One Day in Miami

One Day in Miami retrace l'histoire d'une famille Floridienne aux méandres incompréhensibles.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Comme un soucis d'alchimie

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Peter Carrington

Peter Carrington

Messages : 52
Date d'inscription : 16/01/2010

Comme un soucis d'alchimie Empty
MessageSujet: Comme un soucis d'alchimie   Comme un soucis d'alchimie Icon_minitimeMar 19 Jan - 19:05


    Comme tous les mardi soirs aux alentours de 18 heures, mon cours d'architechture prit fin. Il fallait avouer que passé les 3 heures les étudiants étaient moins propices à l'écoute du cours en lui même. Même si on faisait beaucoup de pratique et de théorie, la capacité de concentration d'un être humain était largement atteinte. On devait leur reconnaitre la passion et la ténacité, même pour les plus nuls d'entre eux. Remarque il n'y a pas de nuls dans ce genre de choses, juste des conceptions totalements différentes des notres. Et ce sont ceux là qui réussirons à se démarquer des autres un jour.
    Tout comme Alice Keller, une de mes élèves, la plus prometteuse de sa promo. Discrète, attentive, très appliquée. Ce n'était pas le genre à sécher un cours ou à rester sur une incompréhension. Ayant eu une sale note au dernier devoir, elle avait tenu à ce que je l'aide à plancher sur le prochain. J'espérais que les 3 heures qu'on avait passées ensemble vendredi soir lui auraient été bénéfiques.
    Justement, aujourd'hui je la trouvais fatiguée, peu encline à la concentration. Alors en rangeant mes cours, je l'interpela quand elle passa devant mon bureau.

    Alice, est ce que tout va bien?

    L'amphi était presque vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Keller

Alice Keller

Messages : 413
Date d'inscription : 03/01/2010

Comme un soucis d'alchimie Empty
MessageSujet: Re: Comme un soucis d'alchimie   Comme un soucis d'alchimie Icon_minitimeMar 19 Jan - 19:51

    Journée de cour assez calme aujourd'hui. Deux heures d'art contemporain a 10 heures puis cette après midi, 3 heures d'architecture. Ma bête noir! J'aimais beaucoup cette matière, mais elle me posait des tas de problème, les conceptions structurale, les mesures, le releif tout ça ne semblait pas vouloir rentré. J'étais habitué aux A, alors avoir un B a mon dernier devoir m'avait déçu, je m'étais acharné pour bosser, mais j'avais la tête ailleur ses dernier jours. Ça n'allait pas très bien avec Kyle, depuis notre soirée foirée, il m'en voulait et se montrait de plus en plus dur, j'encaissais, je savais que j'avais tout gaché en partant mais qu'est ce que j'aurais pu faire d'autre? J'avais la tête ailleurs et même en cour, j'avais du mal à rester concentrer, comme se soir ou j'avais pris la moitié des notes, ce qui n'était pas dans mon habitude. Je devais passer chez lui en sortant du cour pour essayer d'arranger les choses, alors à l'heure de la sortie, je me dêpécha mais mon prof m'interpella. Dans mes pensées, je mis quelques secondes a comprendre qu'il me parlait ! J'alla vers son bureau, mon sac sur l'épaule. J'adorais ce prof, il était toujours à l'écoute de ses élèves, toujours prêt à nous aider et puis super charmant!

    Oui oui je n'étais pas très concentré, je suis désolé.

    Il remarquait tout, d'autant qu'il m'avait interrogé et que je n'avais pas su répondre, chose inhabituelle vu que j'étais super sérieuse. je bossais mes cours régulièrement pour essayer d'être au top.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Carrington

Peter Carrington

Messages : 52
Date d'inscription : 16/01/2010

Comme un soucis d'alchimie Empty
MessageSujet: Re: Comme un soucis d'alchimie   Comme un soucis d'alchimie Icon_minitimeMar 19 Jan - 20:08


    Effectivement pas l'habitude d'Alice d'être distraite, en cours elle était la plus attentive et surement la plus acharnée. Mais la logique ne suivait pas toujours. Elle se disait castastrophique, je ne trouvais pas, pour moi un B était une note tout à fait correcte pour une matière de la fac. Après tout personne ne pouvait être parfait, et tout ça dépendait aussi des gouts, on était déjà plus performant dans une matière que l'on adorait il me semble.
    Mais elle était loin d'être médiocre. Aujourd'hui je la trouvais perturbée, pas à ce qu'elle faisait, ce qui se faisait rare étant donné le fait qu'elle soit toujours très concentrée. A fond dans son moment.

    Ca arrive.

    Je la sentais même ailleurs quand elle me parlait, elle semblait impatiente, stressée, pas super à l'aise, peut être que tout ne se passait pas bien niveau famille. Je la savais fille de procureur et belle fille d'agent au FBI. En ce qui concernait sa mère je la savais absente, rien de plus. Et le nombre de ses frères et soeurs je les savais nombreux, c'est tout. Voyant que maintenant elle culpabilisait de ne pas pouvoir tout réviser ce soir, je ressorti la plupart de mes affaires du sac. Pour lui tendre une demi douzaine de feuilles.

    Tiens, voici les notes du cours d'aujourd'hui. Ca t'aidera à bosser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Keller

Alice Keller

Messages : 413
Date d'inscription : 03/01/2010

Comme un soucis d'alchimie Empty
MessageSujet: Re: Comme un soucis d'alchimie   Comme un soucis d'alchimie Icon_minitimeMar 19 Jan - 20:46

    Je n'aimais pas ne pas avoir la tête entièrement à ce que je faisais et la pour le coup je m'éparpillais beaucop trop à mon gout. Il fallait que je me dépêche, Kyle ne supportait pas que je sois en retard et je n'avais envi d'envenier les choses entre nous, c'était le genre de truc qui me stressais ! je savais qu'il ne me louperais si je faisais de nouveau quelques chose qui ne lui plaisait pas, alors autant essayer d'être à l'heure surtout que pour le coup il ne me laisserait rien passer, je le savais.

    Merci ... mais vous n' êtes pas obligé ...

    C'est moi qui n'avait pas suivi le cour, il n'avait pas à faire ça, je me débrouillerais pour les prendre sur un élève. Peter était à l'écoute de chacun de nous et en particulier avec moi. On avait toujours eu un bon feeling tous les deux, je ne saurais pas comment l'expliquer, mais je ne le considérais pas comme mes autres profs. D'ailleurs, je n'avais pas vraiment envi de partir, même si je savais que je le devais. J'aimais beaucoup parler avec lui, il était très intelligent et avait une culture génarale impressionnante et quand on partait dans des débats ça pouvait durer très longtemps !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Carrington

Peter Carrington

Messages : 52
Date d'inscription : 16/01/2010

Comme un soucis d'alchimie Empty
MessageSujet: Re: Comme un soucis d'alchimie   Comme un soucis d'alchimie Icon_minitimeMar 19 Jan - 20:55


    Je n'étais pas le genre à enfoncer un élève parce qu'il n'avait pas suivit son cours, au contraire, il y a des jours avec et des jours sans. Pour le coup ça semblait être un jour sans. Alice n'avait pas la tête aux cours, elle aurait tout aussi bien pu prendre sa journée, mais ce n'était pas dans ses habitudes non plus.
    J'aimais beaucoup discuter avec elle, elle était très intéressante, connaissait beaucoup de choses, se trouvait être très mature pour une fille de son âge.
    Elle avait surement aussi beaucoup de responsabilités, c'est ce qui la rendait si réfléchie.

    Je sais au moins que venant de toi ce n'est pas un manque de volonté.

    Une façon d'appuyer ma certitude sur le fait de lui laisser les notes. Je rangeais à nouveau le reste de mes cours pour fermer mon sac, et ranger mon ordinateur. Très utile pour les diapos.
    Je voyais bien cette hésitation qu'elle avait.

    Tu voudrais parler de ce qui ne va pas?

    J'étais du genre assez sociable, et aider les élèves était une chose qui me semblait normale et dans les normes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Keller

Alice Keller

Messages : 413
Date d'inscription : 03/01/2010

Comme un soucis d'alchimie Empty
MessageSujet: Re: Comme un soucis d'alchimie   Comme un soucis d'alchimie Icon_minitimeMar 19 Jan - 21:29

Ce qu'il me dit me rassura, il savait que ce n'était pas un manque de motivation, mais vraiment un problème passager qui ne se reproduirait plus. Je ne devais pas me laisser distraire comme ça, surtout par un homme. C'était beaucoup plus facile quand je ne m'attachais pas, mais Kyle avait réussi à me faire craquer. Je ferais n'importe quoi pour lui. Pas pour rien que j'essayais de me faire pardonner depuis une semaine, j'encaissaais ses remarques sans rien dire parce que j'avais besoin de lui, parce que j'étais persuadée qu'une fois qu'il m'aurait pardonné, tout redeviendrait comme avant.

Merci ... ce sera la dernière fois monsieur...

Pas question que je me remette dans un tel état. Je devais bosser pour avoir mon diplome et c'est pas en m'éparpillant que j'y arriverais! Il me demanda si je voulais parler de ce qui n'allait pas. Il était très à l'écoute et j'appréciais beaucoup ça...

Rien de bien méchant .... un petit problème avec mon petit ami ... c'est idiot de se prendre la tête pour ça.

Il y avait selon moi des choses beaucoup plus importante dans la vie, mais la Kyle monopolisait toute mon attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Carrington

Peter Carrington

Messages : 52
Date d'inscription : 16/01/2010

Comme un soucis d'alchimie Empty
MessageSujet: Re: Comme un soucis d'alchimie   Comme un soucis d'alchimie Icon_minitimeMar 19 Jan - 21:54


    Je n'en doute pas.

    Un petit sourire rassurant en m'asseyant à moitié sur mon bureau. Alice n'était pas du genre à user de la bonté des gens, ça se sentait à sa façon d'être. Pour avoir passé la moitié d'une soirée avec elle, je pouvais dire que ce n'était pas le genre à chercher le conflit, bien au contraire.
    J'aimais bien sa timidité, mais elle avait tendance à vouloir s'effacer et disparaitre. Je devais reconnaitre que les familles nombreuses n'aidaient pas, mais il ne fallait pas non plus que ça tombe dans l'extrême.
    Je lui demanda donc ce qui n'allait pas. Apparement son petit ami était la cause de cet accrochage. Chose que je pouvais comprendre à son âge. C'est le temps des amours, le temps où on s'accroche éperduement à une personne à en perdre la raison, le bel âge comme on dit.

    Quel genre de problème? Rien de grave au moins?

    J'espérais ne pas être indiscret, je voulais surtout lui faire comprendre que j'étais là pour l'écouter si elle en avait besoin. J'étais souvent à l'écoute de mes élèves parce qu'au delà des notes se trouvaient des êtres humains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Keller

Alice Keller

Messages : 413
Date d'inscription : 03/01/2010

Comme un soucis d'alchimie Empty
MessageSujet: Re: Comme un soucis d'alchimie   Comme un soucis d'alchimie Icon_minitimeMar 19 Jan - 22:18

Je lui rendis son sourire, timidement. Il avait un sourire à ce damné cet homme ! Je ne savais comment expliquer ce que je ressentais quand j'étais face à lui, ça faisait plusieurs fois que je lui parlais, pour les cours, mais à chaque fois, j'avais envi que ses moments durent plus longtemps. J'avais une sorte d'admiration pour lui; Il était beau, jeune, déjà prof et un prof excellent, il avait une prestance incroyable et une gentilesse que tous les profs devraient copier... waouh rien que ça. j'aimais sa voix douce, il était rassurant, c'était étrange de penser ça pour un professeur. Je sentis mon portable vibrer dans la poche de mon jean, mais je ne répondis pas, je savais très bien qui c'était ... Kyle devais s'impatienter. Ben il attendrais .. c'est ça le girl power dont ma soeur me parlait.

Rien de grave. Il est juste... il voudrait que je ne sois qu'a lui ... la jalousie, mais je vais gérer.

J'allais essayer en tout cas, parce qu'avec le retard que j'allais avoir, il allait me laminer pour sur, mais la je ne m'en inquiétais plus. Je ne savais pas même pas pourquoi je disais tout ça à mon prof .... Il s'assit sur le bureau, comme il le faisait parfois quand on était en cour et je m'approcha un peu plus histoire de lui parler face à face!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Carrington

Peter Carrington

Messages : 52
Date d'inscription : 16/01/2010

Comme un soucis d'alchimie Empty
MessageSujet: Re: Comme un soucis d'alchimie   Comme un soucis d'alchimie Icon_minitimeMar 19 Jan - 22:27


    Je bossais ici depuis cette année. Je remplaçais le prof de l'année dernière partie en retraite, apparamment il y avait du boulot, ses étudiants étaient du genre je m'en foutistes et avaient prit l'habitude de ne rien faire avec lui. Alors je relevais le niveau comme je le pouvais. Je n'aimais pas les cours trop théoriques, il fallait de la présentation, de la mise en volume. De plus c'était tellement plus simple pour l'architecture !
    Elle m'expliqua donc partiellement ses problèmes de couples, la jalousie avait le don d'en briser plus d'un, mais il fallait savoir poser des limites, c'est jeune que tout se joue pour la vie adulte, si une histoire nous marque trop, on en garde des séquelles toute notre vie, et ça m'embêterait que ça arrive à Alice, elle avait tout de la personne qu'on avait envie d'aider.

    Comment ça se manifeste?

    La jalousie. C'est bien beau mais il faudrait veiller à ce que ça ne devienne pas ingérable. Je connaissais ce genre de problèmes pour parler d'expérience. Et puis là elle parlait quand même de possession, pas d'une engueulade pour un retard d'une heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Keller

Alice Keller

Messages : 413
Date d'inscription : 03/01/2010

Comme un soucis d'alchimie Empty
MessageSujet: Re: Comme un soucis d'alchimie   Comme un soucis d'alchimie Icon_minitimeMar 19 Jan - 23:02

Parce que vous avez des talents de psychologue aussi ?

Pas un reproche ni une quelconque agressivité, un sourire même, je me renseignais c'est tout. Parce que de l'architecture à la psycho y'a quand même un océan et pourtant je lui trouvais toutes les qualités pour faire ce genre de boulot. La plus part des prof se contentait de vous juger sur vos notes, ils ne cherchaient pas à savoir ce qu'il y avait derrière ça, mais pas Peter... Mr Carrington. Lui il savait déceler quand un élève n'était pas dans son état normal. Nous étions peu à suivre se cour, c'était une option, grandement recommendée, mais beaucoup était à la fac pour dire qu'ils étudiaient, avoir un statut, moi c'était différent, si j'échouais je le prendrais comme une défaite et je m'en voudrais beaucoup, sans doute pour ça que je bossais autant!

Il veut toujours savoir ou je suis, il a du mal à supporter que je puisse faire passer quelqu'un d'autre avant lui, il dit qu'il n'a pas confiance aux gens ...

Je regardais mes doigts, comme une petite fille prise en faute. Kyle était un genre de Dr jekyll et Mister Hyde, il pouvait se montrer adorable et me traiter comme une princesse, comme il pouvait se montrer dur et m'effrayais. Je ne savais pas sur quel pied danser avec lui.

Je suis désolé, je ne devrais pas vous parler de ça...

Je sentis de nouveau mon téléphone vibrer .. fais chier! Je ne voulais pas décrocher, j'étais bien ici mine de rien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Carrington

Peter Carrington

Messages : 52
Date d'inscription : 16/01/2010

Comme un soucis d'alchimie Empty
MessageSujet: Re: Comme un soucis d'alchimie   Comme un soucis d'alchimie Icon_minitimeMar 19 Jan - 23:10


    Non, juste celui d'écouter.

    Répondis je en rigolant. Je n'étais pas Mr je sais tout et pourtant j'aimais bien donner des conseils si ça pouvait aider pour la suite des évènements, tout comme je l'avais fait pour Alice suite à sa note en archi.

    Il est possessif, tout simplement. Il est à la fac? Tu vis chez tes parents c'est ça?

    Vivre avec son petit ami ne semblait pas être une partie de plaisir ! Et je la trouvais déjà courageuse de s'accrocher autant à une histoire d'amour dans laquelle elle semblait souffrir, au moins elle tenait de sauver les meubles, peut être que ce n'était pas la bonne chose à faire, je ne pouvais pas le savoir. Elle seule pouvait savoir à quel point elle en était amoureuse, et savoir si elle l'était assez pour accepter tout ça.

    Et j'imagine que c'est lui qui te harcèle au téléphone depuis tout à l'heure?

    Ironique sans être vexant. Mais je la voyais se retourner sur sa poche toutes les 5 secondes, voyant que son portable était dedans, je ne mis pas longtemps à deviner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Keller

Alice Keller

Messages : 413
Date d'inscription : 03/01/2010

Comme un soucis d'alchimie Empty
MessageSujet: Re: Comme un soucis d'alchimie   Comme un soucis d'alchimie Icon_minitimeMar 19 Jan - 23:43

C'est déjà énorme .. tout le monde n'a pas ce talent.

Ça c'était sur et certain. Un compliment implicite que j'espérais qu'il comprendrait. Je ne sais pas pourquoi je n'arrivais pas à partir, je n'avais pas envie de partir. Je me sentais bien avec lui, j'étais en confiance ... mais c'était un prof ... un prof super canon et super gentil et la j'avais vraiment besoin de ça. Kyle n'était pas tendre en ce moment et je commençais à saturer, parler avec Peter me faisait du bien, pourtant ce n'était pas mon genre de me confier comme ça, mais j'avais confiance en lui.

Il est en dernière de droit et oui je vis encore chez mes parents .. heureusemen!

Je ne me voyais pas vivre avec Kyle en ce moment et pourtant j'y pensais de plus en plus, mais depuis quelques jours j'avais l'impression de découvrir une autre personne, c'était flippant. Je me sentis de nouveau prise en faute quand il devina pour mon téléphone ... putain la discrétion et moi !

Oui sans doute, je devrais être arrivé chez lui depuis une dizaine de minutes ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Carrington

Peter Carrington

Messages : 52
Date d'inscription : 16/01/2010

Comme un soucis d'alchimie Empty
MessageSujet: Re: Comme un soucis d'alchimie   Comme un soucis d'alchimie Icon_minitimeMar 19 Jan - 23:57


    Je reçu son compliment avec un remerciement discret d'un geste de tête. Elle était toute simple comme fille, ne se prenait pas la tête comme les filles de son âge, il fallait avouer que la maturité dont elle faisait preuve était impressionnante, elle était l'ainée d'une fraterie apparemment, enfin une des ainées, elle le portait sur elle en tout cas.

    Tu ne te sens pas de vivre avec lui.

    Simple constatation personnelle. Je pouvais comprendre que ce soit un pas difficile et flipant à franchir, après tout changer d'univers comme ça du jour au lendemain était flippant et elle était jeune, fragile et sans doute vulnérable. Son ami était déjà plus âgé qu'elle, il avait un pouvoir qu'on ne pouvait pas lui retirer.

    Tu devrais filer. Mais fait attention à toi. Tu veux mon numéro de téléphone en cas de problèmes?

    Je n'étais pas sur de mon coup, le fait de la laisser partir. En même temps il n'avait pas montré de signe de violence, et puis les jeunes s'arrangeaient bien entre eux. Je m'en serais voulu s'il était arrivé quelque chose. Je me releva pour me mettre à ses cotés et attraper un papier et un stylo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Keller

Alice Keller

Messages : 413
Date d'inscription : 03/01/2010

Comme un soucis d'alchimie Empty
MessageSujet: Re: Comme un soucis d'alchimie   Comme un soucis d'alchimie Icon_minitimeMer 20 Jan - 0:08

Je lui fis non de la tête ... pas bavarde la fille quand même ! Merci papa! La génétique ont a du mal à lutter contre la preuve on live la! Je me sentais stupide de me plaindre à mon prof comme, mais au fond de moi je ne le considérais pas vraiment comme un prof, plus comme un ami, un confident. Je ne savais pas ce que je ressentais c'était vraiment étrange. J'aurais du partir il y a une bon quart d'heure, mais je n'arrivais pas à le quitter. J'avais pourtant cette voix dans ma tête qui me répétait qu'il était mon prof, qu'il ne fallait pas penser avoir plus de lui , pourtant il semblait bien m'aimer. Il ne fallait pas que je me fasse d'ilusion.... Que j'essaye de sauver mon couple serait déjà pas mal, parce qu'après le retard d'aujourd'hui c'était encore pas gagné!

Ne vous en faite pas ... je suis grande.

En age on est d'accord ... juste en âge parce que bizarrement j'étais la plus petite de la famille ... un p'tit lutin comme disait Chelsea ^^

Je ne ... merci..

De toute façon il était en train d'écrire alors autant le prendre. Je ne sais pas pourquoi je faisais ça ... mais vraiment pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Carrington

Peter Carrington

Messages : 52
Date d'inscription : 16/01/2010

Comme un soucis d'alchimie Empty
MessageSujet: Re: Comme un soucis d'alchimie   Comme un soucis d'alchimie Icon_minitimeMer 20 Jan - 0:17


    Je n'en doute pas.

    Un sourire rassurant. Je ne doutais pas du fait qu'elle soit grande et réfléchie. C'était le genre de fille très posée, que j'appréciais beaucoup. Toute jeune et pleine d'espoir apparement, puisque son copain du moment semblait être le protoype même du parfait connard. Remarque vu la façon qu'il avait de la harceler, c'était à peu près ça.
    Je savais qu'elle n'accepterait pas sans une pointe d'hésitation, mais je savais aussi qu'elle allait finir par le prendre et qu'il pourrait s'avérer utile. Alors une fois en main je le mit dans la sienne en la regardant dans les yeux. Qu'est-ce-qui me prenait? J'étais prof non? Et elle l'élève. Je ne sais pas, en fin de compte je me sentais à l'aise avec cette fille, j'étais bien. Elle avait le tempérament calme et doux, qui vous incitait à en faire autant. Et ce n'était pas donné à tout le monde.

    En cas de problèmes. Ou juste une envie de se confier. De parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Keller

Alice Keller

Messages : 413
Date d'inscription : 03/01/2010

Comme un soucis d'alchimie Empty
MessageSujet: Re: Comme un soucis d'alchimie   Comme un soucis d'alchimie Icon_minitimeMer 20 Jan - 0:31

Je ne voulais pas l'agresser en disant ça ... loin de moi l'idée d'être désagréable ... je paniquais pas du tout la. C'était une constattion que je faisais, cet homme était génial et je ne me serais jamais permise de mal lui parler. J'avais du mal à trouver mes mots avec lui c'était dnigue quand même. j'avais du mal à me reconnaitre, je ne voyais que ses yeux et son sourire. Il posa finalement son numéro dans ma main que je retins ... il avait la peau douce et je ne pu m'empêcher de caresser le dos de sa main de mon pouce... Putain mais je devenais complètement dingue ! Il me dit de l'appeler au moindre problème, en me regardant dans les yeux ... Je ne sais pas ce qui me pris, mais le sentant receptif je fit glisser ma main le long de son bras en m'approchant de lui et déposer un baiser sur ses lèvres.... J'étais complètement ailleur et franchement si il ne me repoussait pas j'aurais de la chance... Mon prof putain !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Carrington

Peter Carrington

Messages : 52
Date d'inscription : 16/01/2010

Comme un soucis d'alchimie Empty
MessageSujet: Re: Comme un soucis d'alchimie   Comme un soucis d'alchimie Icon_minitimeMer 20 Jan - 0:38


    Je n'avais certainement pas conscience de tout ce qui se passait dans cette salle de cours, encore moins dans ma tête ou celle d'Alice. Mais tout ce que je savais c'est que les choses étaient en train de changer, grandement. J'allais vraiment devenir barge à essayer de comprendre, ça la foutait mal pour un prof qui tentait de rassurer son élève ^^
    Je senti son pouce carresser ma main et je fis un effort monumental pour ne pas jeter un coup d'oeil. Elle remonta ensuite le long de mon bras. Et glissa ses lèvres sur les miennes. Je ferma alors les yeux en profitant de façon tendre et spontanée de ce baiser. Posant une main sur sa hanche.
    Ma propre élève... Je déconnais, vraiment, j'avais de quoi me faire virer et rayer du rectorat pour ça. Mais ça ne semblait pas m'arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Keller

Alice Keller

Messages : 413
Date d'inscription : 03/01/2010

Comme un soucis d'alchimie Empty
MessageSujet: Re: Comme un soucis d'alchimie   Comme un soucis d'alchimie Icon_minitimeMer 20 Jan - 0:59

On disait de moi que j'étais la reine du self controle, mais la pour le coup le self controle il s'était barré en vitesse! Je ne savais pas ce que je faisais, je venais d'embrasser mon prof avec tout ce que ça impliquait derrière et surtout les risques pour lui si ça venait à se savoir. Je ne voulais en aucun cas lui causer des ennuits. Je ne savais pas ou j'en étais, mais une chose était sur c'était que la j'étais bien, comme je ne l'avais pas été depuis des jours. Je sentis sa main sur ma hanche et je frissona ... Mais qu'est ce qu'il m'arrivait ? Une chose eest sur c'est que je ne voulais être nulle part ailleur qu'ici, dans ses bras. Je ne lachais pas ses lèvres ... je ne le lachais pas....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Carrington

Peter Carrington

Messages : 52
Date d'inscription : 16/01/2010

Comme un soucis d'alchimie Empty
MessageSujet: Re: Comme un soucis d'alchimie   Comme un soucis d'alchimie Icon_minitimeMer 20 Jan - 1:04


    Dans quoi est ce que j'étais en train de m'embarquer encore? J'étais certes tout à fait à l'aise avec elle, j'étais bien, et j'aurais certaintement voulu en connaitre un peu plus sur elle. Même si j'avais cerné sa personnalité. Je ne sais pas pourquoi j'en étais arrivé là !
    Ma main sur sa hanche qui ne demandait qu'à remonter, mais très vite nous fumes interrompus, alors que le baiser prenait une passion tendre.

    Putain bravo la confiance...

    Alors maintenant je supposais que c'était Kyle, sont petit ami. Le parfait connard ouai, j'avais bien du cerner le personnage... Je lacha Alice, et mes mains retrouvèrent place le long de mon corps. Lui se tenait tout droit devant nous. Il avait du demander où la classe d'Alice avait eu son dernier cour, elle avait filtré ses appels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Keller

Alice Keller

Messages : 413
Date d'inscription : 03/01/2010

Comme un soucis d'alchimie Empty
MessageSujet: Re: Comme un soucis d'alchimie   Comme un soucis d'alchimie Icon_minitimeMer 20 Jan - 1:32

Je me sentais super bien dans ses bras, je ne pouvais pas me résoudre à arrêter de l'embrasser. Il avait de la pratique ça se sentais ^^ ok je la ferme. je ne comprenais encore pas comment ça avait dérapé entre nous ... enfin dérapé dans le bon sens du terme parce que dans l'état d 'esprit ou j'étais la, j'étais partie pour passer sous le bureau sans problème ^^ Il me rendait dingue cet homme ... Je me rapprocha un peu de lui quand j'entendis une voix derrière moi .. Kyle ...

L'effet fut instentané, je lacha Peter pour m'éloigner de lui et regarder mon petit ami d'un air désolé, comme je le faisait depuis une semaine. Il était carrément venu... Je regarda Peter, avant de m'approcher de Kyle ... je savais comment il était jaloux et je ne savais pas trop quoi faire. M'excuser ? Me justifier, de toute façon je ne pouvais rien faire de plus. J'alla vers lui pour me planter face à lui pas assurée pour un sous ... il le savait, sauf que la ils nous avait pris en flag cash pisatche. Je finis par le ragarder.

C'est pas ce que tu crois ... je suis désolé ....

Je ne savais pas quoi faire ... je posa ma main sur son bras histoire de le calmer un peu .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Carrington

Peter Carrington

Messages : 52
Date d'inscription : 16/01/2010

Comme un soucis d'alchimie Empty
MessageSujet: Re: Comme un soucis d'alchimie   Comme un soucis d'alchimie Icon_minitimeMer 20 Jan - 1:37


    La situation me plaisait d'un coup beaucoup moins. Je ne sais pas si c'est parce que je le sentais très agressif ou bien parce que je me rendais compte que j'avais peut être fait une connerie qui pourrait nuir à Alice. Et je ne tenais pas à envenimer les choses, vraiment pas. Je n'aurais jamais pensé en arriver là avec une élève, encore moins avec Alice, la toute discrète Alice. Mais après tout le hasard fait bien les choses. J'étais désolé de la situation mais je ne pouvais rien y changer. A part intervenir si Kyle se montrait menaçant.

    Désolée? Mais tu me prends pour un con en plus? Tu crois que j'avasi rien compris avec les petits mots, les appels que tu filtres? Depuis combien de temps tu te le tapes hein?

    Courageux le garçon. Il parlait de moi comme si je n'étais pas dans la pièce. Peur de me parler en personne? Non parce qu'en cas de problème il suffisait de le régler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Keller

Alice Keller

Messages : 413
Date d'inscription : 03/01/2010

Comme un soucis d'alchimie Empty
MessageSujet: Re: Comme un soucis d'alchimie   Comme un soucis d'alchimie Icon_minitimeMer 20 Jan - 2:08

Celle la je ne l'avais pas senti venir mais vraiment pas. Je ne pensais qu'il serait capable de venir ici pour me chercher non mais sérieu je n'étais pas sa chose, sa copine ok, mais pour le coup j'avais l'impression de lui appartenir et la Alice super indépendante n'aimait pas ça du tout. Je savais qu'il n'allait pas se contenter de mes excuses mais qu'est ce que je pouvais bien dire de plus ?

Ne dis pas ça ... y'avais rien de préméditer ... calme toi ok ...

En fait j'étais pas super rassuré, mais je ne voulais qu'il s'en prenne à Peter ... quoi que je ne suis pas sur qu'il ai le courage pour ça... J'avais l'impression d'ouvrir les yeux sur lui. Il était lache en fin de compte et quand il me demanda depuis combien de temps je me le tapais, je le regarda dans les yeux, choses que je faisais rarement avec lui, il m'impressionnait beaucoup ttrop surtout quand il se mettait dans cet état. Je n'osais pas regarder Peter ... Il avait toujours été persuadé que je le trompais, j'en avais marre de lui dire le contraire, j'étais fatiguée la, ras le bol...

Depuis que tu as arrêtés de te montrer à la hauteur ...

C'était sorti tout seul, mais la j'en avait marre. J'encaissais mais au bout d'un moment je peux plus et je deviens méchante ... c'est trè rare, mais ça arrive!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Carrington

Peter Carrington

Messages : 52
Date d'inscription : 16/01/2010

Comme un soucis d'alchimie Empty
MessageSujet: Re: Comme un soucis d'alchimie   Comme un soucis d'alchimie Icon_minitimeMer 20 Jan - 2:15


    Alice semblait avoir le rôle de la parfaite petite amie docile. Ca lui ressemblait, remarque son caractère n'était pas du genre à s'imposait, elle était tout ce qu'il y a de plus conciliante, son histoire, son passé sans doutes.
    J'avais juste peur qu'il s'en prenne à elle physiquement, il en aurait été capable, surtout qu'elle ne semblait pas prête à jouer le coup du "ce n'est pas ce que tu crois". Et moi je me retrouvais au milieu comme un con. On peut le dire.

    Depuis que quoi???

    Alors là je devais dire chapeau ! Balèze ! Je n'aurais pas osé, même étant un mec. L'attaquer sur sa virilité, un mec comme lui. Je devais avouer qu'elle faisais fort. J'adorais cette fille en fin de compte. Tout en elle me plaisait et je m'en rendais de plus en plus compte. Je me retenais de rire, me contentant de sourire derrière la main que je mettait sur ma bouche en passant ma main sur mon menton.

    Ecoutez, on va peut être se calmer là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Keller

Alice Keller

Messages : 413
Date d'inscription : 03/01/2010

Comme un soucis d'alchimie Empty
MessageSujet: Re: Comme un soucis d'alchimie   Comme un soucis d'alchimie Icon_minitimeMer 20 Jan - 2:36

Il n s'y attendais pas à celle la, je m'étais toujours montré très docile, très gentille, super concilliante, mais la je crois que j'étais en train d'ouvrir les yeux sur l'homme avec qui je sortais. C'était sorti tout seul, mais je n'étais pas des plus assurée. Ce n'était pas mon caractère, mais au moin ça l'avait fait réagir. SOn regard me glaça sur place et je me retourna quand j'entendis la voix de Peter s'interposer ....

Toi on t'a rien demandé ... Elle est a moi compris !


Il m'attrapa le bras pour bien faire valoir sa posséssion, parce que c'est tout ce que j'étais pour lui, j'en prenais conscience juste maintenant . Mieu vaut tard que jamais me direz vous!

Je suis pas à toi et je ne le serais plus. T'as compris ou je te le fais dans une autre langue ?

J'avais franchis le pas et advienne que pourra. Pas question que je me remette avec lui et que je devienne sa chose .. Je le regardais dans les yeux choses qu'il détestait, mais la je m'en foutait royalement. je me sentis libéré d'un poid!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Carrington

Peter Carrington

Messages : 52
Date d'inscription : 16/01/2010

Comme un soucis d'alchimie Empty
MessageSujet: Re: Comme un soucis d'alchimie   Comme un soucis d'alchimie Icon_minitimeMer 20 Jan - 2:43


    Là il commençait sérieusement à me prendre la tête, non pas que je sois du genre à m'énerver facilement, mais le manque de respect à une femme, quelle qu'elle soit avait le don de me faire sortir de mes gonds. Surtout quand il commençait à se montrer violent. Mais je n'eu pas le temps de réagir étant donné qu'elle le plaqua en bonne et due forme si on pu dire. Au moins là ça avait le mérite d'être clair. S'il n'avait pas comprit tout de suite, il avit du le comprendre maintenant !
    Voyant qu'il allait se rapprocher encore un peu d'Alice pour l'empoigner à nouveau, je m'interposa devant elle et saisi son bras avant qu'il n'ai eu l'occasion d'en faire quoi que ce soit.

    Je crois qu'elle a été assez claire.

    Je le poussa jusque dehors. Cette fois ci il avait du comprendre, il parti énervé en direction du parking. Il allait casser un ou deux murs et ça allait le détendre.
    Je retrouva alors Alice, et passa mes mains dans mes poches en haussant les épaules.

    Je suis désolé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Comme un soucis d'alchimie Empty
MessageSujet: Re: Comme un soucis d'alchimie   Comme un soucis d'alchimie Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme un soucis d'alchimie
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» figurine blood bowl sur internet (comme des troll de glace.)
» T'as quoi comme caisse ?????
» soucis avec application nabaztag tag
» pour les débiles (comme moi :)
» ben un peu comme tout le monde... il passe de l'orange au vert, le nez clignote et ensuite, retour à

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day in Miami :: Miami :: Etablissements Scolaires-
Sauter vers: