One Day in Miami

One Day in Miami retrace l'histoire d'une famille Floridienne aux méandres incompréhensibles.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The true love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Guest Star

avatar

Messages : 732
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: The true love   Ven 17 Jan - 1:40

    Nous sommes en 1987, dans une galerie de créateur, je fais des investissements sur ce genre d'artistes que j'aime dénicher au fin fond de nul part. Personne ne leur accorde grande valeur, en tout cas ils ne sont pas encore dignes de de figurer à New-York, pas aussi bancable que les grands noms du milieu. Je suis pour le fait de dénicher le bon détail, la petite âme qu'on n'a pas encore trouvé, et pourtant, ça n'est pas une pratique courante.
    Je suis quelqu'un de simple, et pourtant, je viens d'un milieu tellement aisé et surtout tellement plein de faux semblants et d'apparences.
    Je dois être l'homme le plus fortuné et de loin de cette soirée, qu'importe... Une coupe de champagne à la main, je tourne autour de certains tableau sans forcément regarder où je vais.
    C'est à ce moment là qu'une collision m'impliqua ainsi qu'une serveuse, maladroite sans doute, ou tout simplement gênée par le monde ambiant. Je n'ai pas le temps de lui demander si tout va bien qu'elle se fait rabrouer dans la réserve par son patron. Je veux les suivre, mais les portes me sont closes, j'entends simplement des cris à l'intérieur de la pièce, et un renvoi imminent, sans retour possible.
    Je me sens mal, après tout elle n'a tué personne. Mais un artiste à la verve sans fin me retient prisonnier de son analyse artistique sur sa propre oeuvre. Je réponds poliment et m'éclipse, quittant la salle pour aller prendre l'air dehors. Je ne m'attendais pas à la voir là, devant la porte de sortie arrière, en larmes.

    Est-ce-que ça va ?

    Demandais-je d'une voix que j'espérais rassurante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Jones

avatar

Messages : 1371
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: The true love   Ven 17 Jan - 2:05

La vie ne m'a pas fait de cadeau, mais je ne me plains pas. Je viens de terminer des études d'arts grâce à une bourse, un bienfaiteur, un professeur qui a cru en moi, alors que moi-même je n'y croyais pas. Mais le monde est dur et trouver du boulot n'est pas évident. J'enchaine les petits boulots, garde d'enfant, ménage, cours à domicile, je fais ce que je peux, mais ce n'est pas bien rentable. Ca paye tout juste mon loyer alors quand on m'a proposé de faire un extra dans cette galerie d'art, j'ai tout de suite accepté. J'aime les belles choses, même si je suis loin de pouvoir me les offrir, au moins je les observe. Je les aurais un jour.
Le seul soucis, c'est que je ne suis pas très adroite de mes mains, je suis surtout ailleurs avec toutes ses oeuvres autour de moi, j'observe un tableau qui me plait écoutant les commentaires de l'artiste quand je rentre en collision avec un homme. Et paf le champagne sur la chemise. Je me confond en excuse avant de me faire embarquer dans la réserve par le boss qui me hurle dessus. Je suis une incompétente, il va me griller dans toutes les soirées huppées et je quitte les lieux sans préavis. Je me retrouve jetée carrément dehors. Putain c'est cette soirée qui devait me permettre de payer mon loyer! Je suis dans la merde, je suis fatiguée de tous ses emmerdes. Je finis par craquer dehors, appuyée contre le mur avant de sursauter en entendant une voix .... Eh merde, le mec à la chemise tâchée ....

Pas vraiment. Je suis désolée pour votre chemise.


Passant ma main sur mon visage pour sécher mes larmes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guest Star

avatar

Messages : 732
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: The true love   Ven 17 Jan - 2:14


    Je ne suis pas très portée sur les codes sociaux qu'imposent mon milieu. Je ne l'ai pas choisi dirions nous. Je suis le mouvement pour faire bie avec les actionnaires, mes collaborateurs, mais je suis assez simple. Je ne m'encombre pas de ce qui est trop futile, tout du moins pas chez moi. Mais cette histoire avec la serveuse me mine. Nous sommes fautifs à 50% chacun, je ne regardais pas non plus dans quelle direction j'allais. Je suis rêveur, un grand rêveur, et c'est une chance d'avoir pu faire de ce défaut une qualité dans mon travail, j'en suis conscient.

    Ce n'est pas grand chose, vous tremblez, tenez.

    Lui mettant ma veste sur les épaules. Elle est dehors, en plein moi de décembre, et semble ne pas avoir d'autre solution que d'attendre la fin de la soirée pour prendre un moyen de transport, sinon je l'aurais loupée, elle serait déjà partie, loin, et ça aurait contrarié ma soirée, une fois de plus.

    Job étudiant ?

    Lui tendant un mouchoir pour essuyer ses larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Jones

avatar

Messages : 1371
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: The true love   Ven 17 Jan - 2:29

Je me sens tellement stupide c'est dingue! Je ne peux pas faire attention. Je m'en veux d'avoir ce boulot pour un manque d'attention. Je ne m'attendais pas à voir cet homme dehors en pleine soirée. On ne trouve que des personnes fortunées dans ces soirées, je le sais, j'en ai connues quand j'étais enfant, avant que ma mère ne nous ruine, j'ai appris à me passer d'argent, à faire ce qu'il fallait pour terminer les fins de mois, mais depuis que je vis seule c'est un peu plus compliqué, je m'en sors comme je peux.

Merci ....

Je ne connais pas ce genre d'homme, ou plutôt si, je les connais trop bien, mais ils ne sont jamais aussi gentil, ils se moquent des personnes comme nous, ils vivent dans leur monde et ne côtoient que les personnes de leur milieu.

Job de fin d'étude en attendant de trouver mieux.

Prenant le mouchoir en esquissant un sourire. Après tout, je n'ai rien à cacher.


Vous devriez rentrer, on doit sans doute vous attendre à l'intérieur.


Je ne veux pas le retenir ici pourtant ne pas être seule me rassure.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guest Star

avatar

Messages : 732
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: The true love   Ven 17 Jan - 2:37


    J'ai reçu une éducation très stricte et très influente, j'ai appris surtout à me montrer gentleman. Je ne sais pas si elle perçois la bienveillance que je veux mettre dans mes gestes, toujours est-il que je ne peux pas la laisser ici toute seule, c'est un peu à cause de moi qu'elle se retrouve ici finalement. J'aurais pu tenter de faire quelque-chose pour sa soirée mais l'organisateur a l'air furax.

    Je vois...

    Esquissant un sourire. Sortir d'une école n'est pas un souci pour nous, on vient nous chercher directement sur place pour nous embaucher, il n'y a pas de souci pour ça, mais le monde commun, c'est plus compliqué. Je ne sais pas trop comment ça se passe ici, je suis américain, mais visiblement ce n'est pas plus reluisant.

    Oh non, à part un peintre un peu allumé, qui, je vous le confie volontiers, me fait un peu peur, personne ne m'attend ^^

    Je suis venu seul. Parce que je ne viens jamais accompagné dans ce genre de soirées. Beaucoup prennent des escorts pour faire illusion. A quoi bon ? Je ne viens pas étaler ma vie privée, ou mon manque de vie privée plutôt, mais dénicher des artistes et parler art.

    Vous accepteriez de prendre un verre avec un homme à la chemise tâchée ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Jones

avatar

Messages : 1371
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: The true love   Ven 17 Jan - 2:49

Oui bon je galère, mais je perds pas espoir de trouver un boulot dans ma branche. c'est toujours plus facile pour les gosses de riches de se faire une place, alors même si j'ai un excellent dossier, ce n'est pas évident, je n'ai pas d'expérience, pas un nom connu, pas de piston, je ne suis qu'une petite étudiante, vivant seule depuis pas mal de temps.  Je ne suis pas sur qu'il voit vraiment de quoi je parle, il a sans doute dû tout avoir sans demandé, tant mieux pour lui, mais qu'il ne me dise pas qu'il sait, c'est faux. Je ne lui fais pas la remarque. J'ai été élevé dans les tradition des familles fortunées, je sais me tenir, je sais parler, je connais les codes.

Même pas un tableau hors de prix que vous rêvez de vous offrir.


Non parce que ça part vite dans ce genre d'endroit et le prix des oeuvres montent en grade et si il veut faire une bonne affaire, il devrait vite rentrer et se faire voir! Je peux me débrouiller seule et si c'est de la pitié, je n'en veux pas! Mais sa demande me prit au dépourvue.

Pourquoi donc? Je n'ai rien à vous apportez et si vous attendez autre chose de moi, vous perdez votre temps.


Non mais qu'on soit clair, je ne suis pas une pute et je ne vois pas pourquoi ce genre d'homme voudrait prendre un verre avec moi si ce n'est pas pour me ramener chez lui après^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guest Star

avatar

Messages : 732
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: The true love   Ven 17 Jan - 2:55


    Je ne m'en offre plus depuis bien longtemps. Je préfère les découvrir que les reconnaître.

    Matérialiste, je ne le suis pas. Je possède un très bel appartement sur les hauteurs de Miami, mais c'est aussi et surtout pour faire plaisir à mes parents que de leur montrer à quel point ma déco d'intérieur leur prouve à quel point j'ai réussi. Je ne dis pas que le confort m'incommode, simplement je pense pouvoir m'en passer. Je suis à la recherche de quelque chose de plus vrai, de sensation plus réelles en fait.

    Ne vous méprenez pas, j'ai réellement envie de me faire pardonner. Vous venez de perdre votre job, qu'est-ce-qui vous retient ? Je n'attends rien de vous mademoiselle... ?

    Je ne connais même pas son prénom, mais pour le coup je ne pensais pas à mal et encore moins à la mettre dans mon lit. Je connais ce genre de type, je les fréquente depuis toujours, mais j'aime à croire que je suis différent, et puis comment elle le saurait si elle refuse mon invitation ?

    Vous êtes libre de partir. Au moindre geste déplacé. Je vous le promets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Jones

avatar

Messages : 1371
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: The true love   Ven 17 Jan - 3:22

Amateur d'art?

Non parce qu'il peut aussi faire ça juste pour se faire voir, ça fait bien de venir dans ce genre de rassemblement, ça donne une impression de culture, de classe, on se fait voir avec le beau monde. Je sais comment ça marche, mais tout ça ne semble pas l'intéresser. Il ne plairait pas à ma mère. Je pense souvent à elle, à sa passion pour les hommes riches, je refuse de devenir aussi intéressée. Je galère, mais je suis moi et même si j'en bave, pour rien au monde je ne retournerais chez ma mère. Pourrait-elle revenir en me suppliant que ça serait non. Je suis méfiante, j'ai appris à me méfier des hommes depuis longtemps.


Harper. Victoria.

Le regardant dans les yeux. Je suis très fière, je ne baisse jamais les yeux. Je n'aime pas qu'on me voit pleurer, mais je pensais que j'étais seule tout à l'heure et je me reprends très vite!

Invitation accepté monsieur Jones ....


Lui souriant avant de prendre les devants pour marcher dans la rue, sa veste toujours sur moi. Oui ben j'ai vu son nom sur la liste et j'ai entendu le vigile le laisser entrer, je retiens très bien les choses, j'ai une bonne mémoire, je n'oublie rien. On s'installe dans un petit café cosy, très sympa, le café des artistes!

Vous invitez toujours les jeunes femmes maladroite pour un verre ou je suis une exception?

Appelant un serveur d'un lever de main. Toujours paraitre sur de soi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guest Star

avatar

Messages : 732
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: The true love   Ven 17 Jan - 3:29


    Dénicheur de talent. Je suis courtier en art.

    Autant poser les bases. Je suis représentant, je trouve les artistes, je les vends à des galeries, j'en tire bien sûr un léger profit, et tout le reste n'est que business. Je suis porté sur l'artiste en lui même, sur le sentiment, sur les ressentis éprouvés face à leurs oeuvres, choses qui dépassent parfois mes parents, mais à quoi bon ? Notre famille ne se porte pas plus mal d'une âme vagabonde selon moi.

    Victoria, vous le portez à merveille, et vous êtes sans doute plus observatrice que je n'aurais pu le deviner.

    Oui pour le verre ^^ Tête en l'air, comme moi, j'aurais plutôt pariée, mais rien de tout ça. Au contraire, elle semble vive d'esprit et au caractère bien trempé. J'aime ça. Je ne sais pas à quoi je m'attends en l'invitant prendre un verre mais la savoir sous un meilleur hospice me rassurerait. Son moral s'en trouverait peut-être un peu meilleur et le souvenir de notre rencontre un peu moins amer.

    Etant donné que vous êtes la seule à avoir renversé le contenu d'un plateau sur ma chemise, j'aime à croire que vous êtes une exception ^^ Mais parlez moi de vous, quelles études avez vous faites ? Qui vous poussent à ce point à devoir écumer les services ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Jones

avatar

Messages : 1371
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: The true love   Ven 17 Jan - 17:30

Et vous n'avez pas un client exigent à satisfaire ?

Non mais je demande plutôt que perdre son temps avec une jeune femme comme moi, il devrait être en train de dénicher la perle rare pour un de ses clients non? C'est la logique qui me parait la plus probable. Je n'ai pas grande confiance en moi, mais j'ai appris à donner le change. J'ai été trop obéissante durant des années pour me laisser faire à nouveau. Alors oui, j'ai du caractère, mais je sais le mettre de côté quand il le faut. Je suis surtout très observatrice.

Je suis pleine de surprises.

Esquissant un sourire amusée. J'aime bien laisser planer le doute sur ce que je suis, le mystère est ce que je suis, je ne me dévoile pas. Je ne parle pas de mon passé, d'où je viens, je préfère m'intéresser aux autres. Cet homme est très gentil, au final, je me dis que je n'ai pas perdu ma journée, il est charmant dans tous les sens du terme.

Deux ans aux beaux arts ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guest Star

avatar

Messages : 732
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: The true love   Ven 17 Jan - 17:51


    Je travaille pour mon propre chef. Je suis le seul patron.

    Et je ne m'en porte que mieux ! Je gagne une petite commission à chaque fois que je vends un artiste en particulier à une galerie, enfin petite... raisonnable. Je n'aime pas trop me venter de ce qu'un apport peut me rapporter, après tout je ne suis pas là pour ça, nous sommes en train de faire connaissance et son tempérament me plaît. Elle ne se laisse pas faire, elle a toute la fougue de son jeune âge et c'est tout à son honneur selon moi. En dehors de ça, je la remarque pour le moins inquiète de ce qui pourrait se passer pour moi, ou de ce qui est en train de se passer pour elle. Elle n'a pas l'air très confiante, je le conçois, mais j'espère la rassurer du mieux possible.

    Vous n'avez pas terminé vos études.

    Je le remarque, avec peine. Je pense que l'argent est malgré tout un atout sans bornes. Sans argent, on ne peut pas accéder à tous ces rêves, il faut rester réaliste. L'argent achète beaucoup de choses, et en particulier la tranquillité d'esprit. Elle est en train de tenter de sortir la tête de l'eau en prenant des services du soir, et moi je débarque au milieu de tout ça pour la faire virer, je m'en veux.
    Je dépose une somme d'argent sur la table et la fait glisser vers elle discrètement sous une serviette.

    Demain, vous appellerez le directeur de l'exposition, et achèterez le Jefferson, "Soir d'une nuit d'été". Ensuite vous irez le vendre à ce galeriste dont le numéro est inscrit au dos de ma carte. Ca devrait couvrir les frais du premier semestre. Pour le second, il vous suffira de faire la même opération, et je pressent que vous n'aurez aucun mal à faire le bon choix pour la prochaine oeuvre.

    J'achète une oeuvre, que je fais découvrir à un galeriste qui découvre par la même l'artiste en question. Ils font affaire, moi je joue les entremetteurs et en retire une petite somme. Pour moi ce sera une soirée sans, pour elle ce sera une soirée avec.

    Ne refusez pas mon aide Victoria, ce n'est nullement intéressé. Seulement, je crois avoir perçu votre regard se poser sur les toiles, c'est celui que j'aime voir chez une amatrice d'art. Vous avez encore le goût de la passion et non pas de la rentabilité. Vous les voyez comme des oeuvres, pas comme une conversion en cash.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Jones

avatar

Messages : 1371
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: The true love   Ven 17 Jan - 20:51

Vous êtes un homme avisé.

Travailler seule, c'est mon rêve, ou diriger une équipe. Dans l'idéal, j'aimerais organiser des expositions d'art, sans forcément parler de grand nom, mais juste du feeling. Aux Beaux Arts, j'ai découvert des artistes qui méritent d'être connus et reconnus autant que certains, voir même plus, des talents purs, comme on en trouve rarement. J'ai besoin qu'une oeuvre d'art me parle pour adhérer à l'idée de l'auteur, je ne veux pas entendre parler d'argent, je trouve ça gâcher l'oeuvre. Je ne suis pas intéressée, j'ai trop vu ma mère faire des folies pour l'argent. Je ne dis pas que je dirais non à un peu plus de moyen, mais je ne serais pas prête à me damner comme a pu le faire ma mère.

Non, ma bourse n'a pas été renouvelé.

Un manque de budget de la part du département des arts apparemment, j'avais deux années de sureté dont j'ai profité, mais c'est terminé. Je ne dis pas que je ne reprendrais pas un jour, je ne sais pas, pour le moment, je n'ai pas le temps de penser à ces choses là, je vis un peu au jour le jour, j'économise quand je peux et j'avance en essayant de laisser le passé derrière moi. Mais alors ce qu'il me proposa me mit hors de moi, il croit quoi? Que je ne suis pas capable de me débrouiller seule?! Je ne veux pas de son argent!

A quoi vous jouez? Je ne veux pas de votre argent!


Repoussant le tout vers lui avant de me lever. Je n'aurais même pas dû venir, j'aurais dû me douter qu'il n'était pas clair. Il attend quoi de moi si je fais ça. Alors je l'écoute avant de quitter le café pour marcher dans la rue. Je vais rentrer, prendre une bonne douche et dormir! C'est tout ce dont j'ai besoin, de dormir. Je ne fume pas, mais je devrais m'y mettre, apparemment ça apaise! Je suis furieuse d'avoir été aussi naïve! Ce genre d'homme ne fait jamais rien gratuitement, je le sais, je l'ai vu avec les hommes que fréquentaient ma mère et je ne veux rien lui devoir. Je ne veux rien devoir à personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guest Star

avatar

Messages : 732
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: The true love   Ven 17 Jan - 21:07


    Je comprends alors que les gens normaux, parce que je me considère comme largement privilégié, ne sont pas fournis de la même façon que nous et les études ont un vrai sens. Un sens que prend leur vie. S'ils réussissent, ce n'est qu'à la force de leur volonté, pas du reste. La seule différence c'est que nous réussissons parce que nous sommes encadrés depuis toujours, nous nous laissons guider quoi qu'il en soit.
    Je ne parierais pas sur ça pour Victoria, elle a l'air de s'être faite seule, et de ne pas avoir encore terminé. Je ne sais pas ce que j'admire le plus en fait. Mais c'est un fait, elle me plaît et prend très mal ma proposition.
    Elle me jette mon argent à la figure, ça m'apprendra à être plus adroit, aussi con que je suis ^^ Je laisse un pourboire et de quoi payer les consommations et file à sa suite.

    Attendez ! Victoria... Excusez-moi, je ne voulais pas paraître impolie. Laissez-moi...

    Elle me coupe et s'échappe une nouvelle fois, je la rattrape au prix d'une grande enjambée, je suis grand, et heureusement ce soir parce qu'elle est en train de me larguer aussi vite que je viens de la rencontrer !

    Laissez-moi m'expliquez, s'il vous plaît. Mon geste était totalement désintéressé, je vous le répète. Mais j'ai envie de croire en vous. Il n'y a qu'une étudiante brillante et motivée qui se battrait autant pour sortir la tête de l'eau. Prenez cet argent, ne le voyez pas comme tel, mais comme un coup de pouce à une carrière, qui, je vous l'assure, s'annonce déjà prometteuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Jones

avatar

Messages : 1371
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: The true love   Ven 17 Jan - 21:49

Je me bats tous les jours pour m'en sortir et je le ferais, je ne perds pas espoir, je sais qu'il y a des hauts et des bas dans la vie, j'ai connu beaucoup de bas, mais je ne perds pas espoir que la roue tourne un jour en ma faveur. Mais pas de cette manière, pas en acceptant de l'aide d'un inconnu qui viendra me demander des comptes quand il en aura besoin. Je suis quelqu'un de fière, j'ai dû apprendre à l'être pour ne pas m'effondrer . J'ai vécu beaucoup de chose, j'ai pris beaucoup de tarte dans la gueule et je me suis toujours relevée avec plus ou moins de difficulté. Ca fait 4 ans que je vis seule, 4 ans que ma mère m'a mise dehors et que je me débrouille seule. Je lui en veux et je pense qu'elle s'en moque royalement. Elle n'a même pas prit de nouvelle de moi, ça me blesse, je n'ai même pas pu m'expliquer sur ce qui s'est passé, elle ne m'en a pas laissé le temps. Elle a choisi un homme plutôt que sa propre fille. Je ne ferais jamais cette erreur.
Je pars, je le laisse en plan parce que je ne suis pas acheté, mais il me court après, je ne sais pas si je dois avoir peur ou si je dois être flattée ^^


Laissez-moi ! Je ne suis pas à acheter!

Non mais qu'il se le mette ou je pense son argent, je ne suis pas ce genre de profiteuse! Je ne suis pas ma mère! Mais il insiste et me rattrape, oui ben il a de grandes jambes et moi je suis sur talons. J'apprends encore à marcher avec, je m'entraine parce que ça fait très classe. Je finis par m'arrêter pour le regarder dans les yeux.

J'accepte, mais je vous rembourserais tout jusqu'au moindre centimes.


Non mais qu'on soit clair, ce n'est qu'une avance, ce n'est qu'à cette condition que j'accepterais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guest Star

avatar

Messages : 732
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: The true love   Ven 17 Jan - 22:21


    Les plus belles femmes, sont les plus têtues, ben j'ai vu, j'ai compris ^^ Je ne suis pas du genre à faire les choses à la va vite, j'aime les belles relations et surtout celles qui durent, ou alors les relations éphémères qui font de moi un homme plus entier, et surtout plus passionné. Je n'ai rien contre une passion de quelques jours, si personne ne se fait du mal ensuite. Je ne suis qu'un utopiste, comme me le disent souvent mes parents, ce n'est pas un scoop de toute façon, je suis l'artiste, pas encore maudit, de la famille.

    Je n'ai jamais rien prétendu de tel, je vous l'assure. Bien au contraire...

    Lui prouvant ma sincérité, les yeux dans les yeux.
    J'entends avec soulagement son acceptation, et surtout sa façon de me faire comprendre qu'elle m'est redevable et ne veut pas l'être.

    A votre guise, mais je ne demande aucun délais, vous êtes libre, réussissez, vous verrez ensuite, je sais que vous en êtes très proches. Croyez en vous... Combien d'artistes se sont perdus et l'ont toujours regretter dans votre cas ? 

    Passant ma main sur son bras, chastement, la regardant pleinement dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Jones

avatar

Messages : 1371
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: The true love   Ven 17 Jan - 23:03

Je n'ai pas un caractère facile, j'en suis totalement consciente, mais je sais m'adoucir si il le faut, je sais remarquer quand mon caractère est un atout et quand c'est un défaut. Ma mère m'a appris l'art de dissimuler mes sentiments et je dois avouer que je sais le faire à la perfection quand je veux. Mais pas ce soir. Ce soir, je suis juste moi, la petite serveuse qui a foutu sa soirée en l'air avec sa maladresse naturelle. Alors la peinture c'est bien parce que maladroite ou pas, ben y'a pas trop de soucis. Je peins de l'abstrait, enfin, je peignais quand j'allais en cours, là, je n'ai plus vraiment le temps, mais c'est une chose que j'apprécie, ça me détend.
Il est plus gentleman que je le pensais au départ et il semble sincère. Je ne sais pas si je suis très doué pour reconnaitre les beaux parleurs, mais il ne semble pas me mentir.


Beaucoup. Mais vous me connaissez depuis très précisément 34 minutes et 25 secondes et vous placez une telle confiance en moi? Je suis flattée ...


Lui souriant. Non mais je pourrais tout aussi bien me barrer avec son argent et ne plus revenir. Après tout, je n'ai pas d'attache ici, je n'en ai plus, je n'ai rien à perdre. Mais semble vouloir me faire confiance et ça me touche. Un inconnu me fait confiance alors que ma propre mère n'a pas su le faire! Je lui souris en sentant sa main sur mon bras.

Vous me raccompagnez?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guest Star

avatar

Messages : 732
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: The true love   Ven 17 Jan - 23:16


    Cette femme me touche, je crois que c'est ça qui me rapproche d'elle à ce point. Parce que oui, je m'en sens proche, j'en ai au moins l'impression. Bon pour le moment elle me fui plus qu'autre chose, mais après tout pourquoi pas ^^ Je comprends ce revirement de situation et ce refus d'accepter mon don. A sa place, je ne sais pas si je me ferais vraiment confiance, pourtant elle peut, il suffit juste qu'elle veuille bien le tenter.

    Vous êtes... Décidément surprenante ! Mais je vous l'ai dit,votre regard exprime tellement de choses...

    Elle a déjà la passion de ce qu'elle fait, il suffit de voir à quel point elle est douée pour repérer le bon tableau, je l'ai vu regarder très fixement l'oeuvre qui avait fait une fois ma fortune. Je ne lui ai rien dit, mais ce tableau précis, a lancé ma carrière.

    Bien sûr, je ne vous laisserais pas rentrer seule par ces quartiers. Venez.

    Sur le parking, se trouve garée ma voiture de collection, un petit cabriolet que j'ai fais retapé. Je n'ai pas grandes exigences, mais je suis amateur de belles choses, et en particulier de fine mécanique.
    Je lui ouvre galamment la portière, et lui demande son adresse. Je ne demande rien de plus qu'à la savoir en sécurité chez elle. Je ne compte pas profiter de sa solitude, pourtant son quartier ne s'encombre pas de ce genre de délicatesse à première vue !
    Une fois devant, nous remarquons que la porte a été forcée, et un carreau cassé. Je n'aime pas ça...

    Restez dans la voiture.

    Je m'avance seul vers le baraquement plus temporaire que solide, pour enfoncer le reste de la porte d'un coup d'épaule et m'éclairer avec la lampe torche prise dans le coffre. Il n'y a personne, mais tout est sans dessus dessous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Jones

avatar

Messages : 1371
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: The true love   Ven 17 Jan - 23:58

Je ne sais pas pourquoi un homme comme lui peut s'intéresser à une fille comme moi, mais ça me flatte, ça me fait plaisir, d'autant qu'il n'a pas l'air d'être un profiteur. Il aurait très bien pu avoir une des filles de la soirée pour la mettre dans son lit, mais il a choisi de parler art avec la femme qui a tâché sa chemise! Le monde est plein de surprise et ce soir je viens d'en avoir une de taille.

Il exprime surtout la fatigue à cette heure ci!


Lui souriant. Je suis crevée, mais je veux continuer cette soirée avec lui. Cet homme me plait plus que je ne voudrait me l'avouer. Il semble bien plus âgé que moi, mais ça ne me pose pas de soucis outre mesure, je m'adapte et je suis assez mure pour tenir une conversation et savoir me comporter avec une personne de son rang.

Merci beaucoup.


Je le suis jusqu'à sa voiture, une superbe voiture de sport, je n'en attendais pas moins d'un homme comme lui. Il m'ouvre la portière en vrai gentleman avant de me conduire chez moi. Il ne doit pas vraiment avoir l'habitude de ce genre d'endroit. Je ne suis pas très fière de vivre ici, mais ce n'est pas très cher et c'est suffisant pour moi. Je lui indique l'adresse, mais arriver devant ce qui me sert de maison, je remarque que c'est ouvert. Je reste dans la voiture quelques secondes avant de le suivre ... Ah oui, je n'aime pas qu'on me dise ce que je dois faire.

Oh c'est pas vrai! Manquait plus que ça!


Rentrant en trombe dans l'appartement ou tout est sans dessus dessous. J'en ai marre. Je passe ma main dans mes cheveux avant de frapper dans un tabouret d'un coup de pied.

Merci de m'avoir ramenée .... J'aurais paniquée toute seule.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guest Star

avatar

Messages : 732
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: The true love   Sam 18 Jan - 0:09


    La fatigue vous va très bien.

    Lui souriant en coin. Je ne suis pas un grand dragueur, quoi que ^^ Je sais comment plaire à une femme et je ne dis pas que je n'en n'use pas quand l'occasion se présente. Disons que je suis un peu un artiste qui profite de la vie, loin de toutes ces magouilles d'entreprises. Je porte le costar pour donner une stature, mais rien qui ne veuille faire de moi un requin des affaires.
    Je la ramène jusqu'à chez elle, j'ai tout de suite su que son milieu social n'était pas le même que le mien, et alors ? Qu'est ce que je peux bien avoir à faire de ça ? Je ne suis pas matérialiste, et encore moins à la recherche d'un mariage arrangé entre deux familles puissantes.
    Seulement la surprise est de taille et je sens ses nerfs lâcher peu à peu. Elle semble seule, seule jusque dans sa vie privée. Je ne sais pas comment elle tient, mais visiblement elle est à deux doigts de basculer...

    Ecoutez, je ne peux pas vous laisser seule ici. De toute évidence vous n'avez plus de porte qui ferme...

    Et je ne suis pas pour rien dans le dernier verrou ayant sauté, ça va, je plaide coupable ^^ En même temps je n'aurais pas pris le risque de la laisser face à ses agresseurs, même si je ne suis pas de taille à me battre, c'est au moins la moindre des choses.

    Je vous propose ma chambre, en tout bien tout honneur, je prendrais le canapé. Vous avez le choix de refuser, je peux aussi vous laisser de quoi vous offrir quelques nuits dans un hôtel. Encore une fois libre à vous de refuser, mais ne restez pas là, c'est dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Jones

avatar

Messages : 1371
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: The true love   Sam 18 Jan - 1:34

Il est flatteur, ça me fait sourire, mais je préfère me montrer sous un meilleur jour avec un homme. Je n'ai pas eu des tonnes de conquêtes, je ne suis pas une dragueuse, juste une ou deux relations qui n'ont jamais duré, par ma faute, je ne sais pas comment on fait pour garder un homme, je ne sais pas si j'en ai vraiment envie d'ailleurs. Je n'ai que 20 ans, je ne sais pas ce que je veux, si ce n'est ne pas croupir dans ce quartier de merde dans lequel je vis et dans lequel je ne serais jamais vraiment en sécurité, mais je ne peux rien me payer d'autre pour le moment, alors je ferme ma gueule et je fais de mon mieux pour avancer et mettre assez de côté pour me barrer d'ici.
Mais alors le cambriolage, c'est vraiment ce dont je n'avais absolument pas besoin. Je commence à vraiment fatiguer, c'est une journée de merde, une soirée de merde et j'en ai marre. J'aurais dû me douter que ça arriverait, ça arrive tout le temps ici, ça n'était qu'une question de temps avant que ça ne m'arrive. Mon ordinateur à disparu, ma télé et je n'ai pas vérifié mais je suppose que mes bijoux aussi ^^


Je n'ai plus rien ...


Je m'assois sur le canapé, j'ai juste envie de fondre en larme, mais je n'en fais rien, pas devant lui, je suis trop fière. Mais sa proposition m'étonne encore une fois et franchement, je ne me vois pas la refuser.


Je vous remercie. Je ... Je n'ai pas vraiment envie de rester seule ....


J'attrape un sac avec des affaires de rechange avant de le suivre jusqu'à la voiture. Je suis ailleurs durant tout le trajet jusqu'à ce qu'on arrive chez lui .... Ah ouai c'est pas la même classe tout de suite^^


C'est ... grand .... classe, comme vous.

Lui souriant faisant mine de ne pas paraitre trop impressionnée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guest Star

avatar

Messages : 732
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: The true love   Sam 18 Jan - 1:56


    Non, je le vois, elle n'a plus rien. Je le vois parfaitement. Elle n'avait déjà pas grand chose mais alors pour le coup je crois qu'elle a encore moins que ce qu'elle avait au départ. Je ne sais pas réellement comment réagir, si je dois réagir en prince charmant, ou la laisser ici, pour ne pas l'étouffer, c'est dur d'être un homme ^^ Croyez-le ou non, mais à présent, mon argent est plus un handicap qu'autre chose, j'ai bien compris que ce n'était pas ce qu'elle cherchais !

    Si ça veut vous rassurer, vous avez toujours votre talent. Et vous m'avez moi, pour ce que ça vaut...

    Esquissant un sourire pour la rassurer. Ce n'est pas évident de savoir lui parler, je ne sais pas comment m'adresser à elle de peur de passer pour le gros bourrin, ce n'est pas difficile de passer pour un grand dragueur avec une voiture comme la mienne, que je ne vais pas tarder à me faire taper si je la laisse dehors ^^

    Comme je m'y attendais, elle ne comptait pas rester seule, je vais donc lui servir d'ôte, si elle le permet. Je ne suis pas du genre à offrir ça à toutes les serveuses, mais après tout elle est plus que ça je pense, je ne la vois pas comme telle, je la vois différente, je la vois comme elle ne se laisse pas paraître, et c'est ce mystère qui m'interpelle.

    C'est froid.

    Répondis-je en posant ma veste sur le dossier du canapé. Comme à la maison quoi. Je suis un peu bordélique mais j'ai du monde pour faire comme si je ne l'étais pas ^^ Ca c'est un coup de mes parents encore.

    Faite comme chez vous, je vous en prie. La salle de bain est par-là, votre chambre y est attenante. Si vous avez besoin de quoi que ce soit... N'hésitez pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Jones

avatar

Messages : 1371
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: The true love   Sam 18 Jan - 2:43

Je crois que c'est la chose la plus gentille qu'on m'ait dite depuis longtemps.

Je suis sincère. Je suis seule, je me débrouille, je n'aime pas demander d'aide. J'ai des amis avec qui je sors pour décompresser, sans ça, je deviendrais dingue. Je ne suis pas une grande fêtarde, mais certaines soirées me plaisent, des soirées tranquilles, assez classe dans lesquels j'arrive parfois à m'infiltrer. Son appartement est juste magnifique, j'ai honte à côté!Je sais que nous n'avons pas les même moyens, mais l'argent n'a pas l'air d'être sa priorité et c'est cette simplicité que j'apprécie chez lui.

Contrairement à vous.


Non il est plutôt chaleureux, la preuve, je suis ici, il aurait pu me laisser seule, il n'était pas obligé de m'offrir un abri pour la nuit.  Je le regarde furtivement avant qu'il ne me montre la salle de bain et la chambre .... OK donc ma chambre fait la taille de mon appartement, ça pose les bases!

C'est gentil , mais je ne vais pas vous priver de votre chambre. Je vais prendre le canapé ... Il doit être plus confortable que mon propre lit.

Souriant. Oui bon ben j'ai de l'humour!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guest Star

avatar

Messages : 732
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: The true love   Sam 18 Jan - 2:53


    La vie ne semble pas l'aider, pas lui donner le même coup de pouce qu'à moi et c'est peut-être pour ça que je me sens redevable, tout du moins je sens que mon rôle est peut-être de lui filer un coup de main pour avoir une chance de toucher à ses rêves. Ses rêves et son milieu, elle est faite pour ça, j'en suis persuadé. On n'a pas encore parlé art, mais justement, ce sont ceux qui en disent le moins qui en ressentent le plus.

    C'est la chose la plus gentille qu'on m'ait dite depuis longtemps.

    Faisant écho à ses paroles. Je ne dis pas être mal entouré, simplement la chaleur humaine dans mon milieu vous comprenez... ^^ On s'en passe ! On a un chéquier plus fournis que quoi que ce soit d'autre, et ça suffit. Payer 1.000.000 pour un tableau n'est qu'une banalité, un pourboire pour certains. Ca pourrait pourtant réaliser tous ses rêves.

    Si la chambre ne vous convient pas, il y a des tas de chambres d'amis. Faites votre choix. Sincèrement, le salon est la seule pièce où je suis capable de dormir depuis quelques temps. Faites bon usage de la chambre, la télé y est encore ^^

    Usant à mon tour d'un peu d'humour. Elle a tout perdu, mais pas son humour, et ça me plaît. Je me sers un café, et lui en propose un, auquel elle préfère un thé. Je le dépose sur la table basse pour le laisser refroidir, en attendant qu'elle ne prenne sa douche et me rejoigne. Elle en ressort les cheveux mouillés et viens de me piquer une chemise, je la retrouve encore plus belle comme ça. Même si elle se trouve être terriblement jeune, elle a une prestance que je n'ai jamais vue chez personne.

    Vous êtes... magnifique.

    Oui, dans une de mes chemises et à la mine fatiguée ! Elle est naturelle, chose qui se fait rare dans mon milieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Jones

avatar

Messages : 1371
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: The true love   Sam 18 Jan - 3:20

J'ai déjà entendu ça quelque part ^^

Souriant en entendant mes paroles en écho. C'est un petit comique ce jeune homme! Enfin jeune ... je ne saurais pas lui donner d'âge, mais je pense qu'il a facilement 5 ou 6 ans de plus que moi, mais ça ne me dérange pas, je me sens bien avec lui et dire que j'ai failli le laisser en plan dans ce café ! Non je l'ai fait et je ne regrette pas qu'il m'ait rattrapé, je pense qu'il demande à être connu.

Non la chambre est parfaite ... équivalente à votre humour^^


Oui non mais il me fait rire au moins! Il me plait de plus en plus, mais je sais que ce n'est pas possible, nous ne sommes pas du même monde tous les deux, il n'y a aucune ouverture possible. Je file prendre une douche, j'en ai besoin et je dois avouer que je prends mon temps, jet de massage et tout le bordel! J'adore! Je sors une bonne demi heure plus tard dans une chemise à lui parce que j'ai pris des fringues, mais rien pour la nuit. Je le retrouve dans l'immense salon, les cheveux en vrac un boxer sous une chemise à lui, légèrement entrouverte.


Dans votre chemise ....

M'approchant de la fenêtre pour regarder dehors, les lumière de la ville. Je ne me sens pas particulièrement belle, pas plus qu'une autre et je n'ai surtout pas la classe de cet homme.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guest Star

avatar

Messages : 732
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: The true love   Sam 18 Jan - 3:30


    Auquel je comparerais la finesse du vôtre ^^

    Son humour aussi est appréciable. Elle sait plaisanter, elle n'est pas vulgaire, bien loin de là, elle est simple, tout bêtement, et j'aime ça chez une femme, c'est ce que je recherche. Argent ou pas, quel est le problème ? J'en ai moi, je n'ai pas besoin d'une princesse riche à milliards, je veux juste une femme qui me corresponde. D'un autre côté, je ne suis pas sûre qu'elle soit si douée que ça pour les relations entre classes sociales, elle m'a juste agressée cordialement pour ma liasse de billet, et elle a eu raison, mais ne jamais dire à une femme qu'elle l'a trop ! ^^

    Que je ne saurais vous enlever, elle vous va beaucoup mieux qu'à moi.

    Je la regarde faire, encore une fois elle use de ce regard, sur le monde, et les choses qui l'entourent, s'émerveillant de tout, en analysant, en comparant, en se faisant sa propre interprétation du monde qu'elle voit, je trouve ça fascinant de la regarder faire, bouger, être, tout simplement.
    Je la rejoins, doucement, et passe mes bras autour d'elle en déposant mes lèvres dans ses cheveux. Je ne tenterais rien de plus, elle ne me l'autorisera de toute façon sans doute pas. Je ne suis pas à un rabrouement près ce soir, c'est vrai ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The true love   

Revenir en haut Aller en bas
 
The true love
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Shooting Love 2007 (Naomi) Exzeal & Shmups Skill Test
» Jim carrey (What is love)
» love and hate
» Love Calculator
» [Vidéo] E.L.A. in Love at First Byte à voir absolument !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day in Miami :: So Far... :: Flash Back-
Sauter vers: