est trop risqué  je ....

Mais une nouvelle contraction me crispe de douleur, je transpire alors que la poche des eaux se brise ... Il a vraiment envie de sortir le petit prince .... mais maman elle est pas prête mon chou, reste un peu au chaud on t'en voudra pas.

Tu t'en occupes.

Ce n'est pas une question, je veux que ce soit elle, ce n'est pas son boulot normalement, mais je lui fais confiance, et j'ai besoin de ma mère. Elle n'a pas été la pour moi durant des années, c'est le moment de faire preuve d'un peu d'amour maternel ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cora Mills

Cora Mills

Messages : 56
Date d'inscription : 19/01/2013

MessageSujet: Re: Précipiter les choses peut parfois les abîmer   Dim 9 Mar - 20:00


    Ma fille a pris mon sens de la formule, elle n'est pas beaucoup plus aimable mais je ne blâme que moi pour le coup. Samson est particulièrement gentil, sans doute trop, parce que ça ne mène à rien de bon. Quand vous vuolez quelque chose dans la vie, vous le prenez, c'est tout. Et seul le fait de s'imposer pourra faire d'une femme quelqu'un d'important. On n'attend pas qu'on nous donne le pouvoir, on doit le prendre, la parité est un joli concept, mais ça reste un concept.

    Oui c'est risqué, mais tu n'as pas le choix. Sans liquide amniotique il n'a aucune chance de survivre. On va s'en occuper. Préparez-moi une salle !

    Ils ont 2 minutes. Pas une seconde de plus et je me dirige déjà vers les salles d'accouchement. Il faut savoir que c'est ma fille et si je suis contre le piston, là ça ne rentre pas en ligne de compte, on parle de mon petit fils. Je fais signe à Tony de suivre, inquiet, hors du temps. Il prend la main de ma fille, ne sachant pas trop où il campe, et je peux le comprendre, ça peut être très impressionnant.

    Bien sûr que je m'en occupe. Tony, ne la lâchez pas.

    J'installe ma fille dans une salle, correctement, et entreprends déjà d'accompagner le travail ayant commencé.

    Il me faut une place en néonate, une couveuse UV et un défibrilateur et une équipe H24 autour de lui, préparez-moi tout ça pour hier !

    Je suis là mon coeur, je m'en vais pas, d'accord ?

    Il glisse une main dans ses cheveux, sa main dans la sienne. Il panique lui aussi, mais il est là, elle a un soutient, elle ne doit pas le négliger, même si c'est difficile pour moi de me dire que c'est mon petit fils qui est en train de voir le jour.

    Son coeur s'emballe, on ne doit pas traîner. Et tu contractes beaucoup. A la prochaine tu commences à pousser, on est bien d'accord ?

    Sans qu'il n'y paraisse, je glisse une main sur la sienne, de l'autre côté, à l'abri des regards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Mills

Lana Mills

Messages : 992
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Précipiter les choses peut parfois les abîmer   Dim 9 Mar - 22:25

Ma mère n'a pas été la mère idéale, elle a toujours été très dure, elle m'a poussée dans mes limites pour que j'avance et que je réussisse tout ce que j'entreprenais, ça pourrait être une bonne chose si je n'avais pas eu cette pression constante. Je sais  que si j'ai réussi c'est en grande partie grâce à ses méthodes, mais j'en ai beaucoup trop souffert pour lui en être reconnaissante. Je voulais avoir une mère, pas un tyran à la maison. Elle se rattrape aujourd'hui, elle le tente en tout cas, depuis que j'ai perdu le bébé, depuis que Rick m'a agressé, nous nous sommes un peu rapproché toutes les deux et j'en suis contente, je ne veux plus qu'on se fasse la guerre, je n'ai plus cette énergie. Elle me dit ce qu'il en est sans mâcher ses mots, on apprend à s'y faire, je suis la même. Tout le monde obéit de peur de se faire jeter, elle est très professionnelle, mais je la sens nerveuse. Tony ne lâche pas ma main alors qu'on se dirige vers la salle d'accouchement, je n'étais pas prête à ça, pas tout de suite et j'ai peur. Je ne lâche pas la main de Tony, sa présence me rassure. Ma mère gueule après tout le monde, elle me mets une tête comme ça!

D'accord .... Je suis pas prête bébé .....

Le regardant dans les yeux, non mais les cours d'accouchement et tout le bordel, moi je les ai pas suivi vu que j'étais coincé dans mon putain de lit! Maintenant je panique, je m'inquiète surtout à l'idée que mon fils va être une grand prématuré et que je sais que les séquelles peuvent être irréversible. Je suis dans la salle avec du monde autour de moi et ma mère qui me dit de pousser, déjà ?! Je la regarde dans les yeux en sentant sa main sur la mienne, je suis contente qu'elle soit là. Une contraction arrive et je me mets à pousser serrant la main de Tony en soufflant, j'ai trop mal! Plus jamais je tombe enceinte, mais alors plus jamais!  Une nouvelle contraction et on me dit de pousser ... Ce serait bien qu'il sorte là, maman, elle a mal mon chéri alors je sais que tu es bien au chaud mais bouge toi le cul.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony Manzonni

Anthony Manzonni

Messages : 741
Date d'inscription : 08/09/2013

MessageSujet: Re: Précipiter les choses peut parfois les abîmer   Dim 9 Mar - 22:38


    Moi non plus je suis pas prêt bébé. Mais t'es forte, et lui aussi...

    Je ne sais plus où je campe. Je devrais être dans le couloir, à attendre tout seul. Ce n'est pas un accouchement normal, pour être honnête,j'ai de grands doutes quant au fait que mon fils s'en sorte. Mais je ne peux pas lui dire. Cora semble paniquer, si elle elle flippe, nous on va pas se relever ! Elle se lâche jamais la belle mère.
    On lui demande de pousser, et moi je n'ai pas suivi les cours d'accouchement non plus ! Je vais être jeune papa et je ne sais pas comment on s'y prend bordel ! Je me mets derrière elle, et passe une main dans ses cheveux, en tenant une des siennes. Je l'embrasse sur le front, tentant de lui donner tout le courage possible. Je fais ce que je peux, parce que je ne suis pas sûr de moi !

    Une dernière fois Regina, tu y es presque, c'est très bien.

    Je sens que quelque-chose ne va pas, mais ça elle ne nous le dira pas maintenant.

    Préparez l'équipe de réa. Glisse-t-elle à un des assistants, enfin un mec en blouse quoi !

    Le coeur de ma femme s'emballe au même rythme que le mien et je ne me sens plus de faire la part des choses, je sens que je ne suis pas prêt à affronter tout ça ! Mais j'ai pas le choix, je dois être là pour ma femme...
    L'accouchement fini par prendre fin, et tout le monde s'agite, il ne pleure pas, il doit hurler non ? L'équipe médicale le prend en urgence dans une salle qui n'est pas à notre vue, et là, la panique redouble.

    Comment il va ? On peut le voir ? Pourquoi il pleure pas ?!

    Il est en réanimation, c'est normal, on s'y attendait. Je vous donne des nouvelles au plus vite.
    Disparaissant à son tour.

    Tu l'as fais bébé... Tu l'as fait.

    Prenant ma femme dans mes bras en l'embrassant tendrement sur le front, retenant mes larmes. Je ne suis plus moi-même, je dois relever la tête mais au premier moment de solitude, je vais craquer, je le sais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Mills

Lana Mills

Messages : 992
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Précipiter les choses peut parfois les abîmer   Dim 9 Mar - 22:53

J'espère qu'il est fort parce sinon, ça va mal se passer et je ne suis pas prête à envisager cette possibilité, je le veux mon fils, je n'ai pas galéré tout ça pour rien! Maintenant qu'on est là, tout ce que je veux, c'est tenir mon fils dans mes bras, lui faire plein de bisous, mais au fond de moi, je sais que ça ne se passera pas comme ça, il est trop prématuré pour que ça se passe bien. J'en suis au début et je suis déjà épuisée, je ne vais pas pouvoir être aussi forte encore longtemps. Ma mère m'encourage, je me concentre sur sa voix, je fais à peine attention à mon homme, je sais qu'il est là, je le sens me soutenir et j'en ai besoin, mais je me concentre sur mon bébé. C'est lui le plus important pour le moment. Je pousse une dernière fois sous les directives de ma mère avant de retomber sur mon oreiller, épuisée. Mais le manque de pleurs dans la pièce et l'agitation m'alerte.


Maman! Il respire?



Si il respire, c'est déjà une bonne chose, mais personne ne nous donne d'indication et ma mère s'en va avec mon fils sans que je n'ai pu le voir. Tony m'embrasse, mais je le remarque à peine ... C'est inhumain de me laisser seule comme ça sans aucune nouvelle.


Va voir comment il va bébé ....


Je peux rester seule, mais pas mon fils, il a besoin de nous, il va avoir un départ dans la vie difficile, il lui faut son papa, parce que maman, elle n'est pas capable de se lever là ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony Manzonni

Anthony Manzonni

Messages : 741
Date d'inscription : 08/09/2013

MessageSujet: Re: Précipiter les choses peut parfois les abîmer   Dim 9 Mar - 23:00


    On s'en occupe ma chérie.

    Et elle fera tout pour revenir avec son petit fils en pleine forme, je le sais. On sait aussi qu'il n'est pas comme les autres bébé, il aura besoin de beaucoup de soins, je m'attends déjà à passer des semaines à l'hôpital, mais ça c'est pas grave si on doit le faire on le fera, tant qu'il est en bonne santé, et que c'est pour lui, je ferais tous les sacrifices qu'il faut. Je prends sur moi pour la rassurer, mais je ne le suis pas moi-même. Elle me demande d'aller le voir. Je l'embrasse tendrement sur la tête et quitte la salle. Je m'effondre une seconde dans le couloir, caché des regards, puis me reprend, et approche la salle de réanimation. C'est mon fils derrière la vitre, et c'est mon fils qui tient dans une seule main... Il est trop petit pour se défendre tout seul, alors il a besoin de toute une équipe, Cora gère tout ça elle même. Elle fini par sortir, mon fils est dans un genre de boite, relié à des tuyaux, sous respirateur, il a l'air gelé, et dans une couche qui lui sert de pyjama tellement il est petit.

    Il va s'en sortir ?

    Je suis fébrile, ma voix tremble, et les larmes se lisent dans mon regard. Je ne suis plus le grand Tony qui lui tient tête là, je suis son beau fils qui s'en remet à son seul avis et sa seule expertise médicale.

    Il faut que j'aille chercher des affaires pour Regi et... Pour lui.

    Il est là, c'est concret, mais c'est une façon de savoir si c'est la peine ou pas de prévoir d'autres affaires, si on peut envisager un avenir. Je ne l'entends pas pleurer, il n'est peut-être déjà plus là et pourtant je dois tenir tête à la vie, lui faire comprendre que moi je veux me battre pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Mills

Lana Mills

Messages : 992
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Précipiter les choses peut parfois les abîmer   Dim 9 Mar - 23:16

Je lui fais entièrement confiance, ma mère, je lui confierais ma sans aucun problème, c'est la meilleure, je l'ai toujours admiré, j'ai toujours voulu être à sa hauteur, mais elle m'a très vite fait comprendre que je ne lui arriverait jamais à la cheville. Je ne sais pas ce qu'elle pense de moi aujourd'hui, je n'ose pas lui demander car son approbation est toujours très importante pour moi et si sa réponse est négative, je vais m'effondrer, je préfère le doute à un savoir qui me blesserait. J'envoie Tony voir ce qu'il en est, j'ai besoin de savoir, c'est inhumain de laisser une maman dans le doute comme ça, je ne veux pas me dire que mon bébé risque de ne pas survivre ou qu'il n'est peut être déjà plus là. Je m'enlève cette idée de la tête parce que je vais craquer et ce n'est pas le moment, il a besoin de moi, tout comme Tony. Je sais que mon homme se montre fort pour moi, mais il est complètement paniqué, je sais lire dans son regard, il ne me la fera pas à moi. Il se retrouve avec ma mère, elle assure comme une chef!

Je ne peux rien affirmer pour le moment, il faut attendre encore avant de se prononcer. Pour le moment, on l'a stabilisé, on ne peut pas l'intuber car il est trop petit, mais la machine que vous voyez relié à sa bouche l'aide à respirer et nous préviens de toute variation. On va veiller sur lui 24 heures sur 24 Tony.


Elle pose sa main sur le bras de mon homme le sentant si désemparé, je n'aurais jamais pensé ça possible, c'est surréaliste, mais ma mère est plus touchée qu'elle n'y parait, elle ne montre jamais rien.

Ca peut attendre. Vous êtes trop nerveux pour conduire et Regina a besoin de vous. Retournez la voir. Je vous préviens au moindre changement. Une dernière chose ... Vous avez déjà choisi un prénom? Pour la couveuse.

Elle ne veut pas parler d'un numéro, Killian est son petit fils. Je ne sais pas comment elle arrive à faire la part des choses de cette manière, je l'admire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony Manzonni

Anthony Manzonni

Messages : 741
Date d'inscription : 08/09/2013

MessageSujet: Re: Précipiter les choses peut parfois les abîmer   Dim 9 Mar - 23:24


    Je ne sais pas par quel miracle Cora parvient à se faire autant violence, disponible et surtout diplomate ^^ Non parce que ma belle mère elle a pleins de qualités mais elle n'est ni sociable, ni aimable, et encore moins maternelle ! Alors son petit fils ^^ Je ne sais pas si elle est heureuse à cette idée, on n'en n'a jamais parlé. Elle n'implique sa mère dans sa grossesse que pour les examens.

    Merci Cora... Sans vous il ne serait sûrement pas là.

    Je lui adresse un sourire contrit, je ne suis pas capable de plus mais je sais reconnaître que c'est la meilleure de toute et la meilleure chance pour notre fils.
    Regina remontera en chambre dans très peu de temps.

    Killian. Votre petit fils s'appelle Killian.

    Parce que c'est important pour nous de l'impliquer aussi. Regi a trop souffert de ne pas avoir eu sa mère. Elle sera peut-être plus encline à jouer les grand-mères, c'est parfois plus facile, je ne sais pas trop. Je n'ai pas été un bon papa pour mes premiers enfants, j'essaie de me rattraper avec Léo et Killian. 
    Je retourne auprès de ma femme, et l'embrasse encore une fois sur le front en dégageant son visage de quelques mèches.

    Il est stable, il respire. Sous assistance mais il respire. Ta mère est avec lui. Elle a assuré bébé. Et toi aussi... Toi aussi.

    La serrant contre moi. Elle peut craquer maintenant, elle a le droit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Mills

Lana Mills

Messages : 992
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Précipiter les choses peut parfois les abîmer   Dim 9 Mar - 23:54

Ne perdez pas de temps à me remercier, allez retrouver ma fille.

Elle est expéditive, elle n'aime pas les compliments, elle sait qu'elle fait bien, elle sait qu'elle est la meilleure, elle n'a pas besoin d'encouragement ou de remerciement. Je connais très peu de chose sur l'enfance de ma mère, mais j'ai compris qu'elle n'avait jamais eu de soutient, elle s'est faite de toute seule en venant de rien. Son père était alcoolique, sa mère institutrice, c'est tout ce que je sais d'elle, je n'ai vu qu'une fois mes grands parents, j'étais toute petite et je n'en ai aucun souvenir, mais je sais qu'elle a galéré. Elle esquisse un sourire à mon homme quand il lui donne le nom de notre fils.

Un prénom plein de caractère.

Oui ben avec nos deux caractères, je pense qu'on a du soucis à se faire! Non parce que je ne compte même pas sur mon mari pour l'éducation, je vais être la partie éducative du couple ... Non mais ça va, je le vois avec Léo quand il plaide sa cause  pour que je lève ses punitions! Je le vois revenir vers moi et je me redresse pour avoir des nouvelles, bonnes ou mauvaises je ne veux pas rester dans le doute. Il est vivant, c'est tout ce que je voulais entendre, je me blotti contre mon homme avant de me lever .... oui je m'en fou!

Je veux le voir.

Je veux voir mon fils, voir à quoi il ressemble, je suis sa mère, je dois être près de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony Manzonni

Anthony Manzonni

Messages : 741
Date d'inscription : 08/09/2013

MessageSujet: Re: Précipiter les choses peut parfois les abîmer   Lun 10 Mar - 0:02


    Oui alors belle maman elle est cash pistache et le premier qui revient dessus il dégage, que ce soit bien clair entre vous et moi ! Je ne suis pas du genre à forcer les choses avec les Mills, encore moins avec Cora que je fuis un peu comme House le fait en fait ^^ Je peux comprendre finalement. Cet homme est avisé, un peu trop proche de ma femme mais avisé ! Elle vient d'accoucher, et Cora de devenir grand mère. Elle l'est déjà avec Léo, mais je crois que ce n'était pas la plus grande preuve qu'on pouvait avoir ^^ Disons que moins elles se voient et mieux elles se portent elles aussi ! C'est compliqué une famille de nanas. Mais mon petit mec va relever tout ça !
    Je retrouve Regi et elle chercher déjà à se lever ! Putain mais qu'elle est têtue.

    Reste assise bébé, ta mère nous prévient au moindre changement. Ils viendront nous chercher, ils le transfèrent en néonate et toi en chambre. Dans une heure tu l'as dans les bras. Il va bien...

    Je tente de la rassurer. Je la prends contre moi sur le lit, embrassant sa tête, prenant une grande inspiration.

    Ca va être difficile ma puce, et personne ne sait où on va, mais retient qu'il a la meilleure équipe médicale autour de lui. C'est pas au médecin que je parle, mais à la mère de mon fils. D'accord ?

    Prenant son visage entre mes mains.

    Il va falloir prévenir Léo. On attend demain ?

    Pour ne pas l'inquiéter, elle aussi on doit y faire attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Mills

Lana Mills

Messages : 992
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Précipiter les choses peut parfois les abîmer   Lun 10 Mar - 0:19

Ma mère est hyper directive, alors moi j'ai l'habitude,mais pour un novice, ça peut faire peur, je le conçois, elle n'est pas très délicate. Combien de fois, j'ai retrouvé ma fille en pleur quand elle était petite quand je la laissais chez ma grand mère, elle ne fait aucune concession, si bien que j'ai finis par ne plus lui laisser Léo, elles ne s'entendent pas, ma fille n'est pas assez obéissante pour elle. Je m'en moque, elle est ce qu'elle est et ça me va, bon un peu moins rebelle ça m'aurait arrangé ^^ Je veux le voir, c'est trop difficile à comprendre. Je ne sais pas comment expliquer ce besoin, je n'ai jamais eu d'enfant, mais là on m'a enlevé une partie de moi sans que je ne puisse me rendre compte de ce qu'il en est. Léo, je l'ai adopté, je ne l'aime pas moins, mais je ne l'ai pas porté, elle avait déjà 11 ans quand je l'ai rencontré, c'est un lien très fort, mais différent.

Je ne veux pas aller en chambre, je veux voir mon bébé!

Je suis têtue, je le sais, je suis la fille de Cora, ce n'est pas de ma faute! Je finis par me calmer, de toute façon, je suis encore trop faible pour me lever seule. Tony me prend dans ses bras, il est très prévenant avec moi, il me rassure comme il peut.


D'accord. Ma mère reste avec lui?

Non mais je n'ai confiance qu'en elle,je ne veux personne d'autre auprès de mon fils, et surtout pas d'interne, je n'ai pas confiance ! Je regarde mon homme dans les yeux, j'ai besoin de l'entendre, qu'il soit près de moi.


Oui, laisse passer la nuit. Qu'elle profite de son week end avec Melinda, elle a le temps de s'inquiéter.


Je veux la préserver,ça ne sert à rien de l'inquiéter maintenant, qu'elle profite, il sera assez temps de la prévenir demain quand son frère aura passé la nuit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony Manzonni

Anthony Manzonni

Messages : 741
Date d'inscription : 08/09/2013

MessageSujet: Re: Précipiter les choses peut parfois les abîmer   Lun 10 Mar - 0:27


    Je sais ma puce, moi aussi.

    Moi aussi j'ai envie de le voir mon fils ! Je ne sais même pas quel visage il a. Parce que le masque lui prend toute la tête, et que la couche l'habille. Imaginez un bébé prématuré de deux mois et demi, c'est énorme ! Il fait à peine 38 cm, ça touche pas les 50 normalement quand ça naît ? Non mais on avait prévu grand, vu tout ce que sa mère mangeait, mais non, en fait il en fera la moitié et une paire de chaussettes lui ferait une combi. Ca me fait tout bizarre, de me dire qu'il est à moi, et qu'il est aussi petit.

    C'est elle qui gère, elle m'a promis de ne pas le lâcher.

    Et je sais qu'elle disait vrai, parce que pour le coup, elle a viré le premier qui le regardait d'un peu trop près ou osait une manipulation qui lui revenait ^^ Elle fait bien la videuse aussi ma belle mère, si elle veut se recycler...
    Regi remonta en chambre, difficilement, elle est épuisée, et fini par s'assoupir quelques minutes, pas plus d'une demie heure, dans mes bras, sans même s'en rendre compte, j'en suis persuadée.
    Une infirmière fini par nous prévenir qu'elle pouvait se rendre en néonate. Cora sans doute ayant voulu faire passer le message. Je la réveille doucement.

    Bébé... Tu peux y aller. C'est au bout du couloir...

    Une personne à la fois. Je le comprends, c'est pour la santé des bébés, même si ça me fait du mal pour le moment, mais la première à devoir le prendre dans ses bras, c'est elle, ça lui revient, elle l'a porté, elle rêvait d'un bel accouchement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Mills

Lana Mills

Messages : 992
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Précipiter les choses peut parfois les abîmer   Lun 10 Mar - 0:52

Je me sens un peu égoïste pour le coup, Tony aussi souffre de la situation et je ne suis pas d'une grande aide pour le moment. Nous marchons à deux, il n'a pas à tout porter, je sais qu'il veut me protéger, mais je ne suis pas en sucre, je ferais face, je veux être optimiste, je ne peux pas imaginer l'échec, c'est impensable.

Je sais bébé, excuse moi.


Passant ma main sur son visage avant qu'il ne me certifie que ma mère ne lâchait le petit, ça me rassure parce que je sais qu'elle saura gérer en cas de soucis.  J'aimerais être assez forte pour m'en occuper moi-même, c'est mon fils après tout! Je finis par monter en chambre avec mon homme qui ne me lâche pas. Je lutte pour rester éveillée au cas ou il y aurait un changement, mais je m'endors sans même m'en rendre compte, je suis vraiment épuisée. C'est la voix de mon homme qui me réveille pour me dire que je peux aller voir mon fils. Je ne demande pas mon reste et file dans le couloir pour voir mon fils, les cheveux attachés, justes quelques mèches tombant sur mon visage. Je retrouve la salle et surtout ma mère avec mon fils dans les bras. Il est tellement petit! Je ne m'attendais pas à ça et encore moins à la trouver là encore maintenant, elle est très occupée en général. Je reste quelques secondes à l'observer avant d'entrer à mon tour.

Maman ....

Je m'avance doucement vers elle, voir ma mère et mon fils me fait vraiment une sensation bizarre, je n'ai même pas envie de les interrompre. Je la sens vraiment concernée, chose qu'elle n'a jamais été avec Léo et je le regrette.


Tony m'a dit que je pouvais venir ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cora Mills

Cora Mills

Messages : 56
Date d'inscription : 19/01/2013

MessageSujet: Re: Précipiter les choses peut parfois les abîmer   Lun 10 Mar - 1:02


    Je suis officiellement grand-mère. Je le suis déjà avec Léo, sur les papiers. Je n'ai jamais su faire les choses correctement avec elle. Peut être parce que je n'ai pas eu le temps de me faire à l'idée, elle a adopté sa fille sur un coup de tête, sans en parler à personne, et me retrouver grand-mère d'une presque ado m'a fait un choc, que je n'ai pas encore surmonté. Mais elle commence à devenir responsable, à grandir, à devenir adulte, le lien est difficile à créer, mais pourquoi pas un jour. En tout cas je ne veux pas me rater avec Killian. C'est un prénom qui le qualifie. Il annonce tout de suite la personnalité de mon petit fils qui sera à coups sûr, un battant. Rien que le fait qu'il ait survécu à l'accouchement le prouve. Né à tout juste 6 mois et demi, il n'est même pas encore capable de respirer tout seul, mais une équipe médicale lui est dédiée, j'y veille. Il a les deux meilleurs médecins de la ville, sa mère et moi, même si je ne le dis jamais à ma fille. Je ne sais pas dire ces choses là. C'est différent avec un bébé, un bébé ne vous répond pas, vous ne risquez pas le rejet.
    Ayant viré tout le personnel inutile de la salle, soit tout le monde ^^ Je m'installe avec mon petit fils dans les bras, dans un fauteuil près de sa couveuse. Emmailloté dans une couverture pour lui tenir chaud, la chaleur corporelle est très importante, c'est pour ça que l'avoir dans les bras peut être également une aide. La présence autour d'un bébé peut faire des miracles, ça s'est déjà vu.

    Ca va aller bonhomme. Tu vas te battre, tout le monde va le faire...

    Je lui parle, je ne suis plus si spontanée depuis des années, depuis toujours finalement... Ma fille fini par entrer à son tour. Je relève la tête, j'en avais perdu toute notion du temps finalement.

    Oui, il est stable. On a pu observer des miracles par la simple présence d'une personne de confiance. Tiens, c'est ta place.

    Me levant, prête à lui rendre son fils avec lequel je ne me suis jamais montrée aussi douce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Précipiter les choses peut parfois les abîmer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Précipiter les choses peut parfois les abîmer
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les choses sont parfois telles que l'on n'a pas le choix.
» Comment un Nasbaztag peut-il envoyer son adresse MAC ?
» [T-Shirts] Est ce que cela peut vous intéresser ?
» voir les choses en grand ..... comme les C'Tan
» [Semaine 2] Montpellier peut-il finir sur le podium de la ligue 1 cette saison ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day in Miami :: Miami :: Hôpital-
Sauter vers: