One Day in Miami

One Day in Miami retrace l'histoire d'une famille Floridienne aux méandres incompréhensibles.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Refait-moi un coup du genre et je t'étouffe moi-même !

Aller en bas 
AuteurMessage
Catherine Cain

Catherine Cain

Messages : 2456
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Refait-moi un coup du genre et je t'étouffe moi-même !    Ven 5 Nov - 0:25


    Olivia exerce un métier à risque. Tout comme Erika, Emily, Tom... Le FBI, je n'avais jamais compris pourquoi tant de rage pour un job ! Mais il s'agissait pour eux de sauver le monde en quelques sortes, du moins sauver le leur. Et je dois dire que ça mérite les honneurs. Je n'aurais pas eu le courage nécessaire, prendre sur moi n'étais pas des plus faciles et je voyais que j'étais incapable de toute objectivité.
    J'avais reçu un appel, depuis qu'elle était arrivée, je savais que j'étais sur la liste des personnes à contacter en cas d'urgence, et je vivais dans l'angoisse d'un coup de fil du genre. Je savais que c'était pour elle. Cameron était à la maison. Sans ça j'aurais sans doute eu un moment d'hésitation. La voix au bout du fil me glaça le sang et je fila dès que j'eu raccroché. Arrivant à l'accueil, je présenta mes papiers d'identité.

    El... Ell... Ellie Cain. Je suis la soeur de l'agent Valensky.

    On m'indiqua où la trouver mais je ne pouvais pas entrer pour le moment. Les larmes m'avaient submergées dès mon entrée dans la voiture, je ne parvenais pas à les faire târir. Je tournais en rond dans le couloir, comme un lion en cage. Me rongeant les ongles, alors que jamais je n'avais eu à faire ça jusqu'à présent. La vie de ma soeur était en suspens et on ne voulait rien me dire ! J'allais tomber dingue.
    Le médecin vint me voir, m'apportant une nouvelle dont je n'étais pas prête de me remettre. Mais m'autorisa enfin à entrer. Elle dormait, le visage tuméfié, la respiration lente. Tentant de faire sécher mes larmes, sans grand succès, je pris sa main dans la mienne, la regardant. Elle est belle ma soeur, mais elle l'est encore plus quand elle s'inquiète pour moi, quand elle est là à me rappeler que ma fille me ressemble... Elle doit se battre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Valansky

Olivia Valansky

Messages : 728
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: Refait-moi un coup du genre et je t'étouffe moi-même !    Ven 5 Nov - 0:39

Je bossais au FBI depuis presque un an maintenant et je n'avais jamais connu de situation pareil. Ce n'était pas la première que je partais interroger un suspect, mais cette fois, ça avait mal tourné. Je n'aurais sans doute pas du partir seule, mais j'étais sur place, et ça ne devait être qu'un interrogatoire de routine. J'avais prévenu mon équipier de l'endroit ou je me rendais. Une maison dans la banlieue de Miami. Un type qui était peut etre impliqué dans une affaire de meurtre international. Nous n'avions rien contre lui, mais j'avais compris dès que je l'avais vu qu'il n'était pas vraiment innocent! J'étais entrée quand il m'avait invité, mais je n'avais pensé qu'il pouvait ne pas être seule, mais être avec la personne qu'on recherchait! Ils m'étaient tombés dessus a deux et m'avait laissé inconsciente dans la maison avant d'y mettre le feu . J'avais eu la chance que les voisins aient de bon reflexe. Je ne me souvenait pas vraiment de comment je m'en étais sortie, mais j'avais repris conscience à l'hopital, vaguement avant de retomber dans les pommes.
Quand je me réveilla, je ne savais pas depuis quand je dormais, j'étais un peu désorienté .. beaucoup même, j'avais l'impression d'avoir une grue qui m'étais tombée dessus. J'ouvris lentement les yeux avant de les refermer éblouie par la lumière. Je les rouvris plus doucement histoire que mes yeux s'accomodent et je remarqua que ma soeur était la.

Ellie ...

Je referma les yeux avant de les rouvrir ... j'étais paumée et fatiguée , mais contente de voir ma soeur. Je posa aussitôt la main sur mon ventre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine Cain

Catherine Cain

Messages : 2456
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Refait-moi un coup du genre et je t'étouffe moi-même !    Ven 5 Nov - 0:50


    Je ne savais pas quand Olivia allait reprendre connaissance, ni même si elle allait le faire aujourd'hui. Les médecins ne pouvaient se prononcer du fait de son traumatisme cranien. Elle n'y était pas allée de main morte la petite ! Et je peux vous dire que quand on parle des exploits d'Olivia en intervention, c'est rarement pour parler de sa faiblesse au boulot. Elle fonçait tête baissée, je lui mettrais des tartes quand elle fait ça. Mais c'est ma petite soeur, pas ma fille. Elle ne payait de toute façon rien pour attendre, j'allais être méga chiante, oui, plus que d'habitude, c'est pour dire ! Elle a intérêt à avoir le coeur bien accroché ma soeur.

    Liv...

    Je souris et instinctivement passa ma main dans ses cheveux. Puis caressa son front du dos de ma main.

    Qu'est-ce-qui t'as prit bon sang... Il y a des hommes pour en arrêter d'autres. T'as pas la carrure Sweety.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Valansky

Olivia Valansky

Messages : 728
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: Refait-moi un coup du genre et je t'étouffe moi-même !    Ven 5 Nov - 1:27

J'aurais sans du attendre Peter, mais j'avais vraiment peur que notre suspects se barre et puis je n'avais pas vraiment prévu qu'ils seraient deux vous voyez! Je faisais mon boulot à fond, j'étais passionné, un peu trop, mais j'essyais aussi d'être la plus prudente possible , chose qui n'était pas facile. Quand j'avais une piste, je ne pouvais pas attendre, c'était plus fort que moi, il fallait que je sache si je faisais fausse route ou pas. POur le coup, j'étais pile poil dans l'axe, un peu trop même!
Je m'éveilla difficilement, j'avais la tête lourde, j'étais toute endolorie et je vis ma soeur. Qu'est-ce que j'étais heureuse qu'elle soit la!

T'es pas censé me dire bonjour la au lieu de m'engueuler?

Je lui souris. Je connaissais ma soeur et elle n'allait pas laisser pas ça comme ça. J'allais l'avoir sur le dos un bon bout de temps. Je voyais qu'elle avait les larmes aux yeux et je lui souris pour la rassurer. Lui tendant ma main par la même occasion.

Je vais bien, ne t'en fais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine Cain

Catherine Cain

Messages : 2456
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Refait-moi un coup du genre et je t'étouffe moi-même !    Ven 5 Nov - 8:37


    C'est une tête de mule ! Une tête de mule avec un bol de cocue. Je me disais bien que Matt ne pouvait pas être innocent à tout ça ^^ Mais bon elle est sur un lit d'hôpital, je vais lui épargner mes théories douteuses, enfin douteuses pour elle, pour moi elles sont très claires. Cependant maintenant ce qui comptait c'était d'être rassurée sur son état. De toute façon il était hors de question que je ne la lâche, avant au moins un an ou deux ! Non sérieusement j'allais en prendre vraiment soin. J'allais surtout la ramener à la maison, hors de question qu'elle reste seule dans son appartement, elle serait capable d'y bosser ! Elle avait frôlé le coma de peu, regardez là, s'il n'y avait que moi je retrouverais le responsable pour le torturer moi même ! Mieux vaut pour moi que je ne sois pas au FBI, je n'ai sans doute pas les méthodes adéquat.

    Ma puce...

    Je repassa le bout de mes doigts sur sa joue non marquée et l'embrassa sur le front. J'en prenais toujours extrêmement soin. C'était non seulement ma petite soeur, mais aussi ma raison de vivre quand j'étais en Russie. Nous avions 14 ans d'écart. Assez pour que je me sente le besoin de la protéger.

    Tu t'es regardé dans un miroir récemment ? T'aurais pu y rester Liv', je deviens quoi moi sans toi ? Tu crois que j'aurais été capable de t'identifier à la morgue ? Ne joue pas à ça... T'es entourée de mecs ! Pas mal qui plus est, alors profite en et envoi les à ta place. Ils sont fait pour ça, EUX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Valansky

Olivia Valansky

Messages : 728
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: Refait-moi un coup du genre et je t'étouffe moi-même !    Ven 5 Nov - 23:17

Je savais que j'avais eu de la chance, je me souvenais de l'agression, puis de l'incendit dans la maison, j'avais du m'évanouir après, je ne me souviens que du moment ou les médecins étaient en train de s'occuper de moi et puis de maintenant, du réveil avec ma soeur à mon chevet. Elle était une des personnes à contacter en cas d'urgence, avec Matt qui était en seconde position. Il 'mavait envoyé sur cette piste et il allait sans doute s'en vouloir de ce qui était arrivée. J'étais trop naive je le sais.
Je pris la main de ma soeur pour la rassurer, en me redressant, je ne savais pas combien de temps j'avais dormi, j'étais un peu perdue, il fallait que je reprenne mes marques.

Je suis restée longtemps endormie?

Je voyais bien qu'elle s'inquiétait et je comprenais, mais j'avais choisi ce boulot avec les risques que ça encourait. C'était un métier difficile, tant pour les agents que pour les familles qui s'inquiétaient sans arrêt de ce qui pourrait arriver. Et voir ma soeur aussi perturber ne me plaisait pas.


Ce sont les risques du métiers, je les connais et je suis aussi capable que mes collègues de mener les interventions. On m'a prise par surprise c'est tout. Mais je suis toujours la c'est le principal. Arrête de t'inquiéter.

Je lui souris. Elle s'était toujours inquiété pour moi. Nous avions 14 ans d'écart, c'était beaucoup pour deux soeurs, j'aurais presque pu être sa fille et elle s'occupait de moi comme telle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine Cain

Catherine Cain

Messages : 2456
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Refait-moi un coup du genre et je t'étouffe moi-même !    Ven 5 Nov - 23:28


    Plusieurs heures...

    Et je ne cachais pas mon inquiétude. Il était hors de question que j'ai à revivre ça ! Des heures à angoisser pour cette tête de mule, et le pire c'est qu'elle recommencerait, je le sais. Ca m'énerve, mais je ne peux rien y changer, je l'aime comme ça, mais un peu plus cool je ne dirais pas non ! Un peu plus posée. J'ai assez de Cam à la maison qui me fait les 400 coups sans avoir à trembler pour ma petite soeur, supposée ADULTE et sérieuse.

    Jusqu'au jour où tu ne seras plus là Liv' ! Avec qui tu étais supposé être sur cette enquête ? Ne me dit pas que le FBI t'as envoyée seule. La parité progresse mais sans vouloir te vexer, le modèle crevette n'intervient jamais seule. Je parle d'expérience.

    Tom est au FBI depuis des années, ce n'est pas un monstre de baraque, mais il est tout de même assez bon dans son genre. Il est malin, ça l'a sauvé plus d'une fois, parce que je dois dire que je ne parierais pas sur le côté rentre dedans d'Olivia, pour le caractère si, mais alors je ne suis pas sûre que pour le côté physique elle assure.

    Tu veux quelque chose ?

    Un café, des bonbons, de l'eau... Là j'étais prête pour être sur son dos H24.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Valansky

Olivia Valansky

Messages : 728
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: Refait-moi un coup du genre et je t'étouffe moi-même !    Sam 6 Nov - 0:39

Ca m'aura au moins permis de rattrapper mon sommeil en retard.

Je regarda ma soeur en souriant. Pas sur que ça la fasse rire autant que moi mais bon, il fallait qu'elle se détende, j'étais la et bien vivante! J'avais perdu la notion du temps. J'étais partie un peu avant midi pour l'interrogatoire et je voyais que le soleil c'était couché. Redresser sur mon lit, je gardais toujours la main de ma soeur dans la mienne, la caressant du bout de mon puce.

Matt m'a donné la piste à suivre. Je ne suis pas censé aller seule chez les suspects mais c'était juste un interrogatoire de routine, j'ai prévenu Peter de l'endroit ou j'étais pour qu'il me rejoigne. Et je ne suis pas une crevette! Je suis tout à fait capable de me défendre.

J'avais eu la même formation que mes collègues masculins. Je n'avais peut etre pas la même carrure qu'eux, mais je n'avais pas peur de rentrer dans le tas. Si il fallait se battre, je n'hésitais, je ne cherchais pas, je répondais. Je détestais qu'on me dise que je ne pouvais pas faire ce que faisais mes collègues masculins, je m'étais battu pour être leur égal et ma soeur est bien placé pour le savoir!

Non ça ira et puis je peux me lever si je veux quelques chose Ellie.

Alors je détestais qu'on m'aide et surtout, je détestais rester sans rien faire, ça me rendait folle! Je m'assis sur mon lit, prête à me lever si il le fallait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine Cain

Catherine Cain

Messages : 2456
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Refait-moi un coup du genre et je t'étouffe moi-même !    Sam 6 Nov - 0:48


    Son humour lui allait très mal. On dirait moi, et ça ne me plait pas plus que ça pour le coup ! Je n'ai jamais été un exemple à suivre, mais allez dire à ça Cameron ou ma soeur vous. Je n'avais pas fait un modèle d'obéissance et j'avais la même format petite soeur. La génétique ne pardonne décidément rien.

    Visiblement non t'en n'est pas capable, c'est pas un reproche, on ne peut pas être bonne partout.

    Je lui fis un clin d'oeil. Elle était la meilleure au tir, la meilleure pour écouter, pour conseiller, la plus posée, elle savait communiquer et prendre sur elle, elle était la meilleure en beaucoup de chose, mais en choc frontal, elle ne faisait pas le poids contre l'espèce d'armoire à glace face à elle tout à l'heure. Alors Matt dans l'histoire ça ne m'étonnais qu'à moitié. Il la prenait pour une surfemme, il pensait vraiment qu'elle allait résister longtemps à la pression qu'il lui mettait ? Elle allait rapidement péter un cable oui !
    Déjà assise et preque prête à faire la fête, non mais elle va où là ? Je la poussa dans le fond de son lit, réajustant ses coussins. Et me levant pour la rallonger correctement.

    Et puis pour le moment vous êtes deux. Ca aussi je suis au courant tu vois ma crevette.

    Je l'embrassa sur le front en me penchant sur elle, avant de me rasseoir à ses côtés. La regardant tendrement, même si je n'approuvais pas le fait qu'il soit de Matt, et vu que je ne vois pas ma soeur le tromper, il est forcément de lui. Ma soeur n'est pas la sainte vierge !

    Depuis quand tu le sais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Valansky

Olivia Valansky

Messages : 728
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: Refait-moi un coup du genre et je t'étouffe moi-même !    Sam 6 Nov - 1:34

Je m'en doutais que ça ne la ferait pas rire ... de toute façon mon humour laisse à désirer, ce n'est pas nouveau et c'est surtout de famille!

Ils m'ont prise par surprise!

Oui! Si ils n'avaient pas été aussi lâche, j'aurais pu me défendre, ou du moin essayer. J'étais consciente que je n'étais pas aussi baraqué que les mecs qui travaillaient avec moi, mais je ne voulais pas être mise à l'écart parce que j'étais une femme. J'avais cette force de caractère qui me poussait à vouloir toujours faire, mieux, toujours faire plus, à me dépasser pour prouver que j'étais au niveau des autres et surtout de Matt. Il m'avait envoyé sur la piste de ce type et je voulais lui ramener quelque chose d'utile, je ne voulais pas le décevoir. J'avais l'impression de ne pas lui arriver à la cheville, il était si professionnel, si doué que je voulais tout faire pour le satisfaire. Je ne savais pas si il serait content que j'aille bien ou si il allait être furieux que je sois allée la bas toute seule.

Comment elle était au courant, je n'avais parlé du bébé à personne. Je le savais depuis quelques semaines maintenant, mais je ne l'avais dit à personne et surtout pas à Matt. Il était de lui biensure, j'en étais heureuse, mais je savais qu'il ne voulais pas d'enfant, alors je ne disais rien pour le moment. Ma soeur m'embrassa sur le front, toujours très tendre avec moi, avant d'avoir pris soin de m'obliger à me rallongé sur mon lit! Quelle tête de mule! Elle savait que je n'aurais pas la force de lutter! je me sentais soulagée qu'elle soit au courant mais je m'en voulais de lui avoir cacher. Ca m'enlevait un poid sur le coeur, j'allais pouvoir en parler avec elle!

Un mois ... Je suis enceinte d'un mois et demi. Il va bien ?

Mon bébé! Je posa ma main sur mon ventre. Je savais que j'avais couru un grand risque et j'avais peur d'entendre la réponse à ma question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine Cain

Catherine Cain

Messages : 2456
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Refait-moi un coup du genre et je t'étouffe moi-même !    Sam 6 Nov - 1:40


    Tête de mule un jour, tête de mule toujours ! Je n'en revenais pas, elle arrivait à vous persuader d'un truc que même un enfant aurait eu du mal à avaler. Evidemment qu'ils allaient la prendre par surprise, elle attendait quoi ? Un fax avec accusé de réception ? Non parce qu'elle se fourrait le doigt dans l'oeil et bien profond. Elle bossait pour le gouvernement américan, pas pour la police municipal d'un quartier calme. Surtout que sa section était pour le moins étrange. Mais je ne posais pas de question, c'était sa vie, du moins une grosse partie et je respectais l'épanouissement que ça lui procurait.

    Oui il va bien, mais tu as eu de la chance. M'en parler ça t'aurais traversé l'esprit ?

    J'allais peut être être tata ! Je n'en revenais pas. Moi qui m'étais toujours considérée comme fille unique, là je retrouvais une petite soeur. Mais je ne pense pas que ce soit le bon moment pour elle. Bien sûr que je voulais la voir maman, mais au delà de ça je gardais en tête que son bonheur était la chose la plus importante à mes yeux.

    J'imagine qu'il est de Matt...

    Ca me plaisait moyen ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Valansky

Olivia Valansky

Messages : 728
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: Refait-moi un coup du genre et je t'étouffe moi-même !    Sam 6 Nov - 2:11

Mon bébé allait bien et franchement, je n'avais pas posé la question dessuite parce que ma soeur n'était pas au courant, mais je ne pensais qu'a lui depuis que j'étais réveillée. Je n'étais pas prête à être maman, du moin c'est ce que je pensais, mais maintenant qu'il était la, je voyais les choses différement. En fait j'étais un peu perdue. Je voulais privilégier ma carrière, je n'avais pas de temps à consacrer à un enfant. Et puis Matt n'en voulait pas. Il n'était pas au courant, mais nous en avions parlé et il était hors de question pour lui d'avoir un enfant maintenant. Il voulait privilégier sa carrière et vivre sa vie sans avoir un gosse dans les pattes. Je pense que ma grossesse serait plus facile a accepter si mon copain n'était pas aussi radical.

Tant mieu. J'allais le faire Ellie ... Il me fallait un peu de temps pour l'assumer moi même.

Ellie ferait une tante merveilleuse, dans l'hypothèse ou je garderais ce bébé. Je n'étais sur de rien, il fallait que j'en parle à Matt et je faisais tout pour repousser ce moment.

Biensure!

Quelle question! Je n'étais pas du genre à me taper plusieurs mecs en meme temps! c'était déjà assez compliqué avec Matt et si il apprenait que je l'avais trompé, je crois qu'il me tuerait ... il ne s'en remettrait pas. Je pensais naivement que c'était parce qu'il m'aimait, pas aprce que son égo en prendrait un coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine Cain

Catherine Cain

Messages : 2456
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Refait-moi un coup du genre et je t'étouffe moi-même !    Sam 6 Nov - 2:19


    Avoir un enfant est une chose, mais avoir un enfant avec Matt ça s'appelle une épreuve.

    Et j'étais sincère, autant j'avais fait confiance à Aaron les yeux fermés, autant à Matt je n'y mettrais pas ma main à couper. Il n'avait pas la fibre paternelle, lui il aimait les gens à partir du moment où ils le lui rendaient bien avant même de leur avoir donné quoi que ce soit. Une personnalité égoiste, masculine et machiste. Que je ne supportais pas, on est d'accord ! De toute façon il est hors de question qu'elle assume seule et je ne compte pas sur lui pour assumer son rôle de père. Il n'avait pas le temps, bien trop de boulot avec lui même !

    Ecoute Liv... je sais que ton boulot est la plus grande partie de ta vie, et que ton histoire avec Matt te tient à coeur mais ne fait pas de connerie. Avoir un enfant c'est un peu comme se faire tatouer le visage, t'as plutôt intérêt à y réfléchir deux fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Valansky

Olivia Valansky

Messages : 728
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: Refait-moi un coup du genre et je t'étouffe moi-même !    Sam 6 Nov - 2:34

T'es pas censé me soutenir la ?!

Juste pour qu'on remette les choses en places^^^Je n'étais déjà pas sur de moi, mais si en plus elle me sortais des trucs pareils c'était foutu. Je ne savais pas comment j'allais annoncer cette nouvelle à mon petit ami. C'était la seule qui m'angoissait, ça et sa réaction face à mon petit écart dans le boulot! Je n'allais aps dire ça à ma soeur sinon j'allais avoir droit à une de ses théorie féministe et dans mon état je n'en avais pas vraiment envie!

Je ne sais pas ou j'en suis Ellie. Matt ne voudra pas de ce bébé. Je ne peux pas lui imposer et je ne suis pas sur de pouvoir l'élever seule.

J'étais sincère avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine Cain

Catherine Cain

Messages : 2456
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Refait-moi un coup du genre et je t'étouffe moi-même !    Sam 6 Nov - 2:38


    Là c'est dur...

    Elle hésitait maintenant, Matt n'était pas un homme facile à vivre, c'était même une brave tête de con ! Mais n'allez pas prendre le risque de le formuler ainsi, elle prendrait la mouche, et elle aurait raison. De toute façon il était impossible pour elle de redevenir lucide, attendez, on parle de Matt ! S'il y a bien un sujet où elle a l'esprit obtu c'est bien celui ci. Elle n'est pas têtue, elle est bornée. Et amoureuse...
    Je posa ma main sur son ventre, puis l'autre sur sa joue.

    Tu sais ma puce... Je vais te paraître un peu directe, mais ils ont inventés l'IVG maintenant, et c'est un droit reconnu. Tu ne crois pas qu'il vaut mieux pour ce petit bout de venir au monde à un autre moment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Valansky

Olivia Valansky

Messages : 728
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: Refait-moi un coup du genre et je t'étouffe moi-même !    Sam 6 Nov - 2:54

Même à l'article de la mort tu ne me laisserais aucun répit!

Je lui souris. Elle était un phénomène impressionnant, à étudier et je suis sur que Freud ce prendrait la tête sur son cas! Biensure qu'elle était plus lucide que moi au sujet de Matt, j'étais AMOUREUSE ! Et quand on est amoureux on n'a aucun recul, je le sais, je le reconnais, mais je n'y peux rien!
Ce que me dit Ellie était la stricte vérité, ce n'était pas le moment pour moi et ce serait un bon moyen pour que mon copain ne sache rien. C'était dur à dire, mais si j'avais perdu le bébé dans cette attaque, ça aurait été une épreuve, mais au moins, je n'aurais pas eu à me torturer l'esprit.

Si sans doute. Mais je ne peux pas faire ça sans lui en parler avant. Si il l'apprend ...

Je savais que ça gonflait royalement ma soeur que je parle comme ça, toujours en fonction de lui, mais il était quand même le père. j'étais très droite pour ça, je ne ferais rien sans lui en parler avant, même ma décision était prise.

Je veux voir un medécin .... je me sens bien je peux sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine Cain

Catherine Cain

Messages : 2456
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Refait-moi un coup du genre et je t'étouffe moi-même !    Sam 6 Nov - 12:52


    A l'article de la mort... Cameron sort de ce corps, t'es repérée ! Elle avait une facultée impressionnante à passer du coq à l'âne ma soeur, dans 5 minutes elle forcera la porte pour sortir de l'hôpital, dans le genre je la connais, et bien je la connais plutôt bien ! Et je dois dire que ça me rassure qu'elle reprenne du poil de la bête à cette allure. Enfin toujours est il que je ne suis pas spécialement bien placée pour juger de ça, je suis le même genre, rester sans bouger m'énerve à un point inimaginable et le pire dans tout ça c'est que je le reproche aux autres.

    Ecoute Liv', je sais que t'es une fille droite, mais jusqu'à preuve du contraire, la seule de vous deux à désirer une vie stable c'est toi, pas lui. Et il n'est certainement pas prêt à avoir un enfant, tu le sais aussi bien que moi.

    Je caressais son visage pour la rassurer mais pas sûr qu'elle le comprenne sous cet angle là. Je sais aussi qu'elle voulait faire les choses bien et c'était tout à son honneur, une partie d'elle même qui me rendait très fière. Mais être droit n'était pas toujours bon. Là il en allait d'un changement radical de sa vie. Je sais que ça peut paraître dur de parler ainsi, mais c'est la strict vérité. Rien n'est simple.

    Oh oh oh oh oh, y a trente secondes t'étais à l'article de la mort, alors tu RESTES allongée et la seule qui donne des ordres ici, c'est moi, capitche ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Valansky

Olivia Valansky

Messages : 728
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: Refait-moi un coup du genre et je t'étouffe moi-même !    Dim 7 Nov - 0:34

Je ne supportais pas de rester sans rien faire, j'avais l'impression d'être totalement inutile. J'allais bien, j'étais un peu fatiguée, mais je m'en remettrais. Je serais quand même plus utile au boulot qu'ici ! J'avais toujours été quelqu'un de très actif, j'avais un caractère posé, organisé, et on aurait pu croire que j'étais calme, mais c'était l'inverse. J'aimais bouger, tout le temps, même quand j'avais des journées de repos, il fallait que je sorte ou que je bosse sur des dossiers en retard, je ne supportais pas de rester sans rien faire. J'étais aussi une grande sportive, entrainement du FBI oblige et je courais presque 2 heures tous les jours, alors resté cloué dans un lit d'hopital non merci!

Oui je sais. Je ... je ne vais pas le garder, je ne peux pas.

Ce n'était pas le moment, je n'étais pas prête et je ne voulais pas élever un enfant sans son père. Je ne savais pas pourquoi tout était aussi compliqué, la plus part des couples seraient hereux d'avoir un enfant, nous non.

Parce que tu es médecin maintenant?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine Cain

Catherine Cain

Messages : 2456
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Refait-moi un coup du genre et je t'étouffe moi-même !    Dim 7 Nov - 0:38


    Prend le temps d'y réfléchir ma puce. Ne te précipite pas.

    Je m'allongea à ses côtés, elle me fit la place nécessaire pour que je puisse la prendre dans mes bras. Calée contre moi, comme quand les enfants étaient petits et qu'ils avaient fait un cauchemar. Je sais que j'en fais trop, mais la voir sur ce lit d'hopital me rendait dingue, surtout la voir aussi perdue. Elle prenait une décision d'un coup sec, mais avoir un enfant ou subir une IVG ne se faisait pas en claquant des doigts. Je serais là pour la soutenir et elle le savait de toute façon.
    Je caressais ses cheveux, elle allait craquer à un moment donné, et je ne supportais pas cette façon qu'elle avait de faire l'autruche, je passais pour une fontaine moi à côté !

    Je suis pas médecin, je suis mieux que ça, ta soeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Valansky

Olivia Valansky

Messages : 728
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: Refait-moi un coup du genre et je t'étouffe moi-même !    Dim 7 Nov - 1:35

Oui ne t'inquiète pas.

Ma soeur était juste géniale. Je savais que je pouvais compter sur elle dans n'importe quelle situation que se soit. Elle répondait toujours présente, la preuve, elle était la ce soir à s'angoisser pour moi, alors que je le répète JE VAIS BIEN! J'avais pris quelques coups, ce n'était pas la première fois et ce ne serait sans doute pas la dernière mais je ne vais pas dire ça a Ellie, j'ai trop peur qu'elle veuille me séquestrer à la maison après ça. Ma soeur avait les clés de mon appart, elle pouvait venir quand elle voulait, ce n'était aps un problème, j'avais une entière confiance en elle.
Elle s'allongea près de moi, me prenant dans ses bras, très maternelle. J'avais perdu ma mère très tôt, trop tôt et même a mon âge, j'avais besoin de ses contacts avec elle.

Ouai ... c'est une façon de voir les choses. Je suis contente que tu sois la.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine Cain

Catherine Cain

Messages : 2456
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Refait-moi un coup du genre et je t'étouffe moi-même !    Dim 7 Nov - 1:45


    J'avais 15 ans de retard sur mon rôle de mère alors j'avais besoin de me rattraper, comme toute femme qui se respecte. Et puis quand j'avais retrouvé Olivia, j'avais retrouvé un vrai sens à ma vie, je n'étais plus seule sur terre, et puis ce n'était pas un moindre morceau la galinette ! J'étais très heureuse de pouvoir la compter parmis les miens à Miami. Aujourd'hui j'avais tout pour être heureuse. La seule chose qui pourrait me manquer ce serait la confiance d'Alice, mais ça viendrait.
    J'embrassa ma soeur tendrement sur le front, et elle fini par s'endormir. Et ça voulait sortir pour aller bosser ! Elle n'aurait pas fait trois mètres. De plus son visage était encore tuméfié.
    Je la veilla une bonne partie de la nuit avant de m'endormir moi aussi à ses côtés.

    FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Refait-moi un coup du genre et je t'étouffe moi-même !    

Revenir en haut Aller en bas
 
Refait-moi un coup du genre et je t'étouffe moi-même !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [LEGO] Coup de coeur"metal sonic"
» [Moc] Takanuva avec un long coup
» [Blog] Le coup de gueule de fin 2010
» J'paie mon coup ...
» Le coup de lune........

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day in Miami :: Miami :: Hôpital-
Sauter vers: