One Day in Miami

One Day in Miami retrace l'histoire d'une famille Floridienne aux méandres incompréhensibles.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Toi et moi c'était comme une évidence

Aller en bas 
AuteurMessage
Jody Collins

Jody Collins

Messages : 120
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Toi et moi c'était comme une évidence   Mar 5 Juin - 23:44


    J'ai 28 ans, et bientôt une thèse de psychologie. Tout du moins une seconde. Je mène une étude sur les enfants de l'orphelinat. Je me dois d'être irréprochable dans ce que je fais, j'ai toujours été élevée dans le respect du travail, dans le respect de soi. J'ai des valeurs et une vie toute tracée. Je sais que je serais amenée à beaucoup travailler. Vu que la vie de famille n'est pas ma priorité pour le moment, je me consacre à ce que je sais faire de mieux : les études !
    Aujourd'hui je visite un orphelinat parisien. Je fais mes études à Paris. En France. C'est tellement romantique ! Bien que les garçons ne se bousculent pas, tout du moins les hommes. Je ne les attire pas tant que ça, trop de bouquins traînent autour de moi. Mais j'aime ce que je fais, je ne regrette rien. J'ai eu des histoires, par ci, par là, comme toute étudiante. Je suis une vieille étudiante maintenant ^^
    Le directeur m'accueille et me propose une visite après m'avoir expliqué le fonctionnement de l'établissement. Il est très tôt, à peine 7 h. Je suis matinale. Il me propose d'assister au levé des petits pensionnaires. Ces gamins sont répartis par âge et par chambre. Moi je dis qu'il n'y a pas besoin de présenter sa thèse pour se douter que leur équilibre est menacé.
    J'avance dans le noir, à la suite de puéricultrice, je tombe dans le groupe des jeunes enfants. De 6 mois à 2 ans.
    Je souris légèrement à quelques petitous qui s'éveillent doucement. Réveillés par le flot de lumière de la lampe torche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoé Collins

Zoé Collins

Messages : 309
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Toi et moi c'était comme une évidence   Mer 6 Juin - 0:38

De mon souvenir, j'ai toujours été là, avec tous les enfants, une grande maison ou on s'occupe de nous. Je suis trop petite pour avoir conscience de quoi que ce soit de concrêt, je vis ma petite vie en me laissant guider par les puericultrices qui nous élève. Je n'ai pas conscience de ne pas avoir de parents parce que je n'en ai pas connu. Je suis nourrie, on est gentil avec moi, je manque un peu d'attention parfois, mais bon je dois partager, je ne suis pas seule. Dans ma chambre toute coloré on est 8 enfants, enfin des bébés, tous des petits orphelins qui ne savent encore quand va vraiment démarrer leur vie.

Je me frotte les yeux quand les puericultrices viennent nous réveillé. Je me redresse dans mon lit, mes cheveux blond en vrac, mes yeux encore ensommeillé, je n'ai pas beaucoup dormi, j'ai fait un cauchemar et j'aimerais bien dormir encore un peu. Mais ici les heures sont strictes. Je me lève pour remarquer qu'il y a une dame que je ne connais pas avec les puericultrices. Je la regarde, elle a l'air gentille. Je suis une petite fille très curieuse et très souriante, mais encore très fatiguée et je baille en frottant les yeux avant de prendre doudou dans mes bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jody Collins

Jody Collins

Messages : 120
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Toi et moi c'était comme une évidence   Mer 6 Juin - 0:46


    Ca me fait bizarre de me retrouver ici. Je ne suis pas coutumière des lieux et pour une jeune femme pleine d'espoir en la vie et l'avenir comme moi, me retrouver ici me donne une grande leçon de morale. J'ai toujours eu la chance de grandir sans avoir besoin de quoi que ce soit, de ne manquer de rien. Mais ici ses enfants manquent cruellement d'amour et de temps.
    Afin de ne pas rester inutile et à jouer les poteaux dans la chambre, je m'approche d'une petite fille au fond, qui serre son doudou contre elle dans l'espoir de glaner quelques minutes de sommeil supplémentaire. Je m'accroupis à sa hauteur et passe une main entre les barreaux pour caresser ses cheveux blonds.

    Bonjour toi.

    Ses yeux bleus me bouleversent. Je ne sais pas comment l'expliquer, c'est une décharge d'adrénaline, de dopamine qui me traverse. Je me fais très douce. Je me dis qu'un peu de tendresse dans le quotidien de ces petits bouts ne ferait pas de mal. Mais ils manquent de temps ici, alors le matin il faut faire vite. Ils ne leurs laissent pas de rythme à eux, ils vivent sur celui de l'orphelinat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoé Collins

Zoé Collins

Messages : 309
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Toi et moi c'était comme une évidence   Mer 6 Juin - 1:04

Nous n'avons pas beaucoup de temps pour nous lever, le petit déjeuné est a huit heures pile et on doit être habillé avant. Je ne sais pas si je vais rester icu tout le temps, ou si on va venir me chercher. Il y a des bébé qui s'en vont parfois, je ne sais pas ou ils vont, mais moi personne ne vient me voir et je ne sors jamais de l'orphelinat. Bon je sors dans le parc pour jouer dehors, c'est mon moment préféré, je peux courir et sauter et crier même! Mais pour le moment, j'ai surtout envie de me rendormir!

La dame que je ne connais pas arriva vers moi et je la regarda dans les yeux, je ne fais pas ça souvent, mais elle a l'air tellement gentille, elle me sourit et elle ne me dit pas de me dépêcher. Elle me dit bonjour avec une voix très douce. Je serre mon doudou contre moi avant de lui tendre les bras pour qu'elle me sorte du lit. Je me réveille doucement, mais j'aurais aimé me rendormir un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jody Collins

Jody Collins

Messages : 120
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Toi et moi c'était comme une évidence   Mer 6 Juin - 1:12


    Ce petit bout tombe de sommeil. Je ne lui donne pas plus de 2 ans, je dirais 18 mois, par-là. Il est clair qu'ici, ils ne se développent pas comme ils le devraient. Ils sont beaucoup trop nombreux pour bénéficier de l'attention nécessaire. Ils sont bien traités, c'est le principal pour les autorités je pense. Si j'avais su que je pourrais apporter un peu de bonne humeur là-dedans je n'aurais pas hésité.
    Elle me tendit les bras et je ne me fis pas prier pour la prendre contre moi, une main derrière sa tête qu'elle vint lover contre moi. Je déposa un baiser sur sa tête. Il n'y a pas de mal à leur apporter un peu de douceur.

    Comment tu t'appelles petit bout ?

    Elle ne me répondra pas, mais c'est un moyen d'établir un contact. Je la berce doucement et suit les autres puéricultrices jusqu'au vestiaire. Ici, il est temps de les habiller. C'est un rythme infernal pour les gosses de cet âge.
    Je prends de quoi habiller la petite fille que je tiens entre les bras et la dépose sur une table à langer.

    Tu me laisses faire ?

    Empruntant ma voix la plus douce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoé Collins

Zoé Collins

Messages : 309
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Toi et moi c'était comme une évidence   Mer 6 Juin - 1:27

Je n'aime pas le moment du réveil parce que c'est difficile quand je fais des cauchemars. Je ne sais pas encore mettre de mot la dessus, mais je me réveille souvent en pleurant la nuit, j'aimerais que les puéricultrices restent avec moi, mais elles viennent juste voir si je ne suis pas malade et elles me laissent en me disant de ne plus pleurer. Je ne suis pas malheurese parce que je ne connais que ça et que je ne suis pas la seule dans ce cas. Si je ne reste pas trop longtemps ici, je ne devrais pas avoir trop de souvenir plus tard.

La gentille dame me prend dans ses bras. Je l'aime bien, elle est très gentille et elle parle d'une voix toute douce. Je me lova dans ses bras, la tête contre son épaule alors qu'elle posait sa main sur ma tête pour m'amener dans la salle des habits. C'est la ou on nous met nos vêtements, j'en ai pas beaucoup, mais ça me suffit, j'aime la robe rose, les couleurs flash m'attire, je suis une vrai fille! Elle me demanda si je la laissais faire, ben oui! Je la regarde avant de tendre la main vers elle, elle a les cheveux qui pendent, ça me fait sourir, elle sent bon en plus, pas comme les puéricultrices ici! Mais y'a quelque chose qui attira surtout mon attention, ce fut le collier brillant qu'elle avait autour du cou, mais yeux s'émerveillèrent en le voyant.

A li ...

C'est joli, ça brille et ça me fait éclaté de rire quand je le touche avec ma main et qu'il bouge en scintillant. Je suis un peu dans mon monde et pour le moment, elle en fait parti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jody Collins

Jody Collins

Messages : 120
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Toi et moi c'était comme une évidence   Mer 6 Juin - 1:33


    Je n'ai absolument aucune expérience en matière de bébé ! Je suis fille unique, je n'ai pas de neveu sur qui m'entraîner. Ces gestes me viennent naturellement. Ce serait peut être l'instinct maternel. Il est peut être temps pour moi de devenir maman. Mais il faut trouver le papa pour ça. DE toute façon ce n'est pas l'ordre du jour.
    Je dépose la petite sur la table à langer et le temps que la puéricultrice me préparer ses vêtements, la petite fille se prend de passion pour mon pendentif.

    C'est joli mon ange.

    Lui souriant de tout mon être. Elle a quelque-chose en plus dans le regard, elle me perturbe autant qu'elle me donne envie de l'entourer de mes bras. Mais je ne suis là que pour observer normalement.

    Hop, attention la tête ma belle.

    Je déboutonne son vêtement pour le lui enfiler. Les beaux jours se profilent et cette robe rose lui va à ravir !
    Trouvant ses chaussures, je l'assied sur la table pour lui enfiler et les lacer.

    Comment tu t'appelles toi ?

    - C'est la petite Zoé.

    Zoé. Ca te va très bien.

    Je lui parle comme si elle comprenait tout. Je la récupère alors qu'elle me tends les bras pour retrouver le réfectoire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoé Collins

Zoé Collins

Messages : 309
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Toi et moi c'était comme une évidence   Mer 6 Juin - 1:47

Je n'ai pas beaucoup de visite, il y a parfois des personnes qui viennent et en général après, il y a un bébé qui s'en va, peut être qu'elle aussi, elle cherche un bébé et elle partira avec un enfant. Moi personne ne m'a jamais emmené, je sais pas si quelqu'un le fera. Je suis timide en général, je ne vais pas souvent avec les personnes qui viennent, mais avec cette dame c'est pas pareil, je ne sais pas, j'ai l'impression que je lui plais et moi aussi elle me plait, en plus elle est gentille, elle me laisse jouer avec son pendentif avant de m'habiller avec la robe que j'aime. Je suis assise sur la table ou elle me met les chaussures.

Oé ...

Oui je m'appelle Zoé, mais je ne sais pas le dire, je dis des syllabes pour me faire comprendre, je lui tendis les bras pour qu'elle me prenne avec elle pour m'amener au refectoire. Je ne mange pas beaucoup, je suis une toute petite fille, une des plus petite de l'orphelinat pour mon âge. Mais je n'aime pas le repas, parce qu'on nous force à manger même quand on veut pas. Je m'aggripe au cou de la nouvelle dame en jouant avec ses cheveux derrière sa tête, ils sentent bon. Elle m'installa dans une chaise pour bébé ou je bailla encore une fois. Les puericultrices amenèrent le petit déjeuner, mais je fis la moue en le voyant.

Vous voulez vous en occuper? Elle est assez difficile cette petite demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jody Collins

Jody Collins

Messages : 120
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Toi et moi c'était comme une évidence   Mer 6 Juin - 1:54


    Elle tente elle même de me donner son nom. Elle est trop belle ! Je ne sais pas ce qui est en train de m'arriver mais je tombe sous son charme. Et elle ne fait rien pour. Elle est tellement timide, réservée. Elle me tend les bras mais je sens bien que ce n'est pas une habitude pour elle.
    Nous arrivons toutes les deux dans le réfectoire. Assise dans une chaise de bébé, on lui apporte son biberon de lait. Ca ne me semble pas appétissant comme méthode. Elle tombe de sommeil, elle voudrait juste un peu d'attention, et on me propose de prendre le relais.

    Avec plaisir, merci.

    Alors je ne sais pas si j'ai le droit mais je prends le gauche. Je la sors de sa chaise et la prend contre moi, l'allongeant au creux de mon bras pour lui donner son biberon. Elle se réveille en douceur, je sens que la journée sera longue pour elle.
    Je me surprends à prendre goût à tout ça, à la bercer, à lui sourire, à vérifier qu'elle prenne son biberon de la bonne façon. Je ne suis pas maman, je suis juste une étudiante qui étudie le comportement infantile. Je me découvre aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoé Collins

Zoé Collins

Messages : 309
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Toi et moi c'était comme une évidence   Mer 6 Juin - 2:05

Ca m'énerve de en pas réussir à parler comme je le voudrais, il y a des tas de choses que je vois que je voudrais nommer, j'apprend petit à petit. D'après les puéricultrices, je suis très éveillée, un peu renfermée, mais je m'intéresse à tout, j'aime découvrir de nouvelles choses, j'essais de répéter tout ce que j'entends et je refais tout ce que je vois.

Donc la gentille dame s'occupe de moi, je l'aime bien, je ne sais pas pourquoi je me sens détendue avec elle. Elle me regarde avec un regard très doux, comme quand elle me parle, je n'ai pas l'habitude mais je pense que je pourrais très vite la prendre. Je n'ai pas envie de boire,mais la jeune femme fit differemment des autres. Elle me prit dans ses bras, pour me donner le biberon. Je resta surprise. D'habitude on nous assois dans la chaise en nous donnant le biberon et une puéricultrice passe voir si on s'en sort. On apprend l'autonomie de bonne heure ici. Je me surpris a boire le biberon durant un long moment sans broncher, regardant la jeune femme dans les yeux avatnt de regarder de nouveau le brillant de son médaillon. Mais au bout de quelques minutes je repoussa le biberon en faisant un grimace ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jody Collins

Jody Collins

Messages : 120
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Toi et moi c'était comme une évidence   Mer 6 Juin - 2:13


    Cette relation est très étrange. Je ne sais même pas si on peut appeler ça une relation, plutôt un échange. Elle me fait voir les choses autrement, je suis là pour étudier leur comportement, mais je n'ai d'yeux que pour elle pour le moment. Elle est tellement attachante... Je n'ai vu qu'elle en arrivant et je ne continue qu'à ne voir que par elle.
    Je décide de faire autrement pour lui donner son biberon, il m'apparaît clair que c'est une petite fille tout ce qu'il y a de plus en avance mais qui a simplement besoin de monde autour d'elle.

    Qu'est-ce-qui se passe chérie ?

    La voyant repousser son biberon. Ce genre de réaction n'est pas anodine. Je passa ma main sur son bras avant de sentir des rougeurs sur sa peau.

    Qu'est-ce-que c'est ça ? Ca te fait mal ?

    Je pencherais pour une allergie au lait. Une intolérance au lactose, les puéricultrices n'ont pas le temps de s'occuper de tout le monde.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoé Collins

Zoé Collins

Messages : 309
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Toi et moi c'était comme une évidence   Mer 6 Juin - 2:32

Je ne sais pas pourquoi je me sens aussi bien avec cette dame, mais j'en viens à me dire que ce serait bien si elle restait et qu'elle puisse s'occuper de moi. J'ai besoin de monde, d'attention, mais les puéricultrices ne sont pas assez nombreuses pour s'occuper de nous une part une alors on partage, on n'a pas le choix, on fait avec. Je bu un peu du biberon avant de le repousser en grimaçant, faisant la moue et gigotant. Bizarrement, la gentille dame ne me força pas à continuer à boire comme le font les puéricultrices, mais je me mis à râle, fronçant les sourcils en gesticulant parce que ça me gratte. Je me frotta les yeux avec mes petits poing. je continua à gigoter jusqu'à ce qu'elle remarque les rougeurs sur ma peau, elle est la seule à y avoir fait attention et j'arrêta aussitôt de bouger pour la laisser regarder avant d'essayer d'attraper ses cheveux avec mon autre main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jody Collins

Jody Collins

Messages : 120
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Toi et moi c'était comme une évidence   Mer 6 Juin - 2:39


    Ce petit bout de même pas deux ans est en train de faire une allergie au lait et personne ne l'a remarqué. Je me demande si quelqu'un l'aurait fait un jour. C'est assez rare chez les enfants, mais elle est en plein dedans. Je la redressa pour examiner son corps et ses plaques rouges. Ce n'est pas dangereux, mais fortement désagréable pour elle.
    J'appela une des puéricultrices pour leur demander de jeter un oeil. J'eus l'autorisation pour la suivre durant les tests.

    Quelques heures plus tard...
    Nous sommes à l'hôpital Robert de Bres de Paris. Après une prise de sang et des examens plus poussés, nous attendons dans le couloir que les résultats tombent. Elle est sur mes genoux avec son doudou. J'agite mes genoux pour la faire bouger. J'en ai marre d'attendre, et elle aussi !

    Si on allait jouer ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoé Collins

Zoé Collins

Messages : 309
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Toi et moi c'était comme une évidence   Mer 6 Juin - 2:55

Les puericultrices me grondent parce que je ne finis jamais mes biberons, mais elles n'ont jamais cherché à savoir pourquoi alors que cette dame que je vois pour la première fois l'a vu tout de suite. Je ne sais pas comment elle fait pour tout savoir, mais j'aime ça. Je ne fiinis pas mon bibi et on m'amena à l'hôpital. J'y viens de temps en temps pour voir le docteur qui me suit, pour voir si je grandis bien, si je n'ai pas de problème, mais je n'aime pas parce qu'il y a des choses qui pique qu'on me met dans le bras et ça fait mal.

Je m'accrochais au cou de la dame alors qu'on allait me faire les examens. Je me mis à pleurer quand la piqure entra dans mon bras, je n'aime pas ça et c'est tout blanc ici, ça m'angoisse. On me ramena a ma nouvelle amie. J'avais les yeux encore plein de larme et je serrais doudou contre moi. Sur les genoux de la dame qui remuait pour m'amuser, je commençais à en avoir marre. Je voulais descendre et aller courir dehors. Je gigotais de plus en plus, faisant comprendre que je voulais descendré.

'oué ^^

Oui je veux aller jouer moi! On descendit dans le parc ou se trouvait une air aménagé pour les enfants. Je marchais un peu hésitante, tenant avec du mal sur mes jambes. Quand je vis les jeux, je me mis à courir avant de trébucher, me rattrapant avec mes mains, secouant la tête comme si je m'étais sonnée. Je resta un moment assise sur les fesses, les bras pendant .... J'ai la flemme de me relever, c'est sur ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jody Collins

Jody Collins

Messages : 120
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Toi et moi c'était comme une évidence   Mer 6 Juin - 3:05


    J'ai eu la chance de pouvoir accompagner la petite à l'hôpital, je sais que je n'en n'ai pas le droit mais ça me perturbe de la savoir seule là bas. Elle n'est pas maltraitée, disons qu'elle est comme tous les enfants là bas, trop nombreuse dans son groupe.
    Les examens me firent mal au coeur. Je ne suis pas insensible et cette petite fille me fait du charme à chaque fois que je la regarde !
    On se retrouve donc dehors, en direction du parc de l'hôpital, se dégourdir les jambes lui fera le plus grand bien.
    Elle voulu courir et fini par tomber tête en avant. Je panique maintenant, j'ai le droit ? ^^ Je me précipita pour la relever et la remettre sur ses jambes.

    Ca va bébé ? Viens, on va faire du toboggan.

    Lui prenant la main pour l'inciter à me suivre sur les jeux. Je la porta jusqu'en haut et lui tint la main pour la faire glisser.

    Youpi !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoé Collins

Zoé Collins

Messages : 309
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Toi et moi c'était comme une évidence   Mer 6 Juin - 3:16

Je ne me souviens pas que quelqu'un ai déjà été aussi attentif avec moi, aussi gentil. Je ne connais pas ce genre de comportement, je suis sur que les puéricultrices prendraient un peu plus de temps pour chacun si nous étions moins nombreux, ou si elles étaient plus nombreuses, mais en attendant, on a pas le choix, on fait avec. Je n'aime pas l'hopital, mais m'y retrouver avec cette dame ne me fait pas peur au contraire, je sais qu'elle est là pour me consoler.

D'ailleurs elle m'enmena jouer dehors, il faut beau j'en profite, je n'aime pas rester enfermée. Bon, je marche, je cours, mais je ne suis pas sur de moi et au moindre obstacle je trébuche surtout que je ne suis pas délicate, je cours et je fonce dans le tas. Elle m'aida à me relever vu que je ne le faisais pas toute seule. A l'orphelinat, on nous laisse nous débrouiller seule pour ça aussi,si on tombe, on se ramasse.

'gan !

Alors elle me monta sur le toboggan pour me faire glisser en me tenant la main alors que je riais au éclat en sentant le vent sur moi!

'or!

Lui tendant les bras. Je veux en faire encore c'est trop bien ça! Il y a longtemps que j'ai pas rigolé comme ça, je ne sais pas combien de temps elle va rester, mais moi plus c'est longtemps mieux c'est! Quelques tour après, je remarqua la balançoire ou il y avait déjà quelques enfants.

A oir oé ...

Elle veut faire de la balançoire Zoé, la regardant de mes grands yeux bleus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jody Collins

Jody Collins

Messages : 120
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Toi et moi c'était comme une évidence   Mer 6 Juin - 3:24


    Quel est l'âge légal pour adopter ? Bizarrement cette question me taraude. Je sais que nous ne sommes pas proches encore, ni même autre chose que des étrangères l'une pour l'autre mais quelque chose me dis qu'on a un truc elle et moi. Je ne parviens pas à l'expliquer. Je ne sais pas mettre des mots dessus, pourtant je le ressens. Alors il est clair qu'elle saura trouver sa place dans ma vie, bien qu'il me faille y faire un peu de place pour le moment.
    Elle m'indiqua la balançoire en la pointant du doigt. Je ne déchiffre pas encore très bien le bébé mais je vais m'y faire ^^

    On est parties pour la balançoire.

    Alors on fait comment du haut de ses 18 mois ?! Je la pris sur mes genoux et m'assis sur la balançoire, faisant bien attention à passer un bras autour d'elle. Elle est bien trop petite pour que je l'y laisse seule.
    Elle a déjà la technique pour nous faire plier, elle me regarde de cette façon que je ne peux ignorer, elle a de ces yeux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoé Collins

Zoé Collins

Messages : 309
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Toi et moi c'était comme une évidence   Mer 6 Juin - 3:35

Moi je ne veux pas qu'elle reparte, elle est trop super avec moi! Jamais personne n'a prit le temps de me pousser comme ça sur la balançoire. Dans le parc de l'orphelinat, on a des nacelles faite pour nous maintenir, les puéricultrices nous poussent une ou deux fois et quand ça s'arrête ben on attend ou on pleure. Je ne suis pas capricieuse, j'ai vite compris que si je pleurais je me faisais gronder, alors j'attend, je fais ce qu'on me dit.

Assise sur les genoux de la jeune femme, je rigolais, agitant mes jambes, tenant fermemant doudou contre moi. Je pourrais rester des heures à jouer comme ça,mais je vis une de mes nounou arriver et je su que c'était la fin. La jeune femme se leva, tout en me gardant dans ses bras, je posa ma tête sur son épaule avant d'attraper une mèche de cheveux entre mes doigts.

Elle vous a adopté.

Elle ne sait pas à quel point. Du haut de mes 18 mois, je ne comprends pas tout ce qui se passe, je ne sais pas que je peux avoir une famille et qu'avec elle je serais heureuse, mais je ressens le besoin de rester dans ses bras et de lui sourire, je n'ai jamais été aussi gracieuse qu'aujourd'hui. Les grands appel ça le feeling, ben je l'ai avec cette femme dont je ne connais même pas le prénom!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jody Collins

Jody Collins

Messages : 120
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Toi et moi c'était comme une évidence   Mer 6 Juin - 9:29


    Elle a l'air heureuse maintenant. Elle sourit, elle rit, il n'y a rien de plus beau. Elle a ce sourire fixé sur le visage qui agrandit ses beaux yeux bleus. Je n'ai jamais vu des yeux si bleus ! Je suis complètement amoureuse de son regard. Elle semble comprendre tout ce que je lui dis, ça me fait bizarre autant que ça m'enchante.
    Je me leva en voyant une des puéricultrices arriver. Je vais me faire engueuler vous croyez ? A cet instant je n'ai pas plus de pouvoir que la petite fille face aux autorités de l'établissement, et je suis un peu partie en douce ^^
    Zoé se réfugia contre moi, et je passa naturellement une main dans ses cheveux.

    Apparemment oui.

    Déposant un baiser sur son front en la berçant. Elle est épuisée et la prise de sang ne l'y aide pas. Cet endroit l'angoisse, c'est un hôpital, ce n'est pas fait pour être agréable !
    Je l'allongea presque dans mes bras en soutenant sa tête pour la caler convenablement, son doudou entre les mains, puis je dis le tour du parc avec la nounou.

    Vous pensez que je pourrais être une bonne candidate à l'adoption ?

    Je ne sais pas d'où me vient cette question si spontanée mais je dois dire que ça m'intrigue. Je voudrais savoir. Parce qu'au fond de moi, je n'ai aucune envie de la laisser en repartant. De m'en séparer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoé Collins

Zoé Collins

Messages : 309
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Toi et moi c'était comme une évidence   Mer 6 Juin - 23:54

Je ne sors jamais me promener comme ça avec les nounous. Je joue dans le parc de l'orphelinat, mais il faut partager avec tous les enfants, du coup la balançoire et le toboggan sont rarement libre. Alors je joue par terre dans l'herbe, je ne suis pas chiante, je m'adapte, enfin j'essaie, je ne connais que ce milieu donc tout ce qui se passe ici est normal. Ce qui n'est pas normal, c'est qu'une dame que je connais à peine, que j'adore, me garde tout le temps dans les bras, alors que les nounous ne veulent pas. Moi j'aime ça être dans les bras, c'est plus drôle que marcher! En plus elle me fait des bisous, c'est trop bien, je ne fais que sourire depuis que je suis avec elle, ça ne m'étais pas arrivée depuis longtemps. J'étais fatiguée je frotta mes yeux alors que la jeune femme discutait avec une des nounou.

Je n'en doute pas. Vous avez ce côté maternelle qui plait aux enfants. Vous avez déjà envisagé d'adopter?


Je me laisse bercer par les voix en me blottissant un peu plus contre la jeune femme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jody Collins

Jody Collins

Messages : 120
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Toi et moi c'était comme une évidence   Jeu 7 Juin - 0:02


    Je n'ai jamais été entourée d'enfants, je ne sais pas d'où me vient cette aisance mais avec cette petite fille c'est une évidence. Les gestes viennent tous seuls, et je dois avouer y prendre goût. Peut être un peu trop, ce n'est pas mon rôle de faire tout ça pour elle, ce n'est pas encore le mien tout du moins. Je ne sais pas dans quoi je suis en train de m'embarquer mais je vais y laisser des plumes, je m'attache, beaucoup trop.

    Non, à vrai dire je suis encore très jeune et je ne pensais pas avoir un dossier acceptable. J'étudie encore.

    Et puis je n'y ai jamais pensé, il faut avouer qu'à mon âge on rêve de rencontrer l'homme de sa vie et de fonder son foyer. Mais Zoé est en train de renverser toutes ces idées préconçues. Je n'ai personne dans ma vie, et je doute de pouvoir adopter en France.
    Je caresse le dos de ma petite protégée, pour l'endormir, la berçant en marchant avec l'auxiliaire. Elles sont adorables, mais débordées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoé Collins

Zoé Collins

Messages : 309
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Toi et moi c'était comme une évidence   Jeu 7 Juin - 0:17

Je ne comprends ce qu'elles disent, mais j'aime entendre le son de la voix de la dame qui me porte depuis tout à l'heure, si seulement elle pouvait rester avec moi ce serait super. Elle me rassure, je ne sais pas pourquoi, mais elle a un truc dans le regard tellement doux et gentil que je n'ai pas l'habitude de voir. Nous ne sommes pas malheureux ici je pense, mais nous n'avons pas beaucoup d'attention, un petit peu pour chacun alors que chacun en aurait besoin de beaucoup.

On ne peut pas juger d'un dossier sans avoir rencontrer la personne et apparemment vous avez toutes les qualités humaines pour être une bonne mère et ce n'est pas Zoé qui dira le contraire.

Ben non Zoé, elle dit plus rien parce qu'elle s'est endormie! Je suis tellement bien dans ses bras que je me suis endormie sans demander mon reste, moi qui ai du mal à trouver le sommeil ici. Je serre mon doudou contre moi, mon pouce dans la bouche, je ne suis pas comme tous les autres enfants, je peux prendre et mon pouce et la sucette!

Je dois la ramener maintenant. Vous comptez repasser pour votre étude?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jody Collins

Jody Collins

Messages : 120
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Toi et moi c'était comme une évidence   Jeu 7 Juin - 0:32


    Entendre cette femme me dire que je suis faite pour être une bonne mère me fait chaud au coeur. Je ne me suis jamais posé la question, je suis trop jeune pour penser à ça. Mes études ont toujours primées sur tout ce que j'entreprenais, mais si ce n'était pas ça la vie ? Entre ma seconde thèse et une vie de famille épanouie, je pense que je n'hésiterais pas longtemps.

    Pour mon étude je ne sais pas. Mais je repasserais oui, c'est certain. De quoi avez vous besoin ?

    Je serre Zoé contre moi une dernière fois. En tout cas dernière fois de la journée, je vais réfléchir à tout ça. Et si pour une fois je laissais parler la passion ? Beaucoup de personnes font des conneries par amour, moi je le ferais pour ma fille, à défaut de le faire pour un homme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Toi et moi c'était comme une évidence   

Revenir en haut Aller en bas
 
Toi et moi c'était comme une évidence
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» figurine blood bowl sur internet (comme des troll de glace.)
» T'as quoi comme caisse ?????
» pour les débiles (comme moi :)
» ben un peu comme tout le monde... il passe de l'orange au vert, le nez clignote et ensuite, retour à
» Navigo comme ztamp de base ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day in Miami :: So Far... :: Flash Back-
Sauter vers: