One Day in Miami

One Day in Miami retrace l'histoire d'une famille Floridienne aux méandres incompréhensibles.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Entre âmes bienveillantes

Aller en bas 
AuteurMessage
Guest Star

Guest Star

Messages : 741
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Entre âmes bienveillantes   Dim 17 Avr - 23:33


    Je suis là depuis ce matin, à décharger ces caisses de médicaments et de denrées pour les habitants de Bellavista, une petite ville de l'équateur. Un village même dans lequel je suis médecin. L'humanitaire c'est mon truc, depuis que je suis tout gosse. Je suis connu ici, en place depuis quelques temps, 6 mois maintenant. Une éternité pour les gens comme moi. Mais j'ai Théo, mon petit bonhomme de 6 ans, presque 7 et il en est très fier. Moi aussi d'ailleurs.
    Etant un peu comme la référence ici, le grand manitou comme disent les gamins des centres et ça me fait rire, tout le monde viens me voir pour les questions d'intendance. J'aime travailler ici, je me sens utile, et plutôt bien d'ailleurs. Etre loin du confort de mon pays j'en ai prit l'habitude, et puis on n'est pas si mal ici. L'argent est une valeur importante pour sortir les gens de leur misère, bien sûr, mais Théo et moi sommes très à l'aise comparés aux habitants d'ici.
    Une jeune femme blonde, d'une vingtaine d'années, en poste ici depuis quelques jours seulement se bat avec un carton.

    Attention, ça va tomber.

    L'aidant à la rattraper de justesse pour la déposer moi même sous la tonelle. Mais en déposant la deuxième, elle s'arracha la moitié du doigt. Elle a pas l'habitude, ça viendra ^^

    Attends, fait moi voir.

    Délicatement je pris sa main, inspecta le tout, grimaçant. Je désinfecta, en la prévenant que ça risquait de piquer. C'est pas une gamine, enfin plus tout à fait, mais elle a l'air toute fragile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manon Cleary

Manon Cleary

Messages : 143
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Entre âmes bienveillantes   Lun 18 Avr - 0:12

Bellavista ... Un village paumé au milieu de la chaleur étouffante de l'équateur. Certain dirait qu'il faut être dingue pour aller s'enterrer la bas, moi je dis qu'il faut etre dingue pour ne pas penser aux personnes qui ont besoin de nous ici. Dès que j'ai eu 18 ans, j'ai décidé de me lancer dans l'humanitaire. Je ne me sentais pas utile avant. J'étais au lycée, en lettre avec un côté un peu bohème mais des convictions très présente. J'étais de toutes les manifestation, de tous les coups de gueule, je ne supportait pas l'injustice et je voulais aider les autres. Ma mère avait du mal avec le fait que je prenne partie aussi viruleusement pour certaines causes, moi, je trouvais ça normal. J'ai décidé d'arrêter le lycée après mon bac pour devenir infirmière. Mais j'avais eu cette occasion de partir en voyage dans un pays d'Afrique ou j'avais découvert toute la misère qui régnait la bas. J'avais été très touchée et admirative du travail que faisait médecin sans frontière sur place. En rentrant, j'avais décidé de m'engager. J'avais passé mon diplome en apprenant sur différents terrain, théroie et pratique. Mon dernier voyage était au Cambodge, j'étais partie trois mois avant de rentrer un peu en France. Mais j'avais eu cette opportunité de partit en équateur, j'avais sauté dessus au grand désespoire de ma famille qui s'inquiétait de me voir dans des pays aussi dangereux.
J'étais donc a Bellavista depuis quelques jours ... enfin trois précisément et j'avais vraiment du mal à me faire à la chaleur et aux moustiques! Je faisais pleins de petits boulot, entre autre décharger le matériel médical et le répertorier, on manquait cruellement de médicament, comme de nourriture, les rations étaient calculé au gramme près. Le village ressemblait plus à un camps de réfugié qu'a ce qu'on s'attendrait d'un véritable village, mais je m'y faisais! Pour le moment, j'avais très peu de contact avec les gens, ils ne me connaissaient pas encore assez pour me faire confiance. Les autochtones sont très méfiants envers les étrangers. Ils étaient en pleine guerre civile, pas étonnant qu'ils soient si traumatisé. Je ne pense pas me tromper en disant que c'était la mission la plus difficile que j'avais mené, voir des personnes mutilés parce qu'elles se sont battus la plus part du temps pour défendre leur famille, ce n'est pas juste! En même temps, si je suis la c'est vraiment que quelque chose ne va pas.
J'avais chaud! J'étais transpirante, mes cheveux détachés, un pantalon en toile et un marcel blanc, j'étais en train de décharger le dernier convois. Mais alors c'est que certains cartons sont super lourds! Vous avez vu mon poid! Je manqua d'en faire tomber un mais un homme le rattrapa de justesse.

Merci.

Je lui souris, timide. Je l'avais déjà aperçut au dispensaire, il était médecin et charmant. Mais je ne suis pas la pour ça. J'ai mis ma vie sentimentale entre parenthèse depuis que je voyage, je ne peux pas me permettre de demander à un homme de m'attendre pendant que je passe trois mois dans un autre pays. Je ne voulais pas t'attache pour le moment. J'attrapa un autre carton que je posa par terre avec difficulté ....

Merde!

Je venais littéralement de m'arracher le doigt! Toutes la peau surtout, alors si je ne suis pas plus adroite que ça, ça va pas le faire! Je pris mon doigt dans ma main, putain ça pique! Le médecin vint vers moi, prenant délicatement ma main. Je me sens très conne, deux cartons et j'arrive à me blesser! Je confirme ça pique putain! Je ferma les yeux en serrant les dents ... je ne vais pas me plaindre!

Désolé ... je suis maladroite ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guest Star

Guest Star

Messages : 741
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Entre âmes bienveillantes   Lun 18 Avr - 0:26


    Ici je suis comme tout le monde, je ne me sens pas à ma place, mais il en faut, sans nous peut être que le monde tournerait de la même façon, mais avec nous il a une chance de tourner un peu mieux, enfin j'espère naïvement. Je ne sais pas vraiment l'impact que nous avons mais nous aidons une petite partie de la population et c'est déjà franchement pas mal. C'est un soutient qu'on leur apporte plus qu'autre chose, je ne nie pas le danger, mais je sais à quoi m'attendre. Tout ce qui m'importe c'est la sécurité de Théo. Il grandit trop vite, je veux le protéger de tout ce qui pourrait le blesser, sans pouvoir vraiment.

    Vous faites pas les choses à moitié.

    Non là la pauvre... Elle avait besoin de points, elle saignait, je ne sais pas si elle ferait long feu ici mais on va faire notre maximum. Pleins de jeunes étaient remplis d'entrain les premiers jours, puis repartaient bien plus tôt que prévu.

    Vous avez besoin de points, asseyez vous là.

    Lui désignant la table. J'arriva avec mon matériel et recousu la plaie, en faisant attention et en usant de beaucoup de désinfectant, ici ce n'est pas du luxe malheureusement. Si elle survit à ça, elle survivra au reste, disons que c'est son baptême.

    Vous venez d'où comme ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manon Cleary

Manon Cleary

Messages : 143
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Entre âmes bienveillantes   Lun 18 Avr - 1:06

Je pense que choisir cette voix, c'est par passion, il faut en vouloir. Déjà pour voir tout ce qu'on voit, mais aussi pour etre loin de sa famille. C'est ce qui est le plus difficile pour moi. Ma mère et mon beau père me manque, tout comme ma petite soeur, elle a 7 ans et je ne la vois pas grandir. Mais quand vous voyez un enfant malade se remettre grâce à vos soin, ca vaut tout l'or du monde. C'est dans ce but que je fais ça. Je suis assez naïve dans mon genre, quoi que dernièrement, j'ai beaucoup murit. ce genre d'expérience vous fait grandir. J'ai 21 ans, mais je n'ai pas du tout la vie d'une fille de mon âge. Je vois mes amies quand je rentre en France et je me sens un peu hors de leur cercle maintenant. Elles pensent à sortir, à s'amuser, à leur cour, à quelle prochaine paire de chaussure elles vont pouvoir acheter alors que je pense ou je pourrais partir pour etre utile au plus grand nombre. Je n'ai pas le temps de penser aux garçons, quand je rentre je profite plutôt de ma famille. Beaucoup de personne ne comprenne pas mon choix de m'engager si jeune dans ce genre de plan, mais moi je suis heureuse comme ça.

Je suis comme ça ...

Lui souriant! Je paye de ma personne! Je suis surtout très maladroite mais un jour faudra que je pense à m'acheter des mains! Autant je fais super attention avec les gens que je soigne, autant quand je fais les choses de la vie quotidienne, je suis un vrai boulet comme dirait mon beau père!

Vous êtes médecin c'est ça?

Il me semble, mais je suis pas sur à cent pour cent. En tout cas, il a les gestes pour l'etre. C'est vrai que je ne m'étais pas loupé! Je sentais à peine mon doigt, pas sur que ce soit bon signe. Je m'installa, assise sur une chaise, tout est rustique ici, on a pas le choix, on fait avec. Il allait me recoudre ici, maintenant sans anesthésie ... Non je n'ai pas peur!

De France ... on dirait que vous aussi ...

IL y avait des médecins et des infirmière du monde entier, j'étais dans le dortoire d'une espagnol avec qui je m'entendais très bien. L'avantage avec ce genre de boulot, c'est qu'on apprend très vite à communiquer avec tout le monde! Il avait un accent très prononcé ... un accent que je connais! Je suis Bretonne, avec le caractère qui va avec même si je sais me montrer très concilliante!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guest Star

Guest Star

Messages : 741
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Entre âmes bienveillantes   Lun 18 Avr - 1:15


    Cette fille a du cran, beaucoup de cran de venir s'enfermer ici plutôt que d'aller en boite avec ses copines et son petit copain qui soit sûrement exister. L'amour je n'y songe plus pour de vrai. L'expérience de la mère de Théo m'a suffit. Je me contente de quelques histoires par ci par là, de temps en temps, on ne lutte pas contre ses attirances, mais je ne suis pas un tombeur non plus. Je respecte ma partenaire, mais on sait d'avance tous les deux que rien ne sera viable, surtout pas en tant de guerre civile comme maintenant.

    Urgentiste. Enfin de formation. Mais ici on est un peu tout à la fois, vous vous en rendrez vite compte.

    Je lui souris à mon tour et recousu le tout, oui je sais ça parait impressionnant comme ça.

    Ne regardez pas, regardez moi.

    Eviter de regarder la blessure c'est comme ne pas regarder dans le vide quand on prend de l'altitude.

    Du Sud. Vous avez un accent normand, je me trompe ?

    Relevant les yeux vers elle, une fois fini, sans qu'elle n'ait même bronché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manon Cleary

Manon Cleary

Messages : 143
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Entre âmes bienveillantes   Lun 18 Avr - 2:11

Je n'étais pas du genre à me plaindre pour un oui ou un nom, en venant ici, je me doutais que ça allait etre dur. Ce n'était pas la première fois que je me blessais. Lors de ma dernière mission, je m'étais cassée le poignet en tombant dans la jungle! J'avais dévalé quelques mètres dans un piège que je n'avais pas vu. Le Cambodge est super dangereux, les Khmer avaient mis des piège un peu partout dans les forêts pour dissuader les gens d'approcher leur camps ... ben moi j'étais tombée en plein dedan ! J'étais fonceuse, je voulais faire partit de toutes les expéditions. Certaines filles préfèrent rester bien tranquille au dispensaire, moi j'avais besoin de bouger, d'aller d'autant plus sur le terrain, même si il y avait des dangers. Je n'étais pas du tout une tête brulée, au contraire, j'étais réfléchie, mais quand j'avais une idée une tête, j'allais au bout.

J'en ai déjà eu un aperçut. Vous êtes la depuis longtemps?

A Bellavista, il semblait connaitre les rouages du système mis en place ici. Moi je découvrais, mais j'avais fait pas mal de choses depuis que j'étais la. J'étais passé du sipensaire, au convois de nourriture, avant de rester de garde pour la nuit, puis ranger les fournitures. Aujourd'hui j'étais allé apporter des médicaments pour un patient chez lui avant de me retrouver la à décharger le matériel médicale. J'étais polyvalente et ça ne me déplaisait pas.
Alors il me recousit .... putain ça fait mal! Je respira profondément quand je sentis l'aiguille s'enfoncer dans ma peau. Mon autre main se crispait sur mon genou, mais je ne dis rien. Je ne voulais pas passer pour la petite jeunette qui n'a rien à faire la! Il me conseilla de ne pas regarder. La vue du sang ne me faisait pas peur, mais je n'étais pas trop fan des aiguilles, surtout quand elles m'étaient destinées!

Non ... ET vous du sud.

Il avait l'accent chantant et le teint halé. Il termina avec les points ... j'allais le sentir quelques temps! Je regarda mon doigts, j'allais sans doute garder une cicatrice!

Merci ... Je m'appelle Manon ...

Oui tant qu'a faire autant qu'on sache nos prénom respectifs!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guest Star

Guest Star

Messages : 741
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Entre âmes bienveillantes   Lun 18 Avr - 2:18


    6 mois maintenant.

    Autant dire que je suis un vieux de la vielle ! Ici les médecins et autres équipes ne duraient pas longtemps, à peine quelques semaines, histoire de ne pas stagner et de voyager, mais je me sentais bien ici, et puis rester sur place ne me dérangeait pas tant que ça. Théo se faisait des copains partout, ici aussi, et puis il connaissait la maison, ses repères, ses habitudes, c'est important pour un gosse issu d'une famille monoparentale.

    Julien. Ravi.

    Une fois pansée, sa blessure n'y parrut plus, enfin... Je dis ça pour l'encourager parce que je la trouvais plutôt endurcie ! Même moi j'aurais eu du mal à le prendre avec le sourire.

    Je peux vous offrir un verre ce soir pour me faire pardonner ma boucherie ?

    Oui parce que là on fait avec les moyens du bord. En règle général je l'aurais anesthésiée, mais ici on n'a pas ce qu'il faut. Il aurait fallu aller à l'hôpital du coin, enfin du coin... A une soixantaine de bornes d'ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manon Cleary

Manon Cleary

Messages : 143
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Entre âmes bienveillantes   Lun 18 Avr - 2:50

Ca commence à faire!

Oui 6 mois, c'est énorme, je n'étais jamais restée aussi longtemps quelques part. Au début c'était parce que je n'avais pas assezd'expérience et qu'il fallait que je vois différentes choses, puis j'étais jeune, j'avais quand même besoin de me ressourcer dans ma famille tous les trois ou quatres mois. J'étais encore une gamine trop attaché à mes parents. Malgrès les problèmes que j'avais eu avec ma mère, on était fusionnelle. Je n'avais jamais connu mon père, mes a l'adolescence, j'avais ressentis le besoin de le connaitre et ma mère ne voulait pas en entendre parler. J'avais été élevé par mon beau père qui avait toujours été génial avec moi, mais j'avais ce besoin de connaitre mes origines. J'étais partis pour m'éloigner de ma mère, parce que j'avais besoin d'indépendance et de faire mes choix toute seule, mais maintenant qu'elle était loin, elle me manquait. Affectivement parlant, j'ai parfois l'impression d'être une gamine!
Moi aussi j'étais ravie! IL avait un truc de magnétique cet homme, ses yeux sans doute. Il devait etre plus âgée que moi, je ne sais pas de combien, mais je lui donnais facilement la trentaine.

Avec plaisir.

Sourire timide. Alors j'étais loin d'être sur de moi, surtout avec les hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guest Star

Guest Star

Messages : 741
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Entre âmes bienveillantes   Lun 18 Avr - 2:56


    J'ai mes marques ici, et puis je me fais vieux !

    J'ai de l'humour il paraît, mais un humour de gonzesse d'après mes potes restés au pays. Enfin toujours est il que ça ne laisse pas indifférentes les dames. Moi ça me va. Voir un sourire de temps en temps est agréable, surtout ici. Vu les évènements. Je continuais à décharger les caisses, je n'avais jamais d'arrêts, en même temps élever un gamin demande de l'énergie !
    Elle semblait timide, très jeune aussi. Apprendre à connaître une collègue était toujours bon. Loin de moi les idées déplacées, mais il fallait avouer qu'elle était jolie. En fait j'espérais qu'elle s'intègre et je sais qu'au début on a tous besoin d'une pause.

    OK, alors ce soir, 21 h ?

    Elle accepta, et je fini de décharger les caisses.

    [...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manon Cleary

Manon Cleary

Messages : 143
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Entre âmes bienveillantes   Mar 19 Avr - 0:04

C'est sur qu'a côté de lui je dois passer pour une vraie gamine avec mes 21 printemps tout fraichement acquis! Mais je n'irais quand même pas jusqu'a dire qu'il est vieux! Je ne sais pas quel âge il pouvait avoir en fait, dans les 30/35 ans peut etre mais pas plus. Il avait un charme fou et des yeux à tomber par terre! Il me plait c'est une évidence, mais je sais surtout qu'ici, ce n'est pas le bon endroit pour rencontrer quelqu'un. On partager quelques mois avec des personnes qu'on ne revoyait que rarement et puis nous avions tous des préocuppations beaucoup plus importantes que nos histoires de coeur. L'humanitaire n'est pas compatible avec une vie de couple ou alors très libre, mais je n'étais pas sur d'être capable de laisser l'homme que j'aimais pendant des mois entiers. J'avais des relations de temps en temps quand je rentrais en France, mais je comparais ça à des amours d'adolescentes qui ne durait pas parce que je ne voulais aucune attache. Ca évitait au deux parties de souffrir.

Ce soir 21 heure ....

Je lui souris avant de m'éloigner, avec mon doigt, je ne serais plus bonne à grand chose ici. Je retourna immédiatement au dispensaire, voir si on avait besoin de moi. J'étais le genre très calme de caractère, mais j'avais besoin d'être sans arrête occupé, je me sentais utile et c'était d'une importance capitale pour moi. La fin de la journée sonna a 18 heure pour moi, je rentra dans les batiments qui nous servait de dortoir, on avait droit à une petite chambre chacun, c'était un luxe que je n'avais pas toujours eu lors de mes anciens déplacements. Je me prépara. Cheveux lavé encore un peu humide, de toute façon avec la chaleur qu'il fait ici, je ne me fait pas de soucis, ça va très vite sécher! J'avais revêtue une petite robe légère, blanche coupé au milieu par une ceinture marron de la couleur de mes rangers. Un peu de parfum et j'étais partie à ce qui servait de bar et restaurant dns ce petit village. Une paillote installée à l'aurée de la jungle. On y mangeais très bien. Julien était déjà assis à une table en terrasse. Je l'y rejoignit, un peu intimidé ... Qu'est-ce qu'il est beau !

Bonsoir ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guest Star

Guest Star

Messages : 741
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Entre âmes bienveillantes   Mar 19 Avr - 0:14


    Un peu de chaleur humaine de son pays n'est pas du luxe, je sais de quoi je parle. Je n'ai pas croisé un français depuis des semaines. Pourtant ça défilait. Trouver une personne qui partageait sa propre culture est une affaire difficile ici. Mais c'était en parti la mutiplicité des environs que j'aimais et de ses habitants, de même que de ses bénévoles. Médecins sans frontières offrait de vraies opportunités, mais je sais aussi que ça nous enfermait quelque part, un peu comme une prison dorée, sauf qu'elle n'est pas dorée et qu'on a l'impression d'être plus libre que jamais. Libre de ses mouvements oui, mais pas dans son esprit.
    Après ma journée de boulot, j'étais rentré prendre une douche. Jeter mes fringues au sale pour Enfiler un jean et une chemise noire que j'avais retroussée jusqu'aux coudes, un bracelet en cuir au poignet gauche et un bracelet brésilien que mon fils m'avait fait à l'autre poignet. J'attendais Manon, la petite jeune de ce matin. Par correction je n'avais pas encore commandé. Quand elle arriva, je me leva. Et l'invita à s'asseoir. Habillé comme ça je devais changer de ce matin avec mon espèce de pantalon sans forme et tout pourri et mon t-shirt publicitaire de maçon. ^^

    Assieds-toi. Lui tirant la chaise. Tu bois quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manon Cleary

Manon Cleary

Messages : 143
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Entre âmes bienveillantes   Mar 19 Avr - 1:13

A oui alors moi qui le trouvait charmant déjà avant, la je le trouvais juste superbe! Il avait la classe! Je n'avais jamais été attiré par les hommes plus vieux que moi. Le seul copain que j'avais eu, avec qui j'avais eu une vraie relations de quelques mois avait mon âge à trois jours prés. Nous étions comme des doubles, nous aimions les même choses, nous pensions les même choses, mais mon désir de partir avait eu raison de notre couple. Il avait été mon premier et le seul que j'avais aimé. J'étais jeune, je n'avais pas vraiment d'expérience avec les hommes et puis ici, je n'y pensais même pas ... enfin pas depuis Julien. Cet homme a un truc qui me fait craquer. J'arriva eu restaurant, il était déjà arrivé et se leva pour me pousser la chaise quand j'arriva. Ca existe encore des hommes comme ça. Lui souriant je m'installa.

Merci. Un coktail maison ...

Oui parce que je ne suis pas sur qu'ils aient beaucoup d'alcool ici et puis on devait toujours etre opérationnel en cas de problème. Ca pouvait arriver à n'importe quel moment, avec les guerres civils ont ne pouvait présager de rien.

Merci encore pour tout à l'heure ...

Oui mon doigt handicapé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guest Star

Guest Star

Messages : 741
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Entre âmes bienveillantes   Mar 19 Avr - 1:23


    Je commanda alors deux cocktails maison. Effectivement l'alcool j'avais tiré un trait dessus, déjà pour Théo, parce que je devais assurer pour deux, et puis les soirées ici on en fait rarement pour se mettre minable. On rigole, bien sûr que ça nous arrive de faire la fête, mais ici ils savent la faire sans alcool. Au final il n'y a qu'en Occident que le besoin de boire est si présent pour qualifier une soirée de "réussie".

    Oh ça ? Ne me remerciez pas. J'aurais pu faire beaucoup mieux avec plus de matériel. Sans vouloir me venter !

    Levant les mains en riant. J'ai de l'humour, j'aime bien en user pour faire rire l'équipe. Après tout on est ici pour faire le bien, alors le faire dans l'humour ou dans la peine, autant le faire dans la bonne humeur. Même si ce n'est pas tous les jours facile. J'ai appris à positiver.

    Qu'est-ce-qui pousse une jolie jeune fille comme vous à abandonner famille et amis pour venir s'enterrer ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manon Cleary

Manon Cleary

Messages : 143
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Entre âmes bienveillantes   Mar 19 Avr - 2:04

On nous servis très vite les coktail. L'alcool se faisait rare ici, on en trouvais qu'au marché noir et a des prix exhorbitant. Je n'avais jamais été attiré par l'alcool, même étant étudiante, j'étais celle qui ramenait les copines qui se bourraient la gueule le week end. C'est assez impressionnant comme j'avais l'impression que le temps de ma vie étudiante était loin, pourtant, je n'avais que 21 ans, je devrais être en plein dedan.

Modeste! J'adore!

Lui souriant en plus d'être beau comme un dieu, il avait de l'humour! Nous n'avions pas vraiment le matériel qu'il fallait ici, on devait se battre pour avoir du desinfectant, sans parler des antibiotiques qui étaient rationnés par les troupes rebelles.

Un trop grand besoin d'indépendance et de sentiment d'utilite. Vous faites ça depuis longtemps?

Médecin classique ce n'est déjà pas facile, mais alors ici ! Avec le manque de moyen c'était d'autant plus difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guest Star

Guest Star

Messages : 741
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Entre âmes bienveillantes   Mar 19 Avr - 2:11


    Je me mis à rire, elle avait le don de vous communiquer sa joie. Son sourire, ses yeux bleus, cette fraîcheur et cette naïveté qu'on ne retrouvait que chez les femmes de son âge. A 21 ans on n'est pas censé savoir que le monde est aussi comme ça. Cruel, meurtri, et tant dans le besoin. Mais elle n'avait malheureusement pas le choix, que voulez vous. Elle avait voulu venir ici, maintenant elle savait de quoi il en retournait. Elle avait encore le choix de retourner à sa vie d'étudiante, elle était brillante, je n'en doutais pas. Il faut avoir une grande maturité pour renoncer à toute cette société de consommation pour venir s'enfermer ici, en toute connaissance de cause en plus de ça.

    Quelques années. J'ai fais mon internat aux Urgences de Marseille. Puis j'ai fini par rejoindre la cause humanitaire. Mais je me suis "sédentarisé" enfin autant qu'on le puisse dans ce métier. Pour mon fils.

    Buvant une gorgée. Je suis un des rares à trimballer mon gamin. Mais je ne me voyais pas faire autrement. Déjà m'en séparer mais en plus le laisser à quelqu'un qui ne siot pas sa mère. Et puis quant au sujet de sa mère ben il est vite réglé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre âmes bienveillantes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre âmes bienveillantes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Biblio] Histoire de l'entre deux guerres
» [RP] Entre Die et Embrun : Aspres
» [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors
» Connexion entre le lapin,une freebox hd et un mac os x
» Wanze (entre namur et liege) -Prerelease chez Jifi - sam 30/01 + soirée jeux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day in Miami :: So Far... :: Flash Back-
Sauter vers: